Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 18:26

 

Nous y voila. M.Barack-Hussein Obama met en place un groupe de travail chargé de concevoir un plan stratégique en vue de"satisfaire les aspirations des israeliens et des palestiniens". Sachant que ces derniers, en tout cas la majorité d'entre eux, aspirent à une seule chose : la disparition pure et simple d'Israël, les membres du groupe en question vont avoir du pain sur la planche. C'est bien du Jimmy Carter qu'il va nous faire, le nouveau chef des U.S. 
Espérons qu'il ait dit cela sans y croire, juste pour alimenter la conversation, sans quoi nous somme vraiment dans un gros pétrin.
Nous y sommes de toute façon, d'ailleurs, il suffit de regarder ce qui se passe en Europe où les indignés de gauche accompagnent les bons musulmans qui vivent à nos crochets dans des manif de plus en plus nombreuses et de plus en plus violentes. Hier soir les braves gens qui voulaient faire les soldes sur l'avenue Jean Médecin n'ont pas loupé l'occasion de se rendre compte de ce qui pouvait désormais se passer à Nice: des émeutes islamistes. Et nos braves israélites français, toujours prompts par principe à voter à gauche, ont pu entendre aussi, entre deux "Allah Akbar" quelques "mort aux juifs" bien sentis.
Comme à Paris, place de la Nation, il se passait la même chose à peu près au même moment, tout cela a fait un nombre respectable de blessés, mais je vous rassure, pas parmi les manifestants.
Voici donc que nous commençons clairement  à récolter ce que nous semons avec constance depuis le décret Giscard-Chirac  visant au " regroupement familial ". Ces deux là peuvent se vanter d'avoir fait du bon boulot, leurs successeurs socialos n'ayant plus eu qu' à en rajouter plusieurs couches successives au fil du temps pour nous conduire là où nous sommes aujourd'hui, encore une fois et pour rester poli, dans un gros pétrin.
Le risque d'embrasement des banlieues, omniprésent dans l'esprit de nos gouvernants et produisant un puissant effet Damoclès, ne manquera plus jamais d'infléchir leurs politiques, intérieure comme extérieure et le prix à payer évoluera, hélas, proportionnellement à l'augmentation du nombre des fauteurs de troubles potentiels. 

Tout cela, bien sûr apparaît tragique, sinistre et consternant. Heureusement pour rigoler un peu nous avons notre arme secrète, dame Ségolène. Non seulement elle ne désarme pas mais encore elle s'est touvé un cheval de bataille - pardonnez l'expression - en la personne du garde des sceaux. Depuis quelques jours elle devient intarissable, la Pintade, sur les questions relatives à la fin accélérée du congé maternité de Mme.Dati. Il faut dire qu'il en aura fait couler des conneries sur les ondes et dans les colonnes folliculaires, ce bref congé. Tout le monde a dit la sienne, la tonalité générale basculant plutôt du côté de la condamnation d'un acte sacrilège au regard des grandes conquêtes sociales et des droits des femmes si chèrement acquis grâce au sacrifice de générations de pétroleuses déchaînées.
Mais la palme d'or revient sans conteste à la Pintade. Encore une fois elle a imaginé la grosse foutaise qui la distinguera toujours du commun des expresseurs d'imbécillités : c'est la faute au président de la république. Ben voyons, c'est évident, ce triste individu, par harcèlement moral, a forcé la pauvre femme à reprendre le boulot, et fissa! Et nous qui pensions naïvement le contraire, à savoir que le pouponnage du Ministre de la Justice eût bien arrangé le Sarko. Et qui en déduisions un retour rachidien rapide correspondant à  l'effet Damoclès du risque de perte de portefeuille.
On peut dire ce qu'on veut mais beaucoup ont dû se mordre les doigts de l'avoir loupée, celle là! 

A bientôt et merde pour qui ne me lira pas.


 
Partager cet article
Repost0

commentaires