Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 19:22

Jamais on n'avait tant parlé de M. Roger Karoutchi. A vrai dire, c'est à peine si on le connaissait et encore, je parle pour ceux qui suivent un peu. Et tout à coup, sans crier gare il n'est plus question que de lui. Il a fait son coming out!  Alors là, pardon, lui qui manifestement se voyait plutôt maltraité par les journaleux de tout poil  en raison notamment de son profil de droite ainsi que de sa vieille amitié avec le Président de la République, se trouve du jour au lendemain médiatiquement porté au pinacle (mais non, ça ne veut pas dire ce que vous pensez, abruti homophobe!). Diantre, il s'agit de la première fois qu'un ministre en exercice porte ce genre d'information sur la place publique, admirable et grandiose, rien ne sera plus jamais comme avant, encore une victoire éclatante de la diversité, vive lui et sa descendance jusqu'à la zéroième génération (forcément).
Seulement, j'ai un doute. Toute honte bue -je sais que c'est mal- je ne puis m'empêcher de penser que
M. Karoutchi se vante!
Moi, j'ai beau tenter de m'en convaincre, je ne le vois pas pédé, veuillez m'excuser, je veux dire homo, cet homme là. Ce n'est pas donné à tout le monde, tout de même! Par exemple, le premier magistrat de la Capitale, lui ça se voit, le doute n'est pas permis et les parisiens ne s'y sont pas trompé qui l'ont deux fois élu. Les anciens ministres de la culture également (non, pas Jacques Toubon, mais lui c'était une erreur de casting), on leur aurait donné le Bon Dieu sans coming-out à ces mecs, M. Karoutchi, non, je regrette beaucoup mais, si j'ose dire, cela ne saute pas aux yeux. 
Alors, il aurait cherché, par cet artifice, à rétablir l'équilibre dans la lutte qui l'oppose actuellement à Mme. Pécresse en vue des futures régionales d' Ile de France, que cela ne me surprendrait pas. Je sais que je risque une plainte pour diffamation aggravée de négationnisme d'homosexualité, mais quand il ya doute, il y a doute, il ne suffit pas d'affirmer, il faut prouver! 
Toutefois, dans le fond, on comprend quand même sa détresse à ce pauvre bougre (au sens premier du terme, n'est-ce pas?), on ne peut pas affronter une nana à la loyale dans une affaire pareille, on est cuit d'avance.
Alors si ce fameux coming-out se révélait inventé de toutes pièces, moi, je l'absoudrais volontiers,  Monsieur Karoutchi, au nom de la solidarité masculine.  

Et puis, il faut bien savoir qu'en politique et singulièrement à Paris, on n'est jamais trop aidé.

Sur cette ignominie, je vous salue et merde pour qui ne me lira pas.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires