Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:34

Avec un peu de bonne foi on constate que les choses vont pour le mieux dans la meilleure des Europes possible.
First point, la Commission dont on dit tant de mal vient d'interdire le rosé coupé! Voilà une décision qui lui fait honneur. M. Barroso, n'en déplaise à Con Bandit et consorts, fait du bon boulot. Il a su, cet homme de bien, distinguer le bon grain de l'ivraie et nous préserver de l'ignominie (comme dirait Bayrou dit "le minable") oenologique. Le rosé c'est le rosé et  pas du blanc mélangé à du rouge, bordel, et dire qu'il existe des abominables qui prônaient le contraire. Donc, merci la commission. Fermez le banc.
Entre parenthèses, ça va devenir dur de tenir le choc sur la question du vin quand on voit que le merveilleux  Barack-Hussein trouve le moyen de dîner dans un super resto Sud-Ouest (je ne dirai pas le nom, il a bénéficié d'assez de pub comme cela), sans boire un seul gorgeon de pinard. Tout au Coca-Cola, sûrement! Et ça se dit civilisé!

Bon. Revenons à nos moutons d'Europe. Un autre point assez satisfaisant réside dans les élection d'hier. Attention, pas de quoi sauter au plafond, surtout en France, mais tout de même on voit bien que les choses évoluent. Cela s'éclaircit un peu. La gauche au sens ou nous l'entendons dans ce pays, ne représente plus grand chose désormais en Europe. Peut être en serons nous bientôt débarrassés, qui sait, on peut toujours rêver. 

Alors évidemment nous avons la percée fabuleuse de Dany la Pastèque, chez nous, avec l'aide bienveillante  du Président de la République Une et Insubmersible et de Yann Anus Bertrand, l'auteur à succès de "Home". Dans le fond, me direz vous, Con Bandit, si ce n'est pas de la gauche, qu'est-ce, mais qu'est ce donc?
Eh bien, il s'agit d'autre chose de très particulier, quelque chose de pire, sans doute, quelque chose qui, en dépit des turpitudes abjectes évoquées naguère, plait énormément aux français, germanopratins et bobos nostalgiques, certes, mais aussi et surtout, braves gogos concons constitutifs d'une large part du corps électoral.
 En réalité, tout bêtement une imposture à multiples étages qui, pour le moment, amuse la galerie et arrange bien du monde. Sans compter qu'il n'aurait même plus la force de lancer des pavés, le pauvre vieux. Même sa braguette risque peu aujourd'hui d'intéresser les bambins. Et comme, chez les Allemands, il n'a aucune chance de faire recette, nous allons nous le fumer jusqu'à la mort. Cela risque donc de durer fort longtemps.Sauf si ce pauvre couillon de Bayrou décidait, à Dieu ne plaise, d'assumer à fond sa vengeance.

Mais ne gâchons pas le plaisir par ces mornes considérations. Il y a des pays qui, ce jour, font plaisir à voir. L'Italie, l'Allemagne, L'Espagne, les Pays-Bas, tiens eux aussi ils présentent des particularités intéressantes, même la Grande Bretagne s'est bien débrouillée.
Donc tout celà apparaît plutôt sympa et me laisse penser que l'Europe, au fond, ça coûte un peu cher mais ça finira peut être par servir à quelque chose.

Dans cette attente, merde pour qui ne me lira pas.


 


Partager cet article
Repost0

commentaires