Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 18:30

C'est Barack-Hussein Obama qui l'a dit : on voit le bout du tunnel!
Donc nous voici pratiquement sortis de l'auberge. La crise, désormais, nous l'avons dans le dos! Voila qui soulage grave. Moi qui croyais que la conjoncture ressemblait à un combat de nègres dans un tunnel, justement! Moi qui pensais que nous avions à peu près autant de visibilité que dans le derrière du Président des Etats Unis, justement!
Eh bien non. Dieu merci, Barakobama merci, je me gourais lourdement. Les affaires ne sauraient tarder à reprendre et la croissance à illuminer derechef le ciel grisouilleux de l'économie mondialisée! Le bonheur quoi, tout frais, tout joli comme un dessin animé de ce brave vieux moneymaker de Walt ! Ce soir on va bien dormir et rêver tout en rose.
Déja le vice -président Baiden expliquait récemment que nous étions plus près de la fin de la crise en Juillet qu'en Mai dernier, démontrant ainsi une force d'analyse  et une sagacité que lui eût enviées M. de  La Palice.
Décidément le ticket Obama-Baiden, c'est du jamais vu au moins depuis Jimmy Carter.

Mais tout de même, quel pied s'ils avaient raison!

Sans compter qu'après tout, la méthode Coué, des fois ça marche. Surtout quand l'optimisme vient de l'homme providentiel et on a beau dire que l'obamania se trimballe du plomb dans l'aile, il reste encore plein d'adorateurs béats, même aux States. Si, Si, croyez moi.
Pas dans les milieux d'affaire, bien sûr, ceux là, ils ont compris depuis longtemps, mais
chez l'amerloque moyen, urbain, consommateur et plus ou moins bobo, sans parler des
noirs, évidemment, pour des raisons
évidentes mais sur lesquelles il apparaîtait inconvenant de s'étendre.
Alors, bien évidemment, chez nous en Franchouillie, ya toujours bon obamania. Ceux qui naguère croyaient encore au père noël soviétique sont toujours prêts à retomber dans la laudation politiquement correcte du mec ou du truc qui fait bien en ce moment. Et plus ils se trompent plus ils regorgent de certitudes, comme toujours.
Seulement ce qui peut se passer ici n'a désormais plus aucune importance. Que nous y croyons ou non, que la confiance nous revienne ou qu'elle reste en rade, le monde économique tounera exactement pareil. Croyons donc béatement en la divine parole barackienne et allons en paix. De toute façon, tout le monde s'en fout. A juste titre.

Last but not least et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires