Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 16:38

 

Quand on pense que la mère Joly -mais oui, Eva la Pastèque,  souvenez vous, la

candidate, l'omelette norvégienne- voulait supprimer le défilé! Quelle gourde, tout de

même! C'est si beau une parade militaire sur les Champs, ce serait con de s'en priver.

M'enfin!

En tout cas, Hollandouille, lui, ça lui convient bien. Qu'est-ce qu'il était content de faire

le président, cet homme. Un plaisir! Le président... allez, un petit coup de rein en plus,

n'ayons pas peur des mots... le Roi!

On aurait dit, un peu Louis XVIII retour d'exil en 1814. "C'est moué le Roué!" qu'il avait

déclaré, le brave Bourbon en roulant les R et en descendant les Champs dans sa

calèche. Ben pareil pour Culbuto 1er.

Mettez vous à sa place, au mec. Un garçon qui en Mai de l'an passé se demandait

encore si Minou la Tringlette lui refilerait un taf quelconque dans son gouvernement et

qui, pas plus tard qu'en Octobre dernier, disputait âprement son brevet de candidat des

socialos à la mémaire Aubry, à la Pintade son ex et même à ce gros rigolo de Monte-

bourre aujourd'hui redresseur productiviste sous Ayrault. Que de chemin parcouru en

si peu de temps!

Comme Napo le jour du sacre: "oh, Joseph, si notre pauvre père nous voyait!"

Mais que de boulot aussi! Un vrai chemin de croix!

Alors il savoure, aujourd'hui, ce type, c'est bien la moindre des choses. Facile à

comprendre. Toute une vie à grenouiller en sous-main dans des emplois de second

rôle avec des perspectives corréziennes pour tout horizon et tout d'un coup, schlaaak!

Le mec il parade sur les Champs Elysées, debout sur son command-car comme la

Reine d'Angleterre dans son carosse à Buckingham, pareil. Devant le monde entier

qui le contemple avec respect voire, dans certains cas- très limités- vénération.

Merci Nafissatou! A quoi ça tient, quand même!

 

Donc, Président et Chef des Armées, il n'a pas loupé son 14 Juillet, Flamby.

Jamais on ne le vit si élégamment sapé, d'ailleurs. Un costard coupé à la perfection

qui a dû nous coûter la peau des fesses mais faut voir le résultat!  Un artiste le tailleur,

un magicien. Avec un peu d'imagination on pouvait le croire bien bâti, le gugusse.

En plus, pas un détail de laissé au hasard. Le cheveu teint qu'on croirait du vrai et

coupé artistement afin de masquer autant que possible la tonsure. Et la raie -des

tifes, je veux dire- impeccable, aussi nette et sans bavure que celle du Premier

Ministre, mieux on peut pas.

Jusqu'aux godasses, resplendissantes impec, cirées au crachat à la mode d'avant-

guerre. Et des lunettes comme même pas t'en trouves chez Afflalo, ma parole!

Une gravure de mode, quoi.  Transfiguré, le gros marrant rondouillard de l'époque

militante.  Le Roi, vous dis-je,  avec juste ce qu'il faut de componction  et de

bienveillante condescendance pour incarner sobrement l'auguste majesté

consubstancielle à la Fonction.

Et la Valérie, si elle bichait,  je ne vous dis pas.  Le jour de gloire est arrivé!  Contre

nous de la tyrannie médiatique l'étendard sans gland est levé! Aux tweets, citoyens!

Oui, je dis Valérie mais il ne s'agit pas de familiarité déplacée, ne croyez surtout pas.

C'est François, Soi Même qui, au cours de son entretien convivial autant que républicain

à la télé franchit le rubis, con.  Valérie.  Comme, avant, Carla, même si les gazettes

avait un peu gaussé. Autre époque .  Ou, encore plus avant, Marie-Antoinette, si vous

voulez.  Les souveraines, on les nomme toujours par leur prénom.

C'est ainsi.  Et, signe des temps,  on n'exige même plus le mariage, surtout pour les

présidents hétéros. Le système fonctionne aussi très bien avec les concubines.

La preuve.

 

Pour vous dire, moi l'entretien télévisé du 14 Juillet, j'ai bien aimé. Comme les télés

avaient pris soin de ne pas retransmettre simultanément l'étape du Tour de France,

j'ai un peu regardé, voire même écouté. Sympa, comme prestation. Bien sûr, si c'était

pour nous sortir ça, il aurait tout aussi bien pu rentrer direct à l'Elysée. Mais bon,

sinon la forme rendait bien. Les phrases s'enchaînaient à merveille et les tics,

souvent Mitterrandiens, conféraient à l'exercice une harmonie désuète rompant

plaisamment avec les contorsions trismussiques du prédécesseur.

Cela dit, soyons justes, il a quand même révélé quelques trucs. Par exemple, il

va refiler du boulot à l'ineffable Jospin, histoire de lui sortir un peu les panards des

charentaises et de les remettre à l'étrier. La Commision pour la Moralisation de la

Vie Politique qu'il se propose de lui confier au vieux schnock. Oui mais voilà, on

a eu l'explication, c'est parceque Jospin, lui, il est honnête. Et là, en effet, si c'était

ça le critère, on risquait pas de refuser du monde. Surtout que, selon toute

vraisemblance, il convenait de choisir parmi les Socialos.

Eh bien cela me semble tout à fait sympathique. Ressortir de la naphtaline le ratatiné

du 21 Avril 2002, personne, jusqu'à présent, n'y avait pensé. Alors,  bien sûr, cette

couillonnade  ne manquera pas de nous coûter, encore, quelques millions , mais

il s'agit de faire plaisir à un homme qui, jadis, se vit frappé jusques au fond du coeur

d'une atteinte imprévue, pas mortelle mais presque. Ca vaut bien un  petit effort, pas

vrai?

Quant au reste, pour dire la vérité, je n'ai rien noté de bien sensationnel. Nous allons

faire payer le riches, naturellement, c'est la justice quoi, merde, c'est ceux qui ont le

plus qui doivent cracher au bassinet. Sinon, la solidarité ne serait que pipi de chat.

La justice, voilà, y a pas d'autre mot. Et puis, il ne nous prend jamais en traître le 

Culbuto. Les riches, il nous l'a expliqué depuis un sacré bout de temps, c'est à partir

de quatre-mille balles par mois. Y a du potentiel, non?

Et puis, PSA qu'on laissera pas faire, comme Bachar el Hassad, pareil. Vont voir de

qu'ils vont voir tous ces méchants!

Et puis, je ne sais même plus...il est arrivé un moment ou j'ai dû un peu m'assouplir,

comme disait Béru.

En tout cas, on est partis pour un grand quinquennat, c'est sûr, ça.

Ca va déménager du feu de Dieu. Le changement, y a pas à tortiller, c'est maintenant!

Aux armes citoyens!

Et merde pour qui ne me lira pas. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Bonjour Nouratin
Je ne répondrai pas au "pauvre type" du com précédent, sans doute esprit supérieur mais qui devrait s'inspirer de la pensée de Bertrand Russell (pourtant pas franchement de droite) : "Ce qui ne va
pas dans ce pauvre monde, c'est que les imbéciles sont toujours sûrs d'eux-mêmes alors que les gens sensés sont souvent remplis de doute".
Par contre je m'interroge sur deux points :
- Pourquoi vous ne filtrez pas les interventions afin d'éliminer ce genre de personnage, cela n'apporte rien au contraire, si encore il y avait un échange, une contestation argumentée et courtoise,
mais là, franchement. Pangloss, par exemple, filtre et il a raison.
- Je vous l'ai dit en privé, je réitère en public, vous n'avez rien à gagner à intervenir sur "certains journaux" à part d'être insulté par ce genre de gauchiste se prétendant intellectuel. (à
noter qu'un "prétendu" copain n'intervient plus, depuis longtemps, sur votre blog.)
Oui, je sais, je vous ai connu grâce a un de ces canards, mais moi, à l'époque, je lisais les journaux de toutes tendances, par curiosité, et puis, il faut le dire, je suis "exceptionnel"!
(lol-lol-lol)
Sincère amitiés. Gilles
Répondre
N


Pourquoi filtrer alors que ce genre de personnage est là pour ramener le blogueur aux


dures réalités de l'existence. Les messages des amis sont toujours, par nature, amicaux


alors qu'une bonne claque, de temps en temps est salutaire. Parfois quand c'est


vraiment impubliable, je supprime. Toutefois c'est très rare.


Et puis, la censure m'est odieuse, sous toutes ses formes.


Quant à mes incursions chez l'ennemi, ça m'amuse toujours. Je leur mets le nez


dans leur fiente et je savoure les réactions, vu qu'un gauchiste c'est ce qu'il y a


de plus obtus et de plus intolérant.


Quant au copain auquel vous faites allusion, il fait ce qu'il veut, ce n'est pas mon


problème. Toutefois il s'agit d'un homme de gauche atypique, intéressant en quelque


sorte. Donc je garde.


En tout cas, restez exceptionnel, c'est la meilleure façon de sortir de l'ordinaire et je


vous prouve ainsi que je ne recule pas non plus devant les lapalissades.


Amitiés.



J
Franchement, vous me faites pitié. Est-ce vraiment nécessaire de faire un blog et polluer l'internet avec vos propos d'un niveau intellectuel si bas, et d'en plus aller faire du racolage dans le
commentaires des articles de journaux sur internet. Heureusement que ce ne sont pas des gens comme vous qui dirigent notre pays, sinon en effet "on serait foutus". Je ne vous dis pas merci de
m'avoir fait perdre mon temps à lire votre blog grotesque. Adieu.
Répondre
N


C'est cela, oui.


Remarquez, venant de vous, ça aurait plutôt tendance à m'encourager.


Adieu, donc.



D
Très drôle (si on veut...)
Dr WO
Répondre
N


Oui, vaut mieux pas y regarder de trop près, en effet.


Merci et amitiés.



G
"qu'on a du mal à remarquer"... Vous aurez rectifié cette faute de frappe !
Merci.
Répondre
N


Pas de souci, on n'avait même pas vu!



G
@ Anne 34
Bonjour
Si votre com signifie qu'une discussion sur un blog, qui plus est de la part de "monsieur tout le monde" ne va pas changer les choses, j'approuve, et sans m'avancer beaucoup, je pense que tous les
intervenants seront bien d'accord avec vous. Maintenant, le terme "café du commerce" donne une co-notation ironique de votre part. Si tel est le cas, permettez-moi de vous dire que vous manquez
d'imagination, cette expression étant employée mille fois par jour et possédant une barbe longue "comme un jour sans pain", en outre, je me pose la question : Que faîtes-vous sur ce genre de blog ?
parce que quelle que soit l'orientation politique ou philosophique d'un blog, il s'agit bien d'un échange de vues entre citoyens ordinaires qui sont bien conscients de total manque d'influence sur
les décisions prises par nos "gouvernants". Et pour clore, compte tenu de ce qui se passe dans notre "beau pays", j'ai remarqué qu'au "café du commerce", il se dit souvent des choses pleines de bon
sens qu'on na du mal à remarquer chez les "Enarques.sciences.po.économistes.banquiers.journalistes.syndicalistes". (liste non exhaustive !)
Bonne journée.
Répondre
N


Il est vrai qu'au Café du Commerce on n'a, au moins, pas le souci de la démagogie ni


l'inquiétude de se faire piéger par un preneur de son pirate. Du coup, on dit ce qu'on


pense et c'est souvent intéressant, surtout quand le consommateur a beaucoup


consommé.


Amitiés.



A
Tout le monde peut s'exprimer mais parfois à quoi bon! Bof...café du commerce
Répondre
N


Mais encore?


 



D
Eh eh c'est vrai qu'en soit c'est étonnant ce concours de circonstances qui a mis Hollande sur le trône, mais, qui sait, lui trouve peut-être que c'est tout simplement Normal.
De mon coté, plus le temps passe et plus j'ai du mal à m'y faire.
Au tout début, ça m'a juste un peu gênée...et maintenant je trouve que c'est à la limite du supportable.
Je me demande dans quel état je serais dans 4 ans et dix mois.:(
Répondre
N


Ouh-la-la mieux vaut n'y point songer. Cinq ans à se farcir Mimolette et ses socialos


nous serons au moins dans le trente-sixième dessous, je ne vous dis pas, ma pauvre dame!


Par contre, pour les Muz, ça va bien rigoler, je pense...


Amitiés.



C
Quand je pense que j' ai raté ça !!!...j' ai pas la télé française ici ....heureusement que tu es là pour me faire la chronique !!!...et une chronique digne de toute confiance , en plusss de la
crise de rire ...Puis - je me confesser ???...j' ai complètement cessé de m' intéresser aux actes ou meme aux discours de cette raclure de chiottes de préfectures !!!
Répondre
N


T'en fais pas, tu perds rien, ça devient de plus en plus minable. Cependant, avec


Mimolette, nous avons encore de grands moments d'hillarité devant nous, ça c'est sûr.


Je te raconterai.


Grozibous.



C
"Sûre", bien sûr .
Répondre
N


Ben évidemment!



C
Je n'ai pas eu le courage de regarder, tellement j'étais sûr qu'il y aurait une descente des Champs par des dromadaires.
Et des mecs en gandouras dans les tribunes.
Et des youyouyou venant de foules en boubou sur les trottoirs.
Non, rien de tout ça ?
Vous m'en voyez ravie.
Amitiés
Répondre
N


Je en sais pas, j'ai pas regardé non-plus. J'ai juste vu Mimolette dans son command-car.


Après, j'avais autre chose à faire. Toutefois, je crois que cette fois nous avons évité les dromadaires. Mais le burnous et les gandouras, j'en suis moins sûr.


Amitiés.



P
Moi, j'ai regardé le défilé. D'abord, c'est joli et puis j'aime bien la musique qui fait zim boum.
Plus sérieusement, j'étais un peu ému. Il n'y a pas beaucoup de métiers où, par contrat, on s'engage à bosser jusqu'à ce que mort s'ensuive. Rien que ça mérite le respect. Bien sûr, dans le tas de
ceux qui descendaient les Chanzé, il y avait beaucoup de militaires, beaucoup moins de soldats et pour ainsi dire une poignée de guerriers, mais quand même.
Et puis Bartolone avec la dégaine du cousin pochetron à la fin du repas de communion du petit dernier, ce n'était pas mal non plus.
Salut!
Répondre
N


Ben oui, la musique Zim-Boum on peut aimer aussi, des fois et puis, on fait plus la guerre


aujourd'hui, surtout depuis l'arrivée de Culbuto, maintenant les soldats y font l'humanitaire.


C'est à dire qu'ils se font flinguer mais ils se défendent pas. Comme la Police si tu veux,


enfin ça dépend qui y a en face.


Bartolone, super, bien vu,c'était tout à fait ça!


Amitiés.



J
j'avoue , et je bats ma coulpe, j'ai regardé le defilé et j'ai essayé de compter la bande de ministres ou ministrables qui siégeaient sous le chapiteau...voilà du monde qu'on va engraisser au
ministère des petits bois en boite ou du boeuf en gelée et qui nous couteront leur vie durant la peau du cul .
putain bon sang votez pour moi, le ministère de bois n'attend que moi pour semer des buches , j' l'ai dejà dit chez des copines, j'ai des idées "inovantes " pour depenser les sous de la France, et
encore d'autres pour depenser cette retraite bien sympathique que nous allouons à tous les petits trous du c devenus grands !
allez une fois n'est pas coutume, je vous embrasse
Répondre
N


Bien sûr, faut y aller franco, ils font plaisir à voir tous ces gens-là. En tout cas, le jour du


grand soir de la Charia, c'est là qu'on verra s'ils courent vite.


Je vous embrasse aussi et bien affectueusement.



G
Vous êtes bien courageux Nouratin , je n'ai pas eu l'envie , celle de vomir était trop forte.

Par contre cette nuit (Ô insomnie ,ennemie), je me suis cru en Corée du Nord avec tous ces commentaires à la gloire de notre guide suprême.

Bientôt nous aurons le droit aux portraits géants et aux poèmes à la gloire de notre président phare de l'humanité.
Répondre
N


Que voulez vous, nous sommes repassés de l'ombre à la lumière.


Et grâce a qui? Grâce à Flamby!


C'est notre guide, notre Grand-Petit-Timonier à nous, chacun a le sort qu'il mérite.


Et maintenant, nous allons commencer à le financer, c'est bien le moins.


Amitiés.



G
Bonsoir Nouratin
Après lecture des deux premiers coms vous êtes bien obligé d'admettre que vous avez des lecteurs sympas, gentils et tout et tout.... Bon je ne vais pas revenir sur le tour de France, mais je
constate que vous y faites, une nouvelle fois, référence, sur ce billet (lol).
A part cela je ne regarde plus depuis longtemps ce défilé, non pas parce ce que je suis contre, loin de là, mais je ne supporte pas :
- des pompiers défiler avec un fusil d'assaut.
- Itou pour les filles. Elles ont leur place, mais pas avec une mitraillette (cela me rappelle les deux malheureuses gendarmettes).
- Enfin je n'ai pas trop envie de contempler "ces messieurs/dames du gouvernement".
Pour finir, je serais plutôt un adepte de "la mauvaise réputation de Brassens"
"Le jour du quatorze juillet je reste dans mon lit douillet, la musique qui marche au
pas, cela ne me concerne pas, je ne fais pourtant de tort à personne en n'écoutant pas le clairon qui sonne, mais les braves gens n'aiment pas que...."
Je sais bien que je ne vous apprends rien et que la connaissez par coeur, mais j'avais envie de l'écrire....na !!
Amitiés. Gilles
Répondre
N


Vous faites bien, Gilles, Brassens, on ne s'en lassera jamais.


Par contre, nos gouvernants, je pense que nous nous en lasserons très vite.


Pour tout vous dire, je n'ai pas, non plus regardé le défilé et ce pour les mêmes


raisons que vous, sans compter que ça m'aurait ennuyé au plus haut point.


Mais j'ai regardé Hollande, ça en valait la peine.


Amitiés.



+
V'oui, j'ai tout vu de la même façon que toi ! Faut r'connaitre que même s'ils ont du boulot les esthéticiens, le résultat est là !. D'un petit clerc de notaire à manchettes et boite de cachou, ils
ont presque réussi un Culbuto 1er potable ! Là tu as raison ça va nous couté cher !
Bon, la maman de Napoléon, elle a ajouté si je me souviens bien "Napo, pourvou que ça doure" ! Moi ce n'est pas ce que cela que je souhaite et je pense plutôt comme Béru,... "Mais ce s'rat la peau
de calypse"!
Bref, j'ai trouvé un petit truc avec Robert Lamoureux, alors regardes la vidéo de mon blog, à droite, ça te rappellera des bons souvenirs de lui !
Bisous mon copain, bonne soirée et merci du talent qui coule de ton article comme une bonne pression bien fraiche après mon sandwtich à la brasserie de la place de l'Opéra à Paris, dans le temps où
j'y allais souvent !
Nettoue
Répondre
N


Merci, c'est chouette comme comparaison et très flatteur.


Robert Lamoureux? Super, je m'en régale à l'avance.


Amitiés, Nettoue.



R
Je confesse que les "prolétaires" au pouvoir, ça la fout mal.
je n'ai pas suivi, quoique ma femme (une groupie de Sarko) m'ai appelé à plusieurs reprise pour voir "la décadence"; personnellement, ce qui m'a alerté c'est Bartelone la veste ouverte et la
cravate de travers, et le sac à patates, enfin la patrone des verts. Côté tribune non politique où Flamby avait réussi à parquer RottWeiller (faut avouer que ce n'est pas facile de l'éloigner
!)
Permettez-moi, dans le domaine de la classe, de faire remarquer que Mme Ben Guigui (représentant je suppose l'Algérie) fut absolument digne dans l'art du mâcher du chewing gum lors de la messe de
funérailles des deux petites gendarmes. Que la France donne des marocains à des maghrébins n'est pas particulièrement honteux mais leur imposer un rituel barbare ...
Bonne nui, ami Nouratim.
Répondre
N


Eh oui, la République prend un coup de "jeune". Il va falloir s'habituer mais je crois que nous


aurons du mal.


Bonne nuit à vous aussi et amitiés.