Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 09:38

 

Bon, je préfère vous le dire tout de suite, nous ne parlerons pas otages. Voilà!

Nous ne parlerons pas non plus des deux journalistes bousillés au Nord-Mali, les

media en traitent suffisament sans rien en savoir. Disons seulement que, par bon-

heur nous avons avec nous  Le 334eme Saint. de Tombouctou.   A défaut d'une

protection efficace, il offrira peut être à ces deux malheureux un petit strapontin au

Paradis d'Allah.

Si nous parlions plutôt  Europe, qu'en dites vous?  Une fois n'est pas coutume, ça

ne mange pas de pain... enfin un peu quand même mais là ne réside pas le propos.

Surtout que, croyez moi ou pas, c'est bel et bien du côté de l'Europe que pourrait

venir une petite lueur d'espoir.

Sans doute vous dites vous en votre for intérieur : "ça y est, ça devait arriver un jour

ou l'autre, la sénilité vient de le rattraper, le pauvre!"

Eh bien peut être, en effet, je me sens mal placé pour soutenir le contraire mais

laissez moi au moins une chance de me justifier,  nom de dieu!  Quand j'envoie du

paradoxe de ce calibre,  c'est que j'ai mes raisons,  tout de même, flûte!


Adoncques,  pas plus tard qu'hier matin,  j'écoutais la Radio Judaïque...

Et alors!  C'est mon droit, non?  On écoute ce qu'on veut, après tout!  Les ondes

hertziennes, même si leur nom pourrait laisser croire le contraire, n'exigent en

aucune façon que nous soyons baptisés au sécateur pour nous rentrer dans le

transistor.

Et puis,  je vais vous dire,  mieux vaut encore se brancher sur Radio-Kippa

qu'écouter le préchi-précha  gauchiard du  Service Public,  les divagations  bien-

pensantes d'Europe 1 ou les débilités populacières de RMC.   Au moins,  les

radioteurs israélites font ils leur boulot consciencieusement, sans état d'âme et

loin de toute arrière pensée de bourrage de crâne.  D'ailleurs l'auditoire s'en

offusquerait avec toute la véhémence d'un Peuple Elu qui ne s'en laisse conter

que par l'Eternel et encore pas à tous les coups.

 Pour en revenir,  je les entendais,  les raccourcis du paf,  s'inquiéter avec le plus

grand sérieux d'un phénomène qu'ils qualifiaient de "montée des extrêmes-

droites européennes".  L'idée étant que partout sur le vieux continent,  de la

Norvège à la Hongrie et de la Flandre Belge à la Grèce, en passant bien

entendu par une France qui les déçoit beaucoup sur ce coup-là,  les partis poli-

tiques de type facho-réac reprennent un sacré poil de la bête.


Par suite, leur grosse crainte la voilà : aux élections européennes de l'an prochain,

en mettant les choses au mieux les partis en question obtiennent une minorité de

blocage  et,  en les mettant au pire,  la majorité!

Ouh, la, la, merde alors, vous mordez la catastrophe sans nom, dites donc!

J'ai un peu de mal à comprendre leur frousse,  malgré toute ma  bonne volonté,

sachant qu'Hitler, Goebbels, Himmler, Göring et compagnie ont cessé depuis belle

lurette de s'intéresser à la politique.

Aujourd'hui les partis les plus à droite tendraient surtout à vouloir faire barrage à

l'invasion islamique  - dont, soit dit en passant, nos amis sans prépuce ne sauraient 

rien attendre de bon -  tandis qu'ils se préoccupent comme d'une guigne de réactiver

les fours crématoires.

En attendant, le chroniqueur de service-rabbinique observait que, dans un

suffrage proportionnel intégral à un seul tour, les potes internationaux de Marine,

qui représentent entre vingt et trente pour cent des électorats européens, pourraient

bien emporter le morceau et ainsi foutre en l'air toute la belle construction  pleine de

directives et autres joyeux règlements pondus depuis quarante ans par la grosse

Commission du camarade Barroso.

Bon Yaveh mais c'est bien sûr!

Un Parlement Européen avec une majorité de cette nature, voilà qui pourrait changer

radicalement la donne. En tout cas, sur Radio Chalom ils semblaient le redouter.

Alors, si ces gens-là s'inquiètent, nous ferions peut être bien d'y croire un peu, nous

autres.  Et d'espérer!  Le jeu en vaut la chandelle, non?   Et nous n'avons plus rien à

perdre! Faudra se mobiliser grave au mois de Mai prochain c'est peut être là que ça

va se jouer.

A moins que l'effondrement ne se produise encore plus vite...

 

Oui parce que la révolte gronde chez les Bretons à bonnets rouge d' Armor-Lux.

Même que cette belle entreprise textile bien de chez eux a plus gagné de la

colère anti écotaxe que des campagnes photographiques du sémillant ministre

du rabaissement collectif...ah?  C'est pas ça?

L'affaire apparaît grave. Non seulement ces têtes de pioche d'Armoricains maintien-

nent leur mouvement insurrectionnel en dépit de la spectaculaire reculade du Premier

Sinistre mais encore demandent-ils maintenant la peau d'un Président pourtant élu par

leurs soins à une écrasante majorité.

"Hollande dégage!" a t-on pu voir sur des banderoles de vingt-cinq mètres de long,

à Quimper,   hier après-midi ...  on serait pas en automne et à ces latitudes,  on

pourrait parler de printemps arabe,  tiens, on s'y croirait presque.

Ils ont même remis au goût du jour la bataille de fleurs, les mecs, comme sur la

Promenade des Anglais mais avec des pots de chrysanthèmes balancés dans la

gueule des CRS défenseurs de la Préfecture.


Rien à faire, c'est le désamour. Terre socialiste de tradition, la Bretagne prend

soudain conscience du pétrin dans lequel elle se trouve.  Fabriquer de la merde,

aujourd'hui, tout le monde en est capable et pour beaucoup moins cher que les mecs

aux chapeaux ronds. Alors, un grand ramponneau de mondialisation suivi d'un bon

coup de crise... un zeste de  changement-c'est-maintenant  et tout s'écroule! 

Adieu veaux, vaches, cochons, couvées, sardines, crêpes au sarrasin, pâtés en boîte,

algues vertes et choux fleurs aux nitrates! Les symboles d'une prospérité en train de

s'effondrer partent en quenouille en même temps que les ex-travailleurs commencent

à retirer en masse leurs dossiers de Pôle Emploi.

Soyons juste, c'est ballot pour Hollandouille parce qu'après tout les Socialos n'ont

fait que précipiter le mouvement.  Les Bretons subissent les conséquences de leur

inadaptation au monde d'aujourd'hui, mondialisé et implacable. Je dirai aussi, peut

être, de leur aveuglement - pour rester sympa - car lorsqu'on est dans leur situation,

appeler les Socialistes à la rescousse c'est comme boire un grand verre d'eau au

moment même où l'on se noie, n'est-ce pas?

Mais de toute façon ces gens là se seraient cassé la gueule. Tôt ou tard.

 

Et puis, ne nous enfonçons pas encore plus profond le doigt dans l'oeil, par pitié!

La Bretagne joue un rôle d'avant-garde dans cette affaire de dégringolade, le reste

du Pays suivra. Forcément.

Comment voulez vous affronter la concurrence avec tous les boulets qui nous plombent

les panards? Le Modèle Social Français que le monde entier nous envie, on en voit le

résultat chez les copains du Morbihan et du Finistère mais bientôt le reste suivra.

On s'y prendrait comment pour l'éviter?

Si encore nous étions comme les Allemands, à fabriquer des choses que personne

d'autre ne sait faire et qui donnent vachement envie, en plus.

Hélas!  Hélas!  Hélas!  Comme disait Charlot-Gros-Pif (pardon Nettoue),  nous on 

essaie de vendre nos mixers et nos marinières à rayure,  putain!

On est foutus d'avance!

Sans compter qu'à partir d'un certain degré, l'effondrement deviendra cumulatif.

A force de foutre les gens au chômage il faudra emprunter de plus en plus pour les

indemniser. Pour peu que les marchés financiers commencent à s'inquiéter et que

les taux d'intérêt remontent en flèche, on se retouve illico dans la situation de la

Grèce.

Avec Hollandréou obligé de s'enfuir la queue entre les jambes...parcequ' une fois

arrivés à ce point, c'est tout le pays qui  ressemblera à Quimper en révolution.

En pire!   Quand la peur prendra le dessus,  même les CRS iront casser les

préfectures.

Bon, je noircis un peu mais pas tellement, vous savez, il suffirait de pas grand chose.

Les Bretons commencent à le ressentir confusément,  alors c'est pas bien dur à

comprendre,  pas vrai?

Finalement, je ne vois même pas pourquoi on s'étonne.  On ne récolte jamais que

ce qu'on a semé,  toutes les grand-mères de chez nous le savaient bien, elles...

 

Bon Dimanche tant que ça dure.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

Carine 08/11/2013 17:56

J'ai oublié mes bizoux !

nouratin 08/11/2013 19:27



Ziboux aussi.



Carine 08/11/2013 17:55

" nous on essaie de vendre nos mixers et nos marinières à rayure, putain!"
Et aussi des bonnets rouges Armor Lux !
Avant tout ça, j'en ai acheté un bleu et je me mords les doigts. Tu parle d'une imprévoyance !
Sinon, les grands esprits se rencontrent, Tonton !
J'ai rebondi aussi sur la phobie des extrêmes-drouates, le tout sur fond d'assassinat politique d'icelles. En ce moment, les mecs d'extrême-droire se feraient plutôt emprisonner, courser et
flinguer à bout portant.Mais ils font une de ces peurs !

nouratin 08/11/2013 19:26



Oui, c'est le chasseur qui a la trouille du gibier, c'est pas commun, ça! Il faut dire que le gauchiard et même l'antifacho comme sur tes photos, c'est plutôt le genre pétochard, je me souviens
de Mai 68, notamment...


Mince alors un bonnet bleu...essaie de changer, ils te feront peut être un avoir si tu leur fait un joli sourire...


Zorgibrous.



josette 06/11/2013 18:15

j'avoue ne rien comprendre à rien, la seule taxe qui avait un peu de bon sens ...car faut être con pour envoyer tuer le cochon en allemagne quand on va payer son voyage aller et son voyage retour
...c'était une idée un peu correcte mais mal foutue ,mettons des frontières, taxons les produits étrangers qui rentrent , et envoyons l'europe péter à Berlin et laissons voyager chez nous nos
marchandises.
les bretons têtes de bourriques ne paient pas les autoroutes parce qu'ils sont loin qu'en pensent les basques comme je te l'ai sans doute déjà écrit ,
c'est le ras le bol OK mais pourquoi tant de fric dans les manif, qui paie les pots de chrysanthèmes cassés, qui paye les banderoles de luxe ...,

nouratin 07/11/2013 17:40



C'est qu'ils ont les moyens, les Bretons, depuis qu'ils touchent plein de subventions!


Les autres ne manifestent pas encore mais les Corses, par exemple, mieux vaudrait ne pas leur installer des bornes ou des portiques...d'ailleurs, rien que des radars, en Corse y en a pas!


Gros bisous et caresse à Julie.



mamasc 05/11/2013 22:49

Ne dites rien contre sciences-po, malheureux, j'en sors !!!

nouratin 06/11/2013 05:53



Oups, désolé!


Maix comment avez vous réussi la décontamination?



chris 04/11/2013 16:02

Avec moi perso , Radio Chalom aurait meme pas besoin de se préoccuper : je vote Le Pen depuis que j' ai le droit de vote !!...et j' ai meme le culot de l' écrire !!!
Pour avoir un tantinet de résultat , toutefois , faudrait déjà foutre une bombe sous le Parlement Juif qui sied DANS le parlement européen ...mébon , si vous bouzillez le parlement européen en meme
temps , je vous dirai rien !!!

nouratin 05/11/2013 08:13



Disons que l'installation d'une majorité vraiment de droite à Strasbourg, ferait l'effet d'une bombe, ça risquerait de faire de gros dégats bien salutaires. Mais bon, faut pas trop rêver quand
même.


Grozibous.



G.Mevennais 04/11/2013 09:56

Vous avez eu raison de "reprendre" ma phrase, cher Nouratin, en effet, l'adjectif "drastique" n'est pas approprié, je pensais, à tort, qu'il existait une certaine variante au sens figuré, j'aurais
dû employer une formulation du type "montée très significative" etc...
Amitiés. Gilles

Nouratin 05/11/2013 08:11



Non, au contraire, j'aimais bien "drastique" moi, ça dit clairement ce que ça veut dire, c'est pour cela que je vous citais.


Amitiés.



BOUTFIL 04/11/2013 09:30

bien sûr que le FN ne fera pas de miracles, le programme est sans beaucoup d'intérêt et pars dans tous les sens, mais si ça permets de filer un grand coup de balai pour que des gens plus compétents
apparaissent enfin tant en europe qu'en france, je signe des 2 mains
gros bisous et bonne journée

nouratin 05/11/2013 08:09



Voilà, c'est toi qui dis le vrai, le FN ça ne vaut que pour le coup de balais mais c'est essentiel.


Gros bisous et à très bientôt.



nettoue 04/11/2013 09:21

Bonjour mon copain
Transigeons sur le nez du général, il était dans une bonne moyenne mais pas vraiment gros...
Les connaissances, l'intelligence et l'humour, en ce moment je ne les prends que chez-toi ! Je suis vraiment pour plus de Marine partout, et pourquoi pas ? Les Barroso et autres rigolos français
ont atteints les "bornes des limites depuis longtemps", ils le savent mais s'acharnent...
Je n'aurais jamais pu imaginer que le "syndrome du blog" pouvait exister, avant que le psy que j'ai consulté m'en explique le déroulement : Qué vache de merde !
Pour autant, les idée et l'envie de revenir est bien là, seulement m'faut un peu d' patience encore, toi je t'aime alors, alors j'fais l'entorse !
Gros bisous

nouratin 05/11/2013 08:07



J'ai quand même quelques doutes sur cette affaire de syndrome du blog qui nous prive cruellement de toi. Et si tu essayais d'en consulter un autre, histoire de vérifier?


Merci, en tout cas, je t'aime aussi et donc te prie encore une fois d em'excuser pour le nez du Général...m'enfin il était vraiment gros, tu sais...


Plein de gros bisous.



Anton 04/11/2013 07:10

Au sujet de la radio judaïque, intéressant de constater que ce qui relève d'un déterminisme historique générationnel, dans lequel l'ensemble des voix communautaires allaient dans le même sens (en
gros, opposition aux nationalismes européens) est entrain peu à peu de laisser une place à un son de cloche différent (Zemmour, Goldnadel, E.Levy, Taguieff, Bruckner, Finkielkraut etc.). On n'est
certes pas encore dans le soutien aux patriotes (dont la plupart n'en ont que faire, seul compte la préservation de leur groupe), mais suffirait d'une accélération de coups de marteaux sur la kippa
de leurs chérubins de la part de la diversité enrichissante, pour que les langues se délient en n'entravent plus le mouvement:
http://www.youtube.com/watch?v=CmIhP1GYk1s

Sinon, bien après les élections à venir, bien entendu qu'un espoir (on n'est pas encore foutus;-)) peut encore venir d'Europe. Il faudrait pour cela qu'un pays assez important puisse porter des
patriotes au pouvoir pour créer une forme d'émulation sur l'ensemble du continent. Ou alors, au pire, qu'un de ces pays bascule dans un régime de type charia pour créer une chaîne de réaction chez
les autres. Faut surtout pas que ces pays s'enfoncent lentement (la grenouille et l'eau chaude) et tous au même rythme.

nouratin 05/11/2013 08:04



Nous nous enfonçons lentement, voilà le problème. C'est pour cela que les choses commencent à bouger chez les Israélites, les plus clairvoyants d'entre eux commencent à se rendre compte qu'on est
mal barrés. Mais ils n'en sont pas encore, hélas, à voter pour les "patriotes".


Je pense que certains autres pays européens pourraient réagir plus vite et plus sainemant, espérons en la contagion...


Amitiés.



Pangloss 03/11/2013 20:21

C'est vrai que Mélenchon ne dit pas que des conneries. Il lui arrive d'avoir des éclairs de lucidité et notamment sur les événements de Bretagne. Dommage qu'il soit retombé très vite dans son
ornière avec sa mini-manif de Carhaix.
La Bretagne s'agite pour de mauvaises raisons et la France risque d'en faire autant. Quand on n'a plus de bonne raison (c'est à dire un peu d'espoir que ça s'arrange), il ne reste plus que les
mauvaises raisons. Quand la soupe est dégueulasse et qu'en plus, on n'a peu de chance d'en avoir sa part, la tentation est grande de renverser la table et de casser la gueule aux cuistots.
Amicalement.

nouratin 05/11/2013 07:59



Faut dire que les cuistots, depuis pas mal de temps, nous servent à prix d'or un rata infame!


Amitiés.



René de Sévérac 03/11/2013 19:24

Gilles, la montée des partis "patriotes" (que leurs ennemis nomment populistes) ne résoudra pas nécessairement tout mais le signal sera, à tout le moins, utile. Mais l'UMPS ne peut accepter la
dissolution de l'€. Ils attendront l'effondrement de l'€ (croyez que le peuple Allemand n'en supportera pas d'être partie prenante ) alors que la négociation de "sortie planifiée" (acceptable pour
les Allemands) que propose J. Sapir permettrait une heureux happy-end d'une erreur magistrale.

Savez-vous que l'année 1997 (à un an près) le premier commerce extérieur (par habitant) du monde fut le français ! (phrase mal torchée mais compréhensible)

nouratin 05/11/2013 07:58



Je ne suis pas certain qu'on puisse sans risque confier le sort de notre monnaie à des politicards franchouilles...



trucmuche 03/11/2013 19:19

A mon humble avis, la France souffre d'un marché immobilier délirant qui plombe le pouvoir d'achat, et cette dinde de Duflot avec sa loi ALUR va accroitre le problème.

Le parachutage d'énarques à la tête de sociétés dont ils ne comprennent rien est un autre handicap. Quasiment jamais un ignare du secteur d'activité concerné ne serait nommé directeur d'une société
en Allemagne.

nouratin 05/11/2013 07:56



Science Po et l'ENA sont devenus les pourvoyeurs de la connerie gauchiarde, leur seul atout c'est leur carnet d'adresses...et c'est justement là le drame.



G.Mevennais 03/11/2013 18:32

Les problèmes économiques et ceux de l'immigration ont un dénominateur commun, leur ancienneté ! Autant il était possible d'agir efficacement au début de la "dégringolade", autant, au point où nous
sommes rendus, il devient difficile voire impossible d'agir avec efficacité. A l'époque de l'Europe des six et des monnaies nationales ainsi que de l'immigration encore contrôlée, il était possible
de sauver beaucoup de choses, maintenant, à une "trentaine" de pays, avec l'euro et la mondialisation, je continue de penser que c'est trop tard (beaucoup trop tard), manque plus que l'adhésion de
la Turquie.
Bon, ceci dit, une montée drastique des partis "patriotiques" ne ferait, bien entendu pas de mal, mais sans en attendre monts et merveilles !
Amitiés. Gilles

nouratin 03/11/2013 19:15



Que voulez vous, il faut bien s'accrocher à quelque chose. Je doute fort  que nous trouvions une Mme. Thatcher en Marine Le Pen mais une bonne purge serait salutaire.


Enfin, je me prends à rêver, une "montée drastique" comme vous dites, constituerait déjà un résultat.


Amitiés.


 



trucmuche 03/11/2013 18:30

La thése de Sapir est qu'une sortie de la monnaie unique ferait monter la monnaie allemande et peu baisser la monnaie francaise, sans la plomber par rapport au dollar et donc en coûts d'importation
du pétrole.

Le but étant d'avoir une monnaie rendant plus compétitives les productions francaises par rapport à celles allemandes.

Une doxa courante pense qu'une dévaluation monétaire est un recours évident d'efficacité, sauf que le Zimbawe ou le Japon récemment ne montrent pas une réussite.

La raison en est celle de Marshall-Lerner, les faibles élasticités prix que l'Allemagne maitrise avec brio conjuguées aux coûts d'importation d'énergie :

http://www.captaineconomics.fr/theorie-economique/item/350-condition-marshall-lerner-theoreme-elasticite-critique

nouratin 03/11/2013 19:09



Moi, ces types me font peur, les théories c'est bien joli mais bien souvent la pratique les contredit tragiquement. La grosse rengaine aujourd'hui c'est l'impossibilité de dévaluer qui nous
empêche la reprise, d'autant que dévaluation et inflation ont toujours été les armes favorites de la gauche...on sait ce que ça donne à la longue.


Mais bien sûr, il est plus facile de dévaluer que de réformer le droit du travail et l'économie sociale.



Jacques Étienne 03/11/2013 17:52

Que ça apporte ou non de solutions, une bonne et franche victoire de la réaction aux européennes aiderait peut-être nos chères (à tous les sens du terme) zélites à esquisser un début de
commencement de prolégomènes à une amorce de réflexion sur l'efficacité de leur discours et le curieux rejet que rencontrent leurs si habiles politiques. Ce serait déjà ça...

nouratin 03/11/2013 18:12



Bien sûr, c'est l'évidence. Et comme nous n'avons pas grand chose à nous mettre sous la dent, un succès de cette nature prendrait pour nous des allures de festin, de balthazar!


Je ne sais pas si cela provoquera une saine réflexion chez Nozélites, j'en doute même, mais en revanche l'électeur moyen pourrait en sortir moins timoré, ragaillardi même, qui sait?


Un peu d'espoir, peut être...


Amitiés.



René de Sévérac 03/11/2013 17:33

@ Trucmuche,
J'ai très bien compris votre argument.
Tout d'abord, la TVA sociale (vous le notez va dans le même sens).
De plus taxer un produit d'origine étrangère (fut-il ou non composé d'éléments locaux) ne doit pas être taxé parce qu'étranger, mais du fait qu'il fut produit dans des conditions de non
compétitivité (dumping pour faire simple).
Nous n'avons pas l'occasion d'un débat plus approfondi ... et contentons nous de la terminologie des économistes du FN "protectionnisme intelligent".
Cela dit, tout ceci présuppose l'abandon du DM (pardon de l'€).
Je crois beaucoup aux thèses de Jacques Sapir mais certains points me laissent dubitatif. Même si je crois qu'un changement radical (révolutionnaire) reste impératif (pardon, Nouratim).

nouratin 03/11/2013 17:47



Je ne dis pas le contraire, un changement radical me semble tout autant impératif.


Révolutionnaire, tout dépend de ce qu'on entend par là...moi, comme disait Pierre Dac, par là j'entends pas grand chose.



trucmuche 03/11/2013 16:58

René de Sévérac

Sur le papier, je comprends la tentation du protectionnisme, mais concrètement je vois mal comment l'appliquer, sur quelle base comptable sachant que la plupart des produits sont composés de
valeurs ajoutées venant de pays divers de la planète.

Vous pouvez mettre une taxe sur une bagnole assemblée à l'étranger tandis que ses composants sont en partie francais, donc vous plombez la boite francaise produisant le composant.

Comment établir une comptabilité à jour des valeurs ajoutées par pays d'un produit importé, ca me parait impossible.

A la limite, la seule taxe un peu protectionniste est la TVA compensée d'une allocation ou impôt négatif pour les faibles revenus.

nouratin 03/11/2013 17:43



On pourra toujours remettre des droits de douane mais je reconnais que ce sera un peu compliqué.


En effet, la TVA dite sociale peut contribuer à résoudre la difficulté mais ce sera un peu juste car la marge de manoeuvre est faible.


Autrement dit, dans tous les cas de figure, nous sommes foutus.



René de Sévérac 03/11/2013 15:39

Je vous sens d'un absolu pessimisme ... et pourtant vous ne croyez toujours pas à une dose de protectionnisme. Evidemment, les partis européistes (UMPS) ne peuvent pas proposer de solution
crédible; reste que les populistes ...
Ne croyez pas que ma confiance en eux est totale. Mais en l'état où on est, je ne vois pas d'autre solution qu'un peu de socialisme.
Ca vous fait rire ? Je ne parlais pas de mon ex-camarade Mélanchon.
Amitiés.

nouratin 03/11/2013 16:15



Dommage, parceque Méluche, de temps en temps, il en balance une bien bonne, comme celle des transporteurs de porcs qui refusent l'écotaxe pour pouvoir continuer leur sale trafic de cochons.


Il est le seul à les dire, ces choses-là, on ne peut pas le lui enlever.


Amitiés.



serge 03/11/2013 15:26

Si radio kippa veut aborder les partis très à droite, elle a des kippas à admirer dans le pays de référence.

nouratin 03/11/2013 16:11



C'est vrai mais de cela ils ne pipent pas mot...c'est sans doute la volonté de Yaveh, n'est-ce pas, faut pas y toucher, on ne sait jamais.



trucmuche 03/11/2013 15:05

grandpas

Les gouvernements francais sont très cons, c'est une donnée de base, ils veulent faire tout ce que les allemands font et qu'il ne faudrait pas faire, et ils ne font pas tout ce qui est valable en
Allemagne et qu'il faudrait faire en France, la liste est longue.

Ces guignols de politiciens francais sont des putains de blaireaux invraisemblables qui sont en train d'écrabouiller tout un peuple qui avait encore des restes de qualités.

Parfois, ca me fout en rage de voir cette gabegie de ce qui reste de la France.

nouratin 03/11/2013 15:08



Nous partageons tous plus ou moins ta colère, je crois...mais chacun a le sort qu'il mérite.


Sans vouloir trop verser dans le sentencieux, bien sûr.



grandpas 03/11/2013 14:47

Les dirigeants français prennent les idées les plus mauvaises des teutons mais quand on leur demandent à ces minables pourquoi, ne pas faire de même avec l'exemple allemand sur la vitesse, leur
réponse est toujours la même: " Mais, nous ne sommes pas des allemands" avec une moue dédaigneuse.

Alors , vous pensez bien qu'en économie mais ça va pas la tête, on est pas des boches quand même.

nouratin 03/11/2013 14:55



C'est bien vrai, ça, on n'est pas des boches. Même qu'on en crève!


Amitiés.



trucmuche 03/11/2013 13:53

Je ne vois pas quoi dire, car il y a trop à dire sur les enfilades de conneries faites en France.

Le pire c'est pas les conneries faites, mais c'est l'aveuglement à ne pas les reconnaitre. Ce pays est dirigé par des crétins de haut vol qui ne trouvent plus qu'à vociférer contre l'Allemagne.
L'immobilier francais, les contrats PPP, les syndicats arriérés, la mentalité MEDEF...la liste est longue de pure crétinerie made in France.

Un bouquin salutaire, car il n'y a pas encore que des abrutis en France :

http://www.amazon.fr/Dix-id%C3%A9es-qui-coulent-France/dp/2081309580

nouratin 03/11/2013 14:32



Merci du tuyau, je viens de commander le bouquin...soit dit en passant les franchouilles sont en train de virer Amazon...pour qu'on ne puisse plus acheter de livres sans se faire chier!


Mais en effet, il n'y a pas que des abrutis en France, seulement ils sont très-très majoritaires.


Amitiés.



Capitaine Enzo 03/11/2013 13:46

Le problème est que les députés européens servent à rien et ont des pouvoirs limités. Ce sont en fait les lobbies installés à Bruxelles qui influencent les commissaires européens nommés par les
chefs d'état et les directeurs de DG (Direction Générale) qui dirigent l'Europe. D'ailleurs Mélanchon le sait bien, lui qui est le champion de l'absentéisme à Strasbourg.
IL FAUT UN GROS MENAGE POUR QUE CA CHANGE
Amitiés.

Claude

nouratin 03/11/2013 14:29



Un gros ménage, oui ça c'est sûr.


Toutefois les députés européens, si le Parlement de Strasbourg bascule, pourraient bien servir de force de blocage. Mais, bien sûr, il ne faut pas trop rêver quand même.


Je crois, hélas, que nous continuerons comme cela jusqu'à ce que mort s'ensuive mais on peut toujours  essayer de se regonfler un peu...


Amitiés.