Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 15:13

 

Je m'en souviens très bien. Je vous parle de vers le début des années 70, ça nous remet loin, pas vrai? Alors, à l'époque, en plein trentièmes-glorieuses, juste avant le premier choc pétrolier, le truc branché c'était le "Club de Rome". Une espèce de think-tank, comme on ne disait pas encore, très huppé, avec des tronches de super-niveau, tout ça. Et ces mecs-là (aucune trace de nana dans l'équipe, la parité on n'en avait encore pas grand chose à branler) ils avaient pondu un rapport vachement chiadé sur l'évolution prévisible de la Terre et de l'Humanité. Le titre traduit en français, ça donnait: "Halte à la croissance?" si ma mémoire tient le choc. Je ne vous dis pas le succès! Moi, en ces temps très anciens, je lisais "Le Monde"...enfin, je l'achetais, histoire de me conformer aux instructions propagandistes de certains profs d'université dont j'appris, par la suite, qu'ils émargeaient tous plus ou moins au Parti Socialiste. Et, dans ce torchon de merde, véritable sous-marin atomique de la pensée intello-gauchiarde visant à fabriquer des générations de zombies à cerveau programmé bien-pensant-progressiste, on trouvait à ce moment-là des chiées d'articles s'intitulant tous, peu ou prou, "Croissance zéro". L'idée leur plaisait énormément, à tous ces connards hyper-intelligents. Faut dire qu'à l'époque la croissance ça puait le capitalisme à plein nez, les profits, tout ça. Ah, les profits! ils en avaient plein la bouche : l'horreur, vous pensez : les gros porcs à gros cigares qui se goinfraient à s'en faire péter le costard trois-pièces, sur le dos des pauvres ouvriers exploités à bloc; un vrai bonheur pour le dévot sartrien-germanopratin, lequel se contentait d'encaisser ses dividendes tout en regardant de l'autre côté!

Oui, sauf que l'ouvrier, lui, il ne lisait pas "Le Monde", même plus l'"Huma". "France-Soir" à l'extrême rigueur chez les Parigots et la presse régionale en Province mais bien plus fréquemment l'"Equipe et "Paris Turf". La croissance il la voyait plutôt d'un bon oeil, le manard, vu qu'en quelques années elle lui avait offert le "confort-moderne", la bagnole, la télé, le frigo pour les canettes et puis aussi les vacances afin de dépenser agréablement le trop-plein. Sans parler de la machine à laver et de la cocotte-minute pour bobonne qui, au cours de sa seconde journée de travail, pouvait ainsi trouver le temps de lui apporter sa petite bière gentiment rafraîchie quand il rentrait du bistrot. Il savait bien, lui, Bébert, ou Paulo, ou même Marcel, on s'en fout, il savait, disais-je, d'où il partait et où il en était rendu. Bon, ça ne l'empêchait pas de revendiquer toujours plus mais, vu que la combine marchait à tous les coups on voit mal pourquoi il se serait gêné. En tout cas, l'expansion, comme on disait, il ne se posait pas vraiment la question mais, dans le fond, ça l'enchantait comme pas possible. Il s'embourgeoisait même tellement, le Jeannot, qu'à la fin, dégoûtés, nos directeurs de conscience gauchiasses ont décidé de nous faire le coup de l'homme-nouveau...d'où l'immigration massive et le changement de population subséquent. C'est bien en ce temps-là que, toujours dans "Le Monde", on a commencé à voir apparaître une ribambelle d'articles indignés sur la misère sexuelle du travailleur immigré et sur l'urgente nécessité d'autoriser le regroupement familial...ce qu'une fois Pompidou clamsé, les frères-ennemis Giscard-Chirac se sont empressés de réaliser avec le bonheur que l'on sait. Cependant, ne digressons pas trop.

J'en reviens donc à ma "croissance zéro". L'idée, qui, semble-t-il, n'effleura pas une seconde les rapporteurs du Club de Rome mais germa aussitôt dans l'esprit illuminé des gazettiers de la Rue des Italiens, consistait à tout arrêter. Fini l'expansion, on gèle l'économie, on s'arrange -sans trop savoir comment- pour rester stable, pile-poil, en équilibre parfait, toujours au même niveau : zéro pour cent de croissance ad vitam aeternam, vu qu'on se trouve très bien comme on est, surtout à la Terrasse du Flore! De la sorte vous préservez les ressources naturelles et vous sauvez la planète d'une mort certaine attendue aux alentours de l'an 2000. En conséquence vous apportez un bonheur quasi-éternel aux hommes de bonne volonté et même aux autres, je veux dire les gonzesses, quoi. Voilà! Alléluia les choux sont gras, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et le fascisme ne passera pas. Fermez le ban! Dans les tronches de ces peigne-culs qui façonnèrent au moins deux générations de nos élites franchouilles, la vérité révélée apparaissait dans toute sa majesté, venant de Rome, certes, mais personne n'est parfait. Et vous vous étonnez de constater à quel niveau de déchéance nous voilà tombés aujourd'hui ?

L'engouement pour cette cagade dura bien quelques mois et puis, vous savez ce que c'est, on est passé à autre chose. Et puis ça à commencé à merder avec les histoires d'OPEP, de renchérissement du coût de l'énergie et autres calamités plus ou moins durables. Du coup, la croissance dégringola toute seule, sans toutefois atteindre, loin s'en faut, ce fameux zéro que l'action conjuguée de la mondialisation, de l'incurie européenne et de l'équipe de choc à Culbuto, allait finir par nous servir sur un plateau pas plus tard que cette semaine.

Et voici donc le Président de la République qui réalise aujourd'hui, sans enthousiasme excessif toutefois, l'objectif de ses vingt ans! C'est y pas beau, ça? Après, peut être son passage par HEC lui a-t-il inspiré quelque réserve sur ce point mais la Rue de Solférino, en tout cas, sut le convaincre de l'impérieuse nécessité de garder le cap du socialisme de Grand-Papa, en d'autres termes de tout faire pour assurer la ruine économique du Pays. Dans le cas contraire, vous ne pouvez ni gagner l'élection ni même faire mine de gouverner. Ainsi, toutes les mesures décidée lors de la prise de pouvoir socialope annonçaient-elles un effondrement de l'économie qui n'a pas manqué de se produire et dont Hollandouille, au fil du temps, prend conscience avec l'effarement du couillon déçu qui croit de moins en moins en sa bonne étoile.

Pourtant, depuis 2012 et son changement que c'est maintenant, il en a proféré des incantations, des pronostics à la Coué, des embellies qui arrivent, des bouts du tunnel, des  Retournement... mais ouiche! Tiens voilà mon zob! Plus ça va pis c'est, y a rien qui rigole! Même la danse de la pluie, il doit faire matin et soir, je vous jure! La preuve : jamais on n'avait vu un été aussi pourri. Mais pour la croissance : zéro! Zéro pointé, même, avec tous les emmerdes infernaux qui ne manqueront pas de suivre! Rentrées fiscales en berne, objectif des trois pour cent en capilotade, Bruxelles qui va encore gueuler, Merkel qui nous pissera dessus de plus belles, les Socialo-Frondeurs qui vont foutre le bordel pire que jamais...heureusement encore qu'il y a l'UMP pour pas trop chatouiller le Gouvernement, sans quoi ça virerait au cauchemar absolu, cette histoire.

Et le plus rigolo -enfin, à condition d'avoir un gros sens de l'humour- ça reste encore l'absence totale de solution. Rien à faire! Ils voudraient bien leur faire plaisir, Pépère et Vallsounet, aux vrais gauchiards, aux durs, aux marxistes, aux trotskystes, aux maoïstes, aux mélanchonnistes, aux écologistes-pastèques...pas possible...encore heureux! Dans le fond, l'Europe et l'Euro ont toujours ça de positif qu'ils limitent le déconnage économique de la Gauche Franchouille, sans quoi nous aurions déjà dévalué quatorze fois depuis  Les drapeaux de La Bastille.

Mais bon, complètement coincés entre les exigences de sinistres réalités et les revendications de plus en plus pressantes de leur majorité de mes deux, Culbuto et Manolo peuvent s'attendre à en chier comme des Russes dès la rentrée...Tiens, à propos de Russes : manquait plus que cette saloperie de Vladimir qui nous colle un embargo sur les fruits et légumes! Déjà qu'il nous avait empêchés d'aller aider nos petits Djihadistes de banlieue en bombardant Assad, maintenant, voilà t-il pas qu'il nous étrangle nos braves agriculteurs... du coup, en Septembre on va encore avoir droit aux Bonnets-Rouges en supplément de programme! Un véritable enfer, vous dis-je.

Enfin, heureusement il y a Julie et surtout le citrate de sildénafil, tiens, dans ce domaine-là, au moins, on sait quoi faire pour la redresser la croissance zéro!

Allez, veuillez m'excuser et passez donc un bon Dimanche.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

grainsdesel 21/08/2014 15:28

Encore une fois, je suis à la ramasse et arrive bon dernier de la classe de Maître Panisse. Pour notre enflure de Mou Président il est plein de vent, à ce rythme il va nous gonfler comme une
baudruche, si encore il pouvait l'être à l'helium afin de nous faire rire lors de ses prises de paroles pour nous réciter ses vérités et par miracle s'envoler rejoindre Rosetta. Hélas n'est pas
César qui veut, pour consolation en 2017 il pourra dire à qui veut bien encore l'entendre:
J'ai été élu, j'ai rien vu venir, j'ai merdu...!
Je repars pour une messe de Vierne en l'abbatiale de Ste Croix de Bordeaux; un petit plaisir musical vaut n'importe quel Bordeaux.
Rien de nouveau si je termine par: Encore un billet de derrière les fagots.

nouratin 21/08/2014 16:11



Peu importe que tu arrives en premier ou en dernier, l'essentiel c'est que tu passes, c'est toujours un plaisir sans mélange. Là, tu vas te régaler mais avec un petit coup de pinard en
accompagnement ce ne serait pas mal non plus. Bon concert, enfin je veux dire messe.


Amitiés.



Carine 21/08/2014 15:22

Du coup, je modère, temporairement.
On va voir s'il s'obstine.
Zoubis!

nouratin 21/08/2014 16:07



Tu as raison, il va se lasser.


Bziouis.



Carine 20/08/2014 11:28

Mais c'était pas le vrai Gaston non plus !
Ce troll veut plus me lâcher...
Bisous ! (surpris hein ^^)

nouratin 20/08/2014 16:03



Oui, surpris! Mince alors c'est quoi ce parasite?


Bon, ou tu le gardes...mais il est plutôt con, dans le genre, ou tu l'éjectes systématiquement qu'il aille exercer ses talents ailleurs. Moi, j'opterais pour la seconde solution.


Zoubis.



Carine 20/08/2014 10:13

Bourzogris !

nouratin 20/08/2014 11:17



Sirgozroubs!



Carine 20/08/2014 10:11

Tonton ! Au scours !
Ya un sombre je sais pas trop quoi qui t'a pâlement imité sur mon blog !
Et j'ai rien vu, au premier abord !
Au deuxième rabord, si, quand même, ça s'est vu ^^

nouratin 20/08/2014 11:16



Oui, je viens de voir ça, dis-donc, quel culot cet analphabète! Bon, on n'est jamais à l'abri, que veux tu, le web est ainsi fait. En tout cas, le Gaston il a fait une gaffe, m'enfin!



chriss 19/08/2014 21:09

Bein didon...ton Immonde soumarin atomique des calamités durables réussit à tout résumer !!! en particulier les mauvais pronostics d ' un certain Grillo dont j ' avais tant parlé lors des élections
ritaliennes de 2012...à propos , non seulement de croissance zéro , mais carrément de décroissance !.....et personne m ' avait vraiment prise au sérieux....sauf moi qui rongeais mon frein d avoir
voté pour ce beau parleur derrière lequel se cachait le j.....Stiglitz ...et la gauche de la gauche de la gauche ....en somme , la fin des haricots ......

nouratin 20/08/2014 09:04



Il avait un peu trompé son monde, ce sacré Beppe, il faut savoir que tous ces mecs qui traînassent dans le spectacle à la con sont tous des gauchiards de la pire espèce, à de rares exceptions
près. Mais bon, de toute façon les Franchouilles avec leurs Socialos et les Ritals avec les leurs, on est tous très mal barrés.


Grozibous.



la griffe du loup 19/08/2014 11:20

une croissance 0 ,c'est pas une croissance .une croissance -0.2 ce n'est n'ont plus une croissance . c'est tout simplement une mort de la plante france ,mardissime

nouratin 19/08/2014 14:49



Bien sûr nous continuerons à manger des pissenlits...mais bientôt ce sera par la racine.  


A bientôt, j'espère.



JC 19/08/2014 08:40

Tant que les Français n'auront pas compris qu'il faut faire des efforts au présent au lieu de vivre sur le passé, tant que nos compatriotes n'auront pas tranché dans le lard du gaspillage foireux
... on subira la dure loi du rester-sur-quai, en voyant les autres s'éloigner dans le train de la réussite.

Maudite croissance ! Ne nous fuit pas ...on t'aime !!!

nouratin 19/08/2014 14:47



Que voulez vous, nous sommes un peu coincés par la démocratie et son corollaire la démagogie. Tant que les types qui nous gouvernent devront passer par l'épreuve des élections nous n'arriverons
jamais à trancher dans le lard...et pourtant, chaque jour qui passe nous nous enfonçons un peu plus. La croissance, on l'aime mais on n'est pas payé de retout!


Amitiés.



Dr WO 18/08/2014 17:25

En fait, plus le pays va mal, plus vous êtes en forme. Il me semble tout de même que ceux qui ont précédé Hollande ont fait l'essentiel du travail de démolition.
Dr WO

nouratin 19/08/2014 14:42



Sincèrement je crois que ce sont tout de même Hollande et ses sbires qui ont fait le plus gros.


Disons, si vous voulez, qu' au moment où nous commencions à nous noyer, ils nous ont donné à boire un grand verre d'eau...


Amitiés.



Carine 18/08/2014 16:30

Ah nan, Tonton !
On ne commencera pas sans toi !
Tu es notre porte-drapeau !
On te pousse devant et on fait masse derrière toi. J'espère juste que tu es assez large !
Tu as le temps de terminer tes deux-trois bricoles, t'inquiète !
On va t'attendre.
Zorbougris !

nouratin 18/08/2014 17:14



Ben mince, alors, c'est que je cours pas vite, moi, vous risquez d'attendre très-très longtemps... maintenant, si ça ne vous gêne pas...


Zoubis.



Pangloss 18/08/2014 16:11

Dans un système où la croissance ne sert qu'à payer les intérêts de la dette et à réduire un déficit structurel, il est certain qu'une croissance zéro fait tache. Et en plus, quand la croissance de
l'économie n'équilibre même pas la croissance démographique, il y a du souci à se faire. Enfin, croire que ces croissances (la démographique pour payer les retraites et l'économique pour permettre
de continuer d'emprunter) peuvent être infinies dans un monde fini, c'est se bercer d'illusions.
Qu'est-ce qu'ils vont bien pouvoir sortir de leur chapeau nos illusionnistes en chef?
Bien amicalement.

nouratin 18/08/2014 17:11



Je crains bien qu'aujourd'hui leur chapeau ne soit vide...je me demande même s'ils ont encore un chapeau, à force d'essayer de le faire porter par d'autres...


Amitiés.



Carine 18/08/2014 11:43

La décroissance c'est maintenant ?
Ménon, la faillite, c'est maintenant.

Que faire ?
Mais la révolution, cher Tonton !
C'est tout simple, quoique non sans danger.
En attendant, zorbigroux !

nouratin 18/08/2014 16:15



Oui, finalement c'est une bonne idée, ça, la révolution, je me demande pourquoi on n'y a pas pensé plus tôt.


Bon, allez-y, je fais deux-trois bricoles et je vous rejoins.


Grourzobis.



G.Mevennais 17/08/2014 22:05

Quel que soit le "style d'écriture" que vous employez (classique, humoristique, san-antoniesque...) vos billets sonnent juste, "on" vous le dit régulièrement et je ne peux "qu'acquiecer", vous
faites l'unanimité de ceux qui sont conscients et objectifs et qui ont abandonné tout chauvinisme de mauvais aloi et parti-pris. On ne peut rien contre cette majorité de gens bornés (pourtant
franchouille) contre les "immigrés" anti-Français de "souche" et contre une fraction importante et de plus en plus nombreuse de Français et surtout de Françaises qui, accoquinées à des "étrangers",
a abandonné sans vergogne et regret, notre culture, notre histoire, nos valeurs, tout cet ensemble m'évoque un 'tir croisé" dont l'efficacité est telle qu'effectivement nous ne nous en sortirons
pas...
Amitiés à vous. Gilles

nouratin 18/08/2014 16:12



A force de nous faire pillonner nous finirons par nous retrouver sous terre. Rendons grâce à tous les bien-pensants, humanitaristes et autres Francs-Maçons qui nous facilitent l'ensevelissement,
la main d'oeuvre est si chère, de nos jours.


Merci Gilles et amitiés à vous aussi.



elen 17/08/2014 16:57

Bonjour Nouratin,
Un article que j'aurais bien aimé avoir écrit. Il correspond parfaitement à mes souvenirs et à mon ressenti de ces années 70.
Effectivement la dictature des universitaires nous obligeait à acheter le Monde et sa bien-pensance humaniste...Un peu de nostalgie aujourd'hui!
En fait, à chaque bifurcation, notre pays a pris la mauvaise direction. Faire marche arrière est certainement impossible.
Bon dimanche quand même
Bien à vous
Elen

nouratin 18/08/2014 16:08



C'est exactement cela. A chaque fois, depuis quarante ans, nous nous trompons de route, alors, à force, nous voilà complètement perdus!


Merci chère Elen et à bientôt.


Amitiés.



lesoussinois 17/08/2014 16:42

Que de vérités dans ce beau billet ! Un vrai plaisir à vous lire et de signaler la désinformation et l'amateurisme de nos socios cocos écolos aux commandes ou plus précisément à la démolition de la
République.

nouratin 18/08/2014 16:05



Merci mille fois et à bientôt, j'espère.



josette 17/08/2014 16:40

journal télévisé de 2040, :
"le gouvernement vient de reconnaître officiellement que la France et l'Europe son foutues. voilà pourquoi chacun se souvient que sur les blogs il y a plus de quinze ans un analyse titrait
"onefoutus"semaine après semaine en analysant la situation sociale et économique . Ce visionnaire interdit par la censure comme tous les blogs lors de la presidence de François Hollande, avait
avant tout le monde decripté l'avenir de la société, comme pas mal de ses collègues bloggueurs ...
.les blogs interdits , certains bloggueurs portés disparus lors de l'instauration de la charia , béni soit le nom du prophète, nous nous demandons pourquoi le redressement économique voulu par Dieu
et par notre saint kalifat, n'est pas encore intervenu . Cela provient sans doute de la mauvaise volonté qu'on certaines femmes a ne pas adopter les regles morales de notre religion .Maris soyez
vigilants, de votre rigueur avec vos femmes et vos filles depend notre avenir !"

c'était les dernières nouvelles de demain et a dimanche prochain !
bisous

nouratin 18/08/2014 16:04



C'est vachement visionnaire!


Probablement cela finira-t-il ainsi, y a pas de raison...peut être même que nous serons vraiment foutus avant 2040, faisons confiance à nos bons Socialos...heureusement qu'avec l'aide d'Allah le
Miséricordieux et un bon coup de main des monarchies du Golfe, nous ne tarderons pas à nous remettre dans le droit chemin, la Charia aidant...


Gros bisous.



BOUTFIL 17/08/2014 13:50

quel beau billet mon cher ami ! il est vrai que pour ceux qui ont connu cette époque bénie, dont nous ignorions à l'époque à quel point elle l'était, on pouvait dire merde au tôlier, traverser la
rue et retrouver du boulot dans les 10 minutes suivantes ! on pouvait même se payer le luxe de ne pas bosser quelques jours sans crainte de ce qui n'existait pas encore, cette sainte entité pôle
-emploi....
En ce qui concerne le regroupement familial, une erreur qui va nous coûter de plus en plus cher et risquer de nous faire basculer de l'église à la mosquée dans une où 2 générations, je me souvient
qu'ils n'étaient pas tellement en peine les gars qui venaient d'ailleurs, rue de la Chapelle, les bordels s'alignaient les uns derrière les autres et les queues (.....) tenaient toute la rue, ça
travaillait à l'abattage ! les jeunes filles étaient fortement priées de passer par un autre chemin, autre temps !
gros bisous

nouratin 17/08/2014 14:47



Eh oui, c'était ça la misère sexuelle...


Maintenant c'est la misère tout court, on a bien avancé, pas vrai?


Et dégustons bien le moment présent, bientôt ce sera encore pire!


Gros bisous.



Jacques Étienne 17/08/2014 13:11

Merci de nous avoir rappelé la fameuse croissance zéro du Club de Rome ! Curieusement, personne n'a songé à fêter ce remarquable accomplissement ! Ses défenseurs d'il y a quarante ans seraient-ils
tous décédés ? Auraient-ils tourné casaque ? Tout ça est bien troublant !

Plus forte que la croissance zéro, la décroissance conserve ses chauds partisans. Gageons qu'ils ne vont pas tarder à voir leurs voeux exaucés ! Encore une fois, la France montrera au monde le
chemin du progrès alors que personne ne songera à se réjouir d'un si beau résultat !

Merci pour ce beau billet et bon dimanche à vous !

nouratin 17/08/2014 14:44



La décroissance, c'est maintenant! Voilà qui aurait de la gueule.


En tout cas, on dit qu'il ne faut pas avoir raison trop tôt mais trop tard c'est pas terrible non plus.


Merci à vous et amitiés.