Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 15:55

 

"Saloperie de putain d'année de merde" qu'il m'a asséné Grauburle, pas plus tard que

ce matin. Il sortait de la gare, le mec, "chuis été planquer la 4L chez mon bauf, à la

campagne, pas qu'y m'y foutent le feu, ces cons là. Bon, y l'auraient pas fait exprès,

c'est sûr, ils ont le respect de la rouille, les jeunes, mais des fois qu'elle crame avec

celle d'à côté..."

Il est vrai qu'elle avait plutôt mal commencé, son année (voir Les vacances de Grauburle. )

avec son projet  d'évasion en Tunisie carbonisé comme une bagnole banlieusarde au

nouvel-an, par le printemps arabe si beau, si démocratique, si populaire et si agréable

aux fidèles serviteurs d'Allah vainqueurs des subséquentes élections. Pourtant quelle

jolie idée, ce printemps qui commençait un peu absurdement en plein hiver à la rumeur

des "dégage-dégage" si joliment scandés par les charmants révolutionnaires

allahou-akbar déterminés à virer l'infâme dictateur Ben-Ali afin de le remplacer par une

Charia  propre à satisfaire pleinement le Prophète et son Patron.

Alors, dans tout ça, le pauvre Grauburle, sa Germaine et son escapade avortée, quelle

importance, pas vrai? Et tant pis si tous les vieux shnocks de leur espèce qui allaient

craquer quatre sous du coté de Djerba, donnaient à bouffer à nombre de ceux qui

furent ensuite amenés à naviguer aléatoirement jusqu'à Lampedusa

(voir Ich bin ein Lampeduser! ).

Les omelettes de la démocratie islamiste exigent le sacrifice de quelques oeufs, tels le

tourisme et les devises issues d'icelui. La grandeur de la cause et la légitimité des

insurrections populaires créent par elles mêmes leurs propres richesses, fussent elles

essentiellement morales et, partant, non-comestibles.


Oui, finalement, qu'est-ce qu'il a à râler, le vieux trouduc, qu'est-ce qu'il lui reproche à

2011? L'année du triomphe de la liberté, bordel, ça devrait emplir de joie et

d'allégresse le coeur des bons franchouilles tout ça, quand même. Sans oublier

qu'on a oeuvré à bloc dans la défense et l'illustration de la démocratie, nous autres.

D'accord on a eu le démarrage un peu poussif, c'est vrai, avec une Alliot-Marie

légèrement décalée (voir Islam et bien au fond. ) et un gouvernement un tantinet sur la

réserve. Mais après, la putain, qu'est-ce qu'on s'est bien rattrapés! Le Pays-des-Droits-

de- l'Homme a tenu son rang au delà de tout éloge, quand même! Faut les rappeler ces

choses-là.

Deux dictateurs on a liquidés en 2011, nous autres. Kadhafi et Gbagbo, rien que ça!  

Et on vient nous gueuler à la mauvaise année? Il faudrait quoi alors, pour la considérer

convenable, qu'on ait crevé Kim Jong Il, en plus? Bon, là ça s'est fait tout seul mais,

après tout, qui vous dit que Faubourg Saint-Honoré on n'a pas prié pour qu'il claque,

hein, le leader suprème?

Et puis, attendez, j'en oublie un. Berlusconi! A force de le laisser tomber et de se foutre

de sa gueule avec la grosse mère Quelle, il lui a eu la peau au Cavaliere, notre bon

Président. Depuis le temps que toute la bien-pensance internationale réclamait sa

tête, ben c'est Sarko qui l'a coupée, en fin de compte, presque tout seul.

Sacré bilan quand même, on a beau dire. Personne n'en a réalisé autant, cette année,

personne. 


Alors, j'entends bien, ça ne nous en a pas mis plus dans la poche. Ca nous en a

même encore enlevé, je reconnais. Mais au pays de Voltaire et de Rousseau

- si ce dernier était un peu Suisse, sa connerie le francise définitivement- les

considérations d'ordre matériel ne sauraient prendre le pas sur le dogme

démocratique et son universelle diffusion.

Dussions nous bouffer des patates, parfaitement, et encore heureux s'il nous en

reste!

 

Putain d'année? Je t'en foutrais, moi!

Bon évidemment on croyait la crise finie, comme des cons et voilà qu'une autre

encore plus belle nous précipite sur la gueule. La crise de la dette, dites donc.

On aurait peut être pu la voir venir, celle là, depuis trente ans qu'on fait des déficits

publics de plus en plus démentiels. Ben non. Que dalle. On y allait tranquillement à

craquer sans limites avec l'assurance impavide de l'ivrogne au volant. Jusqu'au

moment où le platane a traversé... saloperie d'arbre!

Alors bien sûr les choses prennent désormais une tournure fort déplaisante.

La démocratie c'est comme un beau jardin, les voix des électeurs, pour qu'elles

poussent dans le bon sens, faut les arroser. Et là, y a plus d'eau! Avec les élections

majeures de 2012, je ne vous décris même pas le dilemme affreux qui dévore tout

crus nos bons gouvernants. Une horreur!


Qu'est-ce qu'il va bien nous sussurer comme berceuse le Président de la République,

en ce soir de voeux? Des conneries, certes, je vous entends.

Mais encore? Mettez vous un peu à la place de ce pauvre Guaino qui doit se taper la

rédaction du discours, vous voulez qu'il raconte quoi? La Belle au Bois Dormant, Peau

d'Ane? Peau de balle oui! Il pourrait nous chanter La Traviata en faisant à la fois le ténor

et la soprano, le Sarko, que ça nous en toucherait même pas une! C'est cuit, c'est mort,

c'est rapé!

Moi, je serais à sa place à Guaino, je baserais le truc sur Minou la Tringlette, le héros

Socialiste mort au champ d'honneur de la grande diversité baiseuse.

Je mettrais bien l'accent sur cette saloperie de Roche Tarpéienne si proche du Capitole

qu'on croit toucher l'un et qu'on se pète la gueule sur l'autre. Sur les mystères du

socialisme et leurs sous-produits à tendance maquerello-queutarde. Sur la sécurité qui

réside dans l'élection d'un jeune père de famille dépourvu de tendances perverses et

attentif à préserver l'avenir.

Je taperais forcément en plein dans la gueule du capitaine Couille-Molle, prêt à engager

son pédalo au plus fort des éléments déchaînés. Je ne manquerais pas, bien sûr,

d'ajouter qu'après la nana on voit débarquer l'ex.


                                  Ces deux-là, longtemps assemblés,

                                  Ne peuvent que se ressembler.

                                  La gonzesse on la connaît gourde,

                                  Plus con qu'une lanterne sourde,

                                  Alors le ci-devant mari

                                  Dont on voit bien l'air ahuri,

                                  Risque fort de se révéler

                                  Incapable de résister

                                  A la poussée des camarades

                                  Qui l'enverront à fond de rade

                                  Avec son joli pédalo.

                                  Et nous verrons tous ces salauds

                                  Nous enfoncer dans le pétrin

                                  Pour toujours et sans lendemain.

 

Oui, seulement voilà, pour un candidat, des voeux de ce calibre, ça ferait déja un peu

jaser. Mais pour un non-déclaré- qu'on-sait-même-pas-s'il-va-y-aller, la chose relève

de l'impossible.

Nous aurons donc forcément une petite allocution convenue, plate et sans charme.

Des voeux bien traditionnels quoi, du pas très affriolant. A moins que pour une fois

il fasse appel à des rédacteurs plus inspirés. Tiens, pourquoi il demanderait pas

à son pote Bernard-Henry de lui écrire son truc? On aurait droit à du chouette, vous

pouvez me croire sur parole et si vous ne me croyez pas, essayez donc de lire un

bouquin du zigomar en question. N'importe lequel. Vous comprendrez.

Et puis, foutu pour foutu, pas vrai, autant qu'il nous fasse un peu rigoler, le Président.

Pour son dernier ce serait sympa. On prendra tout le temps de pleurer par la suite.

 

Pour moi, j'aurai recours à ma devise "Faï tira Marius", ce qui signifie à peu près,

"Quand faut y aller faut y aller" mais vraiment à peu près. Sans compter que j'ai

coûtume de prononcer la formule complète, soit "Faï tira Marius, l'avès dans l'anus",

ce qui précise plus nettement la pensée sous-jacente.

Et ce n'est pas parcequ'une année nécéssairement abominable se profile désormais

à notre proche horizon que je m'abstiendrai de vous la souhaiter radieuse, enjouée,

rossignolesque et envoûtante.

 

Mes bien aimées Soeurs, mes bien chers Frères, Lecteurs adorés que je vénère

-et pas au sens "jeune" du terme-  je vous embrasse tous affectueusement et vous

souhaite la meilleure année 2012 possible.

Joyeux annus horribilis!


Et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

SAILLY DANY 08/01/2012 06:18

Bien tourné , mais qu'importe LA FIN DU MONDE EST POUR DECEMBRE hihihihihihihihihihi bon week-end

nouratin 08/01/2012 17:55



Sans compter que la fin des haricots est pour Mai. Sacrée année!


A bientôt j'espère.



nettoue 06/01/2012 16:11

Un petit bonjour mon copain et des bisous
Nettoue

nouratin 08/01/2012 17:54



Merci et gros bisous.



Juntos 03/01/2012 18:31

2012 devrait être une année rigolote, jusqu'aux élections du moins, ensuite espérons que les crises de rire du début d'année nous auront laissé quelques larmes pour pleurer après l'été. Bonne année
Nouratin !

nouratin 04/01/2012 17:48



Merci, Juntos, en effet, ça nous coûtera cher mais qu'est-ce qu'on va se marrer!


Très bonne année à toi aussi.



dxdiag 02/01/2012 18:36

Extra ! et ça remplace bien le feu d'artifice auquel on n'a pas eu droit cette année.
Mon cher Nouratin vous finissez 2011 d'une façon magnifique.
Pour 2012 je ne me fais aucun soucis...pour les sujets de blogs et les occasions de rire de nos zélites et de leurs protégés ;)

nouratin 03/01/2012 14:35



Merci, chère amie. Nous aurons effectivement du grain à moudre et plein de couleuvres


à avaler, aussi.


En tout cas, en dépit de tout, je vous souhaite une merveilleuse année 2012.


Amitiés.



nettoue 02/01/2012 15:30

Il a enregistré une vidéo pour nous souhaiter une bonne année le président de "Grosburn", heu c'est pas ça je voulais dire Grauburle ! C'est gentil hein ?
Gros bisous Nouratin

nouratin 02/01/2012 16:39



Peut être que ça lui plairait grossburnes, à l'autre, va savoir.


Sinon, c'est vrai qu'il est sympa, le Président, c'était bien comme vidéo, techniquement


je veux dire. Après, ce qu'il a dit, c'est autre chose. Mais la Marseillaise était bien


exécutée, nous le serons également cette année.


Gros bisous.



Pascale 01/01/2012 21:07

Bonne année ? Oué. On peut toujours rêver. Tous mes voeux quand même !

nouratin 02/01/2012 16:05



Eh oui, comme on dit, l'espoir fait vivre. Et puis, qui sait, elle sera peut être moins


moche qu'elle n'en a l'air cette année, on peut toujours l'espérer.


En tout cas, merci et plein de bonheur et de santé pour 2012.



chris 01/01/2012 19:29

MDR ...le platane qu' a traversé !!!....entre autres !!!
Pas encore écouté le discours de Sarko ( pas de télé française à Yele ) mais le tien me convient très bien ...quoiqu'il manquasse de prévisions enthousiasmantes ...
Bonne santé 2012 , donc , à toi ....je te recommande de prendre soin particulièrement d'un de tes organes anatomiques .....

.......le boyau de la rigolade ......

nouratin 01/01/2012 19:52



Coucou, la voilà! Content de te voir pour te la souhaiter bonne, heureuse et pleine


de toutes ces oeuvres d'art multidisciplinaires que tu produis avec une énergie confondante.


Je prendrai soin de mon boyau (et aussi des autres) c'est promis.


Garde toi bien précieusement. Par contre, Yele j'ai pas trouvé...ça doit être un coin


vachement tranquille.


Plein de grozibous.



Patrick - l'autunois 01/01/2012 19:23

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2012 !!!!! Amicalement. Patrick.

nouratin 01/01/2012 19:42



Merci beaucoup, je vous souhaite tout le bonheur du monde et d'Augustodunum


réunis.


Amitiés.



nana 01/01/2012 19:20

Merci pour vos bons voeux et bonne année à vous aussi !!!
C'est la tradition, même si la vie, la politique et la crise bien sûr, n'en feront qu'à leur tête !!!
Cordement

nouratin 01/01/2012 19:41



Merci beaucoup, nana, nous allons déguster mais en fin de compte, vous savez,


la bonne année chacun la porte plus ou moins en soi même...ou pas.


Avec toute mon amitié.



geo 01/01/2012 19:07

Voilà à peine l’année expire
Que Nouratin fait du j’expire
Y fait parler un mec mais ne ne sommes pas dupes
C est de lui qu’il parle faut pas nous prendre pour des tutt
Mais non voyons j’rigole faut bien trouver du texte
Surtout en politique où beaucoup change de veste
Ben oui cette pauvre année qui s’en souviendra
Qui des événements pourra dire on étaient pas là
Moi j’ai pas cette chance qu’on me crame la voiture
Dans un an elle sera encore là enfin si elle dure
Nouratin regarde en nostalgique ces printemps
M’enfin, doit t’on se réjouir comme un enfant
Au printemps c’est toujours plein de couleurs
Ici au contraire ce n’est que noir qui fait peur
Ces guignols criaient dégage
Mais ne veulent qu’une page
Entre nous cela est ce bien sage.
Pour la suite faut pas être mage.

Et oui .. les dictateurs, nous les avons eu
Et l’afflux d’émigrés y avait vous cru ?
Et la haut en Corée, un autre est mort
Mais le fils gogol sera pire que la mort
Tu as oublié le père Lusconi, pourquoi ?
Il est à peine sorti, qu’il est déjà regretté
Je crois que chez nous c’est à méditer
Comme tu dis, rien dans les poches
Et dans notre tête c’est bien moche
Mais voilà ? de quoi ? tu parles de dette ?
C’est quoi ce truc, une histoire bête..
Boudiou de boudiou l’avions oublié ! !
Ce système mis en place sous tonton
Tas pas d’fric, on te prête les doublons
Voilà il faut bien rembourser un jour
L’argent n’est pas ni au moulin et au four
Il fallait entretenir ce petit peuple d’assistés
Qui de leurs acquis ne veulent être égratignés
Putain d’année qui dit
Il nous fait un prurit.

Ah nouratin si tu connaissais demain
Tu continuerais sans changer de main
Tu parles démocratie
Je pense hypocrisie..
Bon mais nom di diou t’es prolixe
Je vais terminer dans une rixe
Tu crois vraiment tout ce que tu dis ?
Ou alors en écrivant tout ça tu ris …
Aller je quitte j’ai perdu le fil..
Bonne année ami…bonne année
(et prépare tes fesses
2012
ne sera pas la liesse)

nouratin 01/01/2012 19:33



Tu as raison, Géo, préparons bien nos miches,


L'année, en vacheries, se révèlera riche.


En tout cas tu la démarres superbement


Avec inspiration, courage et engoûment


Pour la rime, le vers et le chant d'épopée


Le souffle épique ainsi que la prosopopée.


A toi, Géo, prince des photographes,


Je te confierais bien un jour mon épitaphe.


Pour te garder ainsi, passe un bonne année


Et continue surtout à toujours t'amuser!



Ydel 01/01/2012 18:57

Toujours un plaisir de lire vos articles ironico-humoristiques !!!
Bonne année à vous et à vos proches !

nouratin 01/01/2012 19:22



Merci beaucoup Ydel.


Re-bonne année et beaucoup de dessins empreints d'humour et de délicatesse.



Pangloss 31/12/2011 20:25

J'ai loupé les voeux de Sarko, mais on m'a résumé: "Bonne année et attention, ça va faire mal".
L'année 2011, on y a survécu. Pour 2012, faudra s'accrocher. Et c'est ce qu'on va faire, nom de d'là!
On compte sur toi pour nous expliquer bien-bien et avec tous les détails la manière dont ce château de cartes va s'écrouler.
Ce que nous allons rire
ranplanplan -tirelire ...
Salut! Bon réveillon!

nouratin 01/01/2012 13:12



Ce sera forcément une bonne année puisqu'on aura enfin un  président digne de


la fonction: vive le président Pangloss.


Et bonne année quand même.


Amitiés.



nettoue 31/12/2011 19:51

Ce soir ou prochainement Sarko va faire un "mea-culpa" public, et annoncer sa candidature ou son retrait. L'UMP le tanne pour qu'il le fasse avant la date Chirac et même Mitterrand encore plus tard
!
J'ai lu et j'y reviendrai comme toujours tellement c'est un plaisir mon copain !
Je te souhaite un bon réveillon et une superbe année
Je t'embrasse
Nettoue

nouratin 01/01/2012 13:10



Merci, copine aimée.


A toi aussi la meilleure année possible.


Gros bisous.