Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 10:40

 

André Bergeron vient de mourir. Dans l'indifférence médiatique quasi-générale. Sic transit... Pour avoir cotoyé le personnage maintes fois au cours des années quatre-vingts, je m'abstiendrai de lui décerner les dithyrambes d'usage en pareil cas. Ma sincérité en prendrait un vieux coup dans la gueule. Cependant, non sans amertume, j'observe les effets du temps qui passe et vous transforme les grosses vedettes d'antan en plus rien du tout. Pendant vingt-cinq ans ce mec occupa en permanence le devant de la scène. Il fut peut être le plus grand des grands responsables de la faillite franchouille : le syndicaliste "raisonnable" des temps de croissance et d'inflation, le tenant "réaliste" du "toujours plus", le combattant obstiné du "progrès social", le défenseur désintéressé du service-public tout puissant et de l'omnipotence syndicale. Un homme du vingtième-siècle, en somme. Voilà pourquoi, sans doute, aujourd'hui tout le monde s'en fout. Qu'il repose en paix et que le Dieu des Darbystes accueille son âme avec toute la bienveillance due aux anti-communistes fervents. C'est la lutte finale, amen!

A part ça, pas grand chose. Le train-train, quoi. On trouve bien, au détour des publications, quelques informations à fort contenu comme, par exemple, cette dépêche selon laquelle les préservatifs standard disponibles en Ouganda se révèlent beaucoup trop petits ce qui, hélas, favorise la propagation du SIDA ou bien encore cette surprenante déclaration de Gérard Depardieu aux termes de laquelle il limiterait désormais sa consommation à quatorze bouteilles de pinard et d'alcool par jour, seulement. Mais hormis cela, Madame la Marquise, rien à signaler, calme plat! Sans surprise une minorité agissante de l'Assemblée Nationale vient d'accorder sa confiance au Catalan qui fait plus ou moins semblant de nous gouverner et, toujours sans surprise, Julie s'est enfin décidée à plaquer Culbuto vu qu'il s'obstinait, le goujat, à lui refuser les bureaux élyséens restés vacants depuis la répudiation de Valoche. Faut il vraiment, aussi, évoquer l'épopée de nos deux Rafales partis faire la guerre au Calife en bombardant des entrepots vides? Conviendrait-il, peut être, de disserter des Bretons qui cassent tout, comme à leur habitude, afin de contraindre la Collectivité Nationale à raquer une fois encore au titre de leurs insuffisances? Ou bien, pourquoi pas, des conducteurs d'avions d'Air France, déterminés à emmerder tout le monde, voire même à flinguer leur Compagnie, dans le but de se garder intacte une rente de situation dorée sur tranche? Non, au bout du compte je ne vois pas trop de quoi je pourrais parler cette semaine : rien de nouveau sous un soleil que la proximité de l'équinoxe rend de plus en plus discret...

Ah, si, quand même, vous avez la grosse bavure du camarade Emmanuel Macron, ça oui, ça mérite qu'on s'y attarde deux minutes. Qu'est-ce que j'ai pu rigoler sur ce coup-là, je vous jure, un vrai bonheur. Le bon Socialo-Caviard croyant bien faire qui en balance une couche épaisse comac sur les malheureux salariés bretons (encore eux) des abattoirs GAD en déconfiture et qui, emporté par une éloquence crypto-mélanchonienne, lâche que "ces gens là, surtout des femmes illétrées, ne parviendraient même pas à passer leur permis de conduire!" Superbe, non? A la simple évocation j'en ai encore la rate qui se dilate, l'occiput qui chahute et les rotules qui ondulent! Cette affaire constitue un cas d'école, le modèle achevé, l'exemple type des caractéristiques profondes de notre belle Démocratie Républicaine. J'espère qu'elle sera enseignée à des générations de petits cons par les profs émérites de Sciences-Pot et de l'ENA. Bien expliqué ça deviendrait l'outil pédagogique number one! Au premier degré, le jeune prodige frais émoulu de chez Rotchild qui vient, à contre-emploi absolu, se colleter avec les dures réalités d'une misère peu à peu enracinée dans le Pays sans que l'intéressé, pété de thunes, puisse s'en faire la moindre idée concrète. Au second degré, le sommet de la connerie politicarde qui hurle au scandale sur les faux problèmes pour éviter de parler des vrais. Somme toute il n'a dit que la vérité, Macron, avec la naïveté du surdoué qui s'imagine plus malin que les autres, mais la vérité quand même. Seulement voilà, on préfère éviter de se demander comment un service public aussi ruineux que l'Education Nationale est parvenu à produire des générations d'analphabètes. Mieux vaut taper sur les doigts du petit Macron, pendant qu'il gueule on ne pense plus au caca sous les jupes de la République et, quand il s'excuse "platement" devant des Députés aussi goguenards à droite qu'à gauche, on savoure la victoire aux subtiles fragrances égalitaristes, du commun des abrutis sur le petit bourge intello. Les prolétaires, les gonzesses et les ignares peuvent s'en retourner tranquillement sur leurs grabats humides : ils ont gagné!

Bon, admettons, dans le genre non-évènement il nous reste encore le retour de l'Ile d'Elbe, le come-back hyper médiatisé du petit Napoléon tout juste revenu de ses vacances dorées au Cap Jeune. Gonflé à bloc, le bonhomme! On le sent prêt à en découdre, à tout renverser sur son passage, à retourner d'emblée le Maréchal Ney-Juppé et l'adjudant Flambeau-Fillon! Déja Sarko le Grand perce sous le jogger forcené qu'on n'aura jamais tant vu trottiner dans les rues de Paris entre deux mastards emmerdés comme des rats morts. Planquez les meubles, il va nous foutre en l'air l'UMP et ses cadres, changer le nom du parti, faire tomber les têtes, relancer un sarkothon pour remplacer feu-Bygmalion, organiser des meetings un peu partout afin de regonfler le moral des troupes, forcer les braves couillons "de droite" à l'aimer de nouveau, quoi, y a pas de raison! Ce soir sur France 2 il repartira pour un grand tour et nous, nous entrerons, dès lors, dans une pré-campagne présidentielle qui va nous les briser menu pendant les trente prochains mois. Vive la Démocratie! En 2017 ce sera peut être Austerlitz...ou Waterloo mais pour nous autres, les obscurs, les sans-grade et même les sans-dents, ça ne changera pas grand chose. Il ne faut rien attendre du retour de celui qui n'est jamais parti: l'éternel retour c'est une vue de l'esprit, une masturbation intellectuelle, rien de bon pour le populo en somme. Et puis, quand on a pris les braves gens pour des gogos pendant cinq ans, ce qu'on risque, surtout, c'est le retour de bâton!

Eh bien non décidément, rien de particulier à vous raconter. L'actualité se vautre dans l'insignifiance ces temps-ci, heureusement qu'il y a les impôts, sans quoi on s'endormirait tout à fait.

Bonne soirée et bonne semaine.

Et merde pour qui ne me lira pas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

trucmuche 23/10/2014 12:27

J'envisage de proposer l'installation un concombre géant vert gonflé en face de l'opéra Bastille en hommage aux arts potagers.

nouratin 23/10/2014 14:02



J'irais même jusqu'à préconiser une pastèque, ça ferait plaisir aux écolos et ça cacherait cette saloperie d'Opéra.



Carine 22/09/2014 20:30

Parait que la France est un pays éminemment politique ?
La vie politique de la France se résume à une éternelle campagne électorale présidentielle.
Pendant 5 ans...
Ils auraient dû réduite le mandat à deux ans, ça aurait facilité.

Zorbigrous !

nouratin 23/09/2014 16:09



C'est vrai, au point où nous en sommes, six mois suffiraient même largement.


Sourgibroz!



BOUTFIL 22/09/2014 18:34

ben oui, on a pas trop envie d'écrire en ce moment, rien que des choses en passant, des petites histoires de tous les jours, quelques morts par inadvertance, quelques voleurs par accointances,
quelques retours par avance, et voilà ! perso, je retourne à mes aiguilles et à mes créations et je pense à autre chose
gros bisous

nouratin 23/09/2014 16:07



Je t'assure que si je savais broder autrement que sur le thème, j'en ferais autant.


Gros bisous.



Dr WO 22/09/2014 12:00

Rien à dire mais très bien dit et "avec dents" dures.
Dr WO

nouratin 23/09/2014 16:06



Merci. Il faut bien compenser l'impuissante colère des "sans-dents".


Amitiés.



elen 22/09/2014 11:59

Coucou Nouratin,
Et oui! Le nain est de retour...Comme il n'a pas changé et qu'il agace toujours autant à juste titre, soyons certains que les blogs anti-sarkozistes vont eux aussi renaître de leurs cendres!
C'est comme au cirque avec l'entrée des clowns...On le voit faire son malin et on se réjouit par avance de la grosse gamelle qu'il va se prendre!
Bien à vous!
Elen

nouratin 23/09/2014 16:04



En effet, Zavatta est arrivé et nous allons bien rire...jaune, certes, mais on ne peut tout de même pas trop en demander.  A côté du clown triste tout mou ça va nous faire un duo comme on
n'en avait pas vu depuis Laurel et Hardy!


Amitiés.



trucmuche 22/09/2014 11:26

"Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d'ajouter : la première fois comme tragédie, la
seconde fois comme farce." Marx

nouratin 22/09/2014 11:47



Sacré Marx, va! En même temps c'est pas faux, sauf qu'il y en a qui passent directement à la farce, comme Culbuto par exemple...mais il est vrai que comme grand personnage il fait un peu
juste...on espère juste qu'il ne se répètera pas.



grainsdesel 22/09/2014 09:42

N'en déplaise aux "grognards", le retour médiatique de du nain "Napo" m'a conforté et mis du baume au coeur. Rassuré de savoir qu'avec mes deux neurones (Hue et Dia pour les non initiés), je vois
mon avenir s'éclaircir, après avoir appris que NicoNapo avait avoué avoir deux neurones d'intelligence. Il ne me reste plus qu'à faire psychanalyser mes deux abrutis pour confirmation de leur
Q.I.
Lors de mes pérégrinations parisiennes, j'ai rendu visite à son aïeul Bonaparte, il reste encore de la place sous le dôme des Invalides, à moins que le Panthéon soit déjà réservé...!
Bien amicalement.

nouratin 22/09/2014 10:26



Moi, je le verrais bien à côté de Napoléon, ou dessous éventuellement. Surtout qu'avec ses deux neurones il pourrait aisément prétendre au statut d'invalide.


Amitiés.



Djef 22/09/2014 04:54

De passage sur une connexion je me suis dit, vite le billet de Nourantin, qu'a fait Putin, coupé pas coupé le gaz aux hongrois... Et quoi ? M'enfin tout çà me rappelle bien la France, allez je
retourne en cambrousse, à peine le temps de vous en faire un billet, c'est les grandes manoeuvres en moins confortable...

nouratin 22/09/2014 09:25



Bon courage, ce doit être du costaud, je me doute.


Amitiés.



G.Mevennais 22/09/2014 00:36

Ben, dans le "blogpotes", il y a des gens haut-placés, après le nommé Corto qui, à plusieurs reprises, avait fait la confidence comme quoi il cotoyait régulièrement des gens....importants, voilà
que notre Nouratin a approché, à maintes reprises, André Bergeron, et comme je ne vous vois pas, cher Nouratin, en syndicaliste convaincu et occupant une fonction nationale (de syndicaliste) je me
perds en conjectures et vais méditer sur mes propres relations issues du petit peuple. (lol).
Bon, à part cela, aujourd'hui je n'ai pas ri et j'ai bien cru percevoir, en lisant votre billet, un état d'esprit amer et désabusé mais vous avez tellement raison, nous, gens du "peuple", ne sommes
rien, mais il va de même pour les VIP qui tombent rapidement dans l'oubli, c'est juste une question de délai plus ou moins long selon la personnalité des "bonshommes".
Amitiés. Gilles

nouratin 22/09/2014 09:22



A ces époques reculées je fus quelques temps mêlé à des histoires sordides et compliquées qui m'ont conduit à fréquenter, bien contre mon gré, des gens comme notamment feu le Dédé en question. Et
l'on voit bien à quel point la vanité des choses humaines devrait nous conduire à relativiser, grands ou petits nous ne sommes jamais grand chose avant de n'être plus rien du tout...signé
Nouratin, le roi du poncif!


Amitiés.



trucmuche 21/09/2014 22:28

Je préfère Verlaine à Napo Bismuth :

http://www.legrandsoir.info/Victor-Hugo-NAPOLEON-LE-PETIT-extraits.html

nouratin 21/09/2014 23:13



Saceée diatribe qui pourrait à peu près  s'appliquer à la plupart de nos politicards actuels. Les temps changent mais pas la nature humaine.



trucmuche 21/09/2014 21:09

Rimbaud avait suffisamment de talent à 18 ans pour savoir quoi faire de ses fesses mieux que quiconque.

nouratin 21/09/2014 23:09



Disons que le problème ce n'était pas tellement les fesses...



René de Sévérac 21/09/2014 20:41

La honte :
"ce salopard de Verlaine".
Mille excuses !

nouratin 21/09/2014 23:08



Y a pas de quoi, ça peut arriver...sinon, Verlaine salopard, certes mais quel merveilleux talent!



René de Sévérac 21/09/2014 20:39

Vous avez raison, rien que le train-train quotidien.
Mais rester sans parler chez vous, je ne puis !
Donc, je saute sur un sujet que trucmuche évoque "Paul Verlaine plus recommendable que ...".
Alors là non, et je pense avec émotion à mon très cher Rimbaud qui par désir de réussite, consentit à tendre son petit cul de 18 ans à se salopard de Verlaine qui appréciait les sanglots longs du
petit Arthur !
Bref, l'ignorante ministresse de la non-moins ignorante EducNat, Najat a décidé de le classer parmi les homosexuels historiques !

Salut à tous, la bise à Nouratim

nouratin 21/09/2014 23:07



Sans vous faire de peine j'avancerais que le petit Raimbaud ne détestait sans doute pas.


Cela dit, le coup des "homosexuels historiques" ça relève vraiment de l'imbécilité gauchiarde la plus aboutie!


Amitiés.



trucmuche 21/09/2014 19:03

Billet humoristico-poétique qui va bien avec la venue de l'automne et rappelle Paul Verlaine, bien plus recommandable que Paul Bismuth. Oui, tout est misérablement prévisible, le manège inutile des
politiques, leurs magouilles cousues de fil blanc qui se voient à des kilomètres, affairés à tresser leur couronne des pines.

nouratin 21/09/2014 23:03



Les couronnes des pines, remarquez, Verlaine eût apprécié vu qu'il ne détestait pas faire certaines choses en couronne, ce qui ne semble pas être le cas de Bismuth.


Amitiés.



IFUKU 21/09/2014 18:45

Il vous a peut-être échappé,cher nouratin, que l'assemblée,quasi unanimement a autorisé le pouvoir à sanctionner et clore les sites internet qui ne plairaient pas au prince, au motif de lutter
conte le djihad. L'internet libre est considéré comme une plaie par tous les gouvernants et cette décision si discretement votée pendant que l'on nous gavait avec la conférence de l'incompétant
risque bien d'être lourde de conséquence en France.

nouratin 21/09/2014 18:54



Vous faites bien d'en parler, en effet pour de la discrétion c'est de la discrétion! Par flemme je n'ai pas lu le texte mais je pense en effet qu'il conviendra de regarder ça de plus près, il va
falloir encore numéroter nos abattis, ce pays totalitaire me déplaît de plus en plus!


Merci et amitiés.



Pangloss 21/09/2014 18:42

C'est vrai qu'il ne se passe rien. Ne serait-ce pas plutôte parce qu'on ne nous dit rien, pour qu'on se console avec "Pas de nouvelles, bonnes nouvelles"? Il est quand même difficile d'imaginer que
le déficit s'est comblé en cachette, que la dette a été remboursée en catimini, que les djihadistes ne sont plus musulmans, qu'Obama a abandonné la Maison-Blanche, qu'Hollande veut aller au bout de
son mandat ou que Sarko ne veut pas redevenir président.

nouratin 21/09/2014 18:49



Peut être, en effet, est il préférable que le vulgum-pecus ignore tout de ce qui se passe vraiment. La démocratie c'est déjà assez difficile, alors si, en plus, on donne les informations au
populo...


Amitiés.



chris 21/09/2014 18:31

Eh oui !!!...super médiatisé le " retour " ( traduire : le jamais parti ) du Sarkoléon !!!...et la piétaille de se précipiter par millions ( qu' y disent , les journalopes .. ) sur twiter .... du
coup , je viens de créer une nouvelle catégorie humoristique sur mon bloggy : Sarko Christ !!... ON VA RIRE !!!!!!

nouratin 21/09/2014 18:43



Ah chouette alors, ça va décoiffer! On a deux ans et demie de rigolade (jaune) en perspective.


Grozibous.