Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 15:44

 

Ca y est, les Paparazzi, vous cassez plus le trognon, maintenant on sait quand il faut le pister Culbuto, on connaît le moment précis où il s'en va tremper le biscuit, Sa Majesté! C'est Glavany qui a vendu la mèche: Pépère il bosse sans arrêt du Lundi 7 Heures au Dimanche 23 Heures. Ca lui laisse donc ses huit heures de folie, au mec, toute la nuit du Dimanche au Lundi, dites donc, à son âge et avec sa prostate! Il a bien raison Glavany, faudrait pas trop qu'il se glavanise, le pauvre, il pourrait fatiguer à la longue! Bon, vous me direz, avec la prochaine soirée électorale qu'ils vont se coltiner, ça m'étonnerait que la Julie s'en sorte avec une inflammation mal placée, sur ce coup-là...ou alors c'est qu'il l'a en acier trempé, Grotoumou, faut pas se fier aux apparences, après tout...

Hé oui, convenons-en, pour nos braves Socialos les choses ne risquent pas de s'arranger ce Dimanche. Entre la courbe du chômage qui s'inverse brutalement mais à l'envers et la "Loi Florange" purement et simplement balancée au panier par un Conseil Constitutionnel sans pitié, l'affaire apparaît bel et bien pliée. L'électeur de gauche, le vrai, l'Ouvrier si vous préférez, soit il reste à la maison, soit il vote Coco, soit, de plus en plus fréquemment, il porte son suffrage chez les copains de la Marine, celle qui lui en promet autant que Méluche mais avec un petit bonus relatif aux Musulmans. Nous n'avons plus qu'à attendre tranquillement un résultat final qui ne peut se révéler qu'excellent, voire excellemment inespéré avec un peu de pot.

Une fois qu'on a dit ça, on n'a guère avancé quand même. Bon, ça fait plaisir de les voir se gameller, bien sûr, mais il ne s'agit toutefois que de l'effet de ce balancier républicain par le biais duquel, aussitôt élus, les gouvernants se voient détestés, abhorrés, vomis, déféqués pourrait-on presque dire, par leurs mandants. Il y a de quoi, d'ailleurs, singulièrement dans la présente espèce, Culbuto et ses sbires apparaissant comme les plus invraisemblables branquignoles qu'un suffrage universel direct ait jamais produit...et pourtant ils sont légions les exemples de foirades démocratiques franchouilles depuis 1789. A ce propos, il nous faut faire preuve de lucidité : les choses vont en s'aggravant, cela ne fait aucun doute. Déjà, les présidents, tenez.

Avec Giscard nous connûmes une première dégringolade : le ridicule du bourge snobinard qui cherche à faire populo, les pantalonnades accordéonnesques, les petits déjeuners d'éboueurs et les dîners improvisés chez le clampin du coin de la rue. Suivit Tonton, pas la peine de vous faire un dessin, il suffisait alors de pousser légèrement le grand homme de façade pour trouver, tapi (j'ai faili mettre un "e") juste derrière, l'aventurier sans scrupule, le papa de Mazarine, l'écouteur téléphonique (déjà) et autres joyeuses crapules polymorphes sur lesquelles je glisserai, n'étant pas là pour écrire l'Histoire. Puis nous eûmes l'ineffable Chirac, celui qui représenta pour la République ce que la littérature fut à Marcel Proust : une interminable recherche du temps perdu. Après quoi arriva Sarko, et la fonction présidentielle en prit alors un nouveau coup dans le plexus: déconnage à tous les étages, vulgarité de VRP, étalage imbécile de vie privée et fréquentations déplorables style BHL (voir L'apothéose de Bernard-Henry.). Evidemment, après un zigomar de cette trempe, ne pouvait arriver qu'un olibrius digne de figurer en héros dans une bande dessinée comique, une sorte d'Achille Talon mâtiné de Gaston La Gaffe...et, tout naturellement, nous touchâmes Flanby, en même temps que nous touchions le fond! On voit mal, en effet, comment nous pourrions descendre encore plus bas. Bien sûr je ne vous parle que de l'allure générale des intéressés mais le reste va de pair, l'accessoire suit le principal, souvent même il le précède et l'état actuel de la France le démontre à l'envi, cela n'appelle pas de plus amples précisions.

Pareil pour les ministres, bien sûr et surtout depuis que la sacro sainte "parité" commença à produire ses ravages. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, loin de moi l'idée de considérer les nanas comme plus niaises encore que les hommes, j'aurais plutôt tendance, parfois, à croire le contraire. Seulement, les femmes, elles ont en général autre chose à foutre que d'aller s'embringuer en politique. La masturbation démocratique c'est bien joli mais ça bouffe du temps pour pas grand chose, comme la plupart des occupations masculines. En conséquence, à part quelques êtres d'exception qui flamboient au firmament des grands serviteurs femelles de l'Etat, vous trouvez assez peu de gonzesses de valeur prêtes à s'investir dans cette sorte de couillonnade. Du coup, lorsqu'il vous faut à tout prix assurer la parité, vous vous rabattez sur le disponible : Roselyne Bachelot! Pour moi ça restera toujours l'archétype de la foire d'empoigne paritaro-ministérielle, la Rosy, avec ses deux milliards de vaccins anti-grippe qui resteront comme son fait d'armes le plus éclatant. Elle a fini amuseuse télévisuelle bas de gamme, la mémère, elle eût été bien inspirée de commencer par là.

Cependant, reconnaissons à l'actuel Gouvernement le record absolu de nullité ministérielle. Jamais, je crois, en tout cas de mémoire d'homme, on n'avait observé pareille collection de rigolos, guignols, paillasses, bouffons, peigne-zizis, comiques de cirque et autres marionnettes ubuesques, jamais! De quelque côté que vous vous tourniez vous ne voyez que des gugusses. Même pas besoin de donner les noms, vous n'en trouverez pas un pour relever l'autre. Ca devient un peu effrayant, quand même, parce que, malgré tout, ces gens-là se trouvent en capacité, sinon de diriger le Pays, ce qui apparaît largement au dessus de leur compétence, tout au moins de nous créer les pires emmerdements, ce dont ils ne se privent pas depuis bientôt deux ans. Sans compter que cela devrait encore s'aggraver à l'avenir, il suffit pour s'en convaincre de jeter un coup d'oeil aux enseignements dispensés par Science-Pot Paris, le creuset de nozélites. Edifiant! Je voyais ça pas plus tard qu'hier, je crois, sur le blog d'un de nos amis...j'ai malheureusement oublié lequel, l'âge, encore...en résumé ces charmants jeunes-gens se voient nourris à la mamelle de la stupidité gauchiarde la plus ravageuse. A côté de celles qui vont arriver, la Promotion Voltaire de l'E.N.A. -celle de Culbuto et de ses potes- c'était le Cénacle de Tübingen.

Alors, pour tout vous dire, le balancier républicain, tout ce qu'il risque de nous procurer ce sont des pignoufs de gauche et des couillons de droite, alternativement, formatés pareils et tout aussi capables les uns que les autres de nous approfondir le fond du trou pour descendre encore plus bas. Ils ne s'arrêteront qu'une fois ressortis de l'autre côté...vers la Charia, quoi. Il serait temps, quand même, qu'un beau désespoir vînt à notre secours, comme disait à peu près le vieil Horace, le coriace...oui mais lequel? Des désespoirs j'en vois en pagaille, mais des beaux...Ne serait-ce que le futur gouvernement qui nous pend au nez la semaine prochaine...bon, admettons, Changement de socialistes réjouit les veaux. Toutefois, de là à foncer brouter leur herbe avariée...ce n'est pas encore dans ce pré-là que nous trouverons le bonheur, croyez moi.

Ben vous voyez, les amis, pour aujourd'hui je m'en vais en rester là, ce n'est pas que j'aie tout dit, comme le vieux d'Ormesson mais il faut en garder un peu sous la pédale...déjà que nous avons perdu le Maire de Paris...

Alors, votez bien, pour ceux qui doivent encore s'y coller.

Bon Dimanche à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.  

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

chris 02/04/2014 19:06

Hi hi ..." sous la pédale " !!!,,,tu réussis meme à m' amuser malgré la gravité de l' heure ...voui ...parce que , tous ces connards de droite ou ces gugusses de gauche , en tous cas , sont chargés
de gouverner une économie et des relations extérieures !!..excusez si c'est peu !!!.....tout ce qui est cap de faire notre bonheur autant que notre malheur, comme on voit !!!
il serait peut etre temps ( si c'est pas trop tard... ) de se faire gouverner par des gens sérieux et pas par le cirque Pinder ...

nouratin 02/04/2014 19:25



Oui c'est lamentable et catastrophique, plus ça va pis c'est, jeme demande si nous neserions pas mieux gouvernés par le Cirque Pinder, ils ont des clowns professionnels, eux et leurs acrobates ne
se cassent pas la gueule à tout bout de champ.


Et maintenant, voici le grand retour de Ségo, la pintade savante!


Grozibous.



Carine 02/04/2014 14:24

"Changement de socialistes réjouit les veaux".
Exact ! Mais là, il n'y a même pas changement !
Hamon à la place de Peillon...Mais c'est son jumeau !
Taubira à la place d'elle-même et idem Fabius.

Hollande et Valls déclarent la guerre aux Français.
Ils la veulent ? Ils l'auront.

Zirgobrus !

nouratin 02/04/2014 19:20



C'est vrai,ils ne se sont mêma pas donné la peine de changer, incroyable!


Taubirat c'est carrément de la provoc, une déclaration de guerre, en effet.


On va leur mettre une de ces mornifles aux européennes!


Bruzirgos.



josette 02/04/2014 08:08

je t'ai répondu chez Boutfil
bisous

nouratin 02/04/2014 12:34



J'y vais de ce pas.


Bisous.



lati 01/04/2014 12:42

Un qui s'y connait en catastrophes :

http://www.sudouest.fr/2013/11/03/dsk-annonce-une-catastrophe-economique-pour-la-zone-euro-1218581-705.php

nouratin 01/04/2014 16:02



Ca, pour ce qui est de s'y connaître...bon, maintenant il travaille pour les Serbes, c'est plein de petites coquines, là bas, il n'a plus besoin de faire risette aux occidentaux, il peut se
lâcher.


En tout cas, il a pris un sacré coup de vieux, merci pour la photo.


Amitiés.



G.Mevennais 31/03/2014 21:35

Cher Nouratin,
Vous avez, bien évidemment, remarqué le com d'un intervenant, pour le moins critique à mon endroit. Je ne lui ai pas répondu pour deux raisons, d'une part parce que vous êtes "chez vous" et d'autre
part parce que je déteste la polémique, ça me fatigue. Tout au plus ai-je été "étonné" que l'on fasse' l'apologie" de Mitterrand sur votre blog en le considérant comme au dessus du lot des divers
présidents que vous avez cités, ça il fallait l'oser, par ailleurs, faire référence à l'année 1997 et tresser une couronne de laurier à Jossepin étant encore plus aléatoire, car je ne vois pas ce
que Jossepin vient faire dans cette histoire de présidents. En outre, il y avait bien longtemps que le nommé "Tonton" ne présidait plus et n'avait plus d'influence sur la politique intérieure de
pays. Quant à cette histoire d'exportation chacun en pensera ce qu'il veut, mais je ne suis pas loin de penser au "bidonnage" des comptes, car nous avons, depuis des décennies, un déficit abyssal
de notre commerce extérieur, et en 1997 cela faisait bien longtemps que nous ne produisions plus rien. En outre, quand on constate la déculottée reçue par le même Jossepin en 2002, il peut paraître
bizarre de faire référence à son action en qualité de premier ministre. En conclusion de cette affaire, cher ami, il me vient simplement une maxime basique et populaire, j'en conviens aisément,
mais, ô combien réelle : "Socialiste un jour, socialiste toujours".
Amitiés. Gilles

nouratin 01/04/2014 11:52



Oui mais bon, en tant que farouche partisan de la liberté d'expression j'admets bien volontiers les opinions divergentes. On peut n'être pas d'accord et rester bons amis, c'est, je crois, le plus
important.


Amitiés.



trucmuche 31/03/2014 19:36

René de Sévérac

Pour avoir exigé l'Euro en échange de la réunification allemande, Mitterrand était un ignare en histoire économique.

La technique ordo-libérale allemande conjuguée à des négociations syndicales allemandes efficaces, à 17 millions d'ossis bas salaires, plus polonais, hongrois...à totalement explosé l'économie
francaise, espagnole, italienne, grecque, portugaise...

Ce pauvre Mitterrand vous a foutu dans une merde grave, moi je suis en Allemagne, plus ses rejetons qui ont signé des traités allant dans le même sens...

nouratin 01/04/2014 11:48



On peut difficilement soutenir le contraire, hélas...



josette 31/03/2014 19:26

je vais dire une grosse connerie mais il me semble que le chef de rayon des fromages prefère une bonne branlette a une belle branlée !
oh les tronches hier soir!
bises

nouratin 01/04/2014 11:45



Il faut dire que, là, comme branlée, c'était pire que Waterloo! La bérésina, à côté, ça prend des airs de promenade vespérale.


J'ai bien aimé leurs tronches, moi aussi, essayons de transformer l'essai aux européennes, ça nous refera une bonne occasion de rigoler.


Gros bisous.



H.Huc 31/03/2014 01:04

Analyse lucide et percutante, avec, comme toujours, un style époustouflant de drôlerie vacharde et d'une originalité inimitable, style nullement affecté, bien au contraire, par le ton grave
retenu.
Comme "le deuil sied à Electre", la gravitė sied à Nouratin.
En un seul mot : chapeau !
Amitiés

nouratin 31/03/2014 10:17



Merci, cher ami, vous êtes toujours trop indulgent à mon égard ce qui évidemment, me procure un plaisir sans mélange. Je me sens un peu Electre, du coup, ça me change...


Amitiés.



René de Sévérac 30/03/2014 21:04

Gilles et vous n'appréciez pas Mitterrand.
Je ne puis vous le reprocher. Un point d'accord, c'était une fripouille.
Mais vous ne m'empêcherez pas de le considérer comme un homme d'état.
L'histoire tranchera.
Notez que sur le plan économique, nous n'étions pas dans la situation présente.
Pour info, en période Chirac/Jospin (1997 de mémoire) la France était le premier exportateur mondial par habitant !
Bonne soirée à tous.

nouratin 31/03/2014 10:14



Eh bien, que voulez vous, nous n'allons pas nous disputer pour si peu, c'est du passé, n'en parlons plus...


Amitiés.



Dr WO 30/03/2014 18:22

Tour d'horizon à l'acide. On se croirait à la foire du trône : pas un ne reste debout.
Dr WO

nouratin 30/03/2014 19:13



Oui ça c'est vrai, je ne saurais dire le contraire. Mais c'est leur faute, aussi, il n'y en a pas un seul qui tienne!


Amitiés.



napalm 30/03/2014 17:49

" vulgarité de V.R.P." . C'est injuste !
Je connais des VRP très chicos, cultivés et modestes avec ça. Suivez mon regard.
J'eusse préféré lire " vulgarité de pet de zouille". Comme un gant ça lui à NS, le sauveur de la Nation...
Allez, malgré tout, je vous aime bien... Nouratin.
Cordialement.

nouratin 30/03/2014 19:12



Ecoutez franchement, je suis désolé, ça m'a échappé, ce sont des choses qu'on disait de mon temps, à une époque tellement lointaine qu'il y a prescription.


Je vous prie de m'excuser, je ne le ferai plus.


Amitiés.



G.Mevennais 30/03/2014 17:29

Ben moi je trouve que vous avez eu raison de les mettre tous dans le même panier, ces présidents, car il faut, pour comprendre, et c'est une évidence, se remettre "à l'époque des faits". Mitterrand
ne valait pas mieux que les autres, loin s'en faut et l'épisode "Mazarine" un fait divers, sans doute, met cependant bien en valeur que "Dieu le père" commandait allègrement, déjà, à la gent
journalistique pour qu'elle se taise. Quant aux femmes, elles sont comme les hommes, ni plus ni moins, et ne seront sûrement pas "l'avenir de l'homme", elles seront englobées dans le même avenir
que leurs compagnons. Pour finir, je trouve que Bachelot, comme vous, est une potiche nommée ministre pour faire bien, pas pire que Touraine, mais je laisse la palme à Edith Cresson, premier
ministre, cependant, d'une nullité affligeante (histoire du "fromage à souris" avec la reine de Hollande), nommée là par Mitterrand (encore lui) car ça faisait bien, vis à vis du corps électoral
féminin, d'être, le premier, à nommer premier ministre, une femme.
Aujourd'hui, dans la forme, votre billet est "sérieux" (il l'est toujours dans le fond), ça n'a pas empêché d'être apprécié comme il se doit.
Amitiés. Gilles

nouratin 30/03/2014 18:02



Sérieux...vous croyez...ah bon, vous me faites bien de l'honneur.


Quant à Mitterrand c'était une sacrée crapule, paix à son âme dont le Diable doit faire ses choux gras. C'est le principal responsable de tous nos maux d'aujourd'hui..nous savions qu'il nous
conduirait à la catastrophe mais nous n'avions pas idée du laps de temps sur lequel s'étendrait son influence maléfique...nous commençons à entrevoir, ici et maintenant, comme il disait.


Merci et amitiés.



josette 30/03/2014 16:22

j'attends 20h ce soir pour allumer la boite à conneries et voir les tronches de cake de 10 pieds de long crier victoire
biosus ou busios enfin bref t'as compris que je te bise !

nouratin 30/03/2014 17:55



Moi itou. Mais j'en sais quelques un qu'on va voir se pointer la queue entre les jambes, c'est toujours un plaisir.


Zibouille...enfin tu vois ce que je veux dire, mes amitiés au Curé et une caresse à Julie (mais non pas la cocotte, la poule) si tu ne l'as pas encore bouffée.



Marc LEROY - La Plume à Gratter 30/03/2014 15:01

Excellent papier (j'allais écrire comme d'habitude, mais en fait c'est presque un pléonasme), repris ce jour sur La Plume ! Nouratin for président !

En ce qui concerne Sciences Po... Je pense que c'était chez moi avec la Queer Week ? Si c'est bien le cas, "mon coeur s'envole comme un faucon" (Little Big Man, formidable film d'Arthur Penn),
pendant que le pays s'enfonce dans la catastrophe par la faute d'un vrai (c..., bien entendu) ! Et même, une sacrée bande... (de c..., encore)

Amitiés

Marc LEROY - La Plume à Gratter

nouratin 30/03/2014 17:51



Merci cher ami c'est toujours un honneur d'être publié par "La Plume", on s'y trouve en si bonne compagnie que je ne suis pas sûr de mériter. En tout cas, je vous en remercie et
rétrospectivement, aussi, pour les fois précédentes.


Mais oui, bien sûr, Science-Pot c'était chez vous! J'aurais pu faire un petit effort pour rechercher mais, incorrigible flemmard, je me range toujours à la solution de facilité. 


Et pour les pignoufs auquels vous faites allusion : puissent ils être aussi faux que celui d'Arthur Penn...hélas il n'en  est rien. Sauf que "Little Big Man", ça me rappelle aussi quelqu'un,
vaguement...non, celui auquel je pense c'est Big Little Man, rien à voir.


Amitiés.



kristof 30/03/2014 09:34

Et oui... Nos politiques ne font plus de la politique, il font du théâtre. Et comme tout les artistes, de plus ou moins de talent, ils sont nappés d'humanisme à deux balles qui leur plombe le
cerveau. 'fin bon, vu comment c'est parti, on ne va pas changer le monde.

J'ai d'ailleurs penser à vous hier en me remettant à la lecture de ce livre prophétique mais tellement pessimiste qu'est "le camp des saints" de Jean Raspail. J'espère que vous l'avez déjà lu,
sinon, je ne peux que vous conseiller d'aller l'acheter et de le lire sans tarder.

Amitiés.

nouratin 30/03/2014 12:57



Oui, bien sûr "Le Camp des Saints" c'est un incontournable et c'est flatteur d'avoir pensé à moi en le lisant.


Et nos politicards, en effet, sont en représentation permanente,ils prennent les citoyens pour un public et ces derniers sont tellement cons qu'ils marchent dans la combine. Ce n'est qu'une fois
le rideau retombé qu'ils comprennent aue c'était du flan.


Amitiés.



trucmuche 30/03/2014 00:11

En gros, c'est ca :

http://odieuxconnard.files.wordpress.com/2014/03/ocelectionsfrfinal2.jpg

nouratin 30/03/2014 12:52



Oui, carrément. Génial odieuxconnard!


Amitiés.



BOUTFIL 29/03/2014 23:23

on peut dire que cette semaine ils nous ont encore gâtés, entre la pétase qui trouve la bouffe dégueulasse à l'elysée, la courbe du chômage et les devinettes pour le remaniement sans compter
quelques reniements et retournages de vestes spectaculaires ! on va encore bien rigoler demain soir
bisous

nouratin 30/03/2014 12:50



Ce soir, je jetterai un coup d'oeil quand même aux soirées électorales...rien que pour voir la gueule déconfite de certains...


Gros bisous.



René de Sévérac 29/03/2014 20:26

Toujours aussi délicieux.
Sauf que ... vous mettez tous nos présidents sur un pied d'égalité.
Et là, si vous permettez (car vous êtes chez vous) je dis non :
Certes Giscard était un annonciateur !
Et Chirac sentait aussi la transition.
Mais Mitterrand, faîtes lui grâce de Mazarine; une petite faute !
Tout se dégrade avec Maastricht et les jeunots (ou sots) qui se sont succédé en pensant que "tout ce qui est fait ailleurs n'est plus à faire à la maison" (expression d'un copine relativement à mon
ami -son honnête mari- qui s'absentait souvent pour raison professionnelle) et donc abandonné toute décision de politique économique. Dieu merci, Marine est là, mais le travail s'avère ardu !

Un denier conseil à FH : dissoudre au plus vite et lasser l'UMP patauger dans la mouise; en 2017, il est réélu et entre temps, il pourra niquer Julie en toute sécurité.

nouratin 30/03/2014 12:48



Le conseil est bon, s'il était malin et que ses petits potes le laissent faire, c'est ainsi qu'il devrait procéder.


Sinon, je crois que je me suis planté, je voulais mettre en évidence une gradation dans la minablerie des politicards de haut vol mais je m'y suis mal pris.


Cela dit, Marine est là...ah reste encore dans mes bras, comme chantait Tino.


Amitiés.



capitaine enzo 29/03/2014 20:25

Excellent, ce chapitre devrait être rajouté à l' "Histoire de France de San Antonio". En voilà une idée "l'Histoire de France au temps de Culbuto et ses 40 sinistres" par Nouratin. Je suis preneur
du livre dès sa sortie.
Amitiés.

nouratin 30/03/2014 12:43



L'idée est bonne, je vais y réfléchir, la seule chose qui pourrait me faire reculer c'est le risque de finir en taule...


Amitiés.