Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 17:31

Quand ça ne veut pas rigoler, n'est-ce pas, en général tout s'en va en sucette.

Une fausse manoeuvre, suivie d'un beug, suivi d'une panne de modem et vous voilà

coincé  avec  un machin publié par erreur, mal foutu et même pas fini. De quoi foutre

en l'air une réputation de blogueur sérieux.

Par conscience blogueuse professionnelle, je vais tout de même vous terminer cet

article maudit qui, en plus était mal parti et n'arrivera donc pas bien.

Bon, qu'est-ce que je disais, sacrebleu, ah, oui voilà.

 

"Au fond, quand tout s'en va plus ou moins en quenouille, les grands de ce monde

réagissent fréquemment comme des cons. La pression des circonstances, si vous

voulez, le stress du regard acéré de l'opinion publique toujours prête à vous coller

dans la mouscaille, l'absence totale d'indulgence de l'électeur moyen qui vous attend

au tournant, la constante malveillance de la presse qui hurle avec les loups, blatère

avec les chameaux, braie avec les ânes.

Prenez par exemple Gordon Brown, tiens, en voilà un qui déconne à pleins tubes juste

au moment où il conviendrait surtout d'éviter. Traiter ses électrices de vieilles

gâtouillardes sectaires, ça peut arriver avec ces saloperies de micros qui traînent

partout, de nos jours. D'autant que l'électrice travailliste ressemble à s'y méprendre

à une socialiste de chez nous. Emmerdeuse, sectaire, intolérante, bornée et bourrée

de certitudes jusqu'à en déborder par toutes les issues.

En revanche quand on commet ce genre d'impair, la dernière des imbécillités à

commettre consiste à s'excuser platement comme ce brave Gordon. Il n'avait qu'à

fermer sa gueule, la meilleure des défenses sur ce genre de coup. A la rigueur,

prétendre qu'il évoquait les auvergnats, ça s'est fait il n'y a pas si longtemps."

( Quoique le coup des auvergnats...voir PANNE DE MODEM... )

 

J'évoquais ensuite la déculotté probable de Gordon Brown, mais le stade de la

probabilité étant désormais dépassé pour en arriver à celui du fait avéré, plus

la peine d'épiloguer là dessus.

 

Par une transition subtile que j'ai complètement oubliée, j'en arrivais à parler de

Barack-Hussein Obama. L'idée étant qu'il existe une catégorie d'individus à qui

l'on pardonne tout. Ce n'est même pas qu'on pardonne, c'est pire, leurs turpitudes

passent totalement inaperçues.

Je prenais pour exemple un fait anodin en apparence mais, à mon avis, lourdement

significatif.

Le divin Barakobama, fit, au  début de la semaine, un saut en Louisiane, histoire de

dire d'être allé voir ses pauvres sujets empétrolés jusqu'au trognon. Quand je dis un

saut, je pèse mes mots, il a dû y passer une grosse heure, en Louisiane. Le temps

de prononcer un petit discours bien senti, pour accuser B.P. de tous les pêchés

d'Israël et prononcer urbi et orbi une condamnation de la compagnie britannique,

les salauds, à tout payer les frais jusqu'au dernier penny. 

Après quoi, trempé comme un rat tombé dans l'huile- il pleuvait comme vache qui

pisse sur les bords du Mississipi - Barack-Hussein le magnifique retourna derechef

à la maison blanche question de ne pas laisser refroidir le dîner.

Seulement, un détail coinçait légèrement, le Boïng 747, dans lequel le Président,

tout seul comme un grand, a effectué son aller et retour dans le sud.

Voilà un type soi-disant écolo  jusqu'au trognon qui consomme l'équivalent pétrole

d'une ville de cent mille habitants pour jeter un petit coup d'oeil aux dégats causés par

le maudit mazout de la British-Petroleum.

Eh bien, désolé mais personne n'a même ne serait-ce que remarqué l'incongruïté

de l'aventure. 

A tel point que c'est peut être moi qui déconnne. Je ne sais pas.

 

En tout cas j'arrête là cet article de malheur, loupé comme c'est pas permis et je vous

en promets un super-chouette dans les plus brefs délais.

 

N'étant pas politicard pour un sou, je puis présenter mes excuses. Alors, je le fais.

 

Et merde pour l'informatique, les ordinateurs, les modems et aussi qui ne me lira pas. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

josette 07/07/2013 18:01

c'est super bon de venir lire des trucs du temps jadis , ici aussi on a un trou du cul qui prend l'avion pour rien après nous avoir fait le coup du petit train (le vrai pas le mariage par derrière)
et quand il y a un trou d'air il se croit..... ailleurs ;
ok je sors !
bisous

nouratin 07/07/2013 18:28



C'est drôlement sympa de rendre visite à mes vieilleries. Merci.


Et plein de gros bisous.



kate 17/05/2010 21:04


Mais non, mais non Nouratin , il est très bien votre article !