Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 18:33
L'affaire est dans le sac! La Grèce vivra! Vive la Grèce, vive Papandréou, vive Angéla,
 vive Nicolas, vive Tournesol Van Rompuy et vive l'Europe!
Les éclopés du déficit public, la France en tête, viennent d'affirmer haut et fort leur
engagement au côté des petits héllènes, les plus mal foutus d'entre eux. Le spectre
hideux de la faillite étatique se voit forcé, par l'action conjuguée des Francs et des
Teutons, de lâcher son emprise sur les fils de Démosthène et les roustons-ton-ton du
vieux Platon.
Le moyen de procéder autrement?
Entre européens, a fortiori membres de la zone Euro, la solidarité apparaît obligatoire.
Impossible de laisser l'un des notres se péter la gueule. A défaut tout le monde morflerait
grave. Nous sommes liés, non par la vérole, mais par l'attachement que nous devons à la
monnaie unique, fille également unique du Deutchmark.
Naturellement il convient d'y mettre les formes. On va quand même pas dire qu'on  lui
filera du pognon au camarade Papandréou. Le bavarrois de base n'apprécierait guère
de cracher au bassinet pour ces rigolos du Péloponèse, branleurs et truqueurs de bilans.
Remarquez, au bout du compte, c'est ce qui va se passer, va bien falloir les renflouer,
les Grecs, mal en point comme ils se trouvent. Mais de là à s'en vanter y a une marge!

D'ailleurs, soyons justes. Les grecs, qu'est ce qui les a plombés à mort? Les Jeux
Olympiques, pardi! Quarante milliards de trou! Il ne s'agit tout de même pas d'une
plaisanterie, on les a laissés se démerder avec et le résultat arrive. Logique et
imparable. Mais vous n'allez tout de même pas me dire qu'il convenait pour les 
enfants de Périclès ( et les roustons-ton-ton..) de renoncer à organiser, sur le sol sacré
d'Olympie, les Jeux Olympiques? C'est la moindre des choses, tout de même, enfin,
bordel!
Et puis, c'est qui l'andouille qui a trouvé le moyen d'exhumer les jeux auxquels plus
personne ne pensait depuis au moins deux mille ans? Coubertin, parfaitement, l'illustre
Baron de Coubertin, "altius, citius, fortius", "l'important c'est de participer" et autres
couillonnades de pédérastes refoulés, amateurs tacites d'athlétiques éphèbes.
Français, Coubertin. Alors reconnaissons humblement notre responsabilité essentielle
dans la faillite grecque et passons à la caisse comme tout le monde eurozonal. Et
bouclons la. Quatre sous d'impôts de plus ou de moins ne changerons pas grand
chose à notre ruine nationale.
Et qu'on ne vienne pas me raconter qu'il se la coulent douce les descendants de
Démocrite (et les roustons...). O.K. ils ont la retraite à quarante ans et les vingt-cinq
heures, et nous alors, on donne le bon exemple? On se croit irréprochables?
Demandez aux bavarrois précités ce qu'ils en penseront quand ce sera notre tour
de nous faire sauver de la faillite par les copains de l'Euro, dans pas bien longtemps.

En outre je reconnais volontiers m'être montré un peu dur vis à vis de ce pauvre
camarade Papandréou en l'accusant par avance de tous nous mettre dans le pétrin
(voir Timeo danaos... ). Il n'a pas eu le temps. Il a pris la faillite en même temps que 
le pouvoir.
Et c'est là qu'il va déguster avec les mesures d'austérité vraies ou bidon dont il devra
assurer la promotion auprès de ses électeurs, lesquels descendaient dans la rue
pas plus tard que cet après midi. Un peu comme si la mère Aubry, juste après son
élection en 2012, devait vendre aux français la semaine de soixante heures et la
retraite à soixante dix ans. Rigolez pas on y viendra! 
En même temps, si l'on se donne la peine de chercher un peu, en cas de banqueroute
étatique les socialistes ne sont jamais bien loin. Qu'ils exercent le pouvoir ou grouillottent
dans l'opposition ces gens là consacrent toute leur énergie à pousser à la dépense
publique. Alors, vous pensez, la famille Papandréou, depuis le temps qu'elle gouverne et
grouillotte alternativement, elle n'y est pas pour rien dans la déconfiture hellénique.

N'en demeure pas moins le caractère éminemment réconfortant de toute cette histoire.
L'Europe existe bel et bien. Elle a même un visage, celui d'Herman Van Rompuy.
Avec une tronche comme celle là, évidemment, elle fait un peu rigoler (voirTournesol et bananes. ) mais elle fonctionne. Elle a sauvé les Grecs, bientôt elle volera au secours
des Espagnols et des Portugais. Après ce sera notre tour...
Oui, d'accord, mais les Shleus, ils vont pas en avoir marre, tôt ou tard, de raquer
pour les autres? Et puis,c'est très bien de voir l'Euro baisser un peu, ça fait peut être
vendre quatre ou cinq Mercedes de plus mais faudrait pas prendre l'habitude, non plus.
Quand on a connu la République de Weimar et le verre de schnaps à quatorze
milliards de marks, on devient attentif à cette sorte de petit dérapage.
Autrement dit les européens vont sans doute se voir dans l'obligation d'un peu moins 
déconner avec l'argent du contribuable. Et d'arrêter de confondre le budget de l'Etat
avec la corne d'abondance qui nourrit Zeus quand il était petit.
Et les roustons-ton-ton du vieux Platon, dans du coton!
Rien que pour ça, ça valait le coup!
Et merde pour qui ne me lira pas.


Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires