Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 15:55

 

 

 

 

 

 

Comme d'hab, je vous demanderai de descendre deux-trois marches, il fait meilleur plus bas!

 

 

 

 

 

-"Caisse ta nana foute? Rétorqua Foupallour, Cuba, de toute façon ça veut plus dire grand chose. C'était bon au temps de Georges Marchais les histoires de guerre froide, de missiles, de Baie des Cochons, tout ça quoi. Aujourd'hui la Russie c'est devenu la Droite, depuis Putin le pote à Marine Le Pen, ça cadre plus du tout avec le Ché! En même temps les Amerloques ils oscillent entre leur président Case de l'Oncle Tom, leur population bourrée de Latinos et les restes du Ku Klux Klan qui renfilent leurs cagoules pour pas qu'on voye qu'y pleurent. Alors pour ce qui est du rabibochage avec Cuba, ça nous en touche une sans faire bouger l'autre, c'est plus là bas que ça se passe! Pour emmerder Vladimir il a trouvé beaucoup mieux le camarade Barack Hussein: on se met d'accord avec l'Arabie Saoudite pour faire écrouler les cours du pétrole et tout de suite il manque d'air, le Cosaque, il étouffe qu'on dirait une dorade oubliée sur le pont du bateau. Alors, pour Cuba plus la peine de se faire chier, ils peuvent les reconnaître les U.S. ça leur fera des chouettes plages toutes fraîches à se coller sous la boîte à caca!"

Interpellé de la sorte, notre ami Yves Rognes qui venait de mettre le sujet sur le tapis en qualifiant d'évènement historique majeur la reconnaissance de Cuba par les Etats-Unis, replongea le pif dans son Martini-Dry, vaincu avant même d'avoir engagé le combat. D'autant qu'il voit juste sur ce coup-là, Jean Foupallour, la réconciliation obamo-castriste ne pisse pas bien loin en termes d'incidence stratégique. Il s'agit seulement d'un coup de pub mijoté entre un Pape Jésuite Sud-Américain en recherche d'effet médiatique sur sa clientèle de base, un locataire de la Maison Blanche en voie d'expulsion manu-militari et un vieux dictateur en train de se déssécher doucement dans l'attente de ses Obsèques Nationales. Hank Hulley me le confiait déjà voilà deux-trois jours : "il multiplie les appels du pied aux immigrés , ce fucking président de mes deux! Et que je te régularise cinq millions de clandestins et que je te rouvre l'ambassade de Cuba! Encore un petit effort et il élève un monument à la gloire de Chavez en face du Capitole le shitty asshole! Après il aura plus qu'à chanter l'Internationale coiffé d'un sombrero de trois mètres de diamètre en s'accompagnant à la guitare sèche avec sa gonzesse qui se secouerait les maracas en cadence! Seulement, ajoutait vicieusement notre ami d'Outre-Atlantique, avant qu'il puisse faire le gros bisous aux Castro-Brothers, Bamboula, va falloir convaincre le Congrès et là, tu peux me croire, ce sera une autre paire de super-balls : le copinage avec des Communistes faut le faire avaler à nos Républicains. Janvier sera chaud, crois moi!" Enfin, bon, il peut raconter ce qu'il veut, le mec, je reste persuadé qu'ils se raccomoderont; les braves Cubains vont enfin pouvoir connaître les joies de l'obésité et les Occidentaux assez intrépides pour braver les menaces de mort étatiques, retrouveront le plaisir de fumer de vrais Havanes. Ce sera toujours ça de gagné.

Toutefois, en ce dernier Dimanche de l'Avent, les braves mécréants encultés autour du zinc conformémént aux prescriptions de la liturgie pochardique, n'accordaient qu'un intérêt superficiel aux aventures diplomatiques du camarade Raoul, Frère de Saint Fidel de l'enfant Castro. La conversation qui tournait depuis un moment autour du sujet, finit bel et bien par tomber sur l'avenir des retraites. La faute à Blaise Sanzel!

"Dites donc, mes amis, nous sortit ce dernier sur le ton de la boutade, vous savez ce qui vous attend? Oui parceque moi, à quatre-vingt douze ans je ne crains plus grand chose mais vous autres, surtout les merdeux de soixante piges, la misère vous guette! Avec la faillite des retraites complémentaires on commence à parler de baisser les pensions, vous savez ce que ça veut dire, pas vrai? Ben oui, les sujets tabous dès qu'on les déflore ils cessent de l'être et aussitôt après survient la curée! Mais non, Marcel, pas la fin du célibat des prêtres, abruti! Non, je veux dire l'halali, quoi, sus aux retraités! Ils ne vont pas continuer comme ça, indéfiniment, à vous engraisser avec des pensions de mille ou mille cinq cent Euros mensuels, les jeunes, ils s'apprêtent à fermer les robinets, croyez moi, surtout Mohamed et Mamadou, vous savez, les petits protégés de notre bon Président de la République...vous les voyez vous distribuer des sous, vous? Des coups de pied dans la gueule, je ne dis pas mais des subsides pour ne pas crever, laissez moi rigoler doucement! Surtout qu'en plus ces jeunes gens voient leurs activités commerciales menacées par les menées subversives des Socialistes qui nous gouvernent : Terra Nova, veux-je dire, le laboratoire d'idée des copains de Culbuto, qui propose de légaliser le cannabis et de lui coller une grosse taxe pour remettre à flot les caisses de l'Etat! Vous savez que ça inquiète beaucoup dans nos banlieues ce genre de déclaration, si on les énerve trop, les "jeunes" ils vont nous foutre une grosse émeute, vous verrez. Alors pour les calmer il faudra leur assurer des compensations... le produit de l'impôt sur le shit, par exemple...mais bon, n'allons pas nous figurer en plus que ces charmants bambins nous paieraient nos retraites juste pour satisfaire au vivre-ensemble et à la solidarité inter-générationnelle, soyons sérieux! Et puis vous savez, la capacité de nuisance des quartchiers sans-cible apparaît sans commune mesure avec celle des vieux, Les retraités n'ont pas de kalachnikovs, eux, c'est bien connu. Préparez vous à déguster la portion congrue, croyez moi je sens que ça vient."

Depuis un moment on voyait le béret de Marcel Grauburle qui dodelinait étrangement par dessus son verre de blanc-limé. On lui sentait bien l'envie d'en savoir plus, de tenter d'éclaircir son cas personnel, le seul qui, comme tout le monde, l'intéressait vraiment. Au bout d'un moment, n'y tenant plus, il se décida à rompre le silence pesant qui s'était installé dans le vieux bistrot de Thérèse.

-" Dis Blaise, les fonctionnaires dans tout ça, y zont rien à voir, pas vrai?"

-"Eh voilà, intervint Foupallour, tout courroucé. Putain les mecs parce qu'ils étaient facteurs comme le Marcel, ou trou-du-cul d'Etat, comme beaucoup (il regardait fixement Monsieur Radanusse, le retraité du Fisc, attablé un peu plus loin à siroter un panaché bien frappé), ils s'imaginent que les merdes c'est seulement pour les copains du privé. Faut pas t'illusionner, mec, ta pension les petits Black-Beurs y vont pas la trouver plus sympa que les nôtres. Le jour où ça va leur prendre ils te le mettront à toi aussi, profond, à sec et sans vaseline! Non mais des fois, y se croivent sortis de la couille à Jupiter, les gus, y rêvent!"

Brutalement privé de parole, Blaise Sanzel, profita d'une gorgée du précédent orateur pour tenter de reprendre l'avantage;

-"Ne mélangeons pas tout voyons, pour l'instant il s'agit juste de l'AGIRC et de l'ARRCO qui tapent dans leurs réserves. Les pensions des fonctionnaires, elles, voilà belle lurette qu'elles contribuent à creuser le déficit public, on les finance à crédit, tu n'as pas à t'inquiéter Marcel, tant que nous pourrons emprunter sur les marchés tout ira bien, après, naturellement..."

-"Eh oui, "après", lança Yves Rognes, tout content de trouver une occase de rebondir, après tu pourras faire comme les Grecs, chercher ta subsistance dans les poubelles...faudra te bouger le fion, vu qu'on sera plus nombreux à les fouiller, les poubelles, qu'à les remplir. Mais bon, de toute façon nous n'en sommes pas encore là, les capitaux se bousculent pour venir nous boucher le trou..."

-"Alors, si c'est ça la question, en effet, pour ce qui est de nous boucher le trou y a carrément la queue, conclut Foupallour, on n'a pas fini de sentir le brûlé côté pile, faites moi confiance!"

Sur ces paroles modérément optimistes mais frappées au coin du bon sens, tout le monde s'est quitté en se bombardant de "Joyeux Noëls". Je vous en souhaite autant, il faut en profiter tant que c'est encore toléré...

Et merde pour qui ne me lira pas.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

JC 28/12/2014 10:28

... C'est clair !....

NOURATIN 27/12/2014 19:03

AVISSE A LA POPULATION!
Je ne sais pas si ça vous fera plaisir mais je viens de mettre en ligne sur mon nouveau blog nouratinbis;wordpress.com le Roman intitulé "Derrière Napoléon" que j'avais écrit naguère sans jamais
réussir à le publier.
Si ça peut intéresser quelqu'un, on ne sait jamais...

NOURATIN 27/12/2014 18:17

INFORMATION A MES CHERS LECTEURS ET AMIS:

Over Blog me fait le coup de la "migration", ça dure depuis le début de la semaine et ça ne finira peut être jamais...En attendant l'accès à l'administration du blog m'est fermé et je ne puis même
pas répondre aux commentaire, je vous prie de m'en excuser.
En conséquence, j'ouvre un nouveau blog "nouratinbis.wordpress.com," je vous donne rendez vous là bas, bien que dépité je vais tenter quelque chose...
A bientôt, peut être...
Amitiés.

chris 27/12/2014 09:58

C' est simplement un NECTAR à lire !!!

trucmuche 25/12/2014 17:12

Sur la loi de 73 :

http://www.theorie-du-tout.fr/2012/03/loi-1973-rothschild.html

http://www.captaineconomics.fr/-loi-1973-giscard-pompidou-rotschild-dette-publique-france-etienne-chouard

Il n'y a pas de corrélation entre financement direct de l'état par la banque centrale et la dégradation des comptes publics, le mot clé est la répression financière d'avant la fin de Bretton Woods.

G.Mevennais 25/12/2014 17:00

S'il est vrai que la loi de 1973 ,a été abrogée, suite au traité de Maastricht, il semble bien que, sauf erreur ou mauvaise compréhension de ma part, l'article 104 de ce traité stipule (en gros)
que ni les banques centrales, ni la BCE, ne peuvent financer les états et les collectivités locales. En conséquence, et on est autorisé à me reprendre en cas de mauvaise interprétation de ma part,
ce traité reprend, en substance, la loi de 1973 et l'alourdit considérablement en y incluant la BCE. J'ai la désagréable impression que nous avons, encore une fois, été plus cons que les autres en
alourdissant notre dette des intérêts entre 73 et 92, ce qui, surtout à partir de 81, a son importance, Raymond Barre ayant réussi à stabiliser nos finances jusqu'à cette date..
Bien amicalement. Gilles

trucmuche 24/12/2014 15:45

Remarquez, les bars parisiens ont l'air rigolos aussi, dans un autre style :

http://parisachier.wordpress.com/page/3/

BOUTFIL 23/12/2014 17:30

ah les vrais de vrais les mecs de ton bistrot, ceux qu'on regrette de ne plus voir par chez nous où pourtant, il y a un demis siècle, ils étaient bétons dans nos bistroquets de la Villette !
joyeux et saint noél pour toi, à très bientôt

trucmuche 23/12/2014 15:03

Zemmour a quand même l'air d'un peu tout mélanger, par exemple il fustige la loi de 1973 à laquelle il n'a rien compris, il ferait bien de se renseigner pour un journaliste. C'est Maastricht qui
oblige à se financer sur les marché.

http://www.amazon.fr/Le-Suicide-fran%C3%A7ais-Eric-Zemmour/dp/2226254757

trucmuche 23/12/2014 14:36

Zemmour est effectivement un excellent commercant :

http://www.slate.fr/story/96069/provocation-derapages

Dr WO 22/12/2014 13:51

Excellent.
Dr WO

mguette kuelos 22/12/2014 12:35

Suggère le gros sel, à la place de la vaseline mon copain: J'ai entendu dire que cela laissait des traces.
Gros bisous pour toi
Nettoue

Carine 22/12/2014 10:35

Tout ça, c'est la faute à Marcel et à Radanusse !
Ces enfoirés ont mis l'Etat en ruine avec leurs 1000 Euros par mois !
J'te foutrais tout ça en voyage organisé avec Chris, moi, tiens !
Au moins, ça leur apprendrait à voler leurs semblables.

Allez, bon solstice d'hiver mon Tonton ainsi qu'à tous tes lecteurs !
Et Joyeux Noël !
Dis à tes zinceux préférés de faire gaffe à leur foie, ils en ont qu'un seul et la médecine ne change pas le foie des clients des troquets. Elle sélectionne !

Grozibourles !

Isa 22/12/2014 07:34

Question retraite: Si je paye la vaseline, ce sera-t-y moins douloureux ?

Joyeux Noël à vous et à tous vos copains du bistrot du coin.

Canon de rouge pour tous et à la bonne vôtre !

C'est toujours un plaisir de venir rire chez vous .

Cordialement.

PS: Eh! faut pas pleurer ...les mecs !!!

trucmuche 21/12/2014 20:02

Ce bistrot a un côté pagnolesque, sauf les noms pas très méridionaux des piliers de comptoir.

Ils auraient tout de même pu arroser la décision d'Obaba au Cuba Libre, un peu de soleil des tropiques dans le ciel gris de décembre...

nouratin 21/12/2014 22:48



C'est vrai mais ce n'est pas trop le genre de la maison, ça usine plus dans le traditionnel d'avant 68!



René de Sévérac 21/12/2014 19:36

Votre avis sut Z ne me convient pas :
1. un interview avec un journaliste rital ne constitue pas une offensive de type VT.
2. que le succès grise, je n'en disconviens pas ! Qui peut lui en faire reproche.
Mais le rôle du personnage dépasse le personnage. Ma considération est totale.
Attention, Nouratim, mon amour pour vous n'est pas entaché ! ^^

Z, une nouvelle Affaire Dreyfus !

nouratin 21/12/2014 22:46



Vous avez sûrement raison, ma méfiance naturelle me joue des tours. Mais je vous jure de ne jamais dégrader Z et surtout pas sur le front des troupes!



Pangloss 21/12/2014 18:28

Avec Cuba et les States qui redeviennent copains, il ne va pas y avoir longtemps à attendre avant que le Mafia US rouvre les casinos et les bordels.
La nouvelle devise de la Castrie sera "Bonjour les touristes!"
La retraite des fonctionnaires! Tu n'y pense pas! Jamais la Gauche ne va s'y attaquer. Elle attend avec impatience que la Droite revienne au pouvoir pour qu'elle fasse le boulot qu'elle n'ose pas
faire.
Amicalement;

nouratin 21/12/2014 19:24



Mais ne t'en fais pas, la "Droite" ne fera pas le boulot non plus, seuls "les Marchés" comme on dit, pourront un jour avoir la peau de l'Etat Providence et de ses fonctionnaires.


Quant à Cuba, en effet, ça va redevenir un immense bordel, un vrai régal pour le voyageur solitaire!


Joyeux Noël et amitiés.


 



René de Sévérac 21/12/2014 18:18

J'aime bien vos dialogues de bistrot.
Mais j'ai trouvé que vos amis ne se soucient pas trop de mon ami (virtuel lui aussi) Zemmour. Certes après avoir vendu un demi million de livres, à l'âge de 56 ans, il pourra toujours se retirer à
l'abri du besoin (comme Valérie T); mais je n'imagine pas que ce brillant polémiste souhaite vivre de ses rentes. Et, les "populistes" (on appelle ainsi ceux qui ne pensent pas comme les élites,
sinon on les nomme démocrates) ont besoin d'un tel porte-parole depuis que Marine, pour être jugée démocrate, se doit d'embaucher des gays (l'autre terme est mal venu).

Autre point, les fonctionnaires n'ont pas de souci à se faire : ils sont à la charge de l'Etat qui ne devrait pas (je l'espère) déposer le bilan.
Amicalement. A dimanche prochain !

nouratin 21/12/2014 19:20



En ce qui concerne Zemmour, je vous l'avoue, mes potes du bistrot et moi même sommes un peu partagés. Nous nous demandons si, tout de même, le côté commercial du personnage ne prendrait pas le
dessus sur le fond. J'ai lu son livre qui, ma foi, m'a paru tout à fait remarquable, fouillé, documenté et mettant en évidence une solide culture associée à un esprit d'analyse particulièrement
aiguisé, même si je ne partage pas totalement ses conclusions, ce dont l'intéressé, d'ailleurs, se fout éperdument. Cependant, là, il s'acharne tellement à faire parler de lui et, autant que
possible en mal par la Bien-Pensance, que je me demande s'il n'est pas exclusivement dans une démarche de pur marketing. Le fait qu'il commence à attaquer le marché italien me conforterait plutôt
dans cette idée. En conséquence, je le laisse un peu en stand-by, histoire de voir l'évolution...


Et pour les fonctionnaires, ma foi, vous avez sans doute raison, l'Etat ne fait pas faillite...et puis, "too big to fail"...comme on disait à propos de Lehman brothers...


Joyeux Noël et à Dimanche prochain.



G.Mevennais 21/12/2014 18:05

Vous savez que j'adore quand vous faites intervenir la bande de copains, avec, en prime, un petit nouveau (Radanusse) dont on peut craindre que, dans l'avenir, il va en "chier" pour sa pension
(oui, je sais, c'est facile, mais ça me fait rire et je n'ai pas pu résister). Continuez, cher Nouratin, votre style et votre humour sont bien utiles par les temps qui courent.
Joyeux Noël à vous, que je vous souhaite entouré de vos proches.
Amitiés. Gilles

nouratin 21/12/2014 18:21



Merci, Gilles, en effet un petit tour au bistrot de temps à autres ne peut pas faire de mal. Quant à Léopold  Radanusse, quelque chose me dit qu'il n'a pas prononcé son premier mot mais que
ça ne sera pas le dernier...


A vous aussi très joyeux Noël et à bientôt.