Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 17:05

Je viens encore d'écrire des âneries. Ce n'est certainement pas la première fois, me direz vous, ni probablement la dernière mais je dois faire acte de contrition.
Mea culpa, donc, comme disait le latiniste qui ne voulait pas se laisser sodomiser
(ainsi parlait San-Antonio). Quand on a tendance à se croire plus malin que les autres
il convient de temps en temps de constater humblement qu'il n'en est rien.

Alors voilà, je me gaussais, dans le précédent articulet, de ces gros connards de 
Suédois pour cause d'attribution idolâtre du prix nobel de la paix au Président
des Etats-Unis. 
Eh bien je me foutais le doigt dans l'oeil. Le prix nobel de la paix ne ressortit pas
à la compétence de ces gros connards de suédois mais bien à celle de ces gros ploucs
de norvégiens. Et qu'on ne vienne pas me raconter qu'il s'agit de la même espèce de
scandinaves socialistes. Vu d'ici, naturellement, celà paraît évident, mais demandez leur,
à eux, vous verrez!
Bon, évidemment je déconne et je présente toutes mes excuses à ces braves nordiques,
à la fois pour confusion des genres de prix nobel et aussi  pour les avoir grossièrement qualifiés à l'instant.
Que mon lectorat veuille bien, aussi, me pardonner car ceux qui, comme tout le monde,
ignoraient que le prix nobel de la paix et lui seul, relève des norvégiens, ceux là, dis-je
ont failli se trouver confortés dans leur erreur. Quant aux autres, s'il en existe, ils ont dû
simplement me prendre pour un con, ce qui, somme toute, reflète assez bien la réalité.

Celà dit, que celui qui jamais ne s'est fourvoyé dans l'erreur me jette la première pierre.
Tout le monde peut se tromper. Je vous prends l'exemple de notre très, très cher Président
de la République Une et Intransmissible (encore que , ça, faut voir). Il n'arrête pas de se
gourer, le pauvre. Il se cherche les verges pour se faire battre avec son génial ministre 
de la culture touristico-thaïlandaise. Il envoie un gamin sans défense à la Défense, son
propre fils bien aimé, en plus. J'en passe des tas et des plus gratinées encore.
Alors bien sûr tout le monde le couvre de pipi, ce pauvre homme. A l'exception,
évidemment, de ceux qui en ont besoin pour bouffer mais dont les effectifs restent
tout de même limités en comparaison de tous les autres qui raquent.
Nonobstant, il garde la tête bien haute, enfin bien droite, le Président, il continue de
présider et de plus, il emmerde tout le monde. Alors vous voyez, n'est-ce pas, on peut
bien se tromper, l'essentiel étant de faire comme si de rien n'était.

N'étant pas président de grand chose, je vous réitère toutefois mes excuses les plus
plates et les plus contrites.
Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires