Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 15:29

 

Quand même, on peut dire tout ce qu'on veut, moi je trouve qu'il était bien, l'autre soir

sur TF1, notre Président de la République Une et Audimatible avec son entourage de

braves gens bien polis, pas très représentatifs mais reposants. Sans parler du

 magistral Pernaut, le sémillant présentateur du Journal à Mimile, le treize heures de la

France des Français qui Franchouillent. Parfait, le Pernaut. A mi chemin entre Monsieur

Loyal et l'ordonnateur des pompes funèbres. Toujours un oeil sur la pendule et l'autre

sur le Président, pour estimer à la fois le temps d'antenne restant et l'opportunité de

sortir une fadaise histoire de dire qu'on n'est pas là uniquement à titre de tapisserie.

Mais surtout pas gêner la manoeuvre. Sans compter qu'entre cocus, pas besoin de 

longs discours, on se comprend toujours, comme chantait Bourvil (pour ce dernier 

il ne s'agissait pas de cocus mais d'amour, c'est un peu la même chose, non?).

Bon, bref, pour vous dire, l'émission ne manquait  ni de classe ni de parts de marchés.

Une bonne petite réussite bien honnête et propre à remplir aimablement les caisses de

la Chaîne en dépit d'une absence totale de pub avant et pendant. Naturellement ils ont

dû se rattraper après. Seulement, après, il ne restait plus grand monde vu que deux

heures de Sarko, même en verve, ça invite forcément au sommeil. Juste que les

annonceurs qui ont investi sur ce coup-là se sont inévitablement fait couillonner.

Mais peu nous chaut. Chacun sa mère.

 

Venons-en au fond, bordel, on n'a pas que ça à foutre. 

Moi, sur le moment, j'ai bien tout compris, sans problème et sans trop m'embêter.

Ca partait avec la Pharmacienne des Moulins, à Nice. Brave femme, un peu désabusée

certes, mais pugnace et pleine d'énergie pour reconstruire à chaque fois son officine

dévastée par les petits jeunes du quartier. Un des plus pourris de l'Hexagone, soit dit

en passant, ce quartier, mais en voie de réhabilitation à coups de centaines de millions.

Il en est fier, M. Sarkozy.

La dame aussi. Peut être pense t-elle en profiter pour se faire poser des créneaux, des

machicoulis et des échauguettes, si ça se trouve et de la vitre blindée à grosse ferraille

 de neuf centimètres d'épaisseur, la plus costaud, faut bien ça.

Avec toutes les entreprises sur place, autant en profiter.

Bien sûr, elle s'appelle Fatiha, la brave potarde, née en Algérie et venue en France à

l'âge de huit ans. Ca nous remet loin, ça. En dérogeant un peu aux exigences de la

galanterie française, je dirais soixante-deux. Plutôt les Harkis qui rappliquaient, alors.

Pas les démobilisés du FLN, en tout cas. Pas encore.

Alors, elle disait comme ça, Fatiha "oui, je parle leur langue" -leur langue putain, faut

l'entendre, ça- "on se comprend bien mais ils viennent quand même me bouziller la

pharmacie, que voulez vous, ce sont des gamins mais ça n'excuse quand même pas!"

Tu parles!

Et d'ajouter que le problème vient essentiellement de la "ghettoïsation". Qu'on les a tous

collés dans les quartiers d'hachloums, quand ils ont débarqué par centaines de milliers.

Qu'il ne faut pas chercher plus loin pourquoi ils ne se sont pas intégrés, les Africains du

Nord et les autres de plus bas. Que tous ensemble, ils produisent de la misère, de la

rancoeur puis de la haine et puis ça nous explose un beau jour à la gueule. Il faut s'y

attendre. On l'a bien cherché, en quelque sorte.

Exact, oui, nous l'avons bien cherché. Sauf qu'au début des années soixante-dix, j'en

connaissais plein qui habitaient au quartier des Moulins. Des européens, pour dire, des

Niçois, même, parfois. Les Moulins, ce n'était pas joyeux, je reconnais. Un peu sinistre,

certes, mais vivable. On pouvait s'y trimballer en pleine nuit, vous mordez le topo?

Quand les aliens ont débarqué, ensuite, il a bien fallu, au fur et à mesure, qu'ils se

trouvent tous un autre point de chute, les locataires en place. Impossible de rester là.

Les nouveaux arrivants ne leur faisaient pas la vie belle. Alors, contraints et forcés, ils

ont laissé la place libre et les logements sociaux disponibles. Ca s'est fait comme ça.

Ce n'était pas les ghettoïser, qu'il aurait fallu pour les Africains, c'était les empêcher de

venir.

 

Bon. Après ce morceau de bravoure et les banalités auxquelles il a donné lieu sur la

sécurité, la criminalité, les juges qui "font bien leur travail qu'est difficile" et tout le toutim,

on a vu défiler le reste du panel.

Un agriculteur un peu hargneux qui voulait des subventions, alors Pernaut s'est arrangé

pour qu'il ferme son claque. Un vieillard affligé d'une épouse Alzheimerisée, pauvre

bougre qui a permis de soulever la question de la dépendance et de son financement.

Une femme médecin de campagne en Lozère, avec son cortège de solutions à la

désertification médicale des cambrousses. Une institutrice bien élevée - y en a- dont

le mérite essentiel a consisté à ne pas trop nous emmerder avec le manque de

moyens. Et aussi, un soudeur des chantiers de Saint-Nazaire, manifestement même

pas syndiqué à la CGT - un cas d'école - qui attendait avec impatience de construire

des éoliennes-offshore. J'allais oublier, enfin, la patronne des pinceaux Léonard, que

tout artiste peintre - pas vrai Chris?-  connaît nécessairement pour en avoir usé. Des

pinceaux, je veux dire, pas de la patronne; quoique cette personne possède une

tronche de brosse en poils de marmotte du plus heureux effet. On dirait quasiment

l'enseigne de sa boîte.Grâce à elle, nous apprîmes la décision présidentielle de

booster l'apprentissage en obligeant les entreprise à recruter du petit jeune en

alternance. Vu qu'un plombier qui bosse vaut mieux que dix intellos au chômedu,

qu'il a dit à peu près le Sarko.

 

En résumé, rien de très passionnant, bien sûr, mais intéressant quand même, bien

enlevé, rythmé comme il convient et pas ennuyeux pour un euro. Du bon boulot

artisanal, du Sarko classique, rodé et efficace. Dommage que les gens ne marchent

plus trop dans la combine mais, comme on dit, si la vache n'a plus de lait c'est

parcequ'on l'a déja traite. Faut attendre un peu que ça se refasse.

 

Naturellement, si vous me poussez dans mes retranchements, je serai bien obligé

d'avouer qu'il n'a pas dit grand chose, le Président. Plus précisément, pour les gros

scoops, on s'est un peu brossés, je reconnais volontiers. 

Sur nos amis les musulmans, son truc maintenant c'est "l'Islam de France, pas l'Islam

en France". Bon. Parfait. Mais où ça nous mène?

Il a bien reconnu, aussi, que les culs-en-l'air dans la rue c'est inadmissible et,

également, qu'il n'incombe pas à la République de construire des mosquées.

D'accord. Super! Et puis après?

En réalité, il se trouve coincé, Sarkozy, empêtré dans un problème dont il sait

pertinemment qu'il exigerait des solutions drastiques et pas très politiquement

correctes. Il n'ignore pas, bien sûr, que l'opinion le demande, désormais,

majoritairement et sans ambiguïté. Oui mais non. Il ne peut pas. C'est pas conforme

aux grandes options. Circulez y a rien a voir. Il l'a dit texto, ça, sur un autre sujet mais

ça valait aussi pour les muzz et leurs musulmations. On s'en tient au slogan et on

passe à autre chose. La preuve que je fais des trucs, a-t-il rappelé : la loi sur la burqa.

Voilà du lourd, de l'indiscutable!

"Voui, M'siou Brésidon, mais dans les quartiers y a pas de flicaille pour contrôler,

alors on s'en fout, elles mettent quand même".

 

Dans le panel, ils avaient prévu, aussi, un étudiant. Encore un peu je vous le loupais,

celui-là. Notez, c'eût été excusable car le pauvre petit, au moment de son tour, le temps

d'antenne se trouvait déja explosé d'au moins deux minutes. Pernaut ne l'a quasiment

pas laissé ouvrir sa gueule. Pourtant un petit blondinet, bien propre sur lui.

On lui aurai donné la carte UMP sans confession à ce gamin. Mais tant pis, trop tard.

Tout ce qu'il a pu dire, c'est qu'en France il fallait urgemment recruter des Imams

Français, sous peine de désastre imminent. Parole d'étudiant de Créteil!

En tout cas, pas subversif pour un kopeck, ce gentil garçon. Bien pensant et bien

catho, ça se sentait.

Et qu'est-ce qu'il lui a répondu, M. Sarkozy?

-"Ben ce serait déja bien qu'ils causent français, les imams. Oui, ça, faudrait!"

Ainsi parla M. le Président de la République Française.

 

En attendant les Frères Musulmans qui seront bientôt là,

Je vous adresse mes meilleures salutations.

Et merde pour qui ne me lira pas. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> Tiens, l'ami :<br /> <br /> http://soseducation-leblog.com/<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Extrèmement instructif en effet. Je me demande comment le corps enseignant,<br /> <br /> <br /> enfin ceux qui baignent dans l'école diversifiée, réagit aux déclarations de la mère<br /> <br /> <br /> Aubry (ils sont gentils, les salauds c'est nous).<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Tu sais Nouratin, il y a déjà eu tellement de bouquins désabusés sur l'éduc ex nationale...<br /> Il y a même eu des communications aux journaux de la part de jeunes profs qui expliquaient pourquoi, juste après avoir passé et réussi le concours, ils démissionnaient...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> AAah d'accord, Nouratin. Moi non plus en relisant, je n'avais pas fait attention.<br /> <br /> "Ni que des élèves sèchent les cours (moi, je ne demande que ça !)."<br /> Leurs mesures pour contrer l'absentéisme ne vont pas faire que des heureux: quand tu as dans tes classes des grands mecs de 2m et 95 kgs dont on te dit qu'ils ont 15 ou 16 ans, tu te dis "bon,<br /> l'air est bon dans les HLM et on y mange bien".<br /> Mais quand tu sais que ce même mec sèche les cours parce qu'il a autre chose de plus urgent et de plus lucratif à faire, qu'il fait vivre sa famille avec ce "plus lucratif", qu'il parle très peu le<br /> Français, qu'il est là on ne sait par quel hasard, qu'il ne sait pas pourquoi il est là si ce n'est pour dire qu'il est scolarisé et pour avoir les profs avec lui en cas de problème…… bref, ce<br /> type-là, moi je le préfère dehors occupé à faire sa vie, plutôt que m'emm…bêter et surtout emm…bêter les autres élèves, ceux qui veulent essayer de bosser.<br /> Donc, à part les miteux qui vont trouver ça très bien qu'on lutte contre "l'absentéisme" sans tenir compte du fait qu'il y a "absent" et "absent", je connais beaucoup de gens qui ne diront pas<br /> merci.<br /> Pour certains, c'est très bien qu'ils soient absents des cours, je ne demande que ça ^^.<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Oui, voilà! Je sentais bien qu'il y avait du costaud là derrière. Extrèmement<br /> <br /> <br /> intéressant ça. Il faut les dire, ces choses là, même les écrires. Afin que nul<br /> <br /> <br /> n'en ignore. Tu aurais sans doute de quoi écrire un bouquin, j'imagine. Penses-y.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Moi non plus je n’ai pas regardé Sarko ! Je savais, en plus que vous seriez tellement plus agréable à lire que lui à écouter…je n’ai pas été déçue, pour sûr !<br /> Etes vous au courant que « votre » pharmacienne ne s’est pas fait que des amis lors de l’émission ?<br /> http://www.lepost.fr/article/2011/02/13/2403976_la-pharmacienne-de-paroles-de-francais-a-recu-des-menaces.html<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Merci mais, très sincèremment et sans que j'admire en aucune façon le personnage,<br /> <br /> <br /> j'aimerais bien m'exprimer comme lui. Je dois reconnaître qu'il se défend bien dans<br /> <br /> <br /> ce domaine, tenir deux heures sans rien dire, pratiquement et en maintenant ce<br /> <br /> <br /> niveau d'audimat, c'est balèze. Bon, maintenant il est vrai, aussi, qu'il s'agit du Président<br /> <br /> <br /> de la République. Ca y fait aussi.<br /> <br /> <br /> Par contre, pour ma pharmacienne, j'ai vu. Dès le lendemain matin elle trouvait toutes<br /> <br /> <br /> les poubelles du quartier renversées devant sa porte. Suivirent plein de coups de fils<br /> <br /> <br /> essentiellement de fatmas qui souhaitent qu'elle crève la gueule ouverte. Elle a même<br /> <br /> <br /> déclaré à la radio, la pauvrette, que, tout compte fait, désormais, elle s'abstiendrait de<br /> <br /> <br /> toute déclaration vu que, malgré tout, elle tient à sa peau.<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> N.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> @Nouratin:<br /> cette remarque-ci? :<br /> "(ton explication est la bonne, Zemmour n'arrête pas de le répéter aussi)"<br /> Je voulais dire que ton explication sur la formation des "ghettos" est la bonne: difficulté voire impossibilité de vivre ensemble quand on vient de cultures aussi différentes, avec des modes de vie<br /> différents, des valeurs différentes. Et surtout, ce qui empire le tout, la volonté délibérée de "libérer" les territoires d'installation de leurs anciens habitants, pour en faire des territoires où<br /> le droit français est inopérant, pour favoriser les trafics en tous genres. Zemmour explique cela très bien à chaque fois qu'il en trouve l'occasion, dans ses rubriques matinales sur RTL comme chez<br /> Ruquier le samedi soir.<br /> Ce n'est pas la pauvre petite Mamie de 75 ans qui vient dans son HLM de Clichy-sous-Bois que je viens de voir dans 7 à 8 sur TF1 qui pourra me convaincre qu'elle est heureuse là-dedans. Ascenseur<br /> en panne depuis 2 ans, boîtes à lettres arrachées. Elle dit que quand son mari et elle sont arrivés, il y a plus de 40 ans, tous les balcons étaient fleuris, tout était propre. Elle regrette les<br /> dégradations et l'ascenseur en panne, panne à cause de laquelle son mari décédé a dû être descendu dans un sac en plastique. Mais attention, elle se sent en famille, elle est la Mamie de tout le<br /> monde. Et surtout, elle n'est pas devenue raciste. Raciste? Pour quoi faire? on a tous du sang rouge hein? On va à la plage (ce qui doit lui arriver souvent) et on est tous noirs.<br /> Donc, tout va bien, nous dit TF1. Les Français sont bien braves.<br /> C'est juste les ptits vieux qui ne peuvent plus descendre de chez eux. Parce qu'ils ne pourraient plus remonter…<br /> Amitiés et bizz<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> C'est vrai qu'elle a l'air bien sympa, la pov vieille, surtout qu'un jour on risque de la<br /> <br /> <br /> retrouver estourbie. Si c'est chez elle, faudra encore passer un sac poubelle par le vide<br /> <br /> <br /> ordure. Mais ça fait rien, on a tous le sang rouge (sauf les nobles mais y en a plus) et<br /> <br /> <br /> un noir passé à la chaux, c'est blanc, pas vrai.<br /> <br /> <br /> En fait, je suis confus, j'avais pas vu qu'il y avait deux parenthèses. C'était l'autre<br /> <br /> <br /> qui m'intriguait, qui avait titillé ma curiosité.<br /> <br /> <br /> Plein de bizzz.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Psssttt: je viens de lire tes commentaires .....<br /> Je me porte volontaire aussi pour imam - femelle ! ....vous pouvez compter sur moi ...pour enseigner le coran avec bonne humeur ....et rapidité !<br /> Inch' Alpha !!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Allez, c'est parti! Vous allez voir qu'on va sauver la France, et pas au nom du Sacré-Coeur,<br /> <br /> <br /> ce coup-ci, on va bien les former, les Muzz.<br /> <br /> <br /> Imam femelle, en tout cas, c'est novateur et séduisant, surtout qu'ès qualité<br /> <br /> <br /> d'historienne des religions, tu ne devrais même pas avoir besoin de passer le diplôme.<br /> <br /> <br /> Remarque, s'ils lisent tes oeuvres, ils risquent de rester coincés cul en l'air.<br /> <br /> <br /> Grozibous.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Sincèrement , heureusement que tu es là pour me faire la radio chronique ....j ' étais à Rome chez Fistonne qui n'a pas la télé française ....<br /> ..ça m'a tout l'air d'avoir été un bon soporifique pour mamy à indéfrisable couleur carotte .....<br /> Je vois , je vois , une panoramique des problemes des français version école maternelle et épurée par un curé ....les fameuses " solutions " présidentielles en courant vite et par temps de<br /> brouillard ....<br /> En tous cas , tu as bien mis le doigt sur la plaie ! ....notre Sarko des familles ne peut pas toucher aux muzzzz..pas plus que les ritaliens en ce moment particulier de débarquements en masses !<br /> ...les volontés sont bien supra nationales ! ....tu parles , Charles !...et c'est bien ça qu'il nous faut contraster ....et VITE !!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Oui, c'est exactement ça, une panoramique des problèmes franchouilles sans les solutions<br /> <br /> <br /> puisqu'il n'en existe pas. Pour nous défendre, en effet il ne faudra compter sur personne.<br /> <br /> <br /> Trop tard, la messe est dite (façon de parler) les Muzz ils sont là et bien là et il en arrive tous les jours par pleins bateaux, à Lampedusa ça recommence, mais à Marseille ça n'a<br /> <br /> <br /> jamais cessé. On est quand même un sacré paquet à tenter de contraster mais tout<br /> <br /> <br /> le monde, manifestement, s'en fout.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Et si on étaient tous volontaires pour aller faire une formation d'"imamologie"?<br /> Vous parlez les amis,ce serait une sacrée endoscopie systémique,et vue la posture adhoc de la prière...<br /> Chiche!<br /> <br /> Sinon,j'ai fais l'impasse l'autre soir sur le sarkoshow,je comptais un peu sur toi et j'ai bien fait.<br /> Amitiés<br /> M<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Allez, bonne idée, on candidate tous et on envoie une lettre de motivation à l'Elysée.<br /> <br /> <br /> Sinon, sois tranquille, pour ce genre de connerie tu peux compter sur moi.<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> J'ai vu et entendu exactement la même chose.<br /> La pharmacienne m'a exaspérée avec sa victimisation de ses bourreaux. Deux mots: ghettoïsation (ton explication est la bonne, Zemmour n'arrête pas de le répéter aussi) et prévention. On sent bien<br /> qu'elle essayait de les acheter pour qu'ils arrêtent enfin de l'emmerder.<br /> Elle se fait de douces illusions. Mais qui n'en a pas, hein !<br /> <br /> "Il a bien reconnu, aussi, que les culs-en-l'air dans la rue c'est inadmissible"<br /> Exact ! Et même qu'il ne les acceptera pas.<br /> <br /> Il n'acceptera pas non plus que des jeunes filles soient tuées par des récidivistes.<br /> Ni que des élèves sèchent les cours (moi, je ne demande que ça !).<br /> <br /> "Tout ce qu'il a pu dire, c'est qu'en France il fallait urgemment recruter des Imams<br /> Français, sous peine de désastre imminent. Parole d'étudiant de Créteil!"<br /> Et encore ! Ca, c'était en préambule à son intervention. Presque pas briefé, le gamin.<br /> Tout ce qui en ressort, c'est qu'il faut recruter et former des immams. Auvergnats ou Alsaciens si possible. Je suis de mauvaise foi, j'ai bien compris qu'il ne faut pas en recruter venant d'Iran<br /> ou d'Arabie saoudite. Mais moi je dis qu'il vaudrait mieux ne pas avoir à en recruter du tout.<br /> Mais le président se porte garant de la liberté de culte pour tout le monde, donc c'est bon. Recrutons.<br /> Tu as remarqué que tous les secteurs représentés sont ABSOLUMENT fondamentaux et centraux. Ils sont tous ressortis de l'entretien en se disant qu'ils étaient des personnes vachement importantes<br /> dans la vie du pays: agriculture, médecine, éducation etc... tout ce qui est sinistré quoi…<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Y a qu'un secteur qui ne soit pas sinistré, c'est les pinceaux, probablement fallait il chercher l'intrus...<br /> <br /> <br /> Sérieusement, la pharmaco c'est retrouvé, le lendemain avec plein de poubelles renversées devant<br /> <br /> <br /> son officine. Ca lui apprendra à frayer avec le céfran, ça va lui coûter encore plus cher maintenant.<br /> <br /> <br /> Quant au recrutement des imams, bien sûr, c'est bon, on va faire comme préconise notre ami Mash,<br /> <br /> <br /> on va se prorter candidats à l'imamerie, y a du besoin...<br /> <br /> <br /> Juste, par curiosité, c'est quoi la petite remarque entre parenthèses?<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />