Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 12:15

 

 

A mon âge on ne déambule pas impunément dans les rues. Après, bien sûr, plus on vieillit et plus ça s'arrange. Passés les quatre vingt-dix balais, vos chances de tomber nez à nez avec un copain d'enfance s'amenuisent grave.

Cependant il me reste encore pas mal de marge, contrairement à l'ineffable  Blaise Sanzel lequel fonce direct sur les quatre-vingt-neuf sans se rendre bien compte des risques encourus. Putain, je n'avais pas fini d'antivoler le vélo à la barrière devant la Grande Poste que le vieux birbe me collait déjà le grappin dessus. Pas moyen d'esquiver! Histoire d'entrer en matière il m'a porté l'estocade avec Lavillenie, le héros du jour, le mec que vous ne pouvez pas allumer une télé ni une radio sans entendre les sourates du franchouillisme sportif éperdu de bonheur chauvino-cocoriquesque.

Attention, respect pour le perchiste! Ce type apparaît tellement éloigné des normes qui désormais prévalent au sein de notre belle jeunesse "génération Y", que j'en fus moi même surpris lors des derniers Jeux Olympiques d'été (voir Valeurs...).  Cela dit, entre les mains parcheminées du camarade Blaise, le sujet se transforme en arme atomique.

Imaginez : juste avant la guerre le jeune Sanzel sévissait au sein de l'équipe régionale de décathlon. Une discipline dans laquelle, selon ses dires, il excellait. Au point que, sans l'arrivée brutale des Fridolins en 40, le championnat du monde et l'or olympique lui tombaient dans la musette comme la fiente de l'étourneau sur le capot de votre bagnole. Vous répondez quoi, vous, à ça? Sur le velours, il joue l'ancêtre, en vous sortant des pronostics sportifs vieux de trois quarts de siècles et à jamais invérifiés pour cause de cataclysme historique, engloutisseur, entre autres, d'épreuves d'athlétisme.

Comme il se doit de la part de tout casse-couille professionnel, fût-il quasi-centenaire, le saut à la perche constituait son point fort, au gâtouillard. Il sautait plus haut que n'importe lequel de ses copains et comme ces derniers bouffent les pissenlits par la racine depuis lurette, ils ne sauraient le contredire. Un point sur lequel il juge indispensable d'insister c'est le progrès technique. Comprenez bien qu'à son époque on sautait au moyen de manches à balais améliorés, ce qui non seulement accroît le mérite des anciens mais encore explique facilement l'évolution exponentielle des performances, les types d'aujourdhui montant grosso-modo deux fois plus haut que les contemporains de mon vieil emmerdeur. 

Seulement pour ce qui me concerne, je n'éprouve même pas le besoin d' exprimer à quel point je m'en bats les breloques des exploits perchologiques de ce cher Blaisou. Parti pour acheter deux-trois bricoles chez différents commerçants du quartier, il m'a bien fallu l'arrêter en plein vol, le pauvre fossile, le planter là comme une andouille. Cependant, parti comme il l'était dans son envolée autolaudatrice, il ne m'a pas vu m'échapper et je vous fous mon billet qu'à l'heure où je vous parle il continue encore à se raconter...après tout, un monologue ça peut se passer d'interlocuteur, par définition...

Manque de pot, juste au moment où je sortais de chez mon pote Abdelkrim Sékhlaoui (ben oui, quoi, en plus c'est lui qui me fournit en saucissons pur-porc, un courageux ce mec) voilà t'il pas que je me casse le pif sur Jacques-Bernard Kipettrovici, le cousin éloigné de M. le Ministre de l'Economie et des Finances. Nom de Dieu la tuile! C'est qu'il se trouve vachement tiraillé, ce brave Kipettrovici, outre son cousin de Bercy, figurez vous qu'il possède également une parenté, certes un peu diffuse mais bien réelle, avec le Sieur Copélovici, dit Copé, le pourfendeur des pains au chocolat et des livres de propagande perverso-sexuelle à destination des enfants du Primaire. Alors forcément, le Cousin, il slalome tout le temps, un peu comme Pinturault mais sans enfourcher les portes, si vous voyez.

-"Tenez vous bien, me balance-t-il sans préavis, nous allons tout droit vers la sortie de crise! Pierrot - faut comprendre Moscou-Vessie, je suppose - me le disait pas plus tard qu'hier soir au téléphone : tous les indicateurs virent au vert, le PIB, l'emploi des jeunes, le CAC boum-hue, le Dow-Jones, le TASE...mais oui, enfin, Tel Aviv Stock Exchange, vous débarquez, mon vieux! Les marges brutes des entreprises, la consommation des ménages, la construction de logements, les cours du camembert et ceux du pain azyme. Tout, vous dis-je! 2014, grâce notamment à notre "Pacte de Responsabilité", sera l'année du rebond, croyez moi, nous repartons pour de nouvelles "trente glorieuses" j'en mettrais mon prépuce à couper si le Rabbin Fornikansky n'y avait pourvu à l'insu de mon plein gré au temps de ma plus tendre enfance. Pour ce qui nous concerne, me direz vous peut être, (encore un qui n'a pas besoin d'interlocuteur) trente glorieuses c'est sans doute plus qu'il n'en faut. Oui, certes, je n'en disconviens pas mais abondance de biens ne saurait nuire et il nous incombe aussi de penser au générations futures...

Et c'est bien là que le bât blesse, voyez vous.  Car, ainsi que me le susurait encore ce matin Jean-François, en confidence, le ramassis de gauchiards de merde qui vérolent l'Ecole de la République s'emploie à nous préparer des armées d'analphabètes obsédés sexuels invertis, travaillés de surcroît par l'antisémitisme farouche que véhiculent les Imams de banlieue. Bon, moi ce que j'en dis c'est par pur altruisme, n'est-ce pas, tous les enfants de la famille fréquentent exclusivement les écoles de Notre Communauté, bien sûr, mais ce n'est pas une raison pour laisser l'environnement aller à vau l'eau..."

Là encore, il fallut bien rompre en visière. Que voulez vous, il me restait encore à passer chez le quincailler afin de me procurer le goujon - non voyons, j'ai pas dit le poissonnier- qui manquait à ma bicyclette. Il ferme à midi, le commerçant en question, d'accord il s'en fout Kipettrovici mais bon, salut quand même et vous vexez pas, connard! 

Et chemin faisant, hop, qui je me vois foncer dessus, je vous le donne en mille: Jean Trentasseur, l'avocat socialo, ex député de l'ère Mitterrandienne, crédieu, manquait plus que ça. Scandalisé, le mec, indigné pire qu'un Stéphane Hessel parce que le Patronat ose de nouveau s'en prendre aux intermittents du spectacle. Courroucé, le Jeannot, comme quoi l'on s'attaque toujours aux mêmes, les faibles et les opprimés, les damnés de la terre carrément. Pourtant, comme dit si bien Aurélie, ces gens-là nous maintiennent la Culture et la Culture c'est du PIB en pagaille, sans parler des retombées en termes de rayonnement, de francophonie et tout le bouzbir, quoi.

Alors forcément quand je lui ai confié mon peu d'enthousiasme pour financer l'entretien d'une bande de branleurs à un milliard d'Euros sans compter les subventions qu'ils nous bouffent avec leurs conneries, il m'a tourné le dos, le maître et m'a quitté sans l'ombre d'un au revoir. Comment ils sont, tout de même, ces Progressistes!

En attendant, j'ai réussi, in extremis, à faire l'acquisition de mon goujon!

Cinq minutes après, sortant de chez le boulanger avec ma baguette sous le bras j'ai manqué percuter Maurice. Tout défait mon vieux copain, l'oreille basse et l'air profondément marri...n'empêche, lui il m'a flanqué le coup de grâce.

-" T'as vu pour Alain?

-Non...Alain qui d'abord?

-Alain Aslan, quoi...il vient de canner".

Et voilà, encore un qui fout son camp! Et pas n'importe qui, je vous assure, un grand artiste celui-là. D'accord il naviguait dans le figuratif pur et dur...et alors? Il dessinait des pin-ups plus bandantes que nature...et alors? Nous autres on les aimait bien les petites nanas de notre ami Alain, ce qui ne nous empêchait pas d'apprécier à leur juste valeur ses oeuvres de pierre ou de bronze, de la beauté...il en a laissé quelques unes, comme ça, je pense notamment au buste de Dalida, à Paris et puis,bien sûr, ses Marianne, ses affiches. Les toiles j'aimais moins, bon question de goût, il lêchait un peu trop, je trouve, sans doute parce qu'il avait pris l'habitude avec ses merveilleuses gonzesses...mettez vous à sa place...

C'est là qu'on perçoit bien notre monde qui se délite, qui s'en va par petits morceaux, en douce, l'air de ne pas y toucher, il n'en reste déjà plus grand chose...

Bizarre la vie, tout de même, on s'y balade tranquillement et en même temps elle vous enlève le décor, à la fin ce sera tout noir...et puis plus rien.

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
TÉMOIGNAGE


Bonjour mon nom est Anna Anderson de Royaume-Uni , je ne crois que les sorts d'amour jusqu'à ce que je ressens temple Dr Samuel Oduduwa , et après avoir jeté un sort d'amour pour moi , mon mari qui
m'a Ex et 2 de nos enfants est parti pour trois années m'a appelé de présenter des excuses pour la douleur qu'il m'a causé et jusqu'à aujourd'hui nous vivons une famille heureuse , si vous avez
besoin d'un bon endroit pour résoudre vos problèmes contacter DR Oduduwa SAMUEL ( dr.oduduwasamuelhightemple@gmail.com ) est le bon choix . il est un grand homme qui ont été jette des sorts avec
des années d' expérience , et son sort est absolument mal gratuitement . il jeter des sorts à des fins différentes, comme :
dr.oduduwasamuelhightemple@gmail.com

( 1 ) Si vous voulez que votre dos ex .
( 2 ) si vous avez toujours des mauvais rêves .
( 3 ) Vous voulez être promu dans votre bureau .
( 4 ) Vous voulez femmes / hommes à courir après vous.
( 5 ) Si vous voulez un enfant .
( 6 ) [ Vous voulez être riche .
( 7 ) Vous voulez lier votre mari / femme d'être à toi pour toujours .
( 8 ) Si vous avez besoin d'aide financière .
( 9 ) Les soins à base de plantes

Contactez-le dès aujourd'hui sur : dr.oduduwasamuelhightemple@gmail.com


Cordialement ,
Anna Anderson .
dr.oduduwasamuelhightemple@gmail.com
Répondre
N


Chère Anna,


Nous n'avons pas besoin des services du bon Docteur Odoudou, nous, on nous a déjà jeté un sort, nous avons les Socialistes.


Bons baisers de partout, comme disait Pierre Dac.



G
Une "news letter" ? Je n'étais pas au courant ! Si j'ai l'honneur de faire partie de vos "persona grata" (lol), il me serait des plus agréables d'y être inscrit, mais quelle marche à suivre ? Merci
d'avance.
Amitiés. Gilles
Répondre
N


Bonjour Gilles, très honoré de l'intérêt que vous portez à nos produits (lol) je m'empresse de vous inviter à inscrire votre adresse e mail dans le pavé qui figure dans la colonne de droite du
blog sous le calendrier.


Avec mes remerciements et mes amitiés.



J
J'arrive carrément après la bagarre ! Ce super-billet était passé inaperçu: figurez-vous que vos nouveautés s'inscrivent très tard dans ma blogroll. Du coup, ils se perdent au milieu de billets
déjà lus. J'étais pourtant allé voir chez vous samedi et dimanche dernier s'il y avait du neuf et puis rien. Du coup, j'étais un peu inquiet mais comme vous êtes venu commenter chez moi, je me suis
dit que l'inspiration vous manquait et je me suis résigné. Et puis aujourd'hui : miracle ! Ma visite est fructueuse ! Du coup, je me suis inscrit à votre newsletter. Comme ça je ne vous raterai
plus.

Sinon, haut les coeurs et bravo pour ce billet.
Répondre
N


Vous me faites beaucoup d'honneur! 


N'étant pas très en verve depuis quelques temps j'avais tendance à bacler un peu le boulot, vous me remontez le moral.


Merci et à très bientôt.


Amitiés.



J
merci de ton soutien , je t'embrasse maman s'est reveillée bien affaiblie mais elle a le moral , l'examinateur du permis a reproché sa politesse à ma petite fille , elle lui a dit" excusez moi" a
cause d'un coup de coude il l'a engueulée car on ne doit pas s'excuser ça met en position d'infériorité!
si elle doit le repasser je lui conseille de dire:" dégage pov'con si elle le frôle"
suite des nouvelles lundi après la reouverture du bidon de la gamine...
si elle va a l'hosto tous les mois on n'a pas fini de se faire des cheveux blancs! tout ça me rend complètement dingo et je vais écrire des conneries sur tous les blogs
je te fais de gros bisous merci encore de ta gentillesse
Répondre
N


Coucou Josette,


Décidément les choses partent en quenouille, la politesse, désormais c'est malpoli!


Crédieu, va falloir tout revoir, de A à Z de fond en combles!


Bon allez, courage et ne te fais pas de mouron, ça va bien se passer, je le sens.


Gros bisous.



T
Ah, j'y avais pas pensé...

Il lui a fait le coup ukrainien, des trucs radioactifs dans les cannes, ou alors des virus.
Répondre
N


Oui, quelque chose comme cela mais elle a dû s'en gaffer, Mémère, elle a survécu.



T
F2 chippe les béquilles d'Angela :

http://www.atlantico.fr/pepitesvideo/hollande-cache-bequilles-merkel-pour-ne-pas-gacher-photo-987029.html

C'est marrant on a toujours l'impression qu'il sait pas quoi faire avec ses bras, indécis le gars.
Répondre
N


Ilen a profité pour les lui faire saboter en douce, les béquilles...elle prend des risques à confier ces choses là à des mecs de cet acabit.



A
Même si La vie le nie elle a une fin
Répondre
N


Alors là chapeau!


Respect!



C
Ménon , ménon , voyons !!!...c'est un trou passager !!!...le grand silence merdiatique qui précède les municipales !!...il s' agit de ne pas remuer le moindre poil histoire de ne pas troubler la
solennité de la grand messe !!!
Juste après , le 1er avril , on aura droit à la bonne blague du vote blanc ...ce qui devrait nous occuper jusqu'en 2017 avec plein d' intégration et de peillonisme autour ...
Le décor va réapparaitre ...va...ce ne fut qu' une minute de silence ...
Répondre
N


Oui mais enfin, les copains qui claquent, leur trou il n'est pas passager. C'est là que ça se situe vraiment, on s'agite, on rouspète, on vitupère...et puis, tout d'un coup, pouf! Plus rien...


Bon, cela dit, tu as raison maintenant nous entrons dans la période de l'avant (élection) la paix règne sur le monde...la paix d'Eraste, notamment. 


Le vote blanc! Un coup des centristes acoquinés avec les socialos! Qu'est-ce qu'on rigole, y a pas!


Grozibous.



T
Récemment, je parlais de la situation avec Kloset mon voisin, Walter de son petit nom, et il est bien d'accord, ca commence a sentir mauvais...
Répondre
N


Ah oui, Walter Kloset est un grand spécialiste du transit et des luttes intestines, on peut lui faire confiance.



B
comme dit l'homophilosphus dans ses grandes heures " tout cela finira mal de toute façon "
moi depuis que j'ai niqué un crabe, je ne me prends plus la tête, ç'est du rab de toute façon, j'ai attrapé une envie de vivre et de rigoler qui ne me quitteront qu'à la toute dernière heure, et
encore ! j'espère que pour l'extrême onction, le curé amènera un bon coup de sancerre blanc

haut les coeurs, c'est nous les meilleurs, on a été nourris au plan Marshall l'ami, tu penses qu'on va les emmerder encore pas mal de temps !

gros bisous
Répondre
N


Tu as raison, il ne sont pas près de noius avoir la peau, ces cochons-là, va falloir qu'ils nous supportent encore un sacré bail, que ça leur plaise ou non.


Maintenant, bien sûr, il a raison l'Homophilosophus, ça finira mal mais en tout cas ce n'est pas obligé de finir vite, c'est sûr...pour le sancerre attends encore, ce curé là crèvera avant nous,
je le sens.


Allez gros bisous.



C
"Lavillenie, oui, ce sont les Français qui ne se sentent plus, les autres, bien sûr, ils s'en foutent un peu."

J'ai été séduite par ses yeux.
Quand on a les yeux qui brillent comme ça et qu'on est aussi modeste, on doit être une belle personne.
Ce type est bien ! Discret et tout.
Et recordman du monde, quand même, et un beau record !
Et il peut encore aller plus haut, il a sauté au moins 20 cms au dessus ^^

Bizourgros

Et désolée pour ton copain...
Répondre
N


Ouh la-la, il t'a grave pécho diraît-on...en tout cas il vaut la peine; moi c'est son regard juste avant de sauter qui m'a impressionné, un tueur!


Et puis, quand je dis que les autres s'en foutent, j'exagère, ce record est fabuleux et en a estomaqué plus d'un, à commencer par Boubka, l'ancien détenteur.


Merci pour mon pote Aslan, j'aurais préféré qu'il reste encore un peu, celui-là.


Srogrouzib.



C
Il me plait bien, le Blaise !
Et le Lavillenie aussi. T’as vu les étoiles dans ses yeux quand il est arrivé à l’aéroport, entouré de ses CRS transformés en gardes du corps ? C’était leur opération coup de charme, aux carapaces
! Il disparaissait complètement, le perchiste, on ne voyait que les étoiles de ses yeux.

« Sur le velours, il joue l'ancêtre, en vous sortant des pronostics sportifs vieux de trois quarts de siècles »
Il doit en être resté à 3,20 m à la perche, alors ? Ah oué, j’ai vu que tu l’expliques après, avec le coup du manche à balai.
« il m'a bien fallu l'arrêter en plein vol, le pauvre fossile, le planter là comme une andouille. »
Alors là, je te reconnais pas, Tonton ! T’es po sympa ! Il a envie de parler, c’est tout, le Blaise !
Mais t’arrêtes pas de te faire agresser quand tu vas faire tes courses !
Attends j’arrive ! Je m’en vas leur expliquer,moi, à tous ces importuns.
Un que j’aime po, c’est Kipettrovici, sais pas pourquoi . Ptet parce que c’est un Corse.
« indigné pire qu'un Stéphane Hessel », pas facile ça, tu dois exagérer…
« il m'a tourné le dos, le maître et m'a quitté sans l'ombre d'un au revoir. Comment ils sont, tout de même, ces Progressistes! »
Alors là, c’est la meilleure ! C’est très exactement ce que tu as fait aux autres !
La paille et la poutre quoi…

Grosbizoux!
Répondre
N


Oui, en effet mais moi c'est pas pareil vu que je ne raisonne pas de la même manière pour moi et pour les autres, m'enfin!


Et puis d'abord Kipettrovici n'est pas du tout corse, malheureuse, tu veux me faire avoir des ennuis! Je démentis formellement, il s'agit d'un israélite d'origine roumaine, comme ses deux
cousins, ne mélangeons pas les torviettes et les serchons!


Quant à Lavillenie il m'a fait peur à arriver comme ça entre deux poulets mais à bien y regarder j'ai vu qu'il n'avait pas de menottes et des étoiles dans les yeux, ça m'a rassuré.


Un grand, ce type, le seul truc qui me déplaït c'est sa boucle d'oreillle, j'ai horreur des mecs à boucle d'oreille...bon, faudra faire avec.


Content que tu aimes Blaise Sanzel, mais je ne le lui dirai pas, faut se méfier, on ne s'appelle pas comme ça sans raison...


Xuozibsrog.



D
Une promenade fruc-tueuse
Dr WO
Répondre
N


J'ai survécu de justesse ...


Amitiés



G
Mon cher Nouratin, il faut vivre avec son temps, est-ce raisonnable de sortir faire ses courses en pleine période pré-électorale au risque de tomber sur les copains du général Mélenchovitch ou des
momies empaillées de l'époque de Georges, (au moins on se marrait, car maintenant ces cocos ne me font plus rire), Hue et Dia ayant divagué, je reviens à mes conseils gratuits: il te suffit de
passer commande par le wouaibeuh et te faire livrer sans quitter tes charentaises. De plus il y a des virus qui se baladent et d'après "Boutfil" ils ne sont pas très catholiques, remarque il y en a
aussi des cathodiques qui minent de rien te mettent le cul par dessus tête. Je profite de ces quelques mots pour demander à René de Sévérac si sa tante Blanche est une "de Sévérac" (Euh! sans
arrière pensée, je plaisantais...!)
Ce n'est pas le tout, mais de ce pas je vais voir mon toubib, je pense avoir pété le cardan de ma patte senestre.
Bien amicalement, et bons achats sur le wouaibeuh.
Répondre
N


Oui mais moi, le wouhaibeuh, je m'en méfie, quand j'achète une saucisson, j'aime bien le tâter (ma copine Thérèse aussi) et quand je fais l'acquisition d'un goujon pour mon vélo, j'aime bien voir
en vrai ce à quoi je vais confier mon existence. En revanche j'achète mes bouquins chez Amazon...juste pour emmerder.


Amitiés.



T
Concernant les expressions militaires, contactez le Sergent Cule, imbattable sur la chose.
Répondre
N


C'est con mais depuis qu'il est passé sergent-chef, il a beaucoup perdu de sa force comique.



T
"rompre en visière", j'ai appris un truc, ca date au moins des tournois médiévaux.
Répondre
N


Oui, tout à fait, c'est d'époque, on trouve encore l'expression dans Le Misanthrope, ça m'est venu comme ça mais à tort (voir ci dessus).


Amitiés.



H
Le moral effectivement ne parait pas à l'optimum. Nous en sommes tous au même point. C'est aussi l'arrivée prochaine du printemps qui veut ça. Pourtant toujours des trouvailles géniales,
Dites-vous que "l'Homme est une fin en soi" et que "l'Homme a un commencement, mais n'aura jamais de fin". Bon, je sais, c'est la doctrine chrétienne qui dit cela, mais la question, comme le disait
Hubert Reeves, c'est de savoir "si les choses ont un sens, ou pas" (lui, il penchait pour une réponse affirmative ).
De toutes façons, comme disaient les hippies, "ne prenez pas la vie trop au sérieux, quoi que vous fassiez, vous n'en sortirez pas vivant".
Au fait, l'expression "rompre en visière", elle date pas mal, ça fait pire qu'ancien combattant, mais j'ai eu du plaisir à la lire.
Amicalement
Répondre
N


Du coup, je suis allé vérifier "rompre en visière" et je m'aperçois que je l'ai employé mal à propos, ça signifie contredire et non pas laisser tomber. C'est Alceste qui dit "rompre en visière à
tout le genre humain", d'où mon erreur. Bon, en même temps n'est-ce pas...


Quant à savoir si les choses ont un sens, dans l'affirmative, je crois, ledit sens nous restera à jamais inaccessible, pas la peine de se ratatiner le chou.


Sinon,pas de problème, juste un peu de délectation morose...


Amitiés.



G
Attention, cher Nouratin, le coup de blues vous guette, votre dernière phrase le démontre et pourtant ce billet démarrait super bien avec un panel de vieux copains tous plus "chouettes" les uns que
les autres.... Je l'ai eu ce coup de blues voici quelques temps et j'ai réussi à rebondir, "le voyage est bref, du moins essayons de le faire en première classe" disait Noiret, c'était Noiret, je
me contente de me référer à sa citation en modifiant "première classe" par "confortablement assis". Nous voyons tous, plus ou moins, se profiler "la dernière ligne droite" et la "grande faucheuse"
n'a plus à démontrer son efficacité, alors, pour le moins, ne lui facilitons pas la tâche. J'avais un tonton, aviateur en 18 et abattu, son avion est tombé sur un arbre, le pilote a été tué et lui
s'en est sorti miraculeusement (histoire véridique). Se sentant "miraculé", il a profité un max de la vie, chaque jour était pour lui, du rab... il chantait tous les matins, même très âgé, il s'est
éteint à 98 ans, une belle leçon de philosophie.
Sincères amitiés. Gilles
Répondre
N


C'est chouette un Tonton de cette envergure et ça prêche d'exemple.


Cela dit, ne vous faites pas de bile pour moi, je rumine un peu de temps en temps mais pas question de lâcher quoi que ce soit! Le seul hic c'est que la première classe est un peu au dessus de
mes moyens, cependant en seconde on s'amuse pas mal aussi...et puis ça ne va pas moins vite, hélas.


Amitiés.



T
Que de sotchises.
Répondre
N


Bien vu!



D
J'ai lu quelque part que la télévision n'est plus (...) un signe de richesse. Si tu veux te marrer un peu sur Sotchi et voir la misère avancer sur le flanc de la vie : ce blog écrit et sympa :
lavie.fr, au moins lui il attend que tu sois prêt et dispo pour t'envoyer de l'info, pas comme tous ces gens qui zonent en attendant de raconter ceux qu'ils ont vu sortir du poste. Au plaisir de te
lire.
Répondre
N


Ok, j'irai voir ça. Et à très bientôt sur ton blog.


Amitiés.



C
Nous aussi au Brésil on a envoyé des athlètes à Sotchi. Il y a une équipe de bobsleig. Ils ont acheté des bobs d'occasion et ils se sont lancés sans entrainement sur la piste de Sotchi. Au 1er
virage, le bob à 2 féminin a capoté et elles ont fini sur une civière. Ici c'est ça qui fait la une. Lavillénie, pas entendu parler. L'équipe brésilienne fait peur, la preuve, le Comité olympique
australien a demandé leur exclusion. Ca c'est du sport!
Répondre
N


Fabuleux! Ce sont les "Rasta Rockets" qui font école au Brésil! Quant aux Australiens, ils sont mauvais joueurs, comme tous les Anglo-Saxons.


Lavillenie, oui, ce sont les Français qui ne se sentent plus, les autres, bien sûr, ils s'en foutent un peu.


Amitiés.



P
On a le moral en baisse?
Si le décor s'estompe, si les figurants s'éclipsent, s'il n'y a plus personne pour nous donner la réplique et si les lumières baissent, on fera un one man show.
Comme disait l'autre: "Et s'il n'en reste qu'un ..."
Amicalement.
Répondre
N


Oui mais rester le dernier doit se révéler rapidement assez déprimant. Moralité, à partir d'un certain âge il faut recruter des copains (et des copines, pourquoi pas) jeunes, faute de quoi la
solitude risque de peser lourd, vers la fin.


Sinon le moral va bien, mais chaque fois qu'il y a un ami qui claque j'ai de la peine, bien sûr mais en plus, désormais, j'ai peur.


Amitiés. 



R
Je craignais un oubli.
Et puis, en retournant à mon bureau, Nouratim apparut en tête de mes mails.
Les commentaires seront moins nourri du fait que vos copains n'ont pas votre célébrité dans le club qui attend vos billets.
A propos de la croissance 2013 :
Sur l'année, l'État, les hôpitaux et autres collectivités locales ont été les seuls à investir. Les dépenses ont bondi de 1,4%, après avoir baissé de 0,6% en 2012.
En comparaison, l'investissement des entreprises en 2013 a chuté de 2,3% et celui des ménages, de 3,8%.
Vous comprenez pourquoi FH attendait une inversion de la courbe du chômage;
"ils" avaient tout fait pour ... résultat : un petit coup de pouce à la dette.

Amitiés.

P.S. la maison de retraite de Sévérac a un nouveau centenaire ... ma tante Blanche. Mais vous vous en foutez !
Répondre
N


Mais jamais de la vie, vous me voyez ravi d'accueillir une nouvelle centenaire dans notre petit monde. Faites bien la bise pour moi à la Dame Blanche et souhaitez lui de ma part un joyeux
anniversaire et plein d'autres par la suite. L'air de Sévérac doit conserver, forcément.


Quant à l'autre andouille, en effet, il a fait tout ce qu'il a pu...en pareil cas c'est forcément à crédit...on est vraiment mal barrés.


Amitiés.