Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 12:43
Conformément à une tradition désormais bien établie, le sommet de Copenhague vient
de donner lieu à une jolie manifestation propre à réchauffer l'atmosphère frisquette qui
préside aux négociations relatives, précisément, au réchauffement climatique.

On a vu défiler bien des gens venus pour gueuler comme quoi va falloir prendre le taureau
par les cornes et arrêter définitivement de consommer de l'énergie. L'idée directrice, dans
ce type de joyeux défilé, consiste en effet à prôner l'abstinence énergétique compensée,
tout de même, par d'attrayantes contreparties. "Faites l'amour, pas du CO2!", qu'ils vociféraient les écolos, les anars, les socialos, les cocos, les gauchos, les altermondialos,
et les trotskos.
Pas les Blacks-Bloks, toutefois, qui, eux, s'abstiennent de hurler quoi que ce soit et se contentent de balancer des parpaings dans les vitrines et dans la gueule des flics.
Tout ce joyeux petit monde a donc passé une excellente après-midi dans une ambiance
de saine et franche camaraderie renforcée par le sentiment unanime de faire oeuvre
indispensable en faveur du climat, par la mise au pilori virtuel du capitalisme, ennemi
commun et ciment de l'unité indéfectible des gueulards de toutes obédiences.
C'était réellement très sympa d'autant plus qu'on ne déplore aucun mort.
Juste une grosse dizaine de blessés parmi les forces de l'ordre et quelques millions
d'Euros de dégats matériels.
Une belle opération,donc, qui contribuera de manière essentielle à sauver la planète,
dans la mesure où désormais, les terriens conscients de leur responsabilité limiteront
leurs activités à la baise, comme les bonobos, pareil. Et ce, en veillant autant que possible
à donner dans le suave et le langoureux. Les ébats à la cosaque apparaissent en effet de nature à émettre pas mal de gaz carbonique, tout de même.

Notre beau pays, patrie des droits de l'homme de gauche et du citoyen diversifié se
montrait en outre à son avantage, représenté par des individualités marquantes tels le Trotskofacteur et l'ineffable José Bové. Ce dernier toujours sur le coup mais désormais
sans pipe, tant il est vrai que la bouffarde émet du CO2 en pagaille.
Je ne parle pas, vous l'aurez compris, de la fellation,dont la pratique semble au contraire recommandée par les manifestants dans la mesure où le slogan ci-dessus évoqué peut raisonnablement faire l'objet d'une interprétation lato sensu.

En revanche, je suis un peu inquiet de n'avoir pas vu Con Bandit. Peut être les caméras
se sont elles abstenues de le montrer mais ce serait bien la première fois depuis plus de quarante ans. Convient il d'en déduire l'absence de Dany la Pastèque?
Sur une manif de cette importance une telle défection poserait cependant question.
S'est il pris les pieds dans un Black-Blok? A t-il rencontré un petit blondinet de cinq ans
et demie? L'aurait on pris pour un brûlis de savanne à éteindre d'urgence à grande eau?
Est-il resté coincé dans un car à huile de friture confisquée?
Tient il compagnie à Monseigneur Toutou pendant la messe? Ou, tout simplement,
a t-il préféré éviter de sortir par ce froid si inapproprié en période de réchauffement climatique?
On se perd en conjectures. Reste qu'en l'absence de nouvelles sous quarante huit heures
il conviendra d'envisager une recherche dans l'intérêt des familles politiques verdo-
gauchistes.
Pas question de l'abandonner ainsi la pastèque! Affaire à suivre donc.

En tout cas, nous en connaissons un, bien de chez nous, qui s'éclate à mort à Copenhague.
Borloo, bien sûr, Borloo l'alcolo, je veux dire l'écolo, l'homme providentiel, le sauveur de la planète, l'artisan inlassable du consensus climatique, l'artiste inclassable de la taxation des émissions de gaz, le VRP tourbillonnant de la cause des ours blancs du zoo de Vincennes
et même du Pôle Nord, le vibrion sceptique du sauvetage de la forêt Amazonienne, l'ami à
bras ouverts des manchots de Terre Adélie, celui, en un mot, auquel l'humanité devra,
probablement sans le savoir, les Accords de Copenhague.
Et, vous pouvez me faire confiance, comme disait Galabru dans "Le Viager", ils seront
drôlement chouettes, les Accords de Copenhague. Je vois d'ici l'avancée décisive qui
ne manquera pas de surgir, dans quelques jours, du sommet danois. Tellement grandioses
que j'en ai les larmes aux yeux avant même de les connaître.
C'est pas possible autrement puisqu'Obama va venir en personne!

Alors, regardons avec confiance un avenir d'air pur et de climat rafraîchi.
Et merde pour qui ne me lira pas.
Partager cet article
Repost0

commentaires