Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:36

 

"Et puis merde à la fin! nous balança Grauburle avant de vider son demi-pression d'une unique lampée, cul sec, à la belge, sans même respirer; vous croyez qu'on va pouvoir encore continuer longtemps, à coups de conneries successives de droite, de gauche et vissé vers ça? Non, crédieu, va falloir prendre le taureau par les couilles, mettre les zi sous les poings et la barbe aux teuzes! Aux armes Citoyens, putain! Moi si j'aurais vingt ans, tiens, même trente, même cinquante, même soixante allez, dans la rue que je descendrais pour tirer sur tout ce qui bouge, surtout si ça porte djellabah, bordel! On part complètement en baloches, vous voyez pas? Les impôts qui font qu'à augmenter, comme le gaz, l'électricité et le reste. Mais vous savez pas ce qu'ils nous disent les mecs de la radio-tévé? Le danger c'est les prix qui diminuent! Parfaitement, coquin de sort, la baisse des prix voilà l'ennemi! Non mais vous le croyez vous? Moi et Mémaine, depuis qu'y nous ont bloqué les retraites ces endoffés, on se trouve obligés de se restreindre! On était déjà tombés à quatre boutanches de Côte du Rhône par jour, pas possible de descendre plus bas, d'accord? Ben maintenant on envisage de passer au Margnat-Village, que je sais même pas si ça existe encore! Au goût on s'y retouvera jamais, comment vous voulez? Et tout ça pour quoi, hein, je vous le demande? Ben oui, évidemment, pour engraisser tous ces crouilles qui nous tombent sur les endosses depuis quarante ans, qui fabriquent vingt chiares quand nous autres on en fait un et qui nous tondent la laine sur le dos que d'ailleurs de la laine y en a plus, alors y z'arrachent carrément la barbaque! Et quand ils arriveront à l'os, bientôt pour sûr, y vont faire quoi ces sous-merdes? Ben oui, ils vont tout casser pour sucer la moëlle, tant qu'y en restera ... attention, hein, je dis pas ça pour vous M'sieur Rancouille, vous c'est pas pareil, on vous connaît...tu nous remets ça, Thérèse?"

Le brave bougre ainsi apostrophé, le sieur Rankhouy, Sapa de son prénom, venait de débarquer dans le bistrot en compagnie de Jean Trentasseur, l'avocat socialo. Un garçon très bien, Sapa Rankhouy, originaire d'un état assez confidentiel d'Asie centrale dont je me verrais bien en peine de vous citer le nom mais qui produit des chiées de candidats à l'émigration,  vu que dans le bled en question ne poussent que des cailloux, des crottes de chameau et de la glace qu'on peut casser si on a vraiment soif. Content, l'ami Sapa, le renouvellement de son titre de séjour, obtenu moyennant finance par le biais des relations préfectorales de Trentasseur, l'incitait à l'optimisme. Au point de payer sa tournée, vu que nous étions tous là et qu'il ne pouvait décemment se défiler.

-"A la France et à son générosité" avait proclamé l'immigrant, pour faire bon poids, en levant son verre de lait-fraise...la France, ça pouvait passer sans problème, la générosité, en revanche, elle coinçouillait un peu dans l'ambiance déjà morose de cette soirée automnale. Alors Maurice décida d'embrayer sur les récentes décisions socialistes visant à "moduler" les allocations familiales.

-"T'as raison de causer générosité, pour ça nos politicards ils ne craignent personne, généreux avec notre pognon, oui, mais pas pour tout le monde! Tiens par exemple, les Catholiques, vous savez les rigolos, là, avec des bonnes gueules de gros couillons à tendre la joue gauche quand ils se morflent un pain sur la droite et qui se trimballent à la messe avec leurs nanas à jupe plissée et leurs ribambelles de blondinets bien propres sur eux, ben ça c'est fini, terminé, rapé, foutu! Les sbires de Hollandouille viennent de leur faire payer en beauté leurs déconnages de "Manif pour Tous" et autres résistances mal venues au marienculage, aux mamans-porteuses ainsi qu'au dogme sacro-saint du progrès sociétal, comme ils disent ces trous du fion de Gauchiards. Les Catholiques restaient les derniers Européens de l'Ouest à se reproduire sérieusement, à se marier pour croître et multiplier, à faire plus d'un ou deux morpions et à les élever à peu près convenablement. Alors nos bons Socialos ont commencé par leur ratiboiser le quotient familial, puis les emplois à domicile, puis les aides et enfin les allocs. Parce que ces saloperies de Franchouilles, ça gagne gros, ça déclare tout et donc ça dépasse les plafonds. D'accord, avec huit morpions à alimenter il en faut mais les gros salaires n'auront qu'à lever le doigt, on le leur coupera! Dans l'os ils l'ont les Cathos, bien profond! Faudra réviser la marmaille à la baisse, drastiquement! Par contre, vous faites pas de souci, Mohamed et Zoubida, eux, ça ne les concerne pas... le changement de population va s'accélérer, mes amis, procurez vous vite fait un exemplaire du Coran, question de vie ou de mort!"

Trentasseur allait pour protester quand Jean Foupallour lui coupa la parole.

-" Moi, je vais vous dire, fit ce dernier tout en se grattant furieusement l'entrejambe, suite, sans doute, à l'évocation morpionnesque du précédent orateur, pour moi y a rien de compliqué : ils veulent nous éliminer pour faire la place à tous ces crève la dalle que l'Afrique nous dégueule dessus à longueur d'année. Logique, non? Vous voulez les mettre où tous ces mecs si c'est pas là où on est? Les cités sans cible, maintenant elles affichent complet, elles jouent à guichet fermé, hermétiquement! D'ailleurs essayez un peu d'y entrer, vous allez voir...non je déconne, faites surtout pas ça, ce serait la mort sûre! Alors hein, on fait quoi pour les caser, les nouveaux arrivants? Ben on attend qu'on crève, nous autres et au besoin on accélère un peu le processus en rabotant les retraites pour assoiffer Marcel et sa grosse. Lorsque nous serons tous cannés, lorsque les derniers de nos jeunes qui auront réussi à naître quasiment en fraude se seront barrés sous des cieux plus cléments, les autres ils pourront s'installer confortablement dans nos petits nids douillets. Elle est pas belle la vie?"

Notre ami socialiste allait à nouveau répliquer lorsque  Blaise Sanzel, au bénéfice de l'âge, lui brûla à son tour la politesse :

"Sans compter que ça va se faire tout seul. Figurez vous que tous ces malheureux qui se déversent sur notre territoire, doivent plus ou moins se trimballer des tas de maladies à la con, genre tuberculose réfractaire ou, mieux encore, ébola. Vous vous rendez compte, messieurs, on nous vaccine consciencieusement contre la grippe et on nous inocule la fièvre hémorragique qui, en deux ou trois jours, vous emporte sans problème n'importe quel vieillard. Drôlement bien pensé, non? Pas de souci, nous allons la leur faire, la place nette, et peut être encore plus vite que ce que vous pouviez imaginer! Ebola n'arrivera sans doute pas à régler la question de la surpopulation africaine mais pour ce qui est de caser les surnuméraires c'est la solution rêvée, d'une pierre deux coups dites donc...surtout qu'avec l'AME on les soignera bien les types qui nous auront contaminés à mort. Ce sont les vieux Gaulois qui crèveront, pas eux! 

Alors, devançant ainsi son ami et protecteur socialiste qui décidément ne parvenait plus à en placer une, le comble pour un membre vaguement éminent du Barreau, Sapa Rankhouy, avec son accent à la mords moi le noeud et sa syntaxe fleurie, nous déclara ceci:

-"Je plus tellement sûr maintenant rester encore France, Danger dur-dur, beaucoup pue! Moi pas africain, peut être mieux c'est retourner Krevdanasagorput, mon ville...pas beaucoup bouffer, là bas mais pas crever ébola et pas zigouillé par musulmans énervés. Peut être partir demain matin, si vous pouve amener moi Aéroport, Maître?"

Alors là, il en est carrément resté sans voix, le Maître en question, il a juste commandé un triple cognac pour essayer d'absorber le gros du choc.

-"Ben vous voyez, observa Maurice, l'immigration c'est pas forcément une fatalité irréversible...suffit d'employer les mots qu'il faut au bon moment. Allez, santé!"

Bon Dimanche de vingt-cinq heures.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Selon l'expert Alain von Scheisseswetter, une grave épidémie de clowns frappe l'assemblée nationale :

http://bravepatrie.com/societe/des-clowns-menacants,2015?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+bravepatrie%2Farticles+%28Brave+Patrie%29#nh1
Répondre
N


En effet, c'est effrayant. Il paraîtrait même qu'au plus haut niveau de l'Etat...



J
L'entrecuisse est le domaine des indécis : on entre, on sort, on entre, on sort ... !
Répondre
N


Et au bout du compte on s'aperçoit qu'on est baisé...un peu comme en démocratie, quoi...



P
L'entremise ou l'entrecuisse? Sur ces entrefesses, je sors.
Répondre
N


Vaudrait mieus entrer, alors, non?



J
Une bonne et franche rigolade à la lecture du taulier ... une bonne et lubrique partie de cul entre adultes consentant bon (la voisine est si belle) ... quelques banquets entre amis sûrs ... une
propension salvatrice à trouver des pépites de fou-rire dans le fond de la cuvette socialiste pleine de fientes diverses....

La belle vie, quoi !!! ... En attendant d'arrêter, un jour, le massacre ...
Répondre
N


En attendant, si la vosine est chouette faut en profiter à bloc, c'est pas donné à tout le monde ça.


Amitiés.



T
Ca part en brioche aussi pour DSK qui se retrouve dans une nouvelle embrouille, il les collectionne...

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/10/28/20005-20141028ARTFIG00125-le-fonds-de-dsk-en-difficultes-financieres.php
Répondre
N


Ils se connaissaient "par l'entremise d'une amie commune": nos seulement c'est une affaire glauque de pognon pas très net mais en plus en arrière plan, ça ressemble à une histoire de cul dans le
style échangiste...décidément ce mec aurait fait un excellent président de la République franchouille, les media ne s'y étaient pas trompés qui voulaient absolument nous le coller.



M
oups! ... qui ne croyaiS pas....
Répondre
N


Pas de complexe entre nous, ça arrive à tout le monde.



M
Sana est de retour! Et moi qui ne croyait pas aux revenants!! Tout n'est donc pas perdu!
Répondre
N


Je ne mérite pas... mais alors, qu'est-ce que ça fait plaisir à lire, vous ne pouvez pas savoir!


Merci infiniment et amitiés.



J
QUI FAIT QUOI ? ET OU VA T'ON ?

Les réponses à ces questions, parmi tant d'autres, sont révélées, en détail et en toute vérité, au sein du Site Internet suivant:
http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/
Répondre
N


Tout le monde fait un peu n'importe quoi et nous allons à la catastrophe...je doute que vous ayez de meilleures réponses.



C
T'as pas peur qu'il finisse par se noyer le Grauburle ?
Il a des pratiques dangereuses quand même !
Déconseille-lui de faire la même chose à Munich, parce que des bocks d'un litre en apnée, ça ne va pas lui pardonner longtemps.
Moi, c'que j'en dis...
Groziburles !
Répondre
N


Il a une grosse habitude, tu sais, et puis il ne boit pas que de la bière, beaucoup de pinard et pas mal de pastis, aussi, c'est ça qui le sauve je pense.


Burlizourgos.



B
qu'il est sympa ce bistrot ! on aurait vraiment envie d'en avoir des comme ça mais dans mon quartier, c'est pas possible, sont tous tenus par des mecs d'ailleurs !! et ils n'ont aucun sens de
l'humour ces cons !
gros bisous
Répondre
N


Ces vieux bistrots disparaissent tous les uns après les autres, celui-là ne survit plus, hélas, que dans mon imagination de vieux réac...triste, triste...


Gros bisous.



T
La réforme des allocs pourrait bien être anticonstitutionnelle. Ce serait pas la première fois que le PS se prend une branlée législative :

Il sera intéressant de voir si, saisi de la modulation à l’autre bout du tunnel, c’est-à-dire de la modulation des prestations et non des cotisations, il suivra le même raisonnement.

Dans cette hypothèse, la déculottée pour le groupe socialiste à l’Assemblée Nationale sera magistrale et illustrera une fois de plus l’amateurisme des gens élus depuis deux ans et demi.

http://www.eric-verhaeghe.fr/allocations-familiales-on-cotise-moins-on-droit/
Répondre
N


Rossignol chante faux, certes, mais je doute que le CC retoque son texte, depuis le temps qu'on tape sur les "riches" par la modulation des prestations sociales, personne n'a trouvé à redire, je
pense que là ce sera pareil. En revanche la riposte sera costaud, dans la rue...mais ça ne suffira pas, la combine qui consiste à sodomiser les "pluzézés" a de beaux jours devant elle.



G
Le problème des cathos, j'avoue que je ne me sens pas concerné, vu que j'ai été élevé dans cette religion sans mon consentement et que, vu mon dégoût pour toute croyance à la con, je vais demander
à me faire débaptiser afin de partir comme je suis venu, l'esprit pur...! je ne voudrai pas que mon âme partant en fumée pollue l'atmosphère...
Pour revenir à ton billet, je suis comme toi, je dois passer sous les fourches caudines et payer de plus en plus pour faire face aux aléas de la vie de tous les jours, même le prix des allumettes
que j'aurais dans ma poche pour allumer le feu du crématorium augmentent.
Quand aux économies de bout de chandelle que Mou du Bulbe veut nous imposer pour faire croire à Bruxelles que la France est sur la bonne voie, il ferait bien de proposer une réduction des
émoluments des ministres, secrétaires d'états, préfets, députés, sénateurs et autres suceurs de finances au détriment de ceux qui en ont besoin.
Bien amicalement, ne bois pas trop pour te consoler, le jus de raisin fermenté procure des aigreurs d'estomac nécessitant une prise d'Alkaseltzer, qui augmente le trou de la Sécu, qu'un gigantesque
SexToy de Paul Mc Carthy introduit par nos socialos cocos ne parviendrait pas à combler...!
Répondre
N


Ca c'est sûr, pour lui boucher son trou à la Sécu, il en faudrait des myriades de sculptures de l'autre connard sodo-coprophile! Cependant, je suis désolé de te contredire mais le pinard ça fait
du bien...en tout cas par où ça passe. Vu les hectolitres que j'ai éclusés dans ma vie, je ne me trouve pas en si mauvais état que cela. Picolez, les mecs ça ne fait pas de mal, sans compter que
"bonum vinum laetificat cor hominis", le bon vin réjouit le coeur de l'homme, c'est l"écclésiaste qui le dit...bon, je sais bien que toi, l'écclésiaste...


Allez, à très bientôt, amitiés.



T
L'époque actuelle est de plus en plus farce, un FN devient muzz :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/10/25/un-elu-fn-converti-a-l-islam-suspendu-du-parti-pour-proselytisme_4512501_823448.html
Répondre
N


Alors cella là, vraiment, c'est la dernière mais c'est pas la moins bonne! Comme quoi ça vaut le coup de vivre vieux: on n'a jamais tout vu!



D
On s'y croirait dans ce bistro.
Dr WO
Répondre
N


Merci, les pochetrons vont trinquer...à votre bonne santé, Docteur.


Amitiés.



T
Hiroshima a recu enola gay, nous aurons ébola gay. Sapar n'aura pas beaucoup profité de son voyage, il part trop vite.
Répondre
N


Ebola gay, oui après tout pourquoi pas, ça va nous remplacer le sida, ce truc! Sapa? Pas fou, le mec, il ne demande pas son reste!


Amitiés.



R
Mon cher Nouratim, vous êtes tombé du lit !
Mais quelle classe, vos personnages truculents (j'aime beaucoup Rankouy !) nous sont devenus familiers.
J'ai beaucoup aimé votre analyse sur cette espèce en voie de disparition (à laquelle j'appartiens : c'est délicieux de se sentir parmi les derniers "indiens" avant la bataille que Custer ce peut
que gagner).
Il est temps de s'habiller pour aller à la messe !
Et continuez votre oeuvre.

Amicalement, l'ami.
Répondre
N


Je ne sais pas si l'on peut appeler cela une oeuvre, en tout cas je suis ravi que cela vous ait plu, nous faisons en effet partie des sacrifiés qui essaient de relever la tête.


Merci beaucoup.


Priez pour moi...


Amitiés



J
Sacré Bérurier!Mais depuis qu'il a été repris par Nouratin il a passé son agrégation

de lettres:c'est réconfortant.Amitiés.
Répondre
N


Ben dites donc! Ca pour un compliment!


Merci et amitiés.



P
C'est vrai que face à ces problèmes, le plug anal de la place Vendôme, on s'en fout un peu. Quoiqu'on puisse se demander si tout ne se tient pas et qu'à force de dégoûter les Français de la France,
on ne veut pas leur faire avaler plus facilement le droit du sol dont le principe est, je te le rappelle, "Ôte-toi de là que j'm'y mette".
Amicalement..
Répondre
N


C'est ce qu'on appelle les droits fondamentaux, lesquels, je le rappelle, se rapportent au fondement... ce


qui nous ramène aux oeuvres du désormais illustre Paul Mc Carthy.


Comme quoi tout ce tient, en ce bas monde.


Amitiés.