Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 16:07

Bon. Déja, à partir de dorénavant on peut dire du mal de John Galliano sans pour

autant se voir accusé d'homophobie. Ca ne pisse pas bien loin, on est d'accord.

Toutefois en ces temps de liberté d'expression quelque peu bridée, on se satisfait

de ce qu'on peut. Bien sûr, nous avions déja connu le même phénomène avec Tata,

le Ministricule -qui rime si bien- de la Culture. Vous me ferez observer, certes,

que ce dernier n'a jamais manifesté le moindre penchant pour le Führer ni encore

moins, si c'était possible, le plus léger soupçon d'antisémitisme, quelle horreur!

Exact. Cependant son entrée dans le gouvernement exécré du Président honni

de la République qui doit en avoir honte, suffit à le faire passer de gentil bobo de

bonne famille brevetée gauche historique, à sale facho pédophile. Sic transit.

Profitons bien de cette sorte d'opportunités. Il s'agit d'exceptions qui confirment

la règle. On n'a toujours pas le droit de dire, par exemple, que les racines du

Directeur-Général du Fonds Monétaire International ne se situent pas en Haute-Loire.

M. le Ministre Wauquiez qui émettait cette remarque à l'issue du discours 

abjectement nauséabond de Nicolas Sarkozy sur la Chrétienté, vient d'en

faire la démonstration en s'en prenant plein la gueule. Il a "mordu le trait",

comme dit Moscovici. Et dans ce pays des droits de l'homme, quand on mord le

trait, on s'en mord la langue, puis on ne tarde pas à mordre la poussière.

C'est bien connu.

 

On n'a pas le droit non plus d'évoquer l'histoire de la France. Sauf, peut être au

travers du prisme déformant du dogme républicain de la Sainte Révolution de 89 et

des bienheureux, Saint-Just, Danton, Robespierre et autres divinités panthéonnesques

du Salut Public.

Naturellement il ne viendrait à l'idée de personne de rendre hommage aux Rois qui ont

patiemment construit le Pays pendant huit siècles. Aucun intérêt, ça ferait plaisir à qui?

A quelques royalistes attardés au vote incertain? Non, on s'en fout des Rois.

En revanche, les racines chrétiennes, ça oui, ça remue du monde. Seulement les

Musulmans, dans cette affaire, on en fait quoi? On leur rappelle Charles Martel?

Pourvu qu'il n'aille jamais à Poitiers, le Président. Vous le voyez raconter sous le long

nez de sa copine Ségo, l'histoire de 732 avec la déroute des Arabes qui a sauvé la

France d'une invasion mortelle? Là c'est pour le coup qu'il ne s'en relèverait plus de

la branlée médiatique,  Nicolas. On le verrait  à titre définitif, excommunié, révoqué,

répudié, disqualifié et moralement dégradé sur le front des troupes bien-pensantes,

tel un Dreyfus honteux mais inréhabilitable à jamais.

Déja qu'il se trouve tout cacateux et fort dépourvu, de ces temps-ci, notre bon

Président. Complètement coincé, même, entre des socialos qui ne lui lâchent pas la

grappe une seconde, des media massacreurs, des révolutions arabes imprévisibles,

des Raïs qui s'écroulent comme des tas de fumier montés trop haut et des sondages

qui lui prédisent un avenir de chiottes. Même plus sûr d'arriver au second tour, le

malheureux. Sacqué par Villepin, talonné par Martine, piétiné par Marine!

 

Ah tiens, parlons en un peu de la Marine.

Panique à Saint Germain des Prés, terreur à Bobigny, sauve qui peut à la Goutte d'Or!

La voilà qui prend la tête du peloton. A voir comment elle enroule on sent bien qu'à la

première côte un peu raide elle est foutue de s'échapper, tiens, comme un Contador

survitaminé. Et là, pour lui prendre la roue y aura pas grand monde.

Vous m'objecterez sans doute qu'il ne s'agit que de sondages et que notre copain

Harris, il peut lui arrriver de se foutre le doigt dans l'oeil bien profond. Certainement.

Je n'en disconviens pas. Cependant, Marine Le pen à 23% , avec la mère Aubry et

Sarko au coude à coude deux points derrière, ça sent son réel. Ca correspond forcé-

ment à une tendance lourde, une lame de fond qu'on sentait bien venir et qui arrive.

Entre parenthèses, la démocratie, ça vaut ce que ça vaut (voir Démocrassie. ) mais

nous en faisons tout de même un  drôle d'usage, dans ce pays. Nous avons réussi,

à force de bricoler une Constitution assez finement élaborée, à mettre en oeuvre la

campagne électorale permanente. En gros, le corniaud qui parvient à se faire élire

Président de la République, pour faire quelque chose de sérieux il a six mois. Le

temps que l'adversaire terrassé se ressaisisse, que les illusions se dissipent et que le

soufflé de l'euphorie post-électorale retombe sous la pesanteur des réalités prosaïques

de la vie courante.

Dès lors, la chasse à courre commence. Taïaut! Taïaut! La curée constante, l'halali

quotidien, la meute aboyante des media, les cors déchirants des adversaires de tout

bord, les piques aiguisées des sondeurs dans les miches, la course éperdue du gibier

élyséen et l'adieu du chasseur que l'écho faible accueuille et que le vent du Nord porte

de feuille en feuille! Vous voulez gouverner un pays dans ces conditions là, vous?

Autant essayer de se chercher les morpions avec des gants de boxe.

 

Je ferme la parenthèse et j'en reviens à la dame Le Pen.

L'affaire apparaît bien claire et bien logique. Marine semble en passe de retirer les

bénéfices d'une boutique familiale créée par son Papa voilà près de quarante ans.

Une idée fort astucieuse consistant à fédérer la mosaïque des droites franchouilles 

sur la base d'une opposition à l'immigration africaine dont on voyait, déja à l'époque,

poindre les potentialités ravageuses. Boosté par l'accession au pouvoir de Mitterrand

et de sa clique, le petit négoce prospéra tant bien que mal jusqu'à devenir une force

redoutable, essentiellement nuisible à la droite molasse empêtrée dans son parti pris

politiquement correct.

Seulement, la vérité consiste à reconnaître la persévérance de ces gens-là qui n'ont

jamais cessé, sous la diabolisation, l'opprobre, les quolibets et les injures, de dénoncer 

une immigration insensée et de prôner la préférence nationale. Le reste n'est qu'enro-

bage et roupie de sansonnet. Si nous les avions écoutés nous ne nous trouverions pas

aujourd'hui englués dans l'affreuse situation que nous connaissons.

Le bon peuple le constate et en tire les conséquences.

Il avait, à tort ou à raison, la trouille du père, le peuple. La fille semble bien lui

inspirer confiance.

Peu importent les inepties démagogiques déballées au fil du discours, Marine dénonce

la  mainmise progressive des musulmans sur le Pays et elle seule apparaît légitime et

crédible en la matière. Elle s'appuie sur une antériorité de quatre décennies.  Ils voient

bien, maintenant, les honnêtes citoyens moutonniers, à quel point ils se sont fait berner

par leurs politicards socialos de gauche et de droite. Ils commencent à saisir la distance

qui sépare le joli discours humanitaro-universaliste de la réalité sordide et effrayante à

laquelle ils sont confrontés. Ils comprennent que jamais leurs élus ne leur ont clairement

expliqué vers quel avenir ils les conduisaient. De là à faire confiance à ceux qui le leur

avaient dit, il n'y a qu'un pas. De plus en plus de braves gens sont en train de le franchir,

ce pas là. 23% aux dernières nouvelles.

 

Bien entendu, quelle que soit son étendue en 2012, l'électorat ainsi capté par la dame

en question ne manquera pas de se retrouver une nouvelle fois couillonné jusqu'au

trognon.

Il aura, dans l'hypothèse la plus favorable, facilité la réélection du Président et, dans le

pire des cas, servi les intérêts des socialistes. On voit bien, d'ailleurs que ces derniers,

sentent encore le vent du boulet de 2002. Incapables de se choisir un champion alors

que la course a commencé et mettant tous les jours en évidence les ambitions

personnelles de leur demi-douzaine de présidentiables, ils ont tout lieu de baliser.

Nicolas Sarkozy aussi. Quand vous savez que votre élection à tenu à la récupération des

voix d'un tiers des électeurs du Front National, la remontée fulgurante de ce dernier vous

refile imparablement des crampes intestiales. Quand vous voyez, parallèlement,

Galouzeau de Villepin qui, avec ses airs d'autruche à plumet, s'apprête à vous piquer

sept points, là c'est carrément la cliche. Vous ne vous tenez plus, ça déborde!

 

Voilà l'effet Marine. La panique à babord et aussi à tribord, la barre qui tourne à vide,

les voiles qui fasseyent, les matafs qui picolent, la cale qui se remplit, l'océan

déchaîné prêt à tout engloütir et l'ouragan féroce qui vous précipite en enfer.

Ce n'est même plus le bâteau ivre, ça tourne carrément au vaisseau fantôme. 

 

Peut être conviendrait-il d'attendre un peu avant de tirer des conclusions vu que les

élections en cause n'auront lieu que dans quatorze mois. Il peut s'en passer de choses,

en pareil laps de temps. Des vertes, d'un joli vert islamique et des pas mûres, surtout,

vu la tournure que les évènements semblent prendre, notamment de l'autre côté

de la Méditerranée. Conformément au second principe de la thermodynamique, on

voit mal comment le désordre pourrait ne pas croître voire embellir.

Le bordel arabe et ses métastases européennes ne sauraient laisser de marbre nos

aimables concitoyens, ni les dommages susceptibles d'en résulter

manquer de faire monter encore la cote de la cheftaine du F.N.

Souvenez vous des paroles fameuses d'Escartefigue à César. Elle lui disait quoi, à

César, la Marine Française?

 

Que le Seigneur vous ait en sa Sainte Garde, comme Notre-Dame du même tonneau

et, ainsi que le proclament parfois les écriveurs marins de la Marine, merde pour qui

ne me lira pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

Mash 13/03/2011 09:53


Nouratin,une chanson!Nouratin,une chanson!Nouratin,une chanson...de geste!


nouratin 13/03/2011 11:34



Le prochain coup. Promis!



carine 11/03/2011 10:51


Ajoutez à cela un Copé qui ment de façon ahurissante sur MLP. Ils deviennent fous !
C'est là:

http://www.rebelles.info/article-progression-de-marine-le-pen-jean-fran-ois-coppe-devient-fou-69035458-comments.html#anchorComment


nouratin 11/03/2011 18:41



Ah oui, tiens, je n'avais pas vu. Il faut dire pour atténuer un peu la chose qu'il s'agissait de propos tenus devant les militants auquel cas toutes les âneries sont bonnes à dire.


L'objectif c'est qu'après ils aillent raconter ça à Mme. Michu qui, si elles était tentée de


voter FN s'en garderait bien à cause de son petit fils qui fume.


C'est la démocratie, ça.


Amitiés.



Autre Vue 08/03/2011 07:38


Superbe écrit.
On dit que pour couler une Marine, il faut d'abord commencer par sortir la tête de l'eau... A priori, certains vont se noyer...


nouratin 09/03/2011 19:51



En effet, des dommages collatéraux de ce genre sont à craindre. Surtout qu'en ce moment


la mer est agitée.


Merci et à bientôt.



Mash 07/03/2011 21:50


J'ai appris aujourd'hui(comme tout le monde)que Juppé,avec un flegme so british,est allé au Caire chamberlifricotter avec des frères musulmans et aurait eu avec eux des échanges
intéressants.(sic)Humour anglais,i presume.
Si nous n' étions pas si éloignés,je t'inviterais dans une taverne pour porter un toast à l'histoire qui bafouille!
A plus


nouratin 09/03/2011 19:43



Oui, j'ai vu ça aussi, c'est notre nouveau petit Daladier, j'ai toujours pensé qu'il savait


respecter les traditions, ce type. C'est même à peu près tout ce qu'il sait faire.


Portons lui donc un  toast moral, c'est moins bien mais c'est toujours ça.


Amitiés.



dxdiag 07/03/2011 18:55


je suis toujours aussi fan de vos articles... mais pour une fois en léger désaccord avec votre analyse : Je crois le bordel arabe bon pour nous ! mauvais à court terme certes, mais générateur de
stimuli aptes à secouer bien des ramollis, et c'est UN réveil dont nous avons le plus besoin. Rien ne peut se faire si les gens ne réalisent pas le danger. Une arrivée brutale d 'immigrants déplait
à ceux qui auraient aisément accepté la même invasion progressive et les islamistes la bas feront détester plus encore l 'islam ici.
les langues se délient partout et la mayonnaise de Marine monte et absorbera certaines huiles, Rien n 'est gagné, bien loin de là, mais je crois qu 'on a atteint un point de non retour .
vous verrez, on pourra s 'inscrire à riennestfoutu-overblog!


nouratin 09/03/2011 19:40



Dieu vous entende!


Il esr certain que l'afflux brutal de clandestins n'est pas étranger aux mouvements actuels


d'opinion. Vous avez raison, soyons optimistes!


Amitiés.



chris 07/03/2011 13:35


Aujourd' hui , plus de 1000 tous frais arrivés à Lampedusa , avec passeports en règle pour la France et l' Allemagne ....et droit de faire rappliquer famille , femmes et enfants ...
Tu as raison sur bien des points ....sauf ! ....sur le caractère vraiment exceptionnel de la situation .....( dans sa totalité )qui n'a aucun précédent ...à mon avis ....

Le FN sera bien contraint à changer et à s' adapter ....exactement comme les autres partis ...


nouratin 07/03/2011 18:06



Attends, je suis parfaitement d'accord là dessus. Ce qui se passe revêt un caractère


à la fois extraordaire et catastrophique. L'effondrement des régimes qui maintenaient


tant bien que mal l'équilibre du monde Arabe et singulièrement du Maghreb est pour


nous la pire des tuiles qui pouvaient nous tomber dessus. Ghedaffi, comme tu dis,


jouait notamment un rôle de barrière contre l'envahisseur, sa chute probable et que


nous autres connards d'occidentaux attendons avec impatience, va avoir des conséquences incalculables.


Lampedusa va s'enfoncer sous le poids des clandestins!


Il nous faudrait bien plus que le FN pour nous tirer de cet enfer.


Grozibous.



carine 07/03/2011 11:24


Au point où j'en suis de mon exaspération, comme tout bon Français moyen qui ne peut plus vivre normalement, je n'ai même pas besoin de beaucoup de précisions dans un programme économique et
social. J'ai peut-être tort, mais je pense qu'à part un arrêt total de toute activité (et bien sûr qu'il y aura des blocages des raffineries et des postes de distribution d'essence !), je ne vois
pas comment la situation pourrait être pire que celle que nous vivons dans l'impuissance totale. Nous sommes tout simplement ruinés. Et nous en connaissons la principale des causes. Donc, faisons
un essai. Attendons son programme. J'espère qu'elle y intégrera la dissolution des associations anti-France et l'abrogation des lois scélérates.


nouratin 07/03/2011 17:58



Tu résumes bien la pensée de tous ceux qui comprennent clairement que nous allons dans le mur. Il n'y a plus de solution rationnelle, alors on peut essayer les autres. Celle de Marine


serait sans doute la moins mauvaise et un gouvernement solide et décidé aurait tôt fait


de mâter les petites rébellions à la flanc des agents SNCF ou des grouillots de raffineries.


Cependant, non seulement l'élection présidentielle apparaît comme un mur infranchissable mais encore, derrière arriveraient des législatives plus qu'hasardeuses.


La vraie solution serait dans une alliance entre les gens de doite de l'UMP, il y en a, et le FN.


Mais de cela, personne ne veut. Même pas Marine.


Alors, nous risquons bien de reprendre cinq ans de socialisme avec quelques lois scélérates et quelques associations anti-France en plus.


A bientôt j'espère.



Hawkeye 06/03/2011 20:54


La Marine à toute vapeur;peut-être que les muz vont mettre les voiles,on peut toujours rêver.
Plus concrètement,je me permet ,pour une fois de ne pas être du même avis que toi;d'abord ce n'est pas avec la Marine qu'il y aura le plus de "cocus",d'autre part,je vis au contact de la population
générale et même si par moi-même,je constitue un biais de recrutement,je ne suis pas surpris de la position occupée par Marine dans le sondage et le chiffre est probablement LARGEMENT supérieur,et
même si elle n'a pas un programme économique qui tient la route,elle peut toujours l'améliorer,la priorité n'est plus là
Elle peut gagner et ce n'est même pas certain qu'il y ait le bordel après..
Même les enseignants laics parmi les laics sont obligés d'inscrire leurs mômes chez les cathos pour les délivrer du mal des muz,et doivent renier leurs convictions ce faisant,or,il n'y a que le
premier pas qui coûte et ils en veulent à l'UMPS de les obliger à franchir le rubicon,Nico l'avait dit:"tout est possible".
Sinon ta prose est géniale et j'aimerai avoir ton talent.
Amitiés
M


nouratin 07/03/2011 17:46



Merci mille fois pour tes appréciations, cabot comme je suis elles me font l'effet du doux nectar versé par les nymphes aux jolis nichons.


Quant à Marine, incontestablement elle a entamé une percée qui commence à se voir mais


n'en est qu'au début. Seulement, aux alentours de 30% on butte sur un seuil qui permet,


haut la main, l'accession au second tour mais n'offre, pour ce qui la concerne, aucune


chance de gagner l'élection. Sauf changement majeur d'ici 2012, bien sûr. Et puis comme tu


dis si bien à la suite de Nico, "ensemble tout devient possible", en ce qui le concerne, par


exemple, se péter la gueule.


A bientôt cher Ami.



manu 06/03/2011 18:38


Et oui, le coup d'état permanent est bien loin derrière nous. La cinquième république à été vidée de sa subtantielle moelle. Le quinquennat fut une grosse boulette... presque aussi grosse que
Sarko. On pourrait plutôt parler du non-Etat permanent, aujourd'hui, ou encore du coup d'Etat bruxellois...

Il est temps de sauver ce qui peut l'être. Toutes les bonnes volontés ne seront pas de trop... Croisons les doigts et serrons les fesses en attendant la délivrance... ou la descente aux enfers de
2012.


nouratin 06/03/2011 19:00



Le quinquennat c'est un peu la goutte de pipi qui a fait déborder le vase de nuit.


Il ne nous manquait plus que ça pour générer le bordel permanent. Ils l'ont fait et


la bonne grosse majorité des gogos qui votent a suivi sans rien comprendre. Comme


quand ils ont voté le traité de Maëstricht.


Mais je suis sûr qu'ils n'ont toujours rien compris et ne capteront jamais rien.


Alors, comme tu dis, il nous reste à serrer les fesses, mais pour la délivrance, je crois


qu'on peut se brosser.


Bien amicalement.



boutros 06/03/2011 17:55


Bien vu, bien dit. Ajoutons que, dès le lendemain de l'élection de la dite Dame, y'aura
pas d'eau, d'électricité, d'école, de services publics en général, tout le monde défilera avec courage et abnégation mais démocratiquement contre les hordes fachistes et ce sera le bordel. C'est
vrai ça, quoi ! La démocratie c'est réservé uniquement à ceux qui s' auto intitulent démocrates, se remplissent démocratiquement les fouilles en ouvrant les frontières démocratiques et en baissant
démocratiquement leur futal. La vaseline est prête.
On pourra alors dire qu'il y a longtemps qu'on n'a plus d'avenir mais qu'on a eu un beau passé.


nouratin 06/03/2011 18:30



Alors là, c'est tout à fait ça. On ne saurait mieux caractériser la situation.


Comme vous dites si bien, on est foutus mais il nous reste de beaux souvenirs.


Ca ne suffira pas, toutefois, à nous sortir du pétrin où nous sommes mais ça aide à vivre.


Et puis, si tous ceux qui pensent comme nous arrivaient à se faire entendre ça pourrait


peut être contribuer à changer les choses. Mais je suis un optimiste invétéré, même si


ça ne se voit pas trop.


Merci et amitiés.