Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 14:45

 

Quoi de neuf?

Bof, pas grand chose. La routine. Après les deux gendarmettes tombées sous les tirs 

d'Abdallah, nous avons un petit Rennais tabassé à mort dans la cour du collège par un

jeune Tchétchène; devant les profs et les pions bien obnubilés à commenter le

nouveau gouvernement et les dernières de leur pote Vincent Peillon

( bijour, M'sio Venson!). On ne peut pas être à la fois au four et au moulin.

Le courant, vous dis-je. Les joyeusetés de la diversité.

Avec, en plus, les condoléances fulgurantes de nos gentils gouvernants, qui ont préféré

les adresser avant même le décès du petit.

Pas grave, n'est-ce pas, juste de la prospective.

Il leur a bien recommandé,  Hollandouille, à ses sbires ministériels,  d'avoir toujours un

coup d'avance; en politique c'est la clé du succès. Bon, peut être qu'en l'espèce

ça ne s'imposait pas vraiment mais allez donc faire le tri, vous m'en direz des nouvelles!

Faut comprendre, quand même, une fois, donc!

Voilà t-y pas que je me mets à parler belge, à ç't'heure. Il me sera tout arrivé!

Evidemment cette affaire de Rennes, si caractéristique du Système Educatif que le

monde entier nous envie, dessine une jolie image de notre belle France, pays d'accueil,

de mixité, de métissage, de générosité et de solidarité.


Ah la solidarité! Que c'est chouette la solidarité; un truc imparable, qui marche à

tous les coups et qui permet de se tirer d'à peu près n'importe quel merdier.

Je me souviens notamment d'une aventure de Borloo, vous savez, l'illusionniste

imbibé, le maître ès-baratin creux. Dans l'affaire de La Faute sur Mer, à la suite

de la tempête dévastatrice, on parlait de "zône noire" pour qualifier les terrains

nouvellement décrétés inconstructibles. Les gens du cru appréciaient moyen, vu que

la délimitation résultait d'un trait de crayon graffigné à main levée  par un fonctionnaire

Parisien boulottant son sandwich et pressé de reprendre sa lecture de l'Equipe.

Alors, qu'est-ce qu'il a fait Borloo, pour régler le différend? Eh bien il a rebaptisé les

ex-zônes noires, "zônes de solidarité". Et v'la le travail! Les Fauteux, ou les Fautois,

je ne sais pas, ça les a calmés. En tout cas le temps de la visite de ce cher Jean-Louis,

laquelle s'est déroulée sans anicroche. Après on n'en a plus jamais entendu parler.

Les Fautifs l'eurent bien entendu tout aussi profond dans le prose mais la solidarité

avait fait passer la pilule et permis au sympathique frisotté de s'en tirer avec les

honneurs. C'est-y pas beau, ça?


Et, pas plus tard qu'hier, c'était notre nouveau petit Président de la République qui

s'en servait, de la solidarité. Pas n'importe où, je précise, à Rome, en la compagnie

un peu rébarbative de la grosse Angela et en présence des Monti-Rajoy qui sont

à la politique-internationale ce que les Monty-Python représentaient pour

l'art-dramatique.

Justement, l'heure l'était tout autant, dramatique, vu qu'on causait transferts de

souveraineté, sujet éminemment délicat s'il en est et susceptible d'exacerber

méchamment les susceptibilités nationales.

Bien sûr, vous comprenez, Angela son truc c'est qu'elle a le blé et, en conséquence,

qu'elle tient le manche.  Chi paga comanda  comme on dit en Gaule Cisalpine

(de cheval). Donc, sachant qu'à un moment donné il va bien lui falloir cracher grave

au bassinet, elle prépare le terrain, la mère tapedur. Comme on dit aujourd'hui dans

les media, elle réclame un "saut fédéral".

En gros, le raisonnement est le suivant "vous me coûtez cher, bande de nazes et en

plus vous foutez rien qu'à m'emmerder. Encore, jusqu'à présent j'avais Petit-Sarko

qui faisait tout bien comme je voulais. Seulement ces gros branleurs de franzosen

l'ont viré le pôv playmobil, et moi  je me retrouve avec un canichou marxiste qui

passe son temps à me mordiller les mollets. J'ai beau lui balancer des coups de

latte, y se décourage pas. Il persiste, l'animal, à me faire tartir avec ses eurobond

dont je lui ai pourtant clairement expliqué qu'il pouvait se les enfiler en guise de

suppositoires. Alors moi, c'est pas compliqué, puisque vous ne marchez pas à la

douce, je m'en vais vous en donner de la rugueuse. J'achète! Vous acceptez de me

laisser le gouvernail et je vous emmène à bon port.  On commence gentiment par

la souveraineté budgétaire, le reste on verra plus tard.  Deuchland über alles!  Mes

ancètres Prussiens pourront se sentir fiers de moi, j'aurai réalisé le rêve de Bismarck

et de Guillaume II. Celui d'après, l'austrogoth,  on va pas en causer, vu?"


Soyons justes, une position comme celle-là, ça donne vachement à réfléchir. Il s'agit

bien du fameux "saut fédéral", que je qualifierais plus précisément de "saut confédéral",

non que cela apparaisse si bête mais bien pour des raisons d'exactitude juridique.

Il n'est pas question, ici, de créer un Etat Fédéral Européen.  Le deal c'est seulement

que l'Allemagne dispose des moyens d'imposer ses vues aux autres membres de la

Zône-Euro. Rien de plus.

L'Europe politique, quoi, mais juste ce qu'il faut pour rentabiliser les investissement

teutons.

A ce stade, notre cher Culbuto 1er répondit en substance "O.K. ma grosse mais à

condition que tu nous mettes aussi un petit chouïa de solidarité".

Ce sur quoi, afin de marquer le coup, la Mère Kel voulut bien lâcher un petit paquet

de milliards d'Euros, cent trente exactement, pour les bonnes oeuvres de la croissance

si chères à notre brave capitaine de pédalo. Ca ne changera pas grand chose, bien

sûr, mais c'est surtout pour pas qu'il rentre au bercail les mains vides, le jules de

Rottweiler. Au fond, c'est pas le mauvais cheval Angela, il suffit de savoir la prendre...

Mais non, enfin, vous voyez bien ce que je veux dire, tout de même!

 

Finalement, si on regarde avec attention, on dirait que les hostilités se tassent un

peu.

La Chancelière sans cou aux grosses miches plates va retrouver la semaine

prochaine le chemin de l'Elysée pour discuter le bout de gras à deux dans

l'angoissante perspective du sommet Européen de Vendredi. C'est qu'elle joue

gros, cette fois, Mémère. Vaudrait mieux qu'elle puisse compter sur le petit coup

de pouce franchouille. Ca tombe parfaitement vu que celui du SMIC, finalement,

on le fera juste avec l'auriculaire.

Comme les Socialos d'aujourd'hui semblent assez éloignés de ceux de 81, au moins

quant à leur manière de traiter les finances publiques, peut être allons nous assister

à de la saine et franche réconciliation. On ne dirait pas, à le voir comme ça mais le

Flamby il se révèle vachement souple, une manière de Valentin le Désossé fourvoyé

en politique. Entre six-yeux  (en comptant Ayrault comme interprète),  la poire et le

fromage, il va pouvoir l'affranchir à bloc, la gravosse.

-"Tu sais ma Coucoune, faut pas te biler j'en fais un peu pour donner le change,

évidemment, histoire de caresser dans le sens du poil les débilos qui m'ont élu.

Sinon, sérieusement y a pas de souci, je marche à bloc dans la combine.

Si tu me crois pas attends de voir la session parlementaire, tiens, ça va saigner!

Pitucé, contrairement à ce malheureux Sarko, paix à son âme, moi je n'ai aucune

opposition, ni politique, ni médiatique. A part Valérie, bien sûr, mais personne n'est

parfait. Alors, je fais ce que je veux -attends, excuse moi mon petit Jean-Marco, t'as

raison, pour la traduction ce sera ce que nous voulons- crois moi Titine, avec Moi

Président de la République t' as tout gagné. Et pour le saut fédéral, ça joue, aucun

problème, pas d'embrouille. Tu me lâches un peu de lest sur des conneries,

croissance,  solidarité ou autres foutaises du même tonneau,  manière de pas

me faire passer pour une rhubarbe et moi, l'air de rien, je te refile le séné.

Bien content, en plus, vu que les questions budgétaires c'est pas trop notre fort, à

nous autres collectivistes. Sauf pour les impôts, là vous trouverez jamais mieux.

Pour te dire, ce qui différencie fondamentalement la France de la Grèce, en dehors

de l'Acropole  et de la Féta-Salakis, c'est le système fiscal. Pour inventer des impôts

et pour confisquer le pognon, on est champions olympiques.

T'as qu'à demander à Cameron, il t'ajoutera même un crobar si tu veux!"

 

Oui, oui, au bout du compte je crois bien que ça va s'arranger.

Après, naturellement, la question de savoir si l'histoire du saut fédéral constitue une

bonne affaire, c'est une autre paire de roustons. Si j'en crois la tronche que ne

manqueront pas de tirer les potes souverainistes, l'idée semble assez séduisante,

au fond.

Tout dépend de la manière dont la chose se goupillerait. Toutefois si ça se bricole

à l'allemande, on pourrait retirer du résultat. Qui sait? Vu le bordel arabe qui règne

sur l'Union, il serait plus qu'opportun de changer de méthode. Mais si ça revient à

rajouter un grosse couche d'Europe comme celle d'aujourd'hui, bien sûr, nous

tomberions alors, n'ayons pas peur du pléonasme, dans le sot-con-fédéral.

 

A la semaine prochaine, j'espère, nous en saurons plus.

Gros Poutou comme on disait jadis, au temps de la présidentielle.

 

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

Aelann Oliero 07/07/2012 10:42

De grâce ne vous fatigué pas ainsi à distiller vortre amertume et vos aigreurs ... consultez pour aller mieux !!! Take car !!!

nouratin 07/07/2012 15:53



En somme, quand on n'est pas d'accord avec vous, c'est qu'on est malade.


Quoi qu'il en soit, vous n'êtes pas non plus obligé de lire, vous savez?



Carine 01/07/2012 15:27

Voilà, vous savez tout…

nouratin 01/07/2012 17:58



Oui, ça y est, alors merci et félicitations.


Amitiés.



Carine 01/07/2012 13:27

J'ai compris !
Peut-être vous dites-vous que je souffre du syndrôme des coucous ^^

nouratin 01/07/2012 14:16



Me voici sur la voie...



Carine 01/07/2012 13:12

Bin demandez !
Si je peux vous aider…

nouratin 01/07/2012 14:16



Je vous envoie un petit mot...



Carine 01/07/2012 11:59

Nouratin, c'est un honneur de faire partie de votre blogroll.
Merci !

nouratin 01/07/2012 12:24



On peut dire cela si l'on veut, encore que...cependant j'aimerais bien en savoir plus,


vous me plongez dans un abîme de perplexité.



G.Mevennais 29/06/2012 07:46

Bonjour Nouratin
Tout d'abord, il peut être intéressant, pour vous, de visiter le blog de "Dixie", voir son article " To be confortable" de Jeudi et la réponse que j'ai adressée a un certain "ClockworkBlack" qui
comparait notre situation actuelle à celle de New-York au 19ème siècle.

LETTRE OUVERTE (fin)
Mai 68, la mise en place de la descente aux enfers, trop long pour développer ici, mais, indéniablement, c'est ce qui a cristallisé la déliquescence de nos moeurs et son corollaire, l'effondrement
de notre système éducatif. La suite, nous la connaissons tous, je me permettrais, simplement, d'insister sur quelques points qui font mal :
- Mai 68 : 15 millions de grévistes, élections de juin 68 : 60% de députés UDR + 15% d'appentés majorité présidentielle.
- Pompidou : début de l'immigration massive
- Giscard : catastrophique ! début de la désindustrialisation et du regroupement des familles avec son pendant, le droit du sol.
- Mitterrand : la messe est dite !
- Chirac : ah oui, c'est vrai, il a été président pendant 12 ans ! (lol)
- 35 heures et RTT : ce n'est plus : "papa ôtes-toi de là que je prenne ta place", mais "ta place : tu peux te la garder", les rois : un couple de petits chefs fonctionnaires !
Conclusion :
Nous sommes catastrophés par l'élection d'hollande et par son projet de vote des étrangers aux élections locales, et là, notre analyse diverge quelque peu, dans la forme, cher Nouratin, car vous
estimez que le vote Sarkozy représentait le moindre mal. Sur le papier oui, mais dans les faits, je ne pense pas, car :
- Point de non retour dépassé par l'évolution de notre société (lâcheté - égoïsme - hypocrisie - paresse)
- Effondrement de notre économie mis au grand jour par l'euro : déficit budgétaire, du commerce extérieur, endettement)
- Impossibilité de revenir sur notre "colonisation", à cause de la nationalité française "bradée" et surtout des unions mixtes.
- l'UMP et le PS sont d'accord sur l'essentiel : l'Europe, la supra-nationalité, l'euro, Schengen, l'OTAN, la désindustrialisation suite logique de la mondialisation etc...
- L'immigration officielle et massive n'a pas diminuée sous Sarkozy (les renvois de quelques milliers de clandestins et Roms ne change pas grand'chose).
- Sarkozy n'a nullement remis en cause l'essentiel : immigration massive - droit du sol pour l'acquisition automatique de la nationalité et réunification des familles.
- Aucune lutte véritable contre l'islamisation (hallal - piscines - mosquées etc...)

Enfin, les étrangers et le vote ? Mais ceux-ci ont des enfants à la pelle grâce à la réunification des familles, enfants possédant, de facto, la nationalité française grâce au droit du sol, donc
"inexpulsables" et eux sont non seulement électeurs pour toutes les consultations électorales mais ils sont, également éligibles ! Etant donné leur nombre et depuis le temps que ça dure, leur
influence deviendra de plus en plus déterminante, c'est mathématique et on l'a admis, pour la première fois, lors des dernières élections. Un dernier mot, enfin, n'oublions pas que nous sommes sous
la coupe d'une certaine "mafia" juive (financière - intellectuelle - politique - médiatique etc...).
Non, mon cher Nouratin, quelle que soit la direction que prendra nos institutions et notre politique dans les prochaines années, je persiste et signe dans mon analyse et prends, plus que jamais, au
premier degré le slogan de votre blog :ONEFOUTUS
Sincères amitiés. Gille

nouratin 29/06/2012 18:09



Votre analyse est la mienne. Pour tout vous dire, Sarkozy n'était pour moi qu'un socialiste


déguisé (en quoi, je ne sais pas trop) si j'ai pensé qu'il était utile de voter pour lui c'était


essentiellement pour éviter un triomphe des Collectivistes. Le résultat n'est pas si mauvais


puisqu'il font profil plutôt bas et qu'il n'ont pas la majorité qualifiée au Congrès.


Cependant, vous avez raison, nous sommes désormais à la merci de groupes sur lesquels


nous n'avons aucune prise. Les quelques résistants comme nous (j'ai lu vos interventions chez Dixdiag) seront bientôt submergés par la vague que nous avons laissé se former et


grossir...grossir. En effet, on est foutus!


Amitiés.



Carine 27/06/2012 17:15

"Le deal c'est seulement que l'Allemagne dispose des moyens d'imposer ses vues aux autres membres de la"Zône-Euro. Rien de plus."

Mais c'est ça depuis le début, l'UE, sauf qu'au début, c'était l'Allemagne plus la France, quand on avait encore les moyens, du moins officiellement.
Et les socialos ont toujours voté pour.

Les British ont été les plus malins en restant hors de la zone euro.
Mais c'est pas ça qui peut les sauver quand même, vu les plombages.

nouratin 28/06/2012 19:36



De toute façon, quand on fait n'importe quoi ça se passe toujours n'importe comment.


La connerie majeure c'était le traité de Maestricht que Mitterrand nous a fait gober


comme à des pourceaux. Partant de là, les choses ne pouvaient que s'aggraver.


Amitiés.



Ricoxy 26/06/2012 16:17

Tiens, juste une réflexion en passant : pour régler une affaire de bagarre avec un individu dangereux, on envoie deux gendarmettes, qui y laissèrent la peau. Pour régler une disparition (suspecte)
de deux enfants de sept ans, on envoie deux cents policier, la gendarmerie, un hélicoptère ... La République a les moyens de faire respecter la Loi.

nouratin 26/06/2012 18:09



C'est une question de médiatisation, que voulez vous. Le plus ballot c'est qu'en plus


dans l'affaire de la disparition d'enfants une gendarmette qui aurait eu l'idée de jeter


un coup d'oeil à la piscine eût suffi.


La République est souvent un peu conne, c'est ainsi.


A bientôt j'espère et cordiales salutations.



Juntos 25/06/2012 22:32

C'est bien la solidarité. Mais personne ne veut jamais être solidaire avec moi.

nouratin 25/06/2012 23:22



Cher ami, la solidarité comporte deux entrées, une pour ceux qui en profitent et l'autre pour


ceux qui la financent. Je crois que vous devez faire partie des seconds, comme nous tous.


Et encore, vous, vous avez la Roja!


Amitiés.



chris 25/06/2012 19:39

Comment ça , pas grand chose ???...le silence de tous ces salopards est bien pire que leurs borborygmes ...sont seulement en train de nous concocter un fédéralisme qui tient autant debout que l'
euro !!..
Perso , je me méfie comme de la peste des colocs ...et des réunions de syndics d' immeubles , n'en parlons pas ...ces trucs , ça finit toujours en jus de boudin ...

nouratin 25/06/2012 23:20



Comme disait un pote, pour une association il faut un nombre impair et trois c'est trop.


Alors, évidemment à 27...


Grozibous.



grandpas 25/06/2012 09:27

Cher Nouratin

Je viens de passer un bon moment de franche rigolade même si la situation ne s' y prête pas. Il y a quelques années, un économiste avait écrit que la France serait un Land de l' Allemagne, nous en
sommes proche malgré tout il faut toujours positiver la vitesse sur auto-route ne sera plus limitée à 130 km/h.

nouratin 25/06/2012 14:32



Et nous dégusterons de la bonne choucroute. Ca nous changera du couscous.


Merci et amitiés



merci..mais moi j'ai rien d'madé....geo 24/06/2012 22:46

salut mon ami..
hélas hélas hélas!! une fois de plus la diversité fait parler d'elle il semblerait que comme Bordeau Chénel nous n'avons pas les même valeurs...
Quand a la solidarité il me semble que c'est en général un acte volontaire..drôle de notion pour ce socialisme de merde..piquer les baraques aux gens est un geste de solidarité?quelle idée bizarre
l'état impose la solidarité..
maintenant Le Mou d'la couille est face a l'allemande et bande mou le pauvre..tout monde applaudit "HOLLANDE impose la relance a l'Allemagne"..
rien du tout Sarko avait déjà ouvert une brèche..
Mais il est clair qu'il va falloir revoir l'Europe..un Europe Fédérale..
mais il y a un écueil..et on ne vous le dit pas....la langue..
27 pays 27 langues au minimum..
le merdier..
et la forme de ce fédéralisme..a l'allemande, a l'américaine, ou...a l'européenne juive..
la confiscation des états..pourquoi ne nous dit on pas a quoi correspond ces députés juifs élus..par qui par quoi pour qui et pourquoi...
mais oui Nouratin..va falloir cracher et changer de ceinture..
amicalement

nouratin 25/06/2012 14:30



Ca c'est bien vrai, ça. Après les promesses, la ceinture. Nous allons comprendre notre


douleur, c'est la seule certitude que nous ayons.


Amitiés.



G.Mevennais 24/06/2012 21:56

On se parle beaucoup ce soir !
Ben voilà, Bainville, c'est clair, parce que Rousseau, c'est tellement vaste, un peu lointain et donc facilement "interprétable".
En ce qui concerne le sujet du jour, ce pauvre gosse assassiné, j'ai consulté, à ce sujet, les coms d'un grand journal. Nous y sommes considérés, Nouratin, par nombre de ceux-ci, comme des
décérébrés, primaires, infects et racistes (bah, votre intellect, dernièrement a bien été assimilé à celui d'un moucheron malade).
Comment ? que dites-vous ? je n'ai pas cité le journal ? Ah mais oui... c'est vrai et bien ce n'est pas Marianne, ce n'est pas le Nouvel Obs, ne n'est même pas le Monde, c'est....le Figaro !
Je crois que je vais laisser tomber l'actualité un moment et m'isoler dans "ma montagne". C'est tout pour aujourd'hui (dixit Piéplu) promis.
Amitiés. Gilles

nouratin 24/06/2012 22:47



Vous avez bien raison, tout cela est profondément écoeurant. Le Figaro.fr est lu par des tas de pignoufs


souvent de gauche et écrit par des journalistes, forcément. Or, un journaliste, dans ce pays, c'est à gauche même au Figaro. Je ne lis plus leurs com et presque plus leurs articles, comme ça je
ne


m'énerve plus.


Amitiés.



LG 24/06/2012 20:39

peut-on dire que c'est l'Allemagne, puisque tout cela, dont la Deutsch Bank, est chapeauté par les Rothschild !

nouratin 24/06/2012 22:43



Ben Rotschild c'est Allemand, non? Finalement tout cela est parfaitement harmonieux, ça baigne.


Amitiés.



Pangloss 24/06/2012 19:32

Tapons sur les vilains Allemands qui on sournoisement fabriqué des BMW, des Audi et des Mercedes pendant que nous, pauvres naïfs, trop gentils, tiens! on fabriquait des Peugeot, des Renault, des
Citroën et, il n'y a pas si longtemps, même des Simca. Des gens qui ont vicieusement entretenu moitié moins de fonctionnaires que nous, des gens qui croulent sous le pognon (ils ont quasiment
acheté les Baléares), alors que nous on ne sait plus à qui emprunter du pognon. Même nos boîtes qui font du crédit-revolver (c'est exprès, après t'as plus qu'à te flinguer) eh bien, elles font
faillite! C'est dire!
L'Europe devrait interdire à nos cousins germains de bosser ou alors, les obliger à faire virer leurs salaires dans une banque grecque. C'est vrai, ça. On s'était entendus entre chefs d'état pour
profiter de la vie et claquer le maximum de fric pour être réélus et voilà-t-y pas que ces cochons d'Allemands font des économies derrière notre dos. Plus perfides que des Albionnais, ces gens!
Heureusement que nous, les damnés de la dette, nous sommes les plus nombreux! On va le leur piquer leur pognon, espère!

nouratin 24/06/2012 22:41



Pas de problème, en effet, on va les sucer jusqu'à la moëlle, ces salauds là. Faut pas qu'ils s'imaginent nous faire le coup de la cigale et la fourmi, on dansera pas, nous, on va leur bouffer
les provisions.


La raison du plus naze est désormais la meilleure, c'est démocratique, ça.


Allez, gute nacht.



+nettoue 24/06/2012 18:48

Pour répondre à Gilles : Pour inspirer les "remous", (on ne peut plus dire révolution), les têtes de grands syndicats ont remplacés les philosophes, et comme ils n'en ont ni les facultés, ni les
"lettres", ils font des lavages de cerveaux aux braves citoyens qui les suivent sans rien y comprendre : Ce fut la même chose qu'avec "moi président", qui a su trouver leurs point faibles pour
mieux les anesthésier ! C'est lui qui levait les bras le plus haut en haranguant les foules, alors c'est lui qu'un peu plus d'un français sur deux ont suivis comme des moutons sur le chemin de
l'abattoir : Son avantage aussi, est que son air benêt leur interdisait de penser que dans le fond il l'est beaucoup moins qu'il ne le paraît et possède la maitrise de la poudre aux yeux comme un
vrai pro, capable de leur tailler des croupières sur mesure : Dont acte !
Bonne soirée et bises mon copain

nouratin 24/06/2012 19:05



Juste un truc, ce n'est pas un peu plus d'un français sur deux qui l'ont suivi. Si l'on retire les


abstentionnistes et les blancs ou nuls on est très très en dessous de la moitié. Ce qui


prouve simplement qu'il s'y est pris comme un chef. Je ne serais pas loin de l'apprécier,


moi, ce con, si ça continue comme ça. Mince, qu'est-ce qui m'arrive, je déconne ou quoi?


Ce doit être l'âge, je vais prendre ma tisane.


Gros bisous, Nettoue.



grainsdesel 24/06/2012 18:12

Et si le "saut fédéral" devenait le saut à l'élastique si prisé des amateurs d'émotions fortes, car de temps en temps l'élastique elle pète...! Autre problème, après le retour de nos fouteux la
queue entre les jambes il va falloir donner du blé à moudre au bon peuple, et ce n'est pas la victoire annoncée de la Manschaft qui va intéresser la CGT, Mélenchovich et Cie, l'Angela elle s'est
pamée en voyant les "Tor" mais de là à exciter la libido du Franchouille, j'en doute...!
Amicalement...!

nouratin 24/06/2012 18:47



Bon évidemment la déculottée des "Bleus" ne constitue pas une bonne nouvelle pour


nos bons Socialos, c'est sûr.


Mais il faut comprendre, aussi, quand on leur dit qu'on va leur ratiboiser 75% de leurs gains


à ces petits, ça ne les motive pas. D'accord, ils sont déja presque tous installés à


l'étranger comme l'abject Noah, mais supposez qu'ils aient envie de revenir, hein,


la tuile, quand même!


Amitiés.



G.Mevennais 24/06/2012 17:13

Cher Nouratin, Si l'on raisonne comme un "intellectuel", votre argument est bien à prendre en considération. Cependant, je doute que la foule qui s'est déchaînée contre la Bastille, qui s'est
emparée de Louis XVI à Versailles se soit référée aux "philosophes" pour agir, il en va ainsi pour la plupart des "bras armés" de la république, même si, bien évidemment, des révolutionnaires ont
bien été inspirés par les dits " philosophes". Cela sous-entend aussi que tout le mal dont nous souffrons actuellement, notamment notre effondrement moral, est de la faute du seul régime dit
"républicain" ! Alors là, c'est un sujet trop vaste et trop ardu pour en débattre efficacement ici, c'est en tout cas mon sentiment.
Sincères amitiés. Gilles

nouratin 24/06/2012 18:07



En effet, Gilles, le sujet se prête mal à la discussion bloguesque, il n'en est pas moins passionnant.


Nourri de Bainville et de Gaxotte comme tout réac qui se respecte, je n'en suis pas moins


convaincu de la nocivité extrème de tout ce qui s'est fait depuis 1789 à de rares exceptions près, mais je ne me reconnais ni l'autorité ni la compétence pour en traiter avec pertinence.


Amitiés.


 



G.Mevennais 24/06/2012 15:20

Cher Nouratin
Je voudrais apporter quelques précisions concernant votre remarque relatif à mon com. paru sur votre dernier billet.
Bien sûr la révolution ! Enfin, elle a duré six ans, ses rapides excès et crimes ont conduit au Directoire en 95 et puis, il y a eu, quand même, le 19ème siècle, quelques rois, et donc il faut
croire que la "Restauration" n'a pas, franchement été une réussite. Enfin, je me méfie toujours des comparaisons et références lointaines et historiques. Prendre en considération des évènements
datant, peu ou prou, de deux cents ans, pour expliquer le cheminement et l'évolution des mentalités actuelles me paraît un peu hasardeux. Et puis, diantre ! (voilà que je me royalise !) entre 1790
et 1918, si l'on excepte les Savoyards et les Niçois, nous avions, quand même la possibilité de "stabiliser" les choses, nous étions bien entre bons franchouillards sacrebleu ! Pour comprendre
l'histoire, il est indispensable de se reporter à l'époque des faits concernés pour avoir une chance de les comprendre, et, à contrario, se référer à des évènements historiques trop lointains pour
expliquer les comportements d'aujourd'hui, c'est risquer une extrapolation trop approximative. Pour ma part, je suis revenu un demi siècle en arrière et je trouve que c'est déjà beaucoup. Par
exemple, il ne me paraîtrait pas raisonnable d'expliquer les débordements de la "gay-pride" d'aujourd'hui en me référant au comportement des "incroyables et des merveilleux".
Sincères amitiés. Gilles

nouratin 24/06/2012 16:09



Non mais en se référant à Voltaire et sutout à Rousseau, on peut peut être y arriver.


J'y pense beaucoup, à ces deux là, les saints de la religion républicaine, intouchables,


certes mais le ver du fruit je crois bien que ce sont eux qui l'ont introduit.


Mais bien sûr, je blasphème toujours un peu, c'est ma nature.


Amitiés.



René de Sévérac 24/06/2012 14:45

Je trouve excellent le "saut fédéral".
Madame Merkel ne se trompe pas : "vous voulez le pognon, lâchez un peu de fédéralisme".
Il faut avouer que la France et l'Allemagne sont complémentaires :
1. à eux ont l'industrie et l'argent qui va avec (150MM€ d'excédent),
à nous la désindustrialisation et le manque d'argent (50MM€ de déficit)
2. à eux ont une baisse de population
à nous un excédent (les jeunes de Lorraine traversent de plus en plus la frontière) dont beaucoup d'importation (qui nous enrichissent), dont les industriels RFA ne veulent pas (pas con !)

Bref, ce que Monsieur H. nous proposait des la fin de 1940 (Cf. "40" de Max Gallo), Madame M. nous l'offre : elle sait que Monsieur Hollande est prêt à tout.

Je n'insiste pas pour ne pas y aller ... et préfère vous y envoyer (en prison).

nouratin 24/06/2012 16:04



Ah ben dites donc, bien aimable!


Sans plaisanter, je pense que petit à petit, depuis 1914 qu'ils essaient, ils vont arriver à leurs fins, les Shleus. Encore quelques petites catastrophes économiques et nous y serons.


En revanche, notre excédent de population, vu sa c omposition, je ne suis pas sûr que ce soit un atout.


Amitiés.


 



+nettoue 24/06/2012 14:02

Comme dab, rien à jeter, encore moins à ajouter... Nous on savais que le pédalo de Culbuto prendrais vite l'eau, les autres aussi, mais il l'on voter quand même après s'être munis d'une grosse
quantité de rustines !
Comme toi, j'ai de la peine (la tienne se devine, tu écris aussi "le petit"), et si les prisons n'arrangent rien je me demande souvent si la loi du Talion ???
Bref, je t'embrasse mon copain, et toutes ces minorités qui nous serine -t-on sont une chance, je donnerais bien se qu'il reste sur mon compte en banque pour aller jusqu'à la fin du mois, pour que
quelqu'un qui en a, les fasse déguerpir rapide !
Nettoue

nouratin 24/06/2012 15:59



Oui, Nettoue, ça me fait beaucoup de peine et ça me met en rage. Je pense à tous les braves gens qui seraient encore en vie sans la "diversité" et sans l'humanitarisme béat des salauds


qui nous expliquent comment il faut penser et vivre. Désolant!


Gros bisous, ma copine.