Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 18:29

Vladimir Putin - je ne comprends pas pourquoi nous écrivons Poutine, il n'y a que les
français pour coller un nom de poisson minuscule, comestible uniquement par centaines
à un personnage de cette importance- Vladimir Putin, disais-je donc, une fois, (excusez
moi, avec la nomination du Président Van Tournesol Rompuy je me suis mis à parler belge),
Vladimir Putin, et flûte, avec toutes ces digressions, j'ai perdu le fil de ce que j'avais
l'intention d'écrire.
Sans compter que Putin, si vous le prononcez comme il faut, ça fait Poutine et vous économisez deux lettres. En revanche, si vous prononcez à la française le résultat obtenu
apparaît parfaitement conforme à la personnalité de l'intéressé. C'est un peu comme avec 
Con Bandit, si vous voulez. 
Donc, tout bénef sur tous les tableaux.

Ah, oui, ça me revient,  M.Putin est venu la faire, ce jourd'hui, auprès de
François Fillon.

Il nous a collé dix pour cent des parts de son gazoduc contournateur de l'Ukraine et grâce auquel cette dernière se brossera bientôt définitivement de gaz soviétique, je veux dire putassier, enfin putinesque, voilà!
En contrepartie, tout de même, il nous a promis de nous acheter un bateau, M.Putin.
Un joli navire de guerre à 500 Millions d'Euros. D'accord, la participation d'EDF au
gazoduc putinéen s'élèvera à quelques trois milliards, mais on n'est pas dans le
marchandage berbère, c'est juste une question de politesse.

Et il n'en manque pas de politesse, M.Putin, notre bon président peut en témoigner.
Souvenez vous du petit verre de vodka, celui que Putin lui avait quasiment ingurgité
de force un jour de réunion de G 8 ou 20 ou something else, comme on dira bientôt.
Je digresse encore, avez vous remarqué que, l'air de rien, nous collons de plus en plus
d'anglais dans le langage hexagonal? De barbarismes en anglicismes nous glissons
peu à peu sur la pente implacable du patois universel. Je sens venir le jour où le français
consistera en un mélange subtil et harmonieux d'anglais étasunien et d'arabe maghrébin.
A moins que les chinetoques ne finissent par tous nous mettre d'accord.
Souvenez vous, disais-je, de ce jour où ce pauvre Monsieur Sarko. nous apparut
un peu bourré grave en redescendant de la suite impériale de Vladimir (cela se passait,
je crois m'en souvenir, dans un hôtel).
D'ailleurs, ce coup-ci, notre bien aimé Président a foutu le camp le plus loin possible,
à Trinidad, je crois, afin d'éviter tout risque de rencontrer M. Putin. Quand on a trinqué
une fois (encore Tournesol), on s'arrange pour parer à toute éventualité. 
François Fillon, en revanche, fera nécessairement le coup de coude avec Vladi. cela
paraît inévitable et indispensable. Question de savoir vivre.
Mais M. Fillon, sarthois de moult générations, ne saurait frémir face à la perspective d'une
murgée en compagnie d'un homologue, fût il russe. Et il ne me surprendrait pas que 
M. Borloo assistât à la réception. Alors là, Putin aura tout intérêt à numéroter ses abattis s'il tient à garder les idées claires. Il pourrait constater à ses dépens que chez nous,
on tient allègrement (il ne s'agit pas d'une allusion au dégraisseur de mamouths), le litre.
Le Président de la République Une et Incombustible constituant en cela l'exception qui
confirme la règle.

Voilà donc, une fois (et zut), ce que j'avais à déclarer au sujet de la visite de M. Putin
sur le territoire national. Pratiquement rien, il faut le reconnaître, et c'est bien dommage
parcequ'on n'avait pas vu évènement aussi considérable depuis la visite à Paris
d'Alexandre III.
J'espère qu'à cette occasion rare nous ne baptiserons pas un pont.
Le pont Putin, ça la foutrait mal!

A la fois d'après et merde pour qui ne me lira pas.


Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 18:59

Habemus presidentum. L'Union Européenne vient de choisir son président en la personne
d'Herman Van Rompuy, dit Tournesol, une fois, parcequ'effectivement il a une tronche de bande dessinée belge.
Je ne vous dis pas le flot de commentaires injurieux que ce pauvre bonhomme s'est pris
dans la poire depuis sa désignation. Toute la presse lui a pissé dessus.
Présenté comme une sorte de paltoquet falot sans personnalité ni envergure, ce brave
Herman devrait sa nomination à son absence de consistance qui lui évitera de faire de
l'ombre à des gens comme Merkel et Sarko (par exemple).
Et belge, en plus! Ca, personne ne l'a vraiment exprimé mais on sentait bien dans la
presse
franchouille, la sous-jacence de l'argument. Sans compter que le racisme
anti-belge demeure parfaitement compatible avec les règles du politiquement correct.
Un belge c'est blanc!

A peine si on arrivait à capter, au détour d'un paragraphe, qu'il s'agit du premier ministre
de Sa Majesté Albert, celui dont l'action a mis fin à l'affrontement sans merci des
Flamands et des Wallons qui se précipitaient au pas de course vers une sécession déja
annoncée par les gazettes.
Autrement dit, ce type apparaît certes comme un inconnu au bataillon des médiatiques,
mais il présente quand même un palmarès plutôt flatteur. Quand on réussit à apaiser
la Belgique on peut envisager de passer à la Palestine. Si ça se trouve on a déniché le
mec qui va y arriver. Non, je déconne, mais enfin, moi, je lui ferais confiance pour son
boulot à Tournesol-bis. Surtout qu'il va lui falloir s'accrocher au milieu de tous ces
présidents de l'Europe, celui de la Commission, celui du Parlement, celui de la présidence tournante de six mois et j'en oublie encore un ( un de plus un de moins).
La planche se révèle suffisamment glissante pour qu'on évite, par dessus le marché, de le
faire passer tout de suite pour un con.

Dans la foulée on a aussi choisi la personne qui va s'occuper des affaires étrangères.
Encore une fioriture du traité de Lisbonne. Une bonne blague qui ne coûtera pas bien cher
-encore que- mais qui doublonnera sec. Peu importe. Là, normalement, on aurait pu
s'attendre, de la part des folliculaires, à du laudatif bien crémeux comme il sied normalement au choix d'une personne du sexe, socialiste de surcroît.
Eh bien, pas du tout. Au contraire, presque pire que pour Herman, les commentaires
de presse. Assassins. La britannique Catherine Ashton suscite une campagne de
dénigrement aussi virulente qu'infondée.
Jugez en vous mêmes. En tant que commissaire européenne au commerce extérieur elle
vient de jouer un rôle déterminant dans le règlement du conflit de la banane.
Comment cela? Mais pas du tout, il ne s'agit pas d'une blague!
Le conflit de la banane c'est du sérieux. Et du lourd, ça durait tout de même depuis 1993,
cette affaire!
Bon évidemment, ne me demandez pas de quoi il s'agit. Je n'y ai rien compris et en plus
je m'en fous complètement, d'autant que, des bananes, je n'en mange jamais.
Mais tout de même, je trouve qu'un succès pareil la place au moins au même niveau
que la dame Clinton, son homologue étasunienne désormais. 
Dans son genre, ne l'oublions pas, Hillary (comme un bossu,ça faisait longtemps) avait,
elle aussi, apporté un concours décisif au règlement d'une sorte de conflit de la banane
-enfin vous voyez ce que je veux dire- qui faillit se révéler fatal à son époux.
Non, ce qui semble expliquer le profond dédain de nos media à l'égard de cette pauvre
Catherine, c'est son titre de noblesse. Nous avons affaire à la Dame Baronesse Ashton.
Peu importe le reste des caractéristiques de la personne. Nous autres républicains
franchouilles, les aristos on les vomit, à défaut de pouvoir les foutre à la lanterne
comme au bon vieux temps des sans-culottes. D'ailleurs, aujourd'hui, en guise de sans-
culottes, nous possédons des sans-papiers.
Ca marche un peu moins bien mais c'est mieux que rien. 
J'ajouterai seulement que la Baronesse, à l'instar de son patron, trimballe une trombine
de dessin animé. Ainsi, les deux premiers personnages de l' Union Européenne font
rigoler rien qu'à les regarder. Personnellement je n'y vois, somme toute, que des
avantages.
"Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que rire est le propre de l'homme".

Vive Rompuy, vive Ashton, vive l'Europe Unie, vive la République Une et Intraduisible
et vive la Banane!

Allez salut, une fois et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 18:52

Dieu merci, Allah est grand, l'équipe de foot d'Algérie, glorieuse de sa victoire historique
sur l'Egypte honnie -la putain de sa mère-  vient apporter du baume au coeur des petits
français couverts d'opprobre par l'ignoble Henry, pourfendeur des vaillants Irlandais par
une main à zéro.
Voilà bien la grande affaire du jour, cette victoire usurpée d'une équipe de France 
parfaitement conforme aux descriptions si politiquement incorrectes de Georges Frèche.
Vous me direz bien qu'on s'en foot et,  j'en conviens volontiers, c'est assez vrai et légitime,
au fond.
Les aventures grotesques du sieur Doménech et de ses très chers petits
protégés nous gonflent plus qu'elles ne nous amusent. Au surplus, comme disait
Corneille (pas le chanteur, celui du Cid, pour ceux qui connaissent) la qualification de
ces gens là en vue de la coupe du monde ne manquera pas de nous empoisonner
l'existence l'an prochain. Et je n'évoque même pas une éventuelle rencontre entre la
France et l'Algérie, nécessairement assortie d'une guerre civile sanglante sur le territoire national.

L'Algérie, justement, on voit bien qu'elle constitue désormais la France de demain.
Quand on observe ces multitudes de jeunes français enveloppés dans leur drapeau
national frappé du croissant et de l'étoile, on comprend bien que c'est là et non sur le Blog
de M.Besson que se situe aujourd'hui et ne nous en déplaise,notre véritable identité
nationale.
Merci au foot de bien mettre en évidence ces réalités actuelles que nos bons politicards
s'évertuent à ignorer. L'identité nationale, désormais, apparaît comme une identité 
africaine à dominante maghrébine (pour le moment). Prétendre le contraire c'est mentir.
D'autant que personne ne tente même de s'employer à y remédier et que les chiffres
parlent (voir Minorités visibles : jackpot, 9 millions! ).
En d'autres termes comme le disait si bien notre bon Président (cf.L'ennui naquit un jour
de la diversité. 
) notre belle République Une et Minoritévisibles s'enrichit tous les jours de 
son merveilleux métissage. Une partie de jeu de ballon nous en apprend plus sur le sujet
que tous les discours et toutes le dissertations des irresponsables qui depuis trente ans dirigent le pays sur la voie de l'identité nationale africaine.
Quand je vous le dis qu'on est foutus...

Pour parler de choses plus droles, en attendant la Charia, nous allons avoir dès cette nuit un Président de l'Union Européenne.
Un Président élu pour deux ans et demi. Renouvelable...une fois. Ce sera donc un belge!
Si c'est bien celui auquel je pense, au moins il a une tronche marrante. Un vrai belge, quoi.
Mais nous en reparlerons bientôt.
Allez, salam, je veux dire salut et merde pour qui ne me lira pas.


  
 

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:13

Je ne voudrais pas bêtement tomber dans le lieu commun, ni dans la sentimentalité, ni
encore moins dans la nostalgie mais force m'est de constater qu'Onefoutus vient
d'accomplir un tour complet de soleil. Au regard des temps géologiques, l'exploit apparaît négligeable mais pour un pauvre mortel de mon espèce c'est beaucoup, surtout que je ne
l'ai pas vue passer, cette première année.
La tradition veut que parvenu à une échéance aussi remarquable, on fasse un petit bilan.
Je vais y sacrifier tant sur la forme que sur le fond.

En ce qui concerne d'abord la forme, je pense avoir tout faux.
Trop écrit, Onefoutus se révèle de nature à dégoûter la plupart de nos contemporains.
Notamment les jeunes qui selon les avis convergents d'un certain nombre d'enseignants de
 ma connaissance, ne parviennent plus à se concentrer assez longtemps pour venir
à bout d'un texte de plus de trois lignes (je parle évidemment de la minorité privilégiée qui
maîtrise la lecture). Sans compter l'absence totale d'effort de présentation et le manque évident d'illustrations. L'offre d'articulets bruts de décoffrage, apparaît comme un non sens
commercial. Demandez donc un peu à Séguéla vous verrez. D'ailleurs, c'est bien connu,
Nouratin n'a pas et n'aura jamais de Rolex. C'est pour cette raison, sans doute, qu' il arrive toujours en retard.

Sur le fond, il faut bien reconnaître la vanité d'un projet visant à exposer un point de vue
personnel, mal éclairé et un peu en quinconce, sur la banalité des évènements quotidiens.
Tenter d'extraire d'une actualité fangeuse les perles de cocasserie porteuses
d'enseignements de fond sur les tribulations grotesques de nos contemporains
les plus en vue, exige des qualités peu communes.
Bien prétentieux celui qui s'y colle et bien malin celui qui y parvient.
En outre, est il bien raisonnable de chercher à faire sourire en évoquant l'évolution catastrophique de nos sociétés d'Europe occidentale au premier rang desquelles
la Française Une et Imputrescible et le sort funeste qui en découlera pour nos
malheureux descendants?
J'en doute fort et c'est pourquoi je qualifie solennellement Onefoutus de mauvais blog
et de produit sans avenir. Juste avec, désormais, un petit passé.

Celà dit, je m'en fous, je continue. D'abord pour les quelques uns qui m'ont fait l'honneur
et, peut être l'amitié -qui sait- de me lire et puis, aussi, pour moi, parceque je n'ai jamais abandonné le navire même lorsqu'il ne manoeuvrait plus. Ne vous faites pas de bile, je me comprends.
La seule chose qui pourrait remettre cet engagement en question serait la mise
en chantier de mon grand-oeuvre, le Livre qui attend depuis quarante ans que je me
décide à l'écrire. Vous voyez bien que ce n'est pas pour demain. 

Alors on va continuer. Tout m'y encourage, du reste, l'ineffable Ségolène, décidément
en pleine forme cet automne, qui est allée mettre le souk dans le grand raout de son
ex-pote Peillon. Un truc fabuleux, encore plus drôle que les déconnages de l'an passé 
(cf.Ces dames au salon! Little big bang ) quand Tartine et Ségo. s'étripaient dans
la joie
et la bonne humeur socialistes.

Me confortent également dans la nécessité de poursuivre, les exploit superbes des  petits marseillais supporteurs de l'équipe d'Algérie. N'est il pas touchant de voir ces délicieux
jeunes gens, 
élevés (je veux dire engraissés) au moyen de nos bonnes allocations
familiales, aller foutre le feu au pointu de Maître Barbentane dans le vieux port, aux fins de venger l'honneur bafoué de l'équipe algérienne de football, vaincue aux pied des pyramides.
Et je ne vous parle même pas du coup de la distribution manquée de pognon devant
l'Ecole Militaire qui n'avait pas vu pareil bordel depuis le Général Boulanger.
De toute façon, de nos jours, le mécontentement des petits jeunes, si infime soit il , se
traduit toujours par une démolition en règle des équipements publics et des biens de
braves gens qui n'en peuvent mais.
Que sera-ce le jour où ils seront vraiment fâchés!

Donc je vais repartir joyeusement pour ma seconde année. Je ne dis pas la deuxième par
pure superstition.
Et merde pour qui ne me lira pas 




 

   

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 18:16
Décidément avec elle on n'est jamais déçu. Toujours un tour inattendu qu'elle sort de sa besace la Ségolène. Dès qu'elle sent qu'on l'oublie un peu, qu'on en parle moins dans les gazettes, qu'elle se fait bouffer la vedette par la première Ramayade venue, pouf! allez que
je te balance un truc bien improbable, voire complètement saugrenu ou même
parfaitement con, peu importe, elle reprend l'initiative.
Et bien entendu les autres mordent à l'hameçon sachant que lorsqu'on parle de Ségolène
on fait aussi la pub de ses contradicteurs.
En l'occurence c'est le petit Chatel qui a joué le rôle. Avec un succès relatif sur le fond
mais qu'importe, on a vu sa chetron sur les télés.
La controverse présente un intérêt relativement modeste puisque la Sainte de
Charentes-Poitou a simplement décidé d'offrir un "chèque contraception" aux petites
filles des lycées.
Apparemment elle n'envisage pas le "chèque boxon" pour les garçons mais on pourrait
glisser l'idée. Voilà qui gommerait un peu le côté discriminant de l'affaire. Encore que le chèque contraception, il n'y a pas que le Tonton câlin ou l'épicier du coin qui en tireraient
avantage, les petits camarades de classe pourraient également en faire leur gentil goûter
coquin.
Donc, au bout du compte, une idée très sympa de l'ex-dame Hollande. Peut être un peu
moins drôle pour les parents de lycéennes ainsi que pour les contribuables
charento-poitevins mais ces cons là n'ont qu'à battre leur coulpe vu pour qui ils ont voté.

Ce sur quoi, Chatel s'est précipité au créneau accusant Ségolène d'engager l'Education Nationale à piétiner les plates bandes ( tout indiqué, le terme) du planning familial.
Accusation, certes sérieuse mais dépourvue, toutefois, de sanction.
Drapée dans sa dignité pintadesque, la Présidente Royale n'a pas manqué d'ignorer superbement l'attaque. Du style " cause toujours petit, tu m'en tripotes un sans faire
bouger l'autre".
Cependant l'affaire ne s'arrête pas là. 
Toujours pointus sur le coup, les folliculaires ont déniché un personnage dont l'existence
apparaissait jusqu'aujourd'hui totalement ignorée du commun des mortels. J'ai nommé la 
Présidente du Planning Familial.

Je fais une parenthèse. Si vous saviez combien il en existe, dans ce pays, des présidents 
et des directeurs de tout un tas de machins dépourvus de la moindre utilité mais qui
émargent grassement, vous commenceriez à vous faire une petite idée des économies
que des gens sérieux pourrraient réaliser si on leur confiait les affaires de l'Etat.

Mais revenons à notre Présidente familio-planificatrice, une dame très comme il faut, soit
dit  en passant. On la sent effectivement payée à a juste valeur.
Donc, cette personne, loin  d'enfourcher le destrier harnaché à son intention par le petit
Chatel, s'est empressée au contraire d'emboîter le pas à Dame Ségolène.
Bonne idée, qu'elle a dit la dame planifieuse, tout ce qui peut contibuer à aider les petites
filles dans ce délicat domaine est bon à prendre. Sans compter qu'en Charentes Poitou,
pays de bouseux s'il en est, les lycées de campagne se révèleront plus accessibles aux intéressées que les centres de contraception.
Bref la dame présidente s'est employée à faire passer le Ministre de l'Education Nationale
pour un gros benêt incapable de prendre en compte l'intérêt bien compris des petites élèves nubiles. Comme quoi fonctionnera toujours la solidarité sans faille qui caractérise la grande famille de gauche lorsqu'il s'agit de faire face au barbare qui n'en fait pas partie.
Il apparaît clairement que la présidence du Planning Familial n'emporte pas plus
obligation  de réserve que le Prix Goncourt.
N'en déplaise à MM. Raoult et Chatel.

Et voilà de quoi on parle en Novembre 2009, en pleine crise, alors que les iraniens font
tranquillement leur bombe atomique et que les israéliens commencent sérieusement à
envisager de leur en envoyer quelques autres sur la gueule. Et je ne vous parle ni de
l'Afghanistan, ni de l'Irak, ni du Groënland qui fond, ni d'Obama qui hésite.
Nous autres, nous débattons de l'Identité nationale (au fait, moi j'y ai renoncé), de
l'emprunt qu'on sait pas quoi en faire mais qu'on le fait quand même, et des chèques
contraceptifs de Madame Royal.

Décidément être français, je sais ce que celà signifie.
Mais je ne vous le dirai pas. Je suis un garçon bien élevé, moi!
Et merde pour qui ne me lira pas.
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 19:24
La semaine dernière, je suis allé faire un petit tour sur le grand débat de M.le Ministre de l'Identité Nationale histoire de mettre mon grain de sel. Ben oui, après tout quand on vous offre la possibilité de donner votre avis, la moindre des corrections consiste à le faire. Surtout si vous en avez un, d'avis, encore que même dans le cas contraire, j'en ai vu qui ne s'en privaient pas, sur le site à Besson.
Ce dernier, dont la tronche orne l'entrée du débat, s'empresse  de signaler qu'il ne pratique pas la censure. Fort de cet engagement formel, j'y suis allé carrément,  sans chercher à
biaiser quoi, pas franchement politiquement correct.
J'aurais dû me méfier en voyant qu'il était question de modérateurs mais, somme toute, je n'avais rien écrit de bien méchant. La question m'avait d'ailleurs un peu désarçonné.
"Etre français pour vous, c'est quoi?".
D'emblée on sent qu'on va entrer dans du bien cucul franchouille avec des trémolos sur les valeurs, la liberté, l'égalité, la diversité, les andouillettes,l'entrecôte marchand de vin, la fraternité de Sainte Ségolène et autres lieux communs de merde de nature à satisfaire les convictions de base du susdit Ministre.
Alors moi évidemment, vous me connaissez, je suis parti dans un autres registre . En
substance j'ai expliqué qu'être français, pour moi c'est se sentir baisé grave et c'est avoir
le sentiment désagréable de bosser pour nourrir les gens qui viendront jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes. Bien sûr, tant que j'y étais j'en ai rajouté quelques couches du même tabac, mais encore une fois, sans insulter personne en particulier.
Eh bien, vous me croyez si vous voulez : ils ne m'ont pas publié!
Deux jours après, j'interpellais le sieur Besson, sur le thème "pas de censure, pas vrai?".
Eh bien pareil, blackboulé, Nouratin, viré,pas digne de figurer parmi les niaiseries des braves gens qui se sont donné la peine de souscrire à l'emprunt virtuel de l'identité française
de la République Une et Incensurible.
D'où je déduis que maintenant on ne dit plus censure, on dit "conformité à la charte de modération". C'est un peu plus long mais tellement plus joli.
Alors maintenant, je vais essayer de trouver la charte en question pour tenter de m'y conformer, que voulez vous, c'est ça ou rien!
Et puis, comme disait le célèbre Contrepétri, je ne voudrais pas leur gâter la charte.
Allez, bonsoir et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 19:24

Parfois j'ai du mal avec ce blog pour réparer les petites erreurs dues à une certaine maladresse dans la manipulation des outils high tech.
Aussi ne m'en voulez pas trop si de temps en temps je laisse sortir un truc que je suis incapable de supprimer.
C'est le cas aujourd'hui. Le vrai article se trouve ci-dessus.
Alors bonne lecture et je ne vous en dis pas plus.
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 17:34
Boudiou que c'est triste!
La peine que ça fait de voir traîner devant le tribunal de l'infâmie ce pauvre
Monsieur Chirac dont le dévouement, l'abnégation, la générosité et le don de soi 
ont tellement contribué à faire de la France ce qu'elle est devenue aujourd'hui...

Il faut dire, au surplus, qu'à son âge, avec l'allure de vieux pépère qu'il trimballe désormais
on le voit mal tout de même aller en taule, risquer de prendre froid sur la paille humide,
se colleter avec des codétenus, mal élevés, mal embouchés, mal lavés, mal disposés à son égard! Comment accepter une ignominie pareille? Regarder maintenant  flétrir tant de
lauriers après tant d'années écoulées sous les plafonds dorés. Non, bordel, la justice
ne consiste pas nécessairement à punir les anciens hauts dignitaires de la République
sans quoi, d'ailleurs, on n'en finirait plus.

Sans compter que ça la fout mal, tout de même, vis à vis des autres gens, ceux de l'étranger.
Bon, je suis d'accord, ils s'en tamponnent complètement.
Mais tout de même, certains vont encore se gausser dans les gazettes. Par exemple
celle de Genève tiens, au hasard. Il ne vont pas nous louper ceux-là, avec les saloperies
qu'on leur a faites de les traiter de paradis fiscal. Pauvres Suisses, on leur offre deux présidents successifs pour se payer notre gueule. L'ancien qui part en correctionnelle
comme le premier malfaiteur venu, comme un casseur de banlieue, sauf que si jamais
par insigne malheur il était condamné, il risquerait d'aller vraiment au trou, lui.
Le nouveau, de Président, pas la peine d'en parler, tout le monde sait pourquoi
on se fout de nous à son sujet.

Donc ce qui arrive à ce pauvre Monsieur Chirac apparaît comme une grosse
méchanceté doublée d'une avanie faite à notre grande République Une et Inconduisible.
Et ce n'est pas tout. Un détail n'aura pas échappé, j'en suis sûr à votre sagacité.
La juge d'instruction signataire de l'ordonnance de renvoi: Xavière Simeoni!
Ne s'agirait il pas d'une parente de Xavière Tiberi?
Je ne saurais m'engager plus loin sur un pareil terrain, mais tout de même, avouez
( si j'ose dire)...
 
En même temps, comme on dit de nos jours, quand on la lit un peu, cette ordonnance de renvoi, on se dit qu' il semblerait ne pas y être allé avec le dos de la cuiller,
l'ancien maire de Paris...
4,5 millions d'Euros d'emplois fictifs, ne sauraient passer pour roupie de sansonnet,
tout de même. Tous ces chargés de mission tous azimuts auraient parfaitement pu faire basculer une élection présidentielle, la première évidemment, mais la plus dure, comme
dirait Edouard Balladur.. Si c'était vrai, bien sûr.
L'embêtant dans cette affaire c'est qu'après tout , un bon procès pourrait bien éclaircir
ces questions et mettre sous le nez du commun des mortels des pratiques tellement
généralisées dans ce pays qu"elles perdurent et prospèrent à peu près partout et particulièrement dans les grosses municipaltés, les conseils généraux et régionaux.
Sans que nul ne s'en offusque vraiment, sauf quand il s'agit de  règlements de comptes
entre politicards...
Alors, ce serait bien que le contribuable qui en sue sang et eau pour s'acquitter de ses
taxes foncères et d'habitation comprenne un peu à quoi sert son pognon.
Si le procès de ce pauvre Monsieur Chirac pouvait servir à celà, ma foi, il n'y aurait que
demi-mal, comme disait ma grand mère.
D'autant que contrairement à certains qui bénéficient de la discrétion des media
( voir Hypothéses ), il va faire couler  beaucoup d'encre, ce pauvre Monsieur Chirac.

D'un autre côté ça lui permettra de bien vendre son bouquin!
A la prochaine et merde pour qui ne me lira pas. 


 
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 15:44

Sacré nom de Dieu, quand vous vous tapez une belle page d'écriture et que suite à
un petit beug quasiment insignifiant vous perdez tout, il y a de quoi se les prendre et se
les mordre jusqu'au sang.
Donc, je m'étais farci un joli petit article sur la suppression plus ou moins envisagée par
le mouvement populaire de Sarko. avec plein de jolies fioritures, de sous-entendus
vachards et de réflexions désabusées . 
Arrivé au bout, je veux visualiser pour éviter, ce qui m'arrive souvent, de publier
un truc mal foutu et pouf tout disparaît, la vache, de quoi regretter le bon temps où on
écrivait vraiment, au sens éthymologique du terme, avec un stylo sur du papier.
Du coup, j'en ai gros sur la patate (et non Jean, négro sur la patate, ne me faites pas
avoir d'ennuis par dessus le marché ) je vais me contenter de résumer le truc.
Tant pis, vous perdez gros mais je n'y suis pour rien, moi, c'est le matos qui a trahi.

Je disais en substance que certains membres du Mouvement Sarkopopulaire
envisageraient de proposer la suppression de l'ISF, rien que celà!
Mais, ajoutais-je, encore convient il de préciser qu'une telle mesure n'interviendrait
en tout état de cause qu'après la fin de notre bonne vieille crise. En d'autres termes,
ce n'est pas demain la veille.
Au surplus, pas question de perdre un sou au passage. La disparition de
l'impôt en question s'accompagnerait de :
- la création d'une tranche d'IRPP à 50% (pour les salopards qui dépassent les 8000€
  mensuels),
-la suppression du bouclier fiscal,
-l'augmentation des confiscations de revenus du capital,
-l'accroissement de l'imposition des plus values.
Au bout du compte on pomperait encore plus qu'avant. Une merveille.

J'en déduisais que la manoeuvre permettrait de neutraliser les effets bénéfiques
de la fin de l'ISF, qui eût pu sans celà se traduire par un afflux de capitaux

rapatriés. Simultanément la gauche y gagnerait une occasion fabuleuse de hurler auxKADOFISKO! . D'une pierre deux coups, quoi, ou comment transformer une bonne
idée en connerie monumentale.
En effet sur un coup pareil, seuls les cons qui paient constateraient l'existence des
mesures compensatoires. En revanche la suppression de l'ISF, symbole prééminent
de la justice sociale et de la solidarité à la française, voilà qui ferait un  sacré tapage dans
le landerneau, comme on dit puis.

Tout celà pour justifier le titre. Toujours aussi cons, nos politicards, incapables de penser
autre chose que des faux semblants, des demi-mesures, des reculades avant même
d'avoir commencé à avancer.
Sans compter qu'on parle dans le vide. Si jamais l'affaire venait sur le tapis un tant soit peu sérieusement, je vous fous mon billet qu'elle finirait en enterrement de première classe.
Vous pensez bien qu'au Président, l'ISF ça lui fout une trouille verte. Il sait bien la gamelle
que s'est ramassée  Chirac quand il a voulu y toucher, à l' Impôt Sacré. Même pas
question de prononcer le mot, trop risqué. Circulez, y a rien à voir.

Voilà grosso modo ce que j'avais à raconter sur le sujet, c'était mieux tout à l'heure,
mais j'ai fait mon max.
J'ajoute simplement que pendant ce temps là, Mme. Merkel prépare pour la nouvelle
année des baisses d'impôt assorties d'un commencement de privatisation du risque
maladie.
Du libéralisme solide, quoi, à l'allemande.
On verra bien qui s'en sortira le mieux. Enfin, je crois que c'est tout vu!
A ciao bonsoir, comme disent les gauchistes germanopratins.
Et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 18:27

Haro sur Berlusconi! A mort, l'affreux!
L'appel au meurtre, lorsqu'il s'agit d'éliminer celui qui fait l'objet de la haine indéfectible de
toutes les gauches, devient quasiment une bonne action.
Finalement, à bien y réfléchir, les gens de droite n'apparaissent pas tout à fait comme des êtres humains. Il s'agit d'une espèce particulière, nuisible voire nocive dont la disparition constituerait un bienfait pour l'humanité ( pas le journal, enfin pas seulement). 
L'humanité se définit naturellement comme le peuple de gauche, si cher à nos media. 
Tout individu étranger audit peuple constitue une protubérance putride, parasite et proscriptible.
Je me souviens d'un cinéaste bien subventionné par nos impôts qui déclarait il y a peu :
"rendez vous compte que dans se pays, la moitié de la population est encore à droite ".
Le "encore" notamment apparaît vachement révélateur. Il en parlait comme s'il s'agissait
d'une forme archaïque tardant scandaleusement à disparaître. L'homme de Néanderthal,
en quelque sorte, le pauvre type que les homo-sapiens venus d'Afrique se sont attachés à éliminer pour se faire de la place ( tiens, ça ne vous évoque rien?).

Celà me rappelle aussi une interview de Kouchner par Moscovici dans un de ces débats à la con organisés par le Service Public.
"Bernard, on te voit sur les photos en compagnie des Hortefeux, des Morano, des Darcos
et autres du même acabit. Dis moi franchement, Bernard, en me regardant dans les yeux,
tu te sens à l'aise en compagnie de ces gens là?"
Je ne me souviens plus de ce qu'il a répondu, le pauvre Bernard, mais j'ai bien senti à
quel point il était emmerdé, le malheureux. On aurait dit tout d'un coup que son sac de riz pesait cent kilos.

A l'inverse, j'ai gardé en mémoire, vaguement, les déclarations d'une petite connasse au
sujet de ce chanteur de zicmu affreuse qui avait naguère massacré sa nana à coups de
poings dans la gueule jusqu'à ce que mort s'ensuive.
"Mais enfin, qu'elle disait, la petite gourde, je ne comprends pas, c'est un homme de gauche".
Eh oui, tu penses, c'eût été une ordure de facho, là, on admettait, on restait dans la norme,
dans la conformité au bien penser. Mais un homme de gauche, vous vous rendez compte,
pas possible, maldonne, arrrêtez le film y a gourance!
Volià. Alors ne nous étonnons pas de la campagne menée dans Facebook pour inviter les gens comme il faut à faire péter la cervelle de Berlusconi. C'est dans l'ordre des choses.
Et peu importe que ce type doive son statut au suffrage universel dans un pays
démocratique.
Flingons le.!
En plus il essaie de tenir ses promesses électorales, le fourbe.
Il baisse les impôts et tente réellement d'éviter l'envahissement de son pays.
Qu'il crève!
Vive la gauche, vive l'internationale, vive Fessebouc et merde pour qui ne me lira pas.



Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article