Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:18
Il n'a pas encore vraiment commencé à bosser, le nouveau président des Etats-Unis que les emmerdes lui pleuvent déja sur la tronche en averses tropicales. Non seulement deux des personnages qu'il a choisis comme ministres se trouvent en délicatesse avec le fisc, notamment le secrétaire à la santé qui a oublié (sic) de déclarer cent mille dollars, mais encore son propre  frère cadet vient de se faire embastiller pour détention de drogue.
D'accord, le garde des sceaux de la République Française l'avait précédé sur ce terrain, mais tout de même, s'agissant de la famille de Barack-Hussein Obama, cela fait mauvais effet. Heureusement pour ce dernier l'élection est derrière lui et la prochaine encore loin.
Le (demi) frère en question, George-Hussein Obama(décidément ils s'appellent tous Hussein dans la famille, c'est à se demander si feu Saddam ne serait pas un cousin éloigné), arrêté à Nairobi, s'il vous plait, risque une grosse peine. Contrairement à chez nous, pays des droits du camé, entre autres, au Kénya on ne rigole pas avec cette sorte de délit.Il pourrait bien subir la bastonnade, le petit frère, ou même se voir couper un truc, qui sait? Non, impossible, je vous fous mon billet qu'on ne parlera plus jamais de cette regrettable affaire. Voila une négociation internationale qui devrait se révéler à la portée de dame Hillary (comme une baleine, ça change un peu tout en collant mieux que "comme un bossu"), et lui permettra de se faire la main, elle en a bien besoin avec ce qui l'attend, la pauvre mesquine. 
Somme toute, rien de bien grave, bien sûr, il en faudrait beaucoup plus pour affecter l'image du Messie-Barack. Enfin, il en faudra bien plus. Malheureusement, avec ce que l'avenir réserve, l'image en question ne manquera pas de morfler grave à plus ou moins brève échéance. No, we can't!
Enfin, quand on a la chance d'avoir de la famille...

Bye et merde pour qui ne me lira pas.

  
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 19:22

Jamais on n'avait tant parlé de M. Roger Karoutchi. A vrai dire, c'est à peine si on le connaissait et encore, je parle pour ceux qui suivent un peu. Et tout à coup, sans crier gare il n'est plus question que de lui. Il a fait son coming out!  Alors là, pardon, lui qui manifestement se voyait plutôt maltraité par les journaleux de tout poil  en raison notamment de son profil de droite ainsi que de sa vieille amitié avec le Président de la République, se trouve du jour au lendemain médiatiquement porté au pinacle (mais non, ça ne veut pas dire ce que vous pensez, abruti homophobe!). Diantre, il s'agit de la première fois qu'un ministre en exercice porte ce genre d'information sur la place publique, admirable et grandiose, rien ne sera plus jamais comme avant, encore une victoire éclatante de la diversité, vive lui et sa descendance jusqu'à la zéroième génération (forcément).
Seulement, j'ai un doute. Toute honte bue -je sais que c'est mal- je ne puis m'empêcher de penser que
M. Karoutchi se vante!
Moi, j'ai beau tenter de m'en convaincre, je ne le vois pas pédé, veuillez m'excuser, je veux dire homo, cet homme là. Ce n'est pas donné à tout le monde, tout de même! Par exemple, le premier magistrat de la Capitale, lui ça se voit, le doute n'est pas permis et les parisiens ne s'y sont pas trompé qui l'ont deux fois élu. Les anciens ministres de la culture également (non, pas Jacques Toubon, mais lui c'était une erreur de casting), on leur aurait donné le Bon Dieu sans coming-out à ces mecs, M. Karoutchi, non, je regrette beaucoup mais, si j'ose dire, cela ne saute pas aux yeux. 
Alors, il aurait cherché, par cet artifice, à rétablir l'équilibre dans la lutte qui l'oppose actuellement à Mme. Pécresse en vue des futures régionales d' Ile de France, que cela ne me surprendrait pas. Je sais que je risque une plainte pour diffamation aggravée de négationnisme d'homosexualité, mais quand il ya doute, il y a doute, il ne suffit pas d'affirmer, il faut prouver! 
Toutefois, dans le fond, on comprend quand même sa détresse à ce pauvre bougre (au sens premier du terme, n'est-ce pas?), on ne peut pas affronter une nana à la loyale dans une affaire pareille, on est cuit d'avance.
Alors si ce fameux coming-out se révélait inventé de toutes pièces, moi, je l'absoudrais volontiers,  Monsieur Karoutchi, au nom de la solidarité masculine.  

Et puis, il faut bien savoir qu'en politique et singulièrement à Paris, on n'est jamais trop aidé.

Sur cette ignominie, je vous salue et merde pour qui ne me lira pas.

 

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:27
Hier, à grand bruit les corniauds qui n'achètent plus de voitures défilaient pour exiger que ceux qui en fabriquent conservent leur emploi.
Sarko t'es foutu, les connards sont dans la rue!
Voilà trop longtemps que j'assiste à ces pantalonnades à grand spectacle, drapeaux rouges en tête et têtes de noeuds de chefs syndicalistes et gros politicards de gauche juste derrière la première banderole, sur fond de slogans débiles vociférés plus ou moins en mesure par des milliers d'abrutis endoctinés souvent depuis l'âge du biberon amélioré ou pas au pinard.
Et il n'ont toujours pas compris et ils ne capteront  jamais que la cause essentielle des difficultés contre lesquelles ils défilent réside dans leur propre connerie, laquelle nous enfonce toujours plus dans un merdier sans fond.
Vos savez ce que c'est, leur truc à ces gens là? C'est exclusivement qu'un gouvernement étranger à la grande famille de gauche, il faut l'emmerder, l'empêcher de travailler, le discréditer, le salir, lui savonner la planche, le pousser dans le trou et ce jusqu'à ce qu'il finisse par se casser lamentablement la gueule .
Peu importe, d'ailleurs, que ledit gouvernement conduise-contrairement à ses engagements- une politique de gauche. L'actuel Président de la République en sait quelque chose qui voit tous ses efforts pour se concilier les bonnes grâces de ce populo de peigne-culs s'écraser sur la muraille de leur religieuse stupidité.
Cette imposture affecte la France depuis le XVIIIe siècle. Elle a coûté une somme de malheurs incommensurable et elle poursuivra ses effets jusqu'à la prise de pouvoir par les musulmans devenus majoritaires grâce aux  idées généreuses imposées par la dictature intellectuelle de la grande famille de gauche.
En attendant la Charia qui mettra enfin tout le monde d'accord, profitons en bien pour défiler, cesser le travail,  revendiquer, accuser, dénoncer, contester, exiger, faire chier le pauvre monde. Nous n'en avons plus, depuis longtemps, les moyens mais, après tout, ya qu'à faire payer les riches et s'ils se sont tous barrés à l'étranger, tant pis, on fera payer les pauvres, ça tombe bien, ils sont de plus en plus nombreux et, partis comme on est, ce n'est pas près de s'arrêter!
C'est la lutte finale et merde pour qui ne me lira pas!  
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 19:28

Enlacés cheek to cheek au bal de l'investiture, Barack-Hussein et MIchelle explosent tous leurs prédécesseurs,  jusques et y compris Fred Astaire et Ginger Rogers, pourtant techniquement très supérieurs. Seulement le charme risque d'opérer moins longtemps. Il l'a bien dit le nouveau président " bon, maintenant, c'est pas le tout de faire la bringue, va falloir aller au turf et fissa!".
Et, donc, il y va. Premier sujet, ça urgeait sec: Guantanamo. Bon, allez, on ferme. Pas de suite, de suite, mais ça ne va pas attendre. Seulement, voilà, convient il de se priver d'un outil indispensable pour récupérer sans ménagement de l'information vitale pour les Etats-Unis et même pour l'Occident dans son ensemble? Alors, évidemment Guantanamo ça faisait  tache mais en même temps les braves amerloques se trouvaient fort aise d'une absence totale d'attentats terroristes sur leur territoire. Que vont ils penser si cela recommence? Qu'ils ont fait une connerie en élisant Barack-Hussein Obama.
Deuxième sujet, l'Irak.  Désengagement rapide. C'était promis, cela va se faire. Et très vite. Manque de pot, c'est une  erreur tragique. Partir maintenant équivaut à ruiner tout le travail réalisé dans de pays depuis cinq ans et qui commence réellement à porter ses fruits. Dès que les alliés auront tourné le dos, ce sera de nouveau le bordel, l'étripage entre chiites et sunnites, sans oublier les Kurdes. Avec pour corollaire des emmerdements sans nom et des retombées inévitables en termes de terrorisme. Que vont ils penser les étasuniens? Voir ci-dessus.
Troisième sujet, l'Iran. Il va leur tendre la main, aux ayatollah, le sympathique Président U.S. C'est aussi malin que de tendre la main à un pitt-bull enragé. Voila un signal fort comme quoi ils vont pouvoir y aller joyeusement, les enturbanés. Les conséquences se paierons cash, notamment en Israël. Que vont ils en penser les american jewishs? Pareil, je ne vous fais pas un dessin!
Bref, cela s'appelle en termes pugilistiques, baisser la garde. Et quand on baisse la garde, que se passe t-il?
Il se passe qu'on en prend plein la gueule et c'est ce qui va arriver.
 Donc je me disais in petto, nous avons deux ministres, éminents mais remplaçables, que nous pourrions expédier en cadeau à Barack-Hussein : M..Besson et Mme. Lagarde, personnes estimables et propres à illustrer admirablement  par la juxtaposition de leurs deux patronymes, la nouvelle devise des Etats Unis d'Amérique.
Oui, je sais, c'est un peu vaseux, pauvre et indigne d'un homme de bien. Seulement, je me fous complètement de ce que vous en pensez du moment que moi, je la trouve bien bonne.

Allez, sans rancune et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 19:04

Sur l'air de Ramona (cela date considérablement mais certains qui connaissent sont encore en vie) :

Obama, j'ai fait t'un rève merveilleux,
Obama, tu étais l'envoyé de Dieu,
Obama, obama, que tu es grand, que tu es beau,
Obama on t'a dans la peau!

Ca y est, nous approchons du point culminant, l'onction divine est pour demain, ah quelle merveilleuse fête, tous les hommes s'apprêtent à se prosterner, toutes les nanas mouillent sévère, le monde entier retient son souffle,
nous allons vivre le jour le plus beau depuis la naissance du Christ ou peut être même celle du Prophète. Rien ne sera plus comme avant, la diversité promet de se répandre bientôt sur la terre comme les milliards sur le montage Madoff, désormais le pouvoir appartient aux métis, peut être même aux blacks, qui sait. Oh quelle apothéose! Quand on a connu pareil évènement on peut mourir tranquille, l'humanité roule sur les bons rails et S.U.D. n'y mettra pas obstacle. Quel pied! Quel bonheur! Quel orgasme indicible! Nous sommes tous des palestiniens, pardon, des obamaniens! Y est-ce oui qu'haine, je veux dire yes, we can! Oh putain que ça fait du bien cette partouze monstre sur la bible du bienheureux Abraham (Lincoln). Arrête, arrête barbare, je n'en puis plus, je vais trépasser de plaisir!
Fermez le ban. J'exagère à peine. Le déchaînement des media français atteint de tels sommets qu'Obama viendrait là tout à trac pour ordonner le rétablissement immédiat de la peine de mort, aussi sec ils traiteraient le camarade Badinter de vieux cornichon racorni vecteur d'idées ringardes.

Et merde pour qui ne me lira pas.


Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 17:40
D'abord, une mise au point. Dans mon précédent article, je citais le proverbe provençal "fai de ben a Bertrand lou ti rend'en cagant". Je tiens à préciser formellement que cet article concernait M. Xavier Bertrand et en aucun cas M. le Maire de Paris. Ce serait mal me connaître que de croire que dans mes écrits je puisse suggérer pareilles cochonneries.
Cela étant dit, je me trouve encore obligé de revenir sur les nouveaux errements de ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Kaka. Les sollicitations de l'émir propriétaire de l'équipe de Manchester City ont atteint un tel niveau financier que Silvio Berlusconi vient de se déclarer contraint  de lâcher son Kaka, n'ayant pas les moyens de refuser l'offre du potentat arabe. Après tout, c'est Milan qui a fait Kaka, il apparaît logique que Milan en tire  bénéfice. Tout cela prend des proportions fabuleuses, un footballeur de l'Inter ,également sollicité, vient de déclarer " je ne serai pas le Kaka des entraîneurs" signifiant sans doute par là son intention de tirer la chasse. Toujours est il que le Kaka en question fait monter les enchères à tel point qu'il est permis de supposer qu'il se soit marché dedans, tant insolente se révèle sa chance. Quant à l'émir de manchester, je crois que désormais il sent venir Kaka et s'apprête sans doute  à  payer un pot . 
Mais après tout, vous savez, on s'en torche.
Plus important, aujourd'hui la grande affaire c'est la préparation du sacre solennel de Barack-Hussein Obama.
Combien émouvante, grandiose, réconfortante, inoubliable et médiatique, se révèlera cette cérémonie hors du commun, propre à effacer des mémoires le couronnement de la reine d'Angleterre, le mariage de Charles et Diana et même l'alunissage d'Armstong et Aldrin. Alors que les banques étasuniennes se pètent la gueule les unes après les autres, maintenues en survie par l'injection constante de milliards issus d'une planche à billets en surchauffe et que le reste du monde ne bande que d'une, il apparaît étrange que des centaines de millions de braves gens s'abîment dans une admiration éperdue pour quelqu'un qui n'a encore rien fait et dont on ignore absolument s'il se montrera à la hauteur de ce qui l'attend.
Dans le même temps, ce pauvre Deubel You, s'en retourne au Texas sous les quolibets des media toujours prêts à donner dans le lieu commun et la vérité révélée. Il essaie quand même de faire bonne figure, le pauvre homme, mais, pour lui, aucune indulgence. Cela me rappelle, en moins violent, le départ de Valéry Giscard d'Estaing sous les aboiements des chiens de meute de la gauche triomphante et ignoble. Ce n'était pas complètement mon type de gouvernant, Giscard , mais ce jour là j'aurais bien aimé pouvoir lui serrer la louche et lui dire au revoir gentiment. 
Bonne nuit et merde pour qui ne me lira pas. 
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 16:06

Depuis le temps qu'on l'attendait, le voilà enfin ce remaniement ministeriel de notre bon gouvernement socialiste de droite. A vrai dire, pas de quoi péter une horloge, c'est juste un petit bricolus sans grande portée. On n'en dira donc pas plus.
En revanche, la propulsion de M. Xavier Bertrand à la tête de l'U.M.P.me paraît revêtir un intérêt particulier et soulever deux questions préoccupantes auxquelles, bien entendu, je ne connais pas les réponses (et je crois n'être pas le seul).

Première question, pourquoi pas M. Hortefeux, comme initialement envisagé? L'intéressé aurait, paraît il, refusé.
Bizarre. Sa nomination semblait conforme aux intérêts du Président de la République, ce genre de mission ne se refuse pas, ou alors tout cela se discute en coulisse et non sur la place publique. Bref cela donne l'impression du bordel ou alors, c'est moi qui suis complètement con, hypothèse qu'il convient de ne pas écarter non plus.

Deuxième question, corollaire d'une certaine façon de la première, pourquoi M. Bertrand? Moi, à la place du patron, ce serait le dernier à qui je confierais les clés de la machine à gagner, X. Bertrand. Comme en plus les choses semblent se passer de manière démocratique, à l'U.M.P.,  le Président de la République désignant le chef du parti, je vois mal pourquoi il choisit celui qui, manifestement, possède les dents les plus longues.
En d'autre termes, si l'ami Xavier se mettait à faire le même style d'entourloupe que ses prédécesseurs immédiats à la tête du grand parti socialiste de droite, Nico. n'aurait qu'à bien se tenir dès 2012. 
On m'objectera que les temps ont changé, que le rapport de forces n'autorise plus ce type de manoeuvre et que les précautions nécessaires ont forcément été prises.
Je répliquerai, toutefois, que la sagesse populaire a prévu le coup. J'en voudrais pour preuve  le vieil adage  " faï de ben a Bertrand, lou ti rend'en cagant"  . On ne saurait parler plus clairement ni plus précisément. Mais, bien sûr, la formule est étrangère à la culture des personnes concernées. Alors, qu'ils se démerdent!

En attendant, toutes ces couillonnades ne sauraient faire oublier les emmerdes sévères qui continuent à nous tomber sur la gueule. J'ai peur quand je vois la B.C.E. anticiper d'un mois la baisse d'un demi-point du taux directeur qui se retrouve désormais à 2% avec en perspective, 1,5% dans deux ou trois mois. L'Allemagne va mal et les Allemands ont la trouille. Nous, pas tellement, au bout du compte, ce qui prouverait, si cela était encore nécessaire, que nous sommes vraiment des corniauds.

In manus tua domine, commendo animam meam et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 18:46

Ce sacré Kaka fait encore parler de lui! Pour les incultes, Kaka c'est ce footballeur vedetissime, ballon d'or en 2007,dont j'évoquais, voici quelques jours la gloire si immense qu'elle parvient à occulter un patronyme lourd à porter.

Ce coup-ci, la presse fait état de la résistance de ce Monsieur Kaka aux sirènes tintinabulantes d'un club de foot anglais qui lui propose un pont de livres sterling pour venir grossir les rangs de son équipe. Mais  Kaka  refuse obstinément de sortir de son club actuel et déclare, "moi, je veux vieillir à Milan". C'est beau comme l'antique et cela fait image. On croit apercevoir le vieux Kaka au milieu de la place du Dome ou sur le pavement marmoréen de la galerie Victor Emmanuel et l'on se voit tenter de le contourner afin d'éviter de mettre le pied dedans...Bon, faut quand même arrêter là, c'est complètement con, ce que j'écris.

Sujet plus sérieux, non, soyons précis, plus grave. Dame Hillary (comme un bossu, foutez moi la paix, c'est comme ça!)  vient de dévoiler devant un parterre de journalistes religieusement attentifs, les grandes  lignes de l'action qu'elle entendait conduire ès qualité de chef de la diplomatie de son ex-ennemi M.Barack-Hussein Obama. Je n'ai pas tout bien examiné ni compris mais je crois qu'elle veut faire de la diplomatie, enfin quelque chose comme cela.
Soit dit en passant, à mon avis elle tient sa vengeance, Mme. Clinton. Elle va te lui foutre un  bordel dans les affaires étrangères, au président bronzé, il risque, un de ces quatre, de regretter sa victoire dans les primaires démocrates, le malheureux... Nous autres aussi, merde!

Enfin, le facteur trotsko, invité par Canal Plus, au milieu d'une cour béate d'interviewers dont on sent qu'ils l'adorent positivement, parceque lui, au moins, c'est un homme de gauche et puis tellement sympa! Bref, le mec, à propos de sa non candidature probable aux européennes : "moi j'irai là où je serai le plus utile". Ouais, alors distribuer le courrier, peut être? Non je déconne...

Allez, salut et merde pour qui ne me lira pas.

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 18:26

 

Nous y voila. M.Barack-Hussein Obama met en place un groupe de travail chargé de concevoir un plan stratégique en vue de"satisfaire les aspirations des israeliens et des palestiniens". Sachant que ces derniers, en tout cas la majorité d'entre eux, aspirent à une seule chose : la disparition pure et simple d'Israël, les membres du groupe en question vont avoir du pain sur la planche. C'est bien du Jimmy Carter qu'il va nous faire, le nouveau chef des U.S. 
Espérons qu'il ait dit cela sans y croire, juste pour alimenter la conversation, sans quoi nous somme vraiment dans un gros pétrin.
Nous y sommes de toute façon, d'ailleurs, il suffit de regarder ce qui se passe en Europe où les indignés de gauche accompagnent les bons musulmans qui vivent à nos crochets dans des manif de plus en plus nombreuses et de plus en plus violentes. Hier soir les braves gens qui voulaient faire les soldes sur l'avenue Jean Médecin n'ont pas loupé l'occasion de se rendre compte de ce qui pouvait désormais se passer à Nice: des émeutes islamistes. Et nos braves israélites français, toujours prompts par principe à voter à gauche, ont pu entendre aussi, entre deux "Allah Akbar" quelques "mort aux juifs" bien sentis.
Comme à Paris, place de la Nation, il se passait la même chose à peu près au même moment, tout cela a fait un nombre respectable de blessés, mais je vous rassure, pas parmi les manifestants.
Voici donc que nous commençons clairement  à récolter ce que nous semons avec constance depuis le décret Giscard-Chirac  visant au " regroupement familial ". Ces deux là peuvent se vanter d'avoir fait du bon boulot, leurs successeurs socialos n'ayant plus eu qu' à en rajouter plusieurs couches successives au fil du temps pour nous conduire là où nous sommes aujourd'hui, encore une fois et pour rester poli, dans un gros pétrin.
Le risque d'embrasement des banlieues, omniprésent dans l'esprit de nos gouvernants et produisant un puissant effet Damoclès, ne manquera plus jamais d'infléchir leurs politiques, intérieure comme extérieure et le prix à payer évoluera, hélas, proportionnellement à l'augmentation du nombre des fauteurs de troubles potentiels. 

Tout cela, bien sûr apparaît tragique, sinistre et consternant. Heureusement pour rigoler un peu nous avons notre arme secrète, dame Ségolène. Non seulement elle ne désarme pas mais encore elle s'est touvé un cheval de bataille - pardonnez l'expression - en la personne du garde des sceaux. Depuis quelques jours elle devient intarissable, la Pintade, sur les questions relatives à la fin accélérée du congé maternité de Mme.Dati. Il faut dire qu'il en aura fait couler des conneries sur les ondes et dans les colonnes folliculaires, ce bref congé. Tout le monde a dit la sienne, la tonalité générale basculant plutôt du côté de la condamnation d'un acte sacrilège au regard des grandes conquêtes sociales et des droits des femmes si chèrement acquis grâce au sacrifice de générations de pétroleuses déchaînées.
Mais la palme d'or revient sans conteste à la Pintade. Encore une fois elle a imaginé la grosse foutaise qui la distinguera toujours du commun des expresseurs d'imbécillités : c'est la faute au président de la république. Ben voyons, c'est évident, ce triste individu, par harcèlement moral, a forcé la pauvre femme à reprendre le boulot, et fissa! Et nous qui pensions naïvement le contraire, à savoir que le pouponnage du Ministre de la Justice eût bien arrangé le Sarko. Et qui en déduisions un retour rachidien rapide correspondant à  l'effet Damoclès du risque de perte de portefeuille.
On peut dire ce qu'on veut mais beaucoup ont dû se mordre les doigts de l'avoir loupée, celle là! 

A bientôt et merde pour qui ne me lira pas.


 
Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 18:29

 

On ne verra jamais, sur les tee shirts des vieux soixante huitards ni en poster dans les chambres d'étudiants, la gueule de Radovan Karazic avec ou sans béret. Pourtant, tout bien considéré, cet individu et le Che Guevarra regorgent de points communs dont notamment leur affiliation au parti communiste ainsi que le nombre et la qualité- impressionnants- des crimes commis; sans parler de la barbouze cradingue, du cigare machouillé et de la vareuse verdâtre. 
Ce pauvre Radovan n'aura probablement jamais droit, non plus, à une super-production cinématographique du calibre de celle qui magnifie actuellement tous les écrans du monde civilisé, à la gloire immortelle de l'icône de la révolution  fidelcastreuse. Ne me demandez pas les raisons d'une telle injustice, les voies de la canonisation de gauche apparaissent  inaccessibles au commun des mortels. Je risquerai seulement -et sous toutes réserves- une tentative d'explication partielle basée sur le fait que le serbe s'en était pris à des musulmans alors que le commandante n'a étripé que des catholiques, qui plus est stipendiaires du capitalisme étasunien. Peut être aussi, convient il de retenir que seul au monde, à ma connaissance, le Che est arrivé à porter le béret sans avoir l'air d'une andouille, ce qui n'est manifestement pas  le cas de Machin del Toro, l'acteur qui joue son rôle.

En parallèle à ces considérations, ésotérico-révolutionnaires, je crois déceler depuis quelques temps les prémices d'un retour en forme de la bonne vieille pensée marxiste. Le film en question- je suppose, n'ayant aucune intention d'aller le voir- devrait ajouter une grosse poussée à un courant de sympathie désormais clairement décelable. Il ne fait aucun doute, en effet, vu la pub qui lui est offerte par les media français et sans oublier la très sainte onction du festival de Cannes, que cette oeuvre vise à célébrer l'immense gloire d'Ernesto- le rebelle-barbudo. Je vois mal tous ces gens là encenser un film qui ferait passer ce mec pour ce qu'il est, à savoir un criminel.

Bon, tout cela pour conseiller à nos braves communistes de tout poil, le facteur, le nain de jardin, la mère Buffet,

Mélanchon-chon-chon et, pourquoi pas l'actuel tenancier du Quai d'Orsay, de surfer sur la vague. C'est le moment de remonter en selle, la renaissance marxiste  approche. Que viva el Che, el Trotsky, el grande Stalin y tambien el maousse Mao y todo el panteon del marxismo triomfante! Grâce à la crise, l'anticapitalisme, puisqu'ainsi désormais on appelle la chose, devrait prospérer sur les décombres d'un ordre libéral en décomposition.

Le seul à qui je déconseillerais de se lancer tout de suite, malgré ses références en béton, c'est Julien Dray . Non que le communisme soit incompatible avec la propriété d'une jolie collection de montres, ni même avec la pratique assidue du poker -encore que la belotte coinchée apparaisse mieux correspondre- mais il lui appartient de s'occuper en toute priorité de ses soucis d'ordre pénal, afin de profiter encore de l'existence du juge d'instruction, sans quoi son blanchiement pourrait paraître suspect, tant la montée en puissance du néo-communisme réjouit, certainement à tort, le pouvoir en place.

Allons, camarades, le jour du grand soir n'est peut être pas si éloigné, l'homme nouveau fourmille dans les banlieues, la révolution pourra bientôt repartir et si tel était le cas, elle pèterait en priorité, selon la règle immuable, à la gueule de ceux  qui l'auront suscitée.
Mais trève de billevesées, ils ne sont pas cons au point de faire la révolution, nos révolutionnaires anti-capitalistes,
c'est juste qu'ils font leur boulot de semeurs de crotte, il y a gros à parier toutefois, qu'un jour ils en récolteront. Et nous aussi.

Allah est grand, mohamed est son prophète. Bonne soirée et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article