Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 17:32

Oh, comme elle doit exulter, la grande famille de gauche, la France Une et Indécrottable arrive en tête, toutes catégories confondues, au classement des enfers fiscaux!
Forbes Asia vient de publier le palmarès mondial de la répulsivité fiscale : à l'addition des points, tous impôts et charges sociales sommés, nous écrasons la concurrence, plus personne ne nous arrive à la cheville, pire que les scandinaves, on fait!
C'est beau comme l'antique, un succès pareil et mérité, en plus. Voilà bien longtemps qu'on y travaillait, vingt huit ans déja, depuis l'arrivée aux affaires de la clique à Tonton. C'est lui, ce dieu de l'Olympe rose, qui a donné l'impulsion. Avant on mégottait, on la jouait petit bras, sans ambition, pusillanime, velléitaire, coincé, minable quoi! Et puis ils sont arrivés, tous ces héros de légende dont je ne citerai pas les noms de peur d'en dégueuler, je veux dire, d'en oublier. Et là, tout a changé, la lumière a succédé à l'ombre comme disait l'illustre ami de notre actuel président et le Pays, regonflé à bloc, s'est engagé sur le chemin joyeux de l'enivrante et radieuse fiscalité odieusement confiscatoire.
Et voici qu'aujourd'hui, précisément en cette journée historique où l'Esprit Saint descendit sur le G20, la consécration suprême nous est donnée. Le Fisc est grand et Sarkozy est son prophète!
Malgré le paquet fiscal, malgré le bouclier fiscal, malgré, en un mot, tous les Kadofisko dont notre bon Président a abreuvé les riches et les puissants, nous apparaissons désormais comme les champions du monde de la pompe à phynances et tout laisse à penser que nous conserverons le titre longtemps. Nous allons même encore creuser  l'écart!
Oui, parcequ'avec le coup de pub que nous confère le classement de Forbes Asia, on voit mal les capitaux affluer pour venir emplir les trous insondables creusés depuis des lustres par les socialistes de gauche puis de droite
installés par les oeuvres de notre démocratie putassière à la tête de notre Etat calamiteux. Ni Johnny,
ni Jo Wilfried, ni Charles (cherchez un peu, ya que moi qui bosse), ni aucun autre, célèbre ou anonyme, ne quitteront l'Helvétie, si déconsidérée soit elle par l'infâmie paradifiscalienne, pour revenir cotiser chez M. Sarkozy. 
Quant aux investisseurs, salut! Ils n'avaient pas besoin d'un tel signal pour aller voir ailleurs si leur pognon s'y sentirait mieux.
Je ne vous parle pas des "cerveaux" qui, depuis longtemps, fuient sous des cieux fiscalement  plus cléments, pour tenter de récolter les fruits de leurs mérites sans qu'on les leur pique au passage pour financer tous les abrutis qui les regardent bosser en rigolant. En fait de cerveaux, il ne nous restera bientôt plus que ceux des
génies de Bercy, dont la proverbiale inventivité et la merveilleuse efficacité font l'objet d'une reconnaissance unanime autant qu'universelle.
Toutes choses égales d'ailleurs, il existe au moins un malheur dont nous sommes totalement et définitivement protégés : l'inscription sur la liste des paradis fiscaux.

Dieu soit loué et même acheté, si le FMI veut bien nous prêter les sous. Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article
Repost0

commentaires