Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 19:25

 

Dans un pays qui envoie un procureur de la République en correctionnelle pour avoir laissé un gangster en prison, le déconnage à pleins tubes semble désormais élevé au rang de principe directeur de l'action de l'état.
Au fil d'un discours passablement embarrassé, poussif et laborieux, le chef dudit état nous a fait connaître que l'heure n'était plus aux atermoiements et qu'il convenait hic et nunc de promouvoir la diversité dans toutes les composantes de la société, depuis la maternelle jusqu' à la maison de retraite. Si j'ai bien compris le sens du message, c'est une question de vie ou de mort parcequ'à défaut, les laissés pour compte de notre bonne République une et indivisible viendront bientôt, jusque dans nos bras, égorger les bourgeois, leurs fils et leurs compagnes.
La où cela se complique c'est quand on essaie de définir des critères pour dire qu'il s'agit des africains ayant acquis la nationalité française en vertu du droit du sol et grâce au laxisme criminel des politiques qui nous ont gouvernés depuis trente cinq ans.
Là, le pauvre, il est embêté: pas question de recourir à des concepts ethniques, encore  moins à la notion de religion- quelle horreur- donc on va dire qu'il s'agit des boursiers. Oui, enfin, pour l'égalité des chances à l'école, après, un bon coup de C.V. anonyme, ainsi que la chasse aux employeurs et aux bailleurs réfractaires  feront l'affaire.
D'ailleurs, parmis les  laissés pour compte on trouve aussi quelques céfrans (comme disent les jeunes), le Président l'a bien dit , le fils de chômeur ch'ti aura droit aussi au traitement de faveur, y a pas de raison!
Oui mais quand même, la question c'est qu'il faut métisser partout, il l'a bien souligné, M.Sarkozy. C'est l'honneur et la vocation de la France, d'ailleurs, la République a toujours été métissée, en tout cas c'est le Président qui le dit , alors cela doit être vrai car qui , mieux que son Président, peut connaître la République, n'est ce  pas ?
Eh bien, nous présenterons des petits blacks et des petits beurs aux concours les plus prestigieux. Il en coûtera ce qu'il en coûtera, c'est une question de survie de la République et on s'en fout puisque ce sont toujours les mêmes cons qui paieront l'addition. Je ne sais pas si ces combines à pétrole nous éviteront la guerre civile mais je ne doute pas que nous retirerons de tout ce fatras mal ficelé plein d'emmerdements supplémentaires.
Au revoir et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
je ne sais pourquoi , mais lire ce billet me rapelle une aventure rigolote , qui survint en France je ne dirai pas où car notre pays est si profondement catho qu'il y a des stigmatisés partout
...bref, mémé dans son auto passe la rivière "olt", pourquoi pas et arrive ailleurs qu"elle ne voulait grace aux panneaux en patois du pays ...
et alors la diversité, il faut la defendre qu'il me dit le citoyen a qui je demandais mon chemin ...
breton en bretagne basque en pyrennées, occitan en dessous du nombril ...et puis quoi encore ?
si il faut un dico pour se promener en france, la methode assimil au nom si bien trouvé a encore de beaux jours devant elle !
amitiés jeune homme
Répondre
N


Oui, nos ancètres s'étaient cassé le trognon pour unifier le pays et notamment faire en


sorte que tout le monde parle la même langue, ce qui n'était pas une mince affaire.


Nous, depuis trente ans, on fout tout en l'air!


Moi, je veux bien, d'ailleurs nous ne comprenons déja plus le sabir des jeunes de


banlieue à qui nous ne saurions nous adresser en français sans prendre  de gros


risques.


Moi, je m'en fous, maintenant, je suis Napolitain.


Amitiés.