Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 11:23

 

Jusqu'à hier, il nous restait encore un triple "A". Celui du camarade Fitch, un vieux pote

(voir Le monde selon Apichatpong et Fitch.) qui nous gardait sa confiance en dépit de

tout,  malgré les déconnages sarkozyens et les divagations hollandouillesques,  sans

plus s'inquiéter de nos pesanteurs collectivistes ni de nos rigidités jacobines.  Un véri-

table ami, on peut dire, bienveillant et désintéressé.

Eh bien voilà. Terminé! Il a fini par nous lâcher, Fitch, un peu découragé par notre côté

indécrottable, notre boulimie publico-dépensière et notre attachement forcené aux vieil-

les lunes genre programme du Conseil National de la Résistance.  Dégoûté,  le pauvre

Fitch!  Pas moyen de tenir plus longtemps : aux alentours de cent pour cent du PIB,  la

dette commence à perdre un peu en crédibilité, surtout quand on ne voit pas comment

elle pourrait cesser d'augmenter.

Cependant,  je vous rassure tout de suite. Notre bon Ministre de l'Economie, Monsieur

Moscou-Vessie n'a pas manqué de signaler aussitôt la détermination de la France à

"poursuivre sa politique de réduction des déficits et de rétablissement de la compé-

titivité".

Il aurait mieux fait de le dire avant, ce con, Fitch n'était manifestement pas au courant, il

croyait même le contraire, dites donc, la preuve: il l'a marqué dans son rapport.  Croyez

vous que c'est ballot, ça!

Alors, évidemment, j'en entends déja plein qui vont rouspéter comme quoi, les agences

de notation on n'en a rien à secouer et que leurs petites appréciations scolaires à coups

de lettres, ils peuvent se les carrer en guise de suppositoire.  Moi, je veux bien.  Sauf

qu'un jour ou l'autre ça finira pas se sentir au travers des taux d'intérêt...et des impôts, 

par voie de conséquence.

 

Bien sûr, la compagnie des dégradés s'agrandit tout le temps.  La semaine dernière

nous voyions l'Italie se morfler encore un paraping dans les gencives.  Un coup de

Standard and Poor's,  la routine quoi,  personne n'en a même soufflé mot, tellement

ça intéresse les media,  la ruine des Etats!

En revanche, le Pape qui s'en va jouer les Robin des Bois à la petite semaine sur

l'île de Lampedusa, là oui, on en fait des gorges chaudes, on s'extasie, on exulte.

En gos il nous demande de nous suicider collectivement, le Pape.  Voilà qui sort un

peu des traditions...faut dire, un Jésuite... ça ne vaut pas l'Ordre du Temple Solaire

mais d'une certaine façon on peut trouver des points communs...

La Charité!  Elle commence par soi-même, la charité.  En Europe,  avec la Dame

Maëlström en guise de conscience, nous réservons toute notre compassion, toute

notre mansuétude et toute notre charité, à ceux qui viennent nous envahir.  L'oubli

de soi à ce point là, ça dépasse même la connerie, ça vire à la faute inexcusable.

Eh bien, le Père François, cela ne lui suffit pas! Faut aller encore plus loin, fournir la

vaseline et tendre les deux joues de l'entresol!  En vérité, je vous le dis, je préférais

Jean-Paul, comme pape.  Et même Benoît,  tiens,  le pauvre vieux,  viré comme un

malpropre!  On commence à bien comprendre pourquoi...

J'en arrive à regretter Pie XII.  Au moins on savait se tenir de ce temps là!

 

C'est comme en vélo, tiens, pareil!  Nous, à l'époque, nous avions Louison Bobet,

par exemple et déjà Anquetil perçait sous le petit Jacquot, alors que le jeune

Poupou s'entraînait dur avec la bicyclette de Mémé,  pendant qu'elle trayait ses

vaches, la brave vieille..

Pourquoi je vous parle de ça? Je n'en sais rien moi...

Oui, sans doute parcequ'aujourd'hui, ce charme-là aussi, se trouve rompu.

Le bon Franchouille ne peut même plus vibrer au son du klaxon à trois tons si

caractéristique de l'approche du peloton du Tour.  Vous trouvez de tout dans les

équipes,  des Lithuaniens,  des Kazaks,  des Australiens (mais pas aborigènes),

des Sud-Africains (blancs) et même des Kenyans (blancs).

D'ailleurs on en arrive à une situation étrange, un petit glissement nauséabond bien

engagé, dans le cyclisme. Déjà, avec la dope, on disposait d'un moyen imparable

de compisser le coureur mais en plus on ne va pas tarder à le taxer de racisme,  le

"géant de la route",  comme on disait à la grande époque.

Heureusement vous avez les Français, encore eux, qui essaient de sauver la mise

en faisant courir un jeune Gouadeloupéen vachement noir ou encore un ou deux petits

beurs. Bien! Voilà qui progresse dans le bon sens, certes...seulement c'est pas ça

qui va nous mettre le maillot jaune sur le dos d'un brave petit gars bien de cheu nous.

Même plus foutus de gagner une étape, les mecs.  A la ramasse complet!

Faut croire qu'on ne dispose pas  d'équipes médicales compétentes, dans ce pays.

Claude Bernard doit se retourner dans son tombeau, le pauvre, pour fêter ses deux-

cents ans le constat apparaît bien saumâtre!

La décadence,  décidément,  corrompt tout.  Même le vélo!  Même le Tour!

 

Dieu merci, il nous reste le défilé du 14 Juillet. Voilà un truc qu'on ne pourra pas nous

enlever, tiens!

Souvenez vous de la mère Eva Joly...mais oui,  vous savez bien,  la candidate à la

Présidentielle,  Miss un et demi pour cent...la pastèque norvégienne à lunettes de

grenouille voilà, bon.  Elle proposait qu'on remplace la parade militaire par un grand

raout d'associations bien-pensantes et de services publics.  De dieu, la levée de

boucliers! Les quelques ahuris qui se proposaient de voter écolo ont foutu le camp

chez Méluche le jour même! Y a des trucs, comme ça, faut jamais y toucher!

L'avantage compétitif du défilé,  justement,  réside dans l'absence totale de concur-

rence.  Depuis la suppression du 1er Mai de la Place Rouge,  plus personne de

standing équivalent ne s'embarrasse de ce genre de spectacle militaro-chauviniste.

Déjà que les Champs-Elysées, nous disposons du droit exclusif de défiler dessus, 

nous nous retrouvons totalement esseulés sur le marché de la revue militaire à grand

spectacle du 14 Juillet entre Arc de Triomphe et Obélisque.

Or, l'expérience prouve qu'en l'absence de toute concurrence, la France parvient

toujours à tirer avec éclat son épingle du jeu. Voilà pourquoi la mondialisation nous

réussit tellement mal :  nul ne saurait briller dans tous les domaines!

 

Par suite, la République doit salement marronner d'entendre son petit Président hué,

sifflé, brocardé, vilipendé par une bande de malappris blasphémateurs. Encore des

opposants au mariage par derrière, figurez vous, mais que fait donc la Police?

Ben oui, en voilà une bonne question.  Elle se trouve un peu bloquée à Brétigny, la

Police.

Forcément, en grande banlieue, en temps normal, on peut laisser pisser.Tout le monde

s'en fout. Mais quand survient un évènement susceptible d'attirer l'attention des foules

ainsi que les caméras du monde entier, faut faire gaffe, surveiller comme lait sur le feu,

ça peut déborder à tout instant.

A Brétigny, justement, avec le déraillement du train, pas moyen de laisser le terrain

sans surveillance.

On l'a bien vu, tout de suite après la catastrophe, quand les petits "jeunes" détrous-

saient tranquillement les morts et les blessés. Rapides, les charmants bambins, ils

se trouvaient sur le coup avant même l'arrivée des secours. Bien sûr, dérangés en

plein boulot par l'arrivée de ces derniers, ils les ont un peu caillassés. Comme d'hab'

quoi, lorsque les pompiers arrivent, on leur fait une petite intifada, toujours. La procé-

dure normale, en somme. Que voulez vous, on ne peut pas avoir le beur et l'amour du

beur...

Cependant, nous l'apprenions hier, dès la fin de la matinée, de la bouche même du

Ministre des Transports, gros pignouf socialo bien comme il faut, tiré à quatre épin-

gles et coiffé à la Ayrault : les pompiers furent accueillis "de façon un peu rude" mais

il s'agissait juste d'actes isolés. Des gamins qui faisaient mumuse, en quelque sorte.

Et aujourd'hui, nous apprenons par le préfet du coin qu'il ne s'est rien passé du tout. 

Ouf! C'est y pas mieux comme ça?

Reste juste à éclaircir le mystère de l'éclisse...vous savez, ce bout de ferraille qui

s'est déboulonné tout seul et qui, par l'opération de satan sans doute, s'en est allé

se loger en plein milieu de l'aiguillage, provoquant ainsi le valdingue du dur.

Je ne sais pas,  bien sûr mais quelque chose me dit qu'on ignorera toujours le fin

mot de cette histoire. La fiente, faut pas trop la remuer, après ça schlingue.

Les "Chances pour la France", il importe d'éviter de trop les titiller,  déjà qu'on les

empêche de piller tranquillement les victimes de catastrophes!

 

Alors, pour trouver quelque raison d'espérer encore un peu en la nature humaine, il

nous reste à nous tourner vers la Floride. L'affaire Zimmerman vient de nous prouver

que là-bas l'honnête citoyen possède encore le doit de se défendre contre les

voyous, fussent-ils noirs.

Comme quoi,  le Jury Populaire,  on peut en penser ce que l'on veut,  mais,  question

justice, ça fonctionne tout de même un peu mieux que le Syndicat de la Magistrature.

Nous, nous sommes foutus mais les Amerloques ont encore de la ressource...pourvu

que ça dure!

 

Allez, fêtez bien la République...enfin pour ceux à qui ça plait.

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

nettoue 20/07/2013 14:28

la rentrée sera le temps des explications, je l'espère !
Bises mon copain

nouratin 21/07/2013 16:08



N'espère pas trop quand même, la déception serait par trop pénible.


Gros bisous.



nettoue 19/07/2013 14:04

j'ai été chercher les rectifier ce matin et je les ai mise bien proprement dans un tiroir... Pour autant ce type est un danger pour les cas grace : J'espère qu'il n'opère plus !
Gros bisous mon copain

nouratin 19/07/2013 17:47



Que veux tu, on ne peut pas être au bloc et au bistrot, faut faire un choix.


Apparemment il a choisi, le pauvre homme...enfin faut espérer!


Gros bisous.



nettoue 18/07/2013 15:04

Bonjour mon copain
Comment oublier l'abbé Résina, elle sévit déjà en France et s'aggrave de jour en jour !
Bisous Nouratin

nouratin 18/07/2013 19:19



Oui, c'est notre directeur de conscience, en somme, l'abbé Résina.


Gros bisous.



Carine 17/07/2013 21:49

J'avais déjà tout lu, et je viens de me rendre compte que j'avais pas commentu.
Aaahhh les vidéos de Hollande hué et sifflé ! Je me les passe en boucle.

Et j'aime savoir qu'il y avait plein de touristes, qui ont tout filmé et qui vont tout raconter.
Ca sauve notre honneur !
Faudrait quand même pas que le monde croi(v)e que c'est notre président à nous.
Faut pas pousser...

Bisous !

nouratin 18/07/2013 12:24



En effet, ça c'est un point positif, vaut mieux que ça se sache. Je ne sais pas trop si les media étrangers s'y intéressent vraiment mais en tout cas, ceux qui étaient là ont pu constater.


Gros bisous.



nettoue 17/07/2013 15:56

Bonjour Nouratin
L'interview du conducteur était aussi sur "20 minutes", mais comme toi je ne crois pas que l'on saura le fin de la catastrophe
Bisous gros

nouratin 17/07/2013 18:48



C'est une bien curieuse affaire et ça le restera mais ça tombera vite dans l'oubli, ainsi vont les choses...


Grozibous.



nettoue 16/07/2013 14:57

JBonjour Nouratin
Je ne l'ai pas vu avec ses bananes mais je sais qu'elle avait du succès avec ! A lon avis il y avait des volontaires pour les éplucher !
Bisous mon copain

nouratin 16/07/2013 17:54



Je ne l'ai vue qu'en film (à l'époque je n'étais pas tout à fait né) mais ça valait le coup d'oeil.


Et les volontaires se bousculaient, ça c'est sûr!


Gros bisous.



chris 15/07/2013 15:46

Beau traveling !!!....j' aurais pourtant aimé que tu zoomes , avec ta caméra , sur la tronche de Hollande pendant qu' on le huait !!!...tout l' monde nous l' a fait voir de loin !!...et aussi sur a
bouche en cul d' poule indignée de la ratte Taubi !!!
En tous cas , les anti marienculage ont bon dos !!!...au lieu de faire des sondages , on ferait mieux de faire un tri dans les Hueurs , rien qu' au vu de l' audience qu'il a faite avec son "
discours " brouillasseux !!!

nouratin 15/07/2013 18:51



La tronche de Hollande, hué? tu penses! Il s'arrangeait pour touner le dos, tellement il était tristos qu'on lui gâche son grand moment. C'est comme Taubigaspard, elle râlait comme un pou qu'on
aurait cru un dragon de Comodo. Et comme en plus, personne ne l'a regardé à la télé, le pauvre Culbuto, pour lui ce fut vraiment une journée de chiottes. Vivement le fort de


Brégançon qu'on se mouille!



nettoue 15/07/2013 15:17

Bonjour Nouratin
Tu as surement lu la déclaration de Bruno le Roux : En voilà un lèche-cul, un comique dit Pangloss !
Gros bisous à toi

nouratin 15/07/2013 15:35



Oui, j'ai vu cela chez notre ami Pangloss.


C'est un vrai comique de cirque, celui-là, heureusement qu'il est socialiste sans quoi il se faisait massacrer par les media.


Plein de bises.



René de Sévérac 15/07/2013 11:40

Renaud Camus publie son journal sur "Boulevard Voltaire"
lui aussi évoque "la nouvelle que ce n’était pas à un accident qu’on avait affaire mais à un attentat délibéré ; et même qu’il y avait un lien entre sa perpétration à cet endroit précis et
l’intervention ultra-rapide des naufrageurs ferroviaires."
Sommes-nous tous fou ou simplement affolés par nos "sensibles" du cités ?

nouratin 15/07/2013 12:49



Je me pose la même question. Il faut dire qu'on ne prête qu'aux riches...


Entre l'éclisse qui s'envole toute seule et l'idée du petit "jeune" qui va la déboulonner entre


deux trains, je me perds vraiment en conjectures.


Je vous le dis, ça restera toujours le mystère de l'éclisse.



René de Sévérac 14/07/2013 22:19

A propos de l'éclisse d'aiguillage, j'ai eu, moi-aussi, un étrange questionnement :
comment une bande de "jeunes" a-t'elle pu se former si vite après le déraillement ?
J'ai donc téléphoné à mon frère (ingénieur à la SNCF et spécialiste des systèmes de signalisation) pour évoquer la fatidique question. "Une éclisse est tenue de chaque coté par 3 boulons de 40; le
serrage se fait par clé dynamométrique c-a-d par un outillage spécial". L'enquête révélera tout mais on peut imaginer que si l'équipe qui a procédé à la révision (du 04.07) a fait une connerie,
l'amant de Descoing de Science-Po (en effet c'est Pepy qui est allé reconnaître le corps !) s'arrangera pour ne pas éclabousser.

Quant à mon pape, il s'est fait plaisir à Lampedusa mais pour le bien comprendre il faudrait se renseigner sur la doctrine sociale de l'Eglise (respect des lois du pays d'accueil, ...) : le bon
samaritain de l'Evangile de ce jour n'a pas eu affaire après guérison de son débiteur à une attaque de train !
Vous me saisissez, mon cher !

Amitiés.

nouratin 15/07/2013 08:45



Je vous saisis cinq sur cinq, cher ami!


J'ignorais que Pepy, dit M. de Beauregard, fut dans le temps l'amant de Coingcoing. Vous me la baillez belle! Faudra pas compter sur lui, en effet, pour nous éclaircir le mystère de l'éclisse....


Amitiés.



sim 14/07/2013 20:50

Excellent, tout le monde y passe, avec de belles images . Il y a juste un passage que je n'ai pas saisi, c'est celui sur le pape qui nous demande de nous suicider (?)

nouratin 15/07/2013 08:41



Le Pape nous demande d'accueillir à bras ouverts tous les envahisseurs, si nous l'écoutons nous succomberons forcément sous le nombre...remarquez, si nous ne l'écoutons pas ça se fera quand même,
un peu moins vite...


Merci pour votre visite, j'espère vous revoir à la prochaine.



Yvette Yvrard 14/07/2013 19:49

Du grand NOURATIN ... Merci de nous régaler ... mention spéciale pour Moscou-vessie!!!! C'est parfait , bien vu . Bravo ... Je vous embrasse .

nouratin 14/07/2013 19:51



Re bises!



Yvette Yvrard 14/07/2013 19:44

Du grand NOURATIN ... Une pure merveille !!! Merci de nous régaler ... Mention spéciale pour Mousco vessie . Parfait ... C'est parfait ! Je vous embrasse .

nouratin 14/07/2013 19:50



Merci à vous, chère Yvette, vous me faites énormément plaisir.


Je vous embrasse bien fort.



Dr WO 14/07/2013 17:34

De la verve ! Du caustique !... Et même des vérités.
Dr WO

nouratin 14/07/2013 18:46



Quelques unes, peut être...


Merci et amitiés.



Pangloss 14/07/2013 17:31

Les petits "jeunes" qui arrivent avant les pompiers, c'est louche. A croire qu'ils s'attendaient à la chose et étaient dans les environs immédiats et sur les starting-blocks. De là à penser ...

nouratin 14/07/2013 18:45



Moi, je dirais qu'ils étaient bien informés...c'est pas punissable, ça, j'espère?


Amitiés.



G.Mevennais 14/07/2013 17:20

Voilà un billet qui mérite sa mention TB... Tout y est, et, cher Nouratin, nous avons retrouvé l'humour grandissime, audiardesque et san-antoniesque dont vous avez le secret. Nettoue et Graindesel
ont parfaitement résumé la situation. J'en arriverais (presque, faut pas exagérer quand même, parce que remercier ces torchons !) à remercier le hasard qui m'a fait connaître votre blog, en
consultant "Marianne" ou "Libé", zut, je ne me rappelle plus sur lequel vous sévissez.... Et, cerise sur le gâteau, j'ai pu découvrir quelques uns de vos blogpotes qui méritent le détour.
Sincères amitiés. Gilles

nouratin 14/07/2013 18:44



Merci Gilles, vous me comblez de joie. C'est sur Marianne que je joue les trolls, sur Libé je n'ai jamais pu me résoudre à franchir le seuil...


Amitiés.



grainsdesel 14/07/2013 16:58

Je pense que ton "Moscou-Vessie" (excellent, j'en ris encore...!), il doit appréhender d'aller vidanger car en spécialiste des calculs je l'imagine serrant les dents pour les évacuer. Pour les
petits jeunots qui se sont précipités pour aider les blessés, normal qu'ils récupèrent les portables et les larfouiles, ils l'ont fait pour rassurer les familles.
Quand je pense que j'étais à Paris il y a un mois "si j'aurais su" que je pouvais espérer de me faire tirer le portrait à poil (de suricate) avec François l'embrouille, "j'aurais resté" plus
longtemps.
Bien z'amicalement.

nouratin 14/07/2013 17:21



A ben oui, alors, ç'aurait mérité, mince alors, sans compter que Brétigny, comme bled c'est sympa...enfin c'était...


Quant aux calculs de Moscou-Vessie : génial!


Amitiés.



nettoue 14/07/2013 14:14

Bonjour mon copain
Je te réservais pour ma "faim", celle de mes desserts favoris ! Des phrases qui claquent, des mots qui choquent les pisse-froid, moi j'aime, d'est différent, et j't'aime particulièrement, parce-que
je t'envie un peu : J'aimerais savoir écrire comme toi !
J'aime "les deux joues de l'entresol (San-Antonio n'aurait pas fait mieux, Audiard non plus. l
Tes mots, ça fait passer les vérités qui nous casse le pays, qui nous casse nous et c'est tout juste si on ne demande pas avantage de saloperies gouvernementales et autres, pour que t'en
parles...
Merci Nouratin, t'es mon régal du dimanche !
Je t'embrasse

nouratin 14/07/2013 16:46



Merci Nettoue, tu es trop sympa avec moi, toi qui nous gratifies tous les jours d'un petit bijou.


Et ne te fais pas de souci pour les saloperies gouvernementales, y en aura toujours bien assez.


Gros bisous Nettoue.