Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 11:35

On aurait tenté de le faire exprès, on n'y serait jamais arrivé!

 

Lemaitre, déja, ça tranche curieusement sur les habitudes en matière de course à pied

franchouille, la norme se situerait plutôt dans les environs de Doukouré, El Fassi,

Bouabdallah, Meftah et autres Bellaabouss. Déja qu'en vélo ou en natation on ne les voit 

jamais et je ne parle même pas du ski, si le sprint ne leur appartient même plus, aux 

minorités visibles, qu'est-ce qui va leur rester? Le football? Jolie consolation, tiens,

pour redorer les blasons ternis on peut trouver mieux par les temps qui courent.

  

A propos de courir, revenons à nos moutons. Le citoyen français le plus rapide à la

course pédestre, se nomme donc aujourd'hui Lemaitre. De son prénom Christophe!

Alors là, c'est le comble. Disons le carrément, cette affaire frise le politiquement incorrect.

Christophe, vous réalisez? Un peu comme si l'on servait l'apéro saucisson-pinard en

pleine prière du vendredi.

Quasiment une provocation à l'égard de tous ces jeunes si exemplaires des quartiers

défavorisés qui prennent leur revanche sur les nantis en les ridiculisant sur les pistes

d'athlétisme. Une insulte quoi, Christophe Lemaitre! Il n'en restait pratiquement plus qu'un

à s'appeler ainsi et il fallait qu'il se mette à sprinter plus vite que tout le monde.

 

Ca serait-y pas encore une combine à Sarkozy, cette histoire? Un coup du style de

l'identité nationale et de son débat à la con, tiens, ça ne me surprendrait pas.

Pour contrer la famille Le Pen il en serait bien capable, Talonnette. On dirait un peu

comme un nouveau Kärcher. Juste un truc pour piquer des électeurs à la Marine. Une

infâmie sans nom, une injustice qui s'ajoute à tous les Kadofisko, nuit du Fouquet's,

yacht de Bolloré, légions d'honneur à de Maistre, enveloppes de Bettancourt, et autres avantages indus largement distribués aux riches au prix du sang des travailleurs.

D'ailleurs, vous avez vu comment il a orchestré en sous-main la campagne médiatique,

le Président pervers?

Le premier sprinter blanc sous la barre des dix secondes! La vache!

Scandaleux, tout de même, quoi, du pur racisme!

Tellement nauséabond que cela pue horriblement la peste brune, le nazisme, la solution

finale, la supériorité aryenne, les jeux de Berlin en Trente-six!

Mais oui, souvenez vous (enfin, je sais pertinemment que vous n'y étiez pas mais vous

avez bien dû en entendre parler, tout de même), Jessie Owens, le sprinter noir qui a mis

la pâtée aux sinistres coureurs blonds du Reich.

Hitler et ses sbires écoeurés qui se retournaient pour ne pas voir ça.

Ca vous dit quelque chose, pas vrai?

Eh oui, nous y sommes, nous touchons à l'os du coeur du problème. Le montage apparaît

clairement dans toute son horreur. Car ce Christophe Lemaitre se révèle bien comme la créature médiatique de l'infâme Sarko. Un ectoplasme fabriqué pour la circonstance afin

de satisfaire les plus bas instincts de l'électorat facho! Une supercherie éhontée née des

imginations perverses qui hantent les couloirs obscurs des sous-sols moisis du palais de

l'Elysée. 

Cela saute aux yeux comme un morpion ailleurs.

 

Et puis, rendons nous à l'évidence, un blanc ne saurait se montrer capable de courir

aussi vite. Sinon où serait elle, la supériorité bien connue de la négritude triomphante,

comme dirait feu le cher bien aimé Cézaire, si élégamment marxiste-léniniste, si

gentiment haineux vis à vis des sales blancs et si tellement adulé par ces derniers.

 

J'ose espérer qu'au vu de tels écrits, tous les gentils commentateurs qui me couvrent

habituellement d'injures et de crachats au motif de mon appartenance supposée à la

race abjecte des sarkozystes stipendiaires du patronat et thuriféraires de la ploutocratie réactionnaire, me tresseront quelque  louange. Un baratin de ce calibre, on le trouverait

dans Marianne 2 qu'on ne verrait même pas la différence!

 

Cela dit, soyons rassurés, Christophe le sprinter blanc, créature de l'enfer de  droite,

ne manquera pas dès ce soir de s'incliner devant les jamaïcains dont il observera le

derrière pendant dix bonnes secondes. Force restera ainsi à la loi de nature qui fait

courir plus vite le braconnier disputant sa pitance aux fauves de la savane que le

chasseur de blanc-limé du bistrot du coin. Et Dieu sait que blanc-limé, de nos jours,

ça ne manque pas de significations. 

  

D'un autre côté, regardez notre ami Ali Soumaré qui vient de se faire virer comme un 

malpropre pour absentéisme permanent par son patron et camarade le maire P.S. de Sarcelles.

En voilà un qui continue à faire la course en tête depuis ses exploits des dernières

régionales (voir Soumaré publique diversifiée. ).  Reconnaisons tout de même qu'un

Soumaré noir, comme dirait le président des States, cela a plus de gueule qu'un

sprinter blanc fût il en dessous de dix secondes, surtout avec départ lancé à coups de

pompes socialistes dans le derche.

 

Ne faites pas attention, ça va passer.

Et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

kate 21/07/2010 22:45


Excellent ,encore et encore ! je suis fan de vous Nouratin !


nouratin 22/07/2010 19:09



Merci beaucoup, je suis très flatté.


N.