Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 18:44

 

Aussi loin que je me souvienne - ça fait belle lurette - nous avons toujours été cons.

Je veux parler de cette forme de niaiserie collective qui pousse une forte majorité  

d'entre nous à penser la même chose au même moment. Une sorte de

mode, si vous voulez.

La mode stricto-sensu apparaît déja comme une aberration intelectuelle dans la

mesure où elle utilise le côté panurgique de l'humanité à des fins commerciales.

Toutefois ça reste inoffensif -sauf pour le portefeuille- et fait plaisir à ces dames.

Même à ces messieurs, de plus en plus semble-t-il, ce qui confirme avec éclat la

tapettisation de nos sociétés post-civilisationnelles.

En revanche, la mode de la pensée se révèle infiniment plus pernicieuse et

redoutable.

Elle conduit à commettre les pires stupidités, les fautes les plus dramatiques.

Elle pousse le populo à une convergence délétère vers des objectifs postulés. 

Elle détruit toute forme de doute et de sens critique, elle occulte l'intelligence.

Elle constitue la cause première des guerres, des révolutions, des totalitarismes

et des erreurs historiques les plus lourdes de conséquences telle que, par exemple,

l'invasion plus ou moins librement consentie des pays d'Europe par des populations 

réfractaires à toute assimilation.

 

Bien, mais je m'en voudrais de vous casser plus longtemps les roubignolles avec mon

verbiage assommant , j'en viens au fait.

Notre connerie collective d'aujourd'hui me semble encore plus crasse que celle d'antan.

Plus bêtasse, plus neu-neu, si vous voyez, carrément décérébrée. Peut être cela vient il

de l'indigence des maîtres à penser qui infestent les media, de nos jours et dont on se

demande par quel miracle ils parviennent à joindre tant de sottise à tant de prétentieuse

inculture ignare. C'est encore plus cul qu'avant parcequ'il n'y a même pas le moindre

commencement de réflexion à l'origine. On gobe tout cru, sans mâcher et on décide

que c'est bon. En plus il s'agit de phénomènes de courte durée, à obsolescence

programmée pourrait-on dire. On s'entiche un bon coup, pendant quelques jours,

quelques semaines au maximum, on en parle tout le temps et à tout propos.

Puis le soufflé retombe et on passe à autre chose.

Exemple récent autant qu'éminemment caractéristique : l'Obamania.

Qu'est-ce qu'on a pu nous bassiner avec cette couillonnade. Une folie collective,

surtout en Europe. Bizarrement, les Amerloques semblaient moins noeud que nous

sur ce coup là. Sans doute parcequ'ils se sentaient forcément plus concernés,ce qui

pousse, en général, à la circonspection. Sans parler des électeurs de Mac Cain,

lesquels savaient pertinemment qu'ils l'avaient dans l'os.

 

Là, maintenant, à l'heure où je mets sous presse, la mode est à la révolution.

Une fois n'est pas coûtume, cet engoûment formidablement puissant

bien que  vraisemblablement éphémère, nous vient de la rive sud de la

méditerranée.

Entre nous et parenthèses, je fais gaffe. Comme je risque de me montrer un peu

critique vis à vis de nos amis d'Afrique du Nord, je sens bien que je marche sur

des oeufs. Ce n'est pas le jour, précisément, où notre belle Justice Républicaine

vient de condamner Eric Zemmour pour délit d'opinion - même si ça ne s'appelle

pas exactement comme ça, c'est pareil-  qu'on va se mettre à dire du mal des

Diversités d'Afrique.  

Etrange, tout de même. S'il avait déclaré, Zemmour, que la plupart des malfrats

viennent de Bourgogne, de Normandie  ou même de Suisse Romande 

pas d'Auvergne, depuis le coup d'Hortefeux c'est mal vu), ça passait impec, sans

problème. Pourtant c'eût été un gros mensonge...

En somme c'est seulement la vérité qu'il ne faut pas dire.

La vérité tombe sous le coup de la loi. Au fond, il n'y a rien là de bien nouveau,

même le brave Guy Béhar ( Béart c'était au temps où il valait mieux franciser) s'en

était aperçu.

 

Allez, je reviens à nos moutons ( amini l'mouton! amini l'mouton! comme chantait

Maurice Chevallier).

Depuis l'explosion révolutionnaire démocratico-islamiste du Monde Arabe,

la Révolution accomplit une percée sans précédent dans l'imaginaire collectif par

media interposés. Et ne croyez pas que tous ces charmant jeunes gens échappés

de Tunisie à pleins bâteaux, jettent si peu que ce fût le discrédit sur la splendide

insurrection populaire et citoyenne de leurs compatriotes. Seul compte le geste.

Et le Peuple Tunisien, dont l'héroïsme intrépide vint à bout de l'infâme Ben Ali, 

réussit à avoir la peau de ce dernier et sans guillottine délier, s'il vous plaît.

Un vulgaire AVC a suffi.

Cependant, en toute révolution il faut considérer le résultat. La tête du tyran se

trouvant quasiment au bout de la pique - ou bien au fond du panier de son, comme

vous préférez - les évènements nous rappellent des souvenirs un peu confus, mais 

bien chers à nos vibrations républicaines. Du coup, notre glorieuse Nation fière de

son héritage de légitime et vengeresse rébellion contre le despotisme, les privilèges,

les aristos et  le prix du pain, ne se sent plus pisser à la vue des exploits de ses

disciples Maghrébins.

Ils ont même leur Marie-Antoinette, les Tunisiens, l'épouse de Ben Ali. "La Coiffeuse",

ils l'appellent. Un peu comme nos glorieux ancètres Sans-Culottes surnommaient

la Reine de France "l'Autrichienne", ce qui les autorisa, ensuite, à la martyriser et

à la supplicier tout à loisir. Cependant l'art capillaire apparaîssant moins condamnable

que l'autricherie, la chetron de la dame Ben Ali-Trabelsi demeurera probablement sur

les épaules d'icelle. Surtout qu'elle s'est cassée à temps, la coiffeuse, ils peuvent

toujours courir pour se la coincer à Varennes. L'avantage de l'avion sur les voitures à

chevaux.

 

Même pas finie la Tunisienne, que la révolution Egyptienne éclatait! Alors là nous

attégnîmes quasiment l'orgasme. Le vent parfumé de la liberté tant désirée souffla

si joliment sur la Place Tahrir, qu'il finit par emporter aussi le tyran Moubarak, le

salopard qui avait maintenu pendant trente ans la paix du Monde. Cela, il devait le

payer un jour ou l'autre l'abject dictateur, comme il paierait aussi la chape de

plomb dont il avait recouvert les Frères Musulmans depuis l'assassinat de Sadate.

Dégage! Joli slogan. Nous, en 1789 on avait trouvé plus fleuri, plus littéraire mais

"dégage" ça sonne bien, ça fait moderne et puis, question efficacité on peut pas

contester. Nous aperçûmes même un prof franchouille expat au lycée du Caire qui

se faisait la manif en arborant une pancarte "casse toi pauvre con", histoire de

marquer à la fois sa solidarité avec la Révolution-Dégage et sa haine bien-pensante

de Nicolas Sarkozy. Ce dernier a tellement apprécié, que le prof en question s'est

retrouvé viré à gands coups de pompe dans le cul et ramené pede militari dans sa

bonne ville de Valenciennes, ou Maubeuge je ne sais plus. Voilà comment on

traite les plus dignes descendants du Grand Robespierre, chez nous. Honte à la

Sarkofrance qui ne reconnaît même plus ses révolutionnaires à doubles émoluments!

Dégagé, donc Moubarak. Ils ont tout gagné les Egyptiens, une dictature militaire en

échange d'un régime relativement libéral. Tout cela en attendant l'arrivée des Frangins-

Muzz qui, tapis dans l'ombre propice des Héros de la Révolution, se préparent à

sauter sur le pouvoir aussitôt que les élections libres et démocratiques exigées par

Barack-Hussein Obama leur en offriront l'occasion.

 

En tout cas, nous Franchouilles et même Occidentaux en général, nous exultons, nous

tapons gentiment dans nos petites mimines pour applaudir au nouveau vent du sud, si

rafraîchisant, si réconfortant, si pur.

Même les Belges qui nous font le coup de la Révolution des Frites pour exiger leur

gouvernement impossible. Ils sont vraiment... Belges ces mecs. La Belgique n'a jamais

aussi bien marché. Ils ont même résorbé leur déficit budgétaire ces rigolos, tellement

qu'un gouvernement ça dépense sans compter, n'importe comment. La voilà, la

solution : plus de gouvernement c'est la prospérité et la tranquillité du contribuable.

S'il faut faire la révolution c'est pour arriver à ça, se débarrasser des gouvernants et

surtout pas les remplacer.

 

Combien de temps va t-elle durer cette jolie mode de la révolution?

Difficile à dire. Ca pète de tous le côtés dans le Monde Arabe. Seulement

Ben Ali et Moubarak c'étaient des gentils, propres à se laisser persuader par

Barack ou même Hillary (comme une baleine) de la cuisson définitive des carottes

et de la nécessité de foutre le camp sans demander son reste.

Avec des pointures comme Khadafi ou le Roi de Barheïn ce n'est pas le même cierge

qui coule. Les mecs, la beauté intellectualisée de la révolution, ils s'en secouent le

bigoudi. Ils flinguent dans le tas tant qu'ils en voient qui bougent. L'Algérie c'est

plus fragile mais ça reste un peu pareil. Le succès de la révolution équivaut à celui

du FIS ce qui constitue une perspective d'autant plus enthousiasmante qu'Al Qaïda

se cache derrière. Mieux vaut encore l'armée sous couvert du débris Bouteflika.

Et puis, les Algériens, s'ils ont de l'énergie à dépenser en révolution, ils auraient

intérêt à la faire carrément en France. Aucun risque de se faire amocher, les flics

ne veulent plus aller en taule, c'est gagné d'avance.

 

Allez, je vous laisse. Mais je sens qu'on n'a pas fini d'en parler.

En tout cas, vive la Révolution, c'est tendance!

W. la trendy revolution et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

Hawkeye 27/02/2011 07:56


Ollé!(je n'arrive pas à reproduire graphiquement le son de la trompette qui accompagne ce genre de scène)


nouratin 27/02/2011 17:05



Je me permets de te proposer une légère modification : Ollier!


Ca me paraît bien adapté et plus d'actualité.


Adios amigo.


 



Hawkeye 25/02/2011 21:17


Non,non tu es toujours au zénith,ce qui est bien mieux que l'apogée
Amitiés
H


nouratin 26/02/2011 15:41



Si Dieu le veut!


Amitiés.


N.



Hawkeye 25/02/2011 14:26


Cher ami,c'est un malencontreux dérapage capillaire;friser m'a évoqué peigner,et de "fil en aiguille"...
H


nouratin 25/02/2011 19:58



Bien sûr, suis-je con, je n'avais pas fait le rapprochement, je me fais vieux, c'est pas bon


signe!


Merci et à +


N.


 


 


 


 



manu 24/02/2011 14:34


Marche pas le lien vers le Cap Jeune :/


nouratin 24/02/2011 17:26



Désolé, c'est un logiciel mal foutu (ou ça vient de moi). Le plus simple c'est


cliquer sur "liste complète" (sous les articles récents) et aller au 06/08/2010.


Merci pour votre compréhension (il en faut).



Hawkeye 23/02/2011 20:51


Merci,ami,de ne pas m'avoir traité de peigne cul
H


nouratin 24/02/2011 17:20



Ah ben ça alors, quelle idée?


 



Hawkeye 22/02/2011 21:27


Désolé pour la faute de frappe,il fallait lire"facettes",un lapsus sans doute...


nouratin 23/02/2011 18:16



Fécette ça frise le génie.



Hawkeye 22/02/2011 21:25


à Samuel,
le cap d'Agde dont une des fecettes est le naturisme se trouve en languedoc et n'interfèrera donc pas sur l'activité touristique de la côte d'azur.Par contre le cap nègre y est situé.
Ne craignez-vous pas,à ce propos,d'éventuelles représailles qui pourraient être induites pas ce terme stigmatisant?
Croyez-vous opportun d'introduire une action en "renommage"?
D'autre part faites vous bien une différence entre nudisme et naturisme et si oui,pouvez-vous nous en préciser les contours?
A vous lire cher monsieur
Cordialement
H


nouratin 23/02/2011 18:15



En ce qui concerne le Cap Nègre,je considère pour ma part qu'il s'agit d'un véritable scandale.


J'ai d'ailleurs, pas plus tard que l'été dernier, réuni un petit dossier sur le sujet " Le Cap
Jeune".


Merci et à + 



Mash 22/02/2011 21:08


Une chris de décompensation,peut-être?


Samuel 22/02/2011 21:02


JE SUIS LE SAMUEL DU COMMENTAIRE N°9 ... COMME ON M'A DIT QUE SUIS LE BIENVENUE, JE REVIENS BAVARDER AVEC VOUS :

**********************
Zemmour ne s'est pas placé sur le terrain du droit positif mais sur celui du droit moral.
**********************

Ce concept mystérieux d'un "droit moral" qui serait supérieur au droit positif me laisse perplexe... Surtout de la part d'un blogueur qui s'inquiète dans ses billets des barbus intégristes du
Magreb. Il me semblait que eux aussi avaient cette meme vision d'un droit supérieur plus important que le droit voté démocratiquement par les citoyens...

Serait-il possible de m'éclairer sur cette notion de "droit moral" ?


*****
Pour lui [Zemmour], même si les règlements l'interdisent, les patrons ont le droit moral de choisir comme bon leur semble leurs collaborateurs. ********

*************
Il y a toujours une part de subjectivité dans un recrutement. C'est humain. Mais "La liberté des uns s'arrète là où commence celle des autres". ... autrement dit, la liberté subjective d'un patron
de choisir ses subordonés ne doit pas écraser le droit d'un étre humain a vivre dignement d'un travail (...et vice-versa). Le rôle de la loi est de trouver l'équilibre entre ces deux libertés
légitimes mais contradictoires. Les pigments de la peau de quelqu'un ne sont-ils pas un critère déloyal dans un processus de recrutement ? Déloyal parceque personne ne peut choisir sa couleur de
peau. Comment reprocher à quelqu'un quelque chose qu'il ne contrôle pas ? Le racisme ne peut donc pas étre une opinion... Dire que la terre est plate n'est pas non plus une opinion.

Une petite définition du terme "opinion" : "État d'esprit qui consiste à reconnaître le caractère subjectif de la connaissance que l'on a d'une chose, en inclinant à penser que cette connaissance
se rapproche de la vérité tout en admettant qu'on se trompe peut-être". Autrement dit, lorsque la vérité n'est pas certaine à 100% et qu'il y a plusieurs hypothèses... Croire à une des hypothèses
en particulier plutôt qu'une autre, c'est dans ce cas avoir une opinion. La politique n'est pas une science exacte et laisse la place à pleins d'opinions mais la politique ne doit pas ignorer pour
autant les sciences exactes comme la géographie, la médecine, les mathématiques,...


Ce qui a été reproché à Zemmour, c'est de se baser sur un constat juste (la plupard des gens en prison ont des origines sociale pauvres et la pauvreté touche majoritairement les immigrés) ... mais
ensuite d'avoir tiré une conclusion injuste (il faut se protéger de tous les immigrés qui sont tous potentiellement dangereux, si on attend d'écouter la réalité, il sera trop tard, écoutons plutôt
notre peur, faisons confiance à notre peur, ne prenons aucun risque).

Pour reprendre votre métaphore de la nudité, si on tombe en vacance sur une plage nudiste du cape d'Agde, est-ce qu'on peut en tirer la conclusion qu'il vaut mieux éviter l'ensemble de la côte
d'Azur ? Faut-il forcément d'aller en vacances uniquement en Bretagne pour surtout ne prendre aucun risque.

Zemmour et les patrons dont il parle ne confondent-ils prévention et pré-jugés ? Un patron possède plus de pouvoir que la plupart des citoyens. Ne peut-il pas prendre un peu quelques risques de
temps en temps ? Comme çà, non seulement il aura du pouvoir mais en plus il sera ... RESPONSABLE.



****************
Supposez que je déclare publiquement que tout le monde a le droit de se balader à poils dans la rue, ce que la loi interdit et punit, allez vous me faire condamner pénalement , juste parce que je
l'ai dit? Je suppose que non, alors, s'il vous plait, expliquez moi la différence.

****************
Cà dépend ... vous le dite à la télévision devant des millions de spectateurs sans contradicteur en face de vous pour vous répondre ou bien vous jouez le jeu du débat ?
Et vous le dites dans ces termes (dans une émission d'humour je suppose) ou bien vous affirmez çà stoiquement dans une émission pour jeunes ado en affirmant que cela n'entrainera aucun désir chez
les gens et ne créera aucun viol ou abus ? Dans ce cas, je vous suggère de lire l'article 23 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse intitulé "Provocation aux crimes et délits" ...
Je vous déconseille de proposer cette idée à monsieur Zemmour.


nouratin 23/02/2011 18:07



Vos positions sont solidement argumentées et je sens que je ne vous ferai pas changer d'avis.


C'est d'ailleurs très bien comme ça.


Moi, je voulais simplement dire que si je déclare qu'en mon âme et conscience je pense que tout le monde a le droit de se balader tout nu, j'émets une opinion. En revanche si je dis
publiquement:" Il faut tuer tous les infidèles, c'est Dieu qui l'exige", là, c'est de la provocation au crime.


Très cordialement



carine 22/02/2011 17:59


Nouratin:
"C'est le genre d'histoire qui me déplaît au plus haut point."
Moi aussi. Je ne pense pas trop m'avancer en disant "nous aussi'.

"Mais bon, je n'y suis pour rien"
Nous non plus. J'ai pas compris l'accès de fureur.
" alors grosses bises".
Idem. Et passons…


nouratin 22/02/2011 18:17



Bien sûr. J'ai pas compris non plus...



chris 22/02/2011 15:57


Ah bon ??....y a des gens qui applaudissent aux révolutions maghrébines , en France ??
Ici ...non !!!....c'est trop proche !!!!...et ça continue à débarquer à pleins bateaux !!!!
Très belle analyse d'un présent très " fluctuat " et d'un tout prochain futrur " nec mergitur "...comme qui dirait " Tout le monde à la mer ".....
L' horreur !!!
Et pas seulement pour eux ....


nouratin 22/02/2011 18:07



Oui, les types qui parlent sur les media sont tous enthousiastes à l'idée de toutes ces


jolies démocraties qui vont pousser les unes après les autres chez nos potes de l'autre rive.


Ils préfèrent ne pas voir les barbus qui sont à la manoeuvre ni les "allahou akbar" gueulés


par les gentils révolutionnaires.


Si on était raisonnables, on coulerait quelques bateaux histoire de siffler la fin de la récré,


vu qu'on n'est pas concernés par leurs histoires depuis qu'ils nous ont virés de chez eux comme des moins que rien.


Kadhafi bombarde bien ses concitoyens, y a pas de raison de se gêner.


Mais on n'est pas raisonnables, alors, comme tu dis, nec mergitur et habemus in petro.


Grozibous.



yannick 22/02/2011 13:05


Rafraichissant ! Mais ca ne m'aide malheureusement pas à choisir ou passer mes prochains vacances.

Instant fav, comme on dit chez nous. Merci pour cette lecture!


nouratin 22/02/2011 17:56



Offrez vous donc des vacances de ministre, choisissez la Creuse!


Merci pour votre appréciation et j'espère à bientôt.



carine 22/02/2011 12:46


Ton "certes" m'indique que tu m'as comprise :)
Mais encore? Bin c'est tout. Chacun est libre, heureusement !


nouratin 22/02/2011 17:54



Non, c'était juste pour dire. En fait je n'ai compris qu'après et là, effectivement, tu peux rayer


"mais encore". Comme je ne suis pas très doué pour le grand écart je suis bien embêté.


C'est le genre d'histoire qui me déplaît au plus haut point.


Mais bon, je n'y suis pour rien, alors grosses bises.



carine 22/02/2011 12:18


J'en connais un qui va malheureusement être ptet obligé de faire le grand écart :(


nouratin 22/02/2011 12:32



Certes, mais encore?



dxdiag 21/02/2011 10:20


Super cher Nouratin ! Du très bel ouvrage comme toujours ! Et d’un style qu’on ne trouve qu ICI !… je suis vraiment contente qu’une nouveau panneau indicateur indique ce lieu privilégié (et fière
aussi de l’avoir trouvé toute seule comme une grande…)
...Non, je n’oublierai jamais « hortefeux morne blême….. !


nouratin 21/02/2011 16:16



Merci, chère et si talentueuse amie. Je n'oublie pas que depuis votre première visite


(merci de vous souvenir d'Hortefeux/Waterloo) mon petit blog a bien gagné en audience


et que vous n'y êtes pas étrangère, c'est le moins qu'on puisse dire. Comme un blog,après


tout,c'est fait pour être lu, vous m'en voyez reconnaissant.


Sans vouloir me mettre à dos mon pote, j'irai jusqu'à oser dire que je vous aime beaucoup. 


Amitiés.



samuel 20/02/2011 21:41


Bonsoir,

Curieux de voir que pour l'affaire "Zemmour" vous oubliez une partie de ce qu'on lui reproche. En particulier, lorsqu'il dit que les patron ont "le droit" de demander aux agences d’intérim de
ne
pas leur envoyer des personnes noires ou d’origine maghrébine.

... Non, ce n'est pas leur "droit".

Cordialement,


nouratin 21/02/2011 16:10



Non, je n'ai rien oublié, comme chantait l'autre, j'ai juste simplifié le truc pour ne pas alourdir.


Mais je vais vous expliciter ma position. Zemmour ne s'est pas placé sur le terrain du droit


positif mais sur celui du droit moral. Pour lui, même si les règlements l'interdisent, les


patrons ont le droit moral de choisir comme bon leur semble leurs collaborateurs.


Il a donc exprimé son opinion et se trouve, en conséquence, condamné.


Supposez que je déclare publiquement que tout le monde a le droit de se balader à


poils dans la rue, ce que la loi interdit et punit, allez vous me faire condamner pénalement ,


juste parce que je l'ai dit?


Je suppose que non, alors, s'il vous plait, expliquez moi la différence.


En tout cas merci de votre visite, revenez quand vous voudrez, vous serez toujours le bienvenu.


Cordialement.


N.



samuel 20/02/2011 21:40


Bonsoir,

Curieux de voir que pour l'affaire "Zemmour" vous oubliez une partie de ce qu'on lui reproche. En particulier, lorsqu'il dit que les patron ont "le droit" de demander aux agences d’intérim de ne
pas leur envoyer des personnes noires ou d’origine maghrébine.

... Non, ce n'est pas leur "droit".


manu 20/02/2011 20:26


La révolution c'est le début du bonheur !
Mort aux cons ! Inch'Moi-même
(non mais je déconne)

Ps, pour zemmour c'est pas un délit d'opinion, c'est un délit de réalitophilie ou de factophilie si vous préférez. La réalité est un délit, qu'on se le dise. C'était quoi déjà Orwell ? 2+2=5 ?


nouratin 21/02/2011 15:59



Oui, c'est exactement ça, la Justice Orwell est en marche et la réalité c'est nauséabond,


le rêve bisounoursique ça sent bien meilleur.


En tout cas, mort aux cons, comme vous y allez, les pompes funèbres ne pourront jamais suivre.


Merci d'être venu et à bientôt j'espère.



carine 20/02/2011 20:16


"En tout cas, nous Franchouilles et même Occidentaux en général, nous exultons, nous tapons gentiment dans nos petites mimines pour applaudir au nouveau vent du sud, si rafraîchisant, si
réconfortant, si pur."
On va pas avoir l'air con encore quand les Frères auront pris le pouvoir…
Mais bon, on a l'habitude.
On est même capables de se repentir de pas les avoir tous mis dans nos banlieues.
On en prend beaucoup, mais il en reste quand même quelques-uns là bas dis !
On devrait bien faire un ptit effort…


nouratin 21/02/2011 15:56



Ne t'en fais pas, c'est en train d'arriver, avec tout ce qui se combine chez nos amis


d'en face, ça va affluer comme jamais, d'ici peu. Et bien entendu on va tous se les ramasser.


Après quoi ils diront que nous les avons fait venir et qu'il faut les régulariser, après quoi


on fera jouer le regroupement familial, après quoi les Alloc entreront en action, après quoi


nouvelle génération de jeunes, révoltés contre le traitement inhumain qu'on leur


réserve dans les ghettos banlieusards, après quoi...et puis merde, vive la révolution,


pas vrai?


Allez, grosses bises.



Mash 20/02/2011 18:55


CONGRATULATIONS Nouratin!!!
En lien chez Didier GOUX !!!
Je n'ose pas te dire qu'au delà de la consécration,tu as maintenant ton bâton de maréchal,vu l'époque la remarque serait nauséabonde.
Il nous reste l'honneur de t'avoir connu "avant".
Respectueuses amitiés
M


nouratin 20/02/2011 19:15



Comme disait l'autre, domine non sum dignus ut intres sub tectum meum, sed tantum dic verbo


et sanabitur anima méa. Bref, je ne mérite pas, quoi.


Mais t'en fais pas je m'efforcerai de tenir le rang.


Maréchal nous voilà...


Ciao compagno!



Didier Goux 20/02/2011 17:46


Eh, oh ! À Ménilmontant, ce serait plutôt une chanson d'Aristide Bruant, non ?

Bon, sinon, je vais vous mettre en lien, tiens…


nouratin 20/02/2011 18:17



Aristide Bruant? Oui peut être mais Chevallier la chantait, ça j'en suis sûr. D'ailleurs, je fais


référence à la blague de l'Arabe qui venait l'écouter au music-hall avec son mouton sur


les genoux parcequ'il avait mal compris.


Très flatté que vous me mettiez en lien, merci infiniment. Il faudra un jour que j'essaie de comprendre le mode d'emploi, ça me permettrait d'en faire autant.


A bientôt.



Mash 20/02/2011 14:28


Hello,
sans chuter dans la complotophilie,l'avc de Ben-ali évoque plus une exfiltration,genre renvoi d'ascenseur,qu'une lésion infarcie de cortex,mais bon,faute de preuve,il faudrait dire le présumé
avc.
A l'époque classique,révolution se decia revolucion(avec un accent sur le 0 que je n'arrive pas à mettre)et nous projetait l'image mythique des barbudos et du Che en particular,on frissonnait sous
une petite bise de libertad et Joan Baez était encore en période d'activité génitale comme le disent si poétiquement les gynéco.
Mais maintenant les révoltes n'ont que peu de rapport avec la"révolution"et en cherchant désespérément l'idéologie altruiste sous-jacente on ne trouve que des récup peu enthousiasmantes.
C'est sûr,tout va péter.
On a plus la gueule de bois du danseur de charleston de Philippe Clay,que la tronche hilare de Mo qui chantait en 1939"d'excellents français"ce qui lui vaudrait probablement maintenant d'avoir la
halde au cul.
Tu vois aujourd'hui tout ceci,additionné de la "lopittude"de l'ambassadeur de France en Tunisie,m'énerve.
Amitiés
M


nouratin 20/02/2011 16:12



Ou-la-la, je te reçois cinq sur cinq. Y en a plus que marre de tout ce magma de veulerie


conne et improbable. C'est comme chantait le vieux Philippe, "...tu me trouves l'air rance


mais fallait me voir danser le charleston, quand j'avais trente ans, à Cannes au Carlton"


tu as raison, nous avons connu des jours meilleurs.


C'est pour ça que je préfère croire à l'AVC de Ben Ali. Après tout pourquoi pas...


Merci et à bientôt, Cher Ami.



Annie Mesnil 20/02/2011 00:14


Quel plaisir de s'apercevoir qu'on n'est pas tout seul "à penser ce qu'on pense"...
Puissions-nous nous multiplier et ouvrir les yeux de ceux qui bêlent devant les émissions de TF1... par exemple !!!
Et pour les fautes d'orthographe...et bien je ne vous en veux pas même si, dans une autre vie, j'étais correctrice !


nouratin 20/02/2011 16:04



Nous sommes très nombreux, en réalité, à voir clairement ce qui se passe et à en tirer les


conclusions logiques. Hélas nous ne faisons pas le poids en face des media installés


qui répandent la bonne parole bien consensuelle à grands coups de millions d'Euros.


Mais "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer".


Alors on continue...


En revanche, je n'avais pas l'impression que mon texte était truffé de fautes d'orthographe,


faudra que je fasse plus attention.


Merci et à bientôt j'espère.



Krugger 19/02/2011 20:29


Je suis d'humeur critique, alors j'aimerai en apporter à votre prose ! En effet, il y a des "bugs" dans la mise en page du texte, c'est scandaleux et un déni de traitement de texte ! Ensuite, plus
grave encore, il y a des fautes de frappe (manque des lettres, par ci par là, notamment le C à dictature), c'est une honteuse provocation à l'orthographe !

Pour le reste, et bien, ............ Bravo, bravo, et re-bravo .... et encore bravo ! Mes respects Sensei !

post-scriptum : je sais que ça sert à rien de le dire, mais juste un p'tit mot concernant Eric Zemmour : Je suis écoeuré. J'ai envie de vomir ! .... voilà c'est dit. Au plaisir de vous relire !


nouratin 19/02/2011 23:46



Vous avez raison, c'est honteux, je suis un nullard du traitement de texte. Pourtant j'essaie de m'améliorer mais vous voyez le résultat...consternant.


Pour le reste, ben merci, je ne suis pas sûr de mériter mais ça me va droit au coeur.


Quant à l'affaire Zemmour, même si cela ne sert pas à grand chose, je crois qu'il faut le dire


quand même que nous sommes dégoûtés de l'évolution des choses dans ce pays.


Et la disparition de la liberté d'expression, c'est quand même une sacrée catastrophe.


Le pays des droits du B et du N...et du droit pour les autres de fermer leur gueule.


Merci encore et amitiés.


N.



Patrick Perrin 19/02/2011 19:35


Du grand Nouratin! merci ça fait du bien


nouratin 19/02/2011 19:46



Grand merci à vous aussi, vous me faites énormément plaisir


Amitiés.


N.