Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 18:18

Bon, o.k., ça va, je me suis planté. Les accords de Copenhague, si industrieusement
préparés par le camarade Borloo (voir Copulation sans émission de CO2. ) tiennent mal
leurs promesses. La faute à pas de chance.
Les choses eussent pu tourner différemment si le dieu vivant Barack-Hussein ne s'en était
pas foutu comme de sa première paire de churchs. Manque de pot, non seulement les
discussions climatiques, si chères aux européens, il n'en a rien à secouer, mais encore
ces conneries lui retardaient ses vacances à HawaÏ. Et entre un séjour au Danemark en
plein hiver froidissime et une petite pause paradisiaque dans le Pacifique, y a vraiment
pas photo.
Faut être con, tout de même, pour enquiquiner les gens avec des enfantillages
fulligineux tout juste bons à faire plaisir à une bande d'illuminés de l'écologie combattante,
très majoritairement européens de surcroît!
Donc il leur a dit comme ça, le Président étasunien, aux Sarkozy et autres besogneux du changement climatique, qu'ils avaient intérêt à rédiger sur l'heure, vite fait sur le gaz , un
petit machin pas trop méchant mais bien senti tout de même. Auquel cas il signerait de
suite, juste avant de prendre l'avion. Sans quoi, bien entendu, ce serait le bras d'honneur,
l'envol pour le paradis et rien du tout pour justifier les nuits de parlotte, les tonnes de bouffe engoufrées et les milliers de litres d'akvavit sifflées par les congressistes.
Notamment Borloo, bien entendu, vu comment qu'il s'est dépensé, le pôv cht'i!
Les données du problème apparaissant clairement définies, tout le monde se colla à
l'ouvrage et, en deux coulées gros, l'humanité stupéfaite vit apparaître les accords de Copenhague. 
Survint alors, sur les écrans plats, le Président de la République Franchouille Une et
Un Peu Risible exprimant urbi et orbi son immense satisfaction au vu du chemin accompli

ainsi que des avancées décisives acquises au Danemark pour le bien de l'humanité et de

son environnement immédiat.
Bien sûr, dès le lendemain matin la presse universellement unanime faisait état du
lamentable échec du sommet de Copenhague démontrant ainsi un antisarkozysme viscéral joint à un défaitisme lourdement déplorable.

Dieu merci, Trotsky soit loué, une magnifique nouvelle arrive à point nommé pour verser
un peu d'hydromel dans nos gorges laminées par le stress et la déception.
Le camarade Juju, le chef des potes, le parrain des Parrains de S.O.S. Racisme, le fidèle
de la FIDEL, le sponsor éminent de Rolex et de Piaget, le bénévole à la petite main jaune, Monsieur Julien Dray, dis-je, vient de faire l'objet d'une mesure de clémence judiciare.
Ouf! Qu'est-ce qu'on est soulagés, tout de même! Souvenez vous
(Touche pas à mon pote! ) du vibrant appel lancé pour tenter de mettre un terme au
 martyre de ce pauvre M.Julien.
Eh bien me voici exaucé. Quel bonheur, voici Juju pardonné. Vive le pote blanchi!
Enfin, pas vraiment blanchi, mais presque. Juste un petit rappel à la loi, une admonestation pour la forme, une aimable réprimande. Il fallait bien puisqu'en définitive on lui reproche
juste une vague histoire de montre à 7000 Euros. Une babiole, donc, même pas le prix du
chrono bling-bling présidentiel et je ne parle pas de la glorieuse tocante de Séguéla, celle qui confirme de la manière la plus éclatante une réussitesocio-
professionnelle hors du commun.
Bien sûr, notre pote Juju aurait manifestement utilisé à des fins personnelles les fonds
des associations concernées. Bon, et alors? Il ne savait pas, le malheureux, pensez donc,
il ne suit pas ses comptes, c'est arrivé comme ça, à l'insu de son plein gré comme disait
le grimpeur à moteur.
Et puis merde à la fin! Ca suffit! On le connaît Julien Dray, tout de même. 
D'abord c'est un homme de gauche, tellement à gauche qu'il ferait encore partie des
trotskos s'il avait moins adoré les belles montres!
Ensuite il a toujours démontré sa droiture et son impartialité. Tenez, par exemple, ces
derniers temps il disait beaucoup de bien de M. Sarkozy. C'est pas une preuve, ça?
Alors, arrêtons une fois pour toute de toucher à notre pote. Foutons lui la paix au Juju
blanchi (contre le mur) et laissons le faire sa campagne socialo-horlogère pour gagner
une vice-présidence régionale. Voilà qui mettra du beurre dans les épinards. Il en a
bien besoin le brave homme, surtout qu'il a eu des frais d'avocat! 

A ce propos et je finirai là dessus, on apprend que ce pauvre Monsieur Chirac
(voir Ce pauvre Monsieur Chirac. ) a décidé de changer d'avocat. Il recrute celui de Juju!
O.K. mais faudrait pas s'imaginer que ça va suffire. Sans mettre en cause le talent
du baveux en question, la bienveillance judiciaire à l'égard du pote semblerait bien
venir d'ailleurs.

A bientôt et merde pour qui ne me lira pas.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires