Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 13:51

 

C'est quand même couillon! Depuis que notre pote Barack-Hussein est entré en

campagne pour sa triomphale réélection, on n'arrête plus de voir des forcenés

tirer dans le tas histoire de remettre en question la liberté de port d'arme. Reste

à savoir si une telle recrudescence comporte une signification politique. Peut être,

après tout, ne s'agit-il que d'une fâcheuse coïncidence. Allez savoir...

Cependant, hier soir, quand j'ai entendu le spikeur de service d'un quelconque

LCI  évoquer, sur un  ton délicatement horrifié, la tuerie de l' "Empailleur Stète

Biledinegue" mon sang n'a fait qu'un tour! Non seulement nos progrès dans la

maîtrise de la langue de Bug's Bunny persistent à mener un train de sénateur

radical-valoisien mais encore les citoyens U.S. s'entretuent presqu'aussi grave

que des Marseillais-basanés.

Ca va où, ça?

Alors, pour chercher à comprendre, un seul joker, le coup de fil à l'ami Hank Hulley.

Voilà des mois que je n'en entends plus parler, de celui-là, l'occasion est bonne de

prendre un peu des nouvelles, vu qu'avec les whiskies et les bourbons qu'il picole,

le mec, on n'est jamais à l'abri de la disparition tragique.

Regardez ce pauvre Delarue, tiens! Vous l'auriez cru, vous, un garçon si distingué,

si prop sur lui, si plein de talent, qu'il nous fasse le coup de la déchéance fatale,

comme ça, en l'espace de deux-trois ans? Décéder à quarante-huit ans, en 2012!

Enfin, que voulez vous, on ne peut pas impunément avaler n'importe quoi en

grosse quantité. Ceci s'applique également aux couleuvres socialistes, bien sûr.

 

Bon, mais je m'égare.

Je me suis donc décidé à appeler ce vieux Hank.

Toujours pareil. La première chose, il se fout de votre gueule, ça ne rate jamais!

- "Hello, froggy, toujours communiste, alors? Ca se passe bien votre petit changement

   de nabot? Vous allez faire faillite, à ce qu'il paraît? Vous vendez les bijoux de famille

   aux Bédoins, qu'on raconte?  Et même aux Chinetoques, si  j'ai bien compris?

   Bon, écoute, si un jour tu as envie de t'échapper, compte sur moi, je t'héberge le

   temps de te retourner, pas de souci, tu seras toujours le bienvenu!"

Sympa, quoi, jovial, en pleine forme, y a pas, l'enfoiré.

Bon, évidemment je lui réponds sur le même ton en lui demandant des nouvelles de

son joli président, de dame Hillary (comme une baleine), de la planche à dollars, tout

ça, avant de lui placer mon petit couplet sur les fusillades de pleine rue.

 

Sur ce dossier-là, je l'ai quand même senti un peu exaspéré, l'amerloque. Sa position

se révèle toutefois relativement simple et logique. Aux States ils ont le deuxième

amendement, légué par les Pères Fondateurs, qui autorise les honnêtes-gens à porter

des armes. En France, seuls les voyous disposent de ce droit. C'est quoi le mieux?

Qu'est-ce que vous voulez que je rétorque, moi? Que je lui explique que chez nous,

sur la voie-publique, on tire seulement le flic et même pas à balle, juste au gros plomb

de chasse? Qu'on vit dans la quiétude et la sécurité? Qu'on peut se balader partout en

toute confiance, sans même une rosette pur-porc sous la veste afin de parer à toute

éventualité?


Pour le remettre un peu sur les bons rails, je lui ai quand même posé ma question.

L'impact sur la campagne.

-" C'est seulement des histoires de rombières mal-baisées, ça. Les gens s'en

    torchent. Rien à secouer. On ne fait pas d'omelettes sans casser quelques oeufs,

    bordel! Quand il pleut, c'est pas la faute au pébroque, enfin!

    Le Président-Négro lui même, il voulait le supprimer, le deuxième amendement.

    Tu as vu quelque chose, toi?

    Et puis la campagne, sois gentil, tu veux me faire plaisir, tu me parles d'autre

    chose. Je ne sais pas si tu as bien regardé mais, là, on a le choix entre un

    musulman et un mormon, tu saisis le dilemme?

    Alors, je fais quoi, moi? O.K. de deux maux faut choisir le moindre. Mais il est où,

    le moindre, dans ce piège à cons?  Bon, je vois à peu près,  évidemment  mais

    voter pour cet enfoiré de polygame, ça va me faire des douleurs aux testicules.

    D'ici que je me retrouve comme Armstrong à faire du vélo chez vous!

    Non vraiment, là tu vois, je sens qu'on est mal barrés. Oh, bien sûr, pas au point

    où vous en êtes en Europe, on n'est quand même pas complètement sinoques,

    nous autres. Mais vraiment c'est plus ce que c'était. La faute à ces enfoirés de

    gauchistes quand ils ont dégommé le regretté Nixon. Depuis lors, excepté la

    parenthèse Reagan, c'est parti en couille complet.

    D'ici que le coup d'après on se fade un Mexicain à sombrero, y a pas des miles!"

 

Naturellement, après j'ai eu droit à des explications plus étayées sur la situation,

plutôt merdique tout de même des Etats-Unis, où la crise a considérablement mis

le souk. D'après Hank, le pauvre Barack-Hussein sautera en Novembre parcequ'on

ne peut pas susciter l'espoir et ensuite décevoir à ce point sans y laisser de grosses

plumes.

Ce sur quoi je lui fis part de mon approbation, bien étayée par le cas Sarkozy dont

la chute découle précisément de la même cause. Je ne manquai pas d'ailleurs de

le rassurer sur la question de la qualité de l'adversaire. Preuve est faite, en effet,

que n'importe quelle andouille  peut faire l'affaire en pareil cas.  La déception

génère la détestation et la détestation, le rejet sans condition. C'est mathématique.

"Certes, me rétorqua Hank mais il n'était pas noir votre Sarko..."

 

Enfin, un peu rasséréné, l'ami Hank Hulley m'a expliqué qu'autant ce mormon de

Romney lui inspirait une confiance éminemment relative, autant il comptait sur

Paul Ryan, le candidat à la vice-présidence, pour remettre autant que possible

l'Amérique dans le bon chemin. Le seul défaut de ce type, toujours selon mon pote,

réside dans sa religion. Catholique, nom de Dieu! Enfin personne n'est parfait

comme on disait dans "Some like it hot". Sinon, à part ça un garçon impeccable

ce Ryan, intelligent et décidé à arrêter les conneries obamiennes du genre Sécu

et autres gaspillages à la socialiste pour revenir à une saine gestion de l'Etat

Fédéral. Avec le moins d'impôts possible, quoi, dans la bonne tradition. Même

que Paul Ryan, si les petits cochons noirs ne le dévorent pas, ça pourrait bien

nous faire un nouveau Reagan, vers les années 2020. L'avenir, en somme. Rien

que pour ça, voter Romney ça lui paraît moins con qu'en première analyse, au

citoyen Hulley.

 

Et puis, un gros blanc. Interlude, comme on disait au temps de Catherine Langeais.

Plus de son, plus de Hank, plus qu'un vague brouhaha dans le cornet à Samsung.

Flûte, il lui sera pas arrivé une attaque, un claxus du staphilet, un delirium

tremens foudroyantus? Mince, y a de quoi s'inquiéter, avec ce genre de perdreau.

Et puis, au bout de pas loin de la minute:

-"Bullshit, Nouratin, Armstrong est mort!

-Oh, merde, il n'aura pas supporté cette histoire de dopage?

-Ami, je ne te parle pas du rigolo à pédales. C'est Neil Armstrong, bordel, tu situes

 tout de même! Armstrong! Celui qui nous a emmenés jusqu'à la Lune!"

 

Là il ne rigole plus, Hank, il m'explique que, pour lui, l'aventure d'Appolo 11 constitue

l'apogée, le maximum, l'exploit total, le sommet d'une civilisation et Armstrong en

représente l'héroïque symbole.

-"Tu comprends, Nouratin, ce n'est pas seulement la victoire de l'Amérique, le

  débarquement lunaire de Neil. Il s'agit de la réalisation la plus accomplie du génie

  de  l'Occident Chrétien. D'ailleurs l'affaire reposait principalement sur Werner Von

  Braun, pas la peine d'en dire plus.  Mais nous avons fait ça.  Nous!  Pas les

  Chinetoques, pas les Indiens, pas les Africains, non. Nous, les Occidentaux!

  Et tous ces motherfuckers ne nous arrivent pas à la cheville, évidemment!

  Alors, Armstrong qui meurt, ça me fait quelque chose, comme si c'était un vieil

  ami qui s'en allait. Enfin, pour le coup il sera au ciel. Définitivement."

 

Je l'ai laissé se fumer son chagrin, Hank Hulley. Mais moi aussi, ça me touche.

Pas tout à fait pour les mêmes raisons que lui, surtout que si l'on pousse son

raisonnement jusqu'au bout, chez nous, on finit par nauséabonder sec

avec risque de poursuites pénales.

Certaines évidences, mieux vaut ne pas du tout les regarder, en France.

Mais c'est surtout le temps qui passe, que je ressens durement. Le temps qui

massacre les jeunes conquérants comme Neil Armstrong et qui abime tout.

Et puis aussi, c'est vrai, la dérive du monde. En soixante-neuf, nous étions forts, nous

étions riches et nous étions libres. Vous voyez ce que c'est devenu, en quarante trois

ans? Vive l'humanitarisme et la Mondialisation!

Enfin, il nous reste toujours Buse Aldrin. Mais pour combien de temps encore?

 

Voilà. Après, on a du mal à revenir à nos petites simagrées dérisoires des

universités d'été socialistes et des garden parties niçoises des amis du petit Nicolas.

Je ne  vous en parlerai donc pas. De toute façon tous ces minables me puent au nez

et me dégoûtent. Pour cette fois je préfère regarder le paysage du haut de

l'Empaillleur Stète Biledinegue, on distingue moins les détails.

 

Vu que pour les vacances, désormais, c'est cuit, je vous souhaite une bonne reprise.

Et merde pour qui ne me lira pas. 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

grainsdesel 02/09/2012 16:46

Mon cher Nouratin, un premier billet sur l'état du monde, j'attends avec impatience le suivant, je te laisse le choix entre la Chine et la Russie, pour Israèl, Chris en spécialiste des kippas sur
mesure se fera un plaisir de t'aider. Pour Delarue, heureusement que je n'étais pas en visite au Père Lachaise le jour de sa crémation, moi qui n'ai jamais fumé de pétard, je risquai d'y prendre
goût.
Oups! je sais ce n'est point correct de se moquer d'un disparu pleuré par toutes les midinettes et concierges du XVIème, je sors...!

nouratin 02/09/2012 18:18



Pour l'instant, justement, le sujet du suivant c'est la fumette, enfin pas seulement mais


ça part de là. Pour le reste du monde, va falloir patienter...


Amitiés.



chris 01/09/2012 17:03

Belle , belle panoramique en Technicolor Paramount and Co !!!!!
Quand je pense que j' avais commis quelques articles " subversifs " lors de l' " Avènement " du " Messie " Obama !!!....et que je m' étais mis tout le monde à dos !!!.....v' là le Mormon qui ramène
sa fraise !!!....faut que je me prépare sur l' argument !!!...quoique , rien que le mot " mormon "...qu'est tout un programme !! ça me terrorise ...

nouratin 01/09/2012 17:53



C'est vrai que ça fait un peu peur. Mormon...mormon quoi, d'abord?


Enfin, on verra bien, deux mois pour les voir s'étriper, déja, on aura de quoi s'occuper.


Grozibous.



nettoue 31/08/2012 16:35

Salut mon copain, bon début de week-end
Gros bisous

nouratin 01/09/2012 16:16



Coucou Nettoue, merci de ta visite et bon W.E. à toi aussi.


Gros bisous.



trucmuche 30/08/2012 23:01

En même temps, l'english c'est pratique, c'est comme ca que je me suis barré ailleurs, Hollande, Angleterre et Allemagne. Maintenant, je spreche allemand en plus. Les francais sont dirigés par des
gros cons, j'ai mis du temps à le voir, mais je l'ai vu, alors ciao. Du coup, j'ai plus que doublé mon pouvoir d'achat en passant le Rhin et je rapporte des dizaines de millions d'euros à ceux qui
m'ont embauché.

nouratin 31/08/2012 12:53



Pour dire mon sentiment profond, je pense que la France et devenue un pays de connards.


Il n'en a pas toujours été ainsi mais depuis quelques décennies, ils ont pris le dessus.


Il est donc tout à fait logique que nous soyons dirigés par des untermenschen.


Par suite, la seule chose intelligent à faire c'est de foutre le camp ailleurs. L'Allemagne


constitue une excellente solution, c'est près et ça marche à bloc, à condition d'être à la


hauteur, évidemment.


Alors, bravo et amitiés.



dxdiag 30/08/2012 21:53

On est tous nostalgiques, et c'est bien normal....mais je suis entourée de jeunes qui le sont aussi, et ça c'est une preuve que " ça craint" !

Bonne rentrée à tous ceux qui rentrent.
Je crois qu'on ne va pas manquer de sujets, mon cher Nouratin.

ps : J'ai eu du mal avec le titre...mais l'effet de surprise et de rire en était augmenté.

nouratin 31/08/2012 12:46



Il est vrai qu'à l'écrit phonétique, l'anglais prononcé à la franchouille c'est pas évident.


Cela dit, en effet, nous allons avoir du boulot, j'allais dire, hélas même trop.


Enfin nous sélectionnerons, c'est toujours mieux que de discriminer, n'est-ce pas.


Amitiés.



geo 30/08/2012 21:31

Salut mon ami
très bon billet..comme d'hab un tour d'horizon/....
je suis un peu comme Pangloss.. dans les années 70 nous étions jeunes beaux et pleins d'espoir..
mais aujourd'hui que sommes nous devenus...toujours plus beaux c'est certain,
jeunes en physique c'est douteux mais l'esprit l'est encore...
quand a l'espoir il a fait place a un sentiment désabusé...le monde est laid ...
mais bon c'est la vie mon ami..c'est la vie...
amicalement

nouratin 31/08/2012 12:40



C'est vrai qu'on est encore plus beaux qu'avant. Il n'y a que les femmes qui ne s'en aperçoivent pas!


Mais bon, il nous reste la bouffe, le pinard, les copains, les photos, tout ça, quoi.


Ca vaut donc encore la peine.


Amitiés.



thierry cayol 29/08/2012 06:12

Mon cher Nouratin,
Tu m'as ouvert les yeux... Delarue et Armstrong (les deux, Neil et Lance) qui s'évaporent, Ronney futur président des States (quoique...), Hollande et sa chienne de garde qui nous envoient tout
droit dans le mur ('avais pourtant prévenu: pour une vraie alternative, votez Mélenchon !). Il me semble que les sectes apocalyptiques ont raison: la fin du monde est bien pour 2012 !!!

Amitiés
Thierry

nouratin 30/08/2012 10:43



Sans compter qu'avec le serrage de ceinture de circonstance, on ne pourra même pas profiter


des trois mois qui nous restent!


Amitiés.


 



Carine 28/08/2012 00:23

Et puis, c'est quoi ce Billedinègue ?
Billedingue suffisait pas ?
Je suis morte de rire avec votre Empailleur Stète Billedinegue .

nouratin 28/08/2012 14:35



Je vous jure que le mec, il a dit billedinegue (attention "e" muet, sans accent grave), je vous le ressors comme je l'ai entendu.


Et aussi empailleur, faut le faire mais c'est authentique.


 



Carine 28/08/2012 00:18

Nouratin !!!!! "dame Hillary" ? mais non !
Je vais vous rappeler un truc important: c'est pas Hillary la femme de Obama ! C'est Michelle !
Si jamais Michelle vous lit (et ça, j'en suis à peu près sûre), Barack va avoir une belle scène. Vous ne vous sentez pas un peu coupable, là ?

A part ça, texte jouissif, comme d'habitude ^^
J'aime beaucoup la façon qu'a votre "ami" de vous accueillir :"Alors, toujours communiste ?"

nouratin 28/08/2012 14:32



Zut, je n'y avais pas pensé. Il faut dire qu'Hilary (comme un bossu) c'est quand même pas


la Marilyn de l'époque Kennedy mais bon, la prochaine fois je ferai attention.


Merci beaucoup d'aimer mes petits déconnages.


Amitiés.



René de S&v&rac 27/08/2012 11:51

Je pense comme vous : "Que de temps écoulé en 43 ans".
J'essaie de m'imaginer ce que pouvaient penser mes ancêtres "gaulois de la Narbonnaise" avant l'arrivée des barbares.
Et c'est nous qui avons "apporté les fagots pour alimenter le bûcher de notre civilisation" (Enoch Powel).

nouratin 27/08/2012 12:46



Vraisemblablement nos ancètres de l'époque (les miens se situaient un peu plus  Nord-Est)


ont bien dû, à un moment donné, penser un peu comme nous. L'arrivée massive des


barbares leur a peut être été présentée comme un enrichissement ce qui a du leur donner


l'impression, en plus du reste, d'être pris pour des gogos.


La citation est belle, plus chouette que celle de mon pote Grauburle qui dit "on se cherche


les puces pour se gratter".


Amitiés.



Dr WO 27/08/2012 10:07

Comme le dit Robert Musil dans "L'homme sans qualités" : "Je ne sais pas si c'est le monde qui empire ou si c'est nous qui vieillissons"
Dr WO

nouratin 27/08/2012 12:40



Ce sacré Musil, pose la bonne question mais j'ai la réponse, "les deux mon capitaine".


Amitiés.



Pangloss 27/08/2012 09:11

Dans les années 70, nous étions jeunes et beaux. Maintenant nous ne sommes plus que beaux, ç'est ça la différence. Et depuis le monde est devenu laid.

nouratin 27/08/2012 12:38



Attention, quand même, nous ne sommes pas que beaux, nous savons naviguer, aussi.


Mais le monde actuel, tu as raison, fait vraiment peine à voir.


Amitiés.



G.Mevennais 26/08/2012 22:09

Bonsoir cher Nouratin
Euh, j'ai dû relire deux fois votre titre pour l'assimiler, il faut dire que le commentateur qui a prononcé cela a, sûrement, étudié ferme pendant deux ans à l'école communale de "Cravouille sur
Berluche" agrémenté d'un fort accent que je n'ai pu déceler vraiment mais que je soupçonne entre "l'Audois Catharre et le Haut Aveyronnais" alors, forcément, cela augmente la difficulté. (lol)
A part toussa, je rejoindrais un peu Nettoue, malgré l'humour, le style et la dérision habituels, j'ai bien senti poindre un soupçon de nostalgie. Oh, il n'y a rien d'anormal à cela on ne peut
avoir que des coups de blues en pensant aux années 70, tout n'y était pas parfait, évidemment, mais il y régnait un sentiment essentiel, la foi en un avenir meilleur. Je suis toujours étonné quand
j'observe, à notre époque, des gens croire en des jours meilleurs, je ne sais pas s'ils ont raison, mais ils vivent certainement mieux, alors...."accrochons-nous" !
Amitiés Gilles

nouratin 26/08/2012 22:42



Oui, faut s'accrocher...la foi en l'avenir, ah, là ça devient dur, mais comme vous dites, ça aide


beaucoup, enfin je suppose. En tout cas, je préférais vraiment les années 70, j'ai cru


comprendre que vous aussi, non?


Amitiés.



nettoue 26/08/2012 20:07

Bien que toujours aussi brillant je te sens nostalgique de l'époque du p'tit train d'interlude, mon copain, ce qui signifie que t'es pas bien dans toi-même. Ca je l'savais puisque j'en ai profité
pour te dire que j't''aimais bien, et que l'Internet c'est pas nul du tout au contraire dans c'domaine !'
Bon la Sécu, moi j'trouve qu'il a bien fais de l'instaurer Obama, pour le reste c'est surement le même menteur que les autres, mais au moins il a de la classe : En France-Comté, on dit "qu'un
mensonge bien soutenu vaut deux vérités", Toto, il ment mal, et pourtant il a une sacré habitude de le faire, quand aux armes à feux dès lors qu'elles risquent de tomber dans la main des gosses
c'est forcément une connerie. C'est vrai qu'il était pas mal le grand cow-boy Reagan, il n'a pas eu de pot pour ses vieux jours lui ! Mais bon, voilà je t'embrasse doublement à cause de ton
désenchantement présent !
Nettoue

nouratin 26/08/2012 22:38



Bonsoir, ma copine, en vérité, je suis surtout nostalgique de la jeunesse et du temps où


les barbus ne se baladaient pas en djellabah, avec une calotte pleine de sourates sur la


tête. Moi aussi j t'aime beaucoup et je ne suis pas le seul, on est des tas de fans.


C'est en effet un des gros intérêts d'internet.


Alors, gros bisous, il faut que je passe chez toi.