Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 14:37

Rappelez vous l'objet que nous vîmes, mon âme,

Un beau matin d'été si pur,

Au détour de ma rue une burqa infâme

Glissant vers les boîtes à ordures;

 

Plutôt un niqab, à vrai dire,

Un cône noir en mouvement,

Une vision d'horreur, ou pire,

Du Diable le saint sacrement!

 

Putain, la vache, c'était mon premier et je vous garantis que ça fait un drôle d'effet,

un niqab. Tant qu'on reste dans le conceptuel l'objet inquiète un peu mais sans plus,

quoi, juste l'idée qu'on s'en fait. Mais quand on voit en vrai, que ça vous passe sous

le nez à vingt centimètres, là, oui, ça fout réellement la trouille. Au premier degré,

sans réfléchir, ça vous balance un flot d'images affreuses à la gueule, les talibans,

les lapidations, les excisions, les pendaisons. Enfin tout ce qu'on peut associer ex

abrupto à une vision si incongrue au coeur de notre civilisation à nous, la vraie.

  

Après, quand vous reprenez vos esprits, l'effroi vous saisit encore plus violemment.

Pensez donc. Après tout ce qu'on a pu raconter sur cette infâmie, tous les discours,

toutes les protestations de droite et de gauche, la loi qui l'interdit en public, les

bien pensants même, qui trouvent que pour les femmes ça tient un peu chaud et tout

le bigntz, quoi, eh bien des saloperies de niqab on en voit partout désormais. Même

dans les quartiers bourges. D'ailleurs, j'aimerais bien qu'ils commencent un peu à

envahir Saint-Germain des Prés, les niqabs. Cela inciterait peut être à quelque

réflexion les bien pensants de la gauche caviar.

Comment? Oui, en effet vous avez raison, je me fous le doigt dans l'oeil, ça ne

réfléchit pas, cette race là, ça récite. Sans compter que Barakobama, leur idole

encensée, considère qu'en vertu du droit de se vêtir comme on veut, inscrit dans

sa constitution personnelle, nul ne serait fondé à interdire le port de la burqa.

 

Bon, mais enfin, ça signifie quoi, ces malheureuses qui se trimballent dans leurs 

sarcophages ambulants?

De manière parfaitement claire, cela veut dire "on vous emmerde, chiens d'infidèles,  

vous y passerez, de gré ou de force ou bien nous aurons votre peau. Vous n'êtes

plus de taille, sales croisés, vous avez perdu et vous ne vous en rendez même pas

compte, vous voici à notre merci. Les patrons, c'est nous, allaouah akbar " 

 

Mais l'horreur absolue, celle qui devrait nous soulever comme un seul homme,

consiste dans la perspective suivante. Du train ou vont les choses, la probabilité 

devient forte que nos petites filles se voient contraintes de porter un jour le niqab

ou la burqa ou une merde du même tonneau. Sans parler de toutes les

ignominies susceptibles d'accompagner le concept.

J'espère que vous vous rendez bien compte.

Maintenant il y a urgence. Il convient impérativement d'arrêter de déconner, nous

avons suffisamment perdu de temps comme ça. Quand nous serons minoritaires

(voir Minorités visibles : jackpot, 9 millions! ) il nous restera trois options:

-le niqab, la valise ou le cercueil! 

 

Alors, de grâce, quand le Président de la République et le Ministre de l'Intérieur

se décident enfin, après des années de laxisme, à commencer à remettre un peu

d'ordre, qu'on leur foute la paix et qu'on les laisse agir, bordel!

Qu'on ne vienne pas, comme les curetons et les gauchards de tout poil, se

suspendre à leurs basques en les traitant de nazis (et non à leurs nazis en les

traitant de basques, c'est pas pareil). Qu'on les laisse ramener les tziganes chez

eux, même si cela coûte un peu et qu'ensuite ils reviennent. C'est toujours mieux

que d'entretenir paisiblement ces miséreux dans le rève du paradis français.

Qu'on admette un peu, aussi, la fin de la nationalité galvaudée, offerte à qui la

veut et même à beaucoup qui n'en ont que foutre.

Qu'on cesse, enfin, d'écouter religieusement tous ces ahuris essentiellement

attachés  à la défense des fameuses valeurs républicaines ou prétendues telles

grâce auxquelles nous persistons, depuis plus de deux cent ans, à nous enfoncer

dans les emmerdements les plus noirs.

 

Voilà. A part ça, bien entendu, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes

possibles, le panglossisme n'étant pas plus condamnable à mes yeux que le

socialisme, le trotskysme, le mélanchonisme ou le cohn-benditisme. Ni plus ni

moins.

Ségolène remonte à la surface, mettant du même coup la mère Aubry de fort

mauvais poil contre Sarkozy (ben oui, j'y peux rien, moi, c'est leur logique aux

socialos).

Le Pape retrouve une certaine odeur de sainteté auprès de la grande famille de

gauche, depuis son omélie en français sur l'accueil de tous les hommes.

Il aurait pu, aussi, raconter autre chose, le Saint-Père, mais une occasion

comme celle là de se faire bien voir des germanopratins, il ne pouvait pas la

louper. C'est humain, même pour le représentant de Dieu sur terre.

 

La France, pour terminer, s'apprête fiévreusement à renouer avec la belle

tradition des bonnes grosses grèves bien emmerdantes. Défilés grandioses,

slogans débiles vociférés en coeur par des dizaines de milliers de corniauds 

et banderoles écarlates. Bordel absolu dans les transports et transports de joie

chez les syndicalistes, un peu sevrés de grand-messes ces temps derniers.

Les retraites réchaufferont la rentrée et le coeur des travailleurs qui les prendront

quand même un peu plus tard. Pas moyen de faire autrement, il n'y a plus de

sous! Mais la beauté de l'action syndicale couvrira d'un somptueux manteau de

pourpre la déception attendue des pauvres aspirants pensionnés.

 

Tout va très bien, Madame la Marquise,

Tout va très bien tout va très bien...

 

Et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

selma cayol 10/04/2011 23:52


pour moi également cette "tenue" dirions nous, était une vue de l'esprit, jusqu'au jour où arrivant en haut de l'escalator de la gare saint charles à marseille, je suis tombée nez a nez avec la
susdite ! franchement oui "ça fout la trouille"...le foulard, a la limite, nos grands mères allaient au marché avec un fichu sur la tête, donc ça passe, mais là !...rien que d'y penser, j'en frémis
encore !
selma


nouratin 11/04/2011 19:29



Oui, n'est-ce pas, c'est absolument terrifiant. Je me demande comment nous avons


pu nous laisser embarquer dans des histoires pareilles. Le fichu de nos braves vieilles


c'était pour tenir chaud. Remarque je me souviens de certaines, j'aurais presque


préféré qu'elles adoptent le niqab...


Merci, amitiés.



Colibri 08/09/2010 23:25


Comme vous avez pris le temps de répondre à mon commentaire, je me permets de revenir en ces lieux et d'y laisser quelques mots encore...

Les mots que vous utilisez ("hordes de sauvages", etc) me semblent totalement excessifs, j'ai beau ne pas vivre dans le même pays que vous mais il ne m'a pas semblé avoir entendu parler de tels
événements se produisant en France... Vous insinuez que je vis dans un pays où on ne croiserait ni hommes en djellabah, ni femmes en nikab; détrompez-vous, je n'ai simplement pas la même réaction
que vous face à ce genre de rencontres. Personne ne m'imposera jamais une façon de me vêtir, ni un mode de pensée ; je ne ressens pas la moindre peur (même si je ne nie pas que cela m'amène
généralement à un certain nombre de questionnements sur la place de la femme dans l'Islam et surtout, sur la question cruciale: ces femmes consentent-elles librement à porter de tels vêtement). Vos
mots donnent l'impression que vous avez simplement peur de l'inconnu, de ce qui sort du cadre de vos habitudes. Je veux bien convenir qu'il y existe des musulmans extrémistes mais la plupart
d'entre eux sont simplement comme vous et moi, souhaitant simplement vivre leurs traditions et leur foi en toute liberté, sans chercher à imposer quoi que ce soit à qui que ce soit. Bien entendu,
il y a des "brebis galeuses" mais dans quel milieu, dans quelle société n'y en a-t-il pas...

Que vous et d'autres se focalisent sur cette minorité ne satisfait pas mon esprit critique... Peut-on réduire les catholiques à certains groupes fondamentalistes? Je ne le pense pas et je me
permets de supposer que vous non plus.

Comment la France pourrait-elle être modifiée si profondément que vous le décrivez, à tel point que nous ne la reconnaîtrions pas dans 20, 30 ou 50 ans? Elle en a vu d'autres. Malgré tout, elle
reste un pays libre et, à ma connaissance, c'est une république laïque... Ce simple élément me fait douter de la vision de l'avenir que vous avez pour vos petits-enfants.

Cordialement,
C.


Colibri 07/09/2010 21:29


Au hasard de mes pérégrinations webesques, je suis arrivée sur votre blog et j'ai même trouvé votre article sur Stephen Hawking et sur la façon dont l'information scientifique est traitée dans la
presse juste, exprimé de façon un peu excessive peut-être mais néanmoins, le constat que vous faites correspond grosso modo à la réalité.
Encouragée par ce début intéressant, j'ai lu quelques-uns de vos autres billets. Je ne suis pas de gauche, je ne pense pas faire preuve d'angélisme, je ne vis même pas en France mais vos propos me
choquent: vous ne voyez les choses que sous un seul et unique angle et surtout, vous n'argumentez pas vos positions. Sous couvert d'un style plaisant, vous ne faites que répéter la même rengaine:
"On n'est plus chez nous, tous ces étrangers et ces dangereux musulmans veulent notre peau". Quels sont vos arguments, quelles sont les évidences sur lesquelles vous vous basez pour en arriver à de
telles conclusions?? Ne vous sentez pas obligé de répondre, il s'agit ici de pure rhétorique. Vos propos tiennent plus d'une conversation de café du village que d'une réflexion construite et ils
débordent de haine envers votre prochain (je suis totalement athée, ne voyez pas de référence biblique dans cette phrase).
Je suis certaine que vous trouverez une excellente raison pour ne pas prendre en compte mon commentaire pour essayer de vous remettre en question mais je vous souhaite malgré tout une bonne
continuation...


nouratin 08/09/2010 11:27



Non seulement je prends votre commentaire en considération mais encore, je vous remercie


de l'attention que vous avez bien voulu porter à ce blog.


Vous le dites bien, vous ne vivez pas en France et c'est pour cette raison, je crois, et peut


être aussi parceque je ne m'exprime pas assez clairement, que mes positions vous paraissent excessives, injustes et mal étayées.


Moi, je connais ce pays depuis très longtemps et je ne l'ai jamais quitté. J'ai vu l'évolution


qui nous a conduit d'un petit paradis à quelque chose qui se transforme peu à peu en enfer.


Je pense, et tant mieux pour vous, que vous n'avez jamais vu de hordes sauvages débouler


dans les avenues pour tout détruire sur leur passage, je pense, et tant mieux pour vous, que


vous n'avez jamais vu une rue de quartier parisien anciennement paisible, obturée par mille


bonshommes en djellabah, le derrière en l'air, je pense et tant mieux pour vous, que vous


n'avez jamais croisé, en allant faire vos courses, une femme en niqab. Bref, dans de telles


conditions, évidemment, vous ne pouvez me considérer que comme un ignoble xénophobe.


Moi, ma seule inquiétude consiste à essayer d'éviter à mes petits enfants le vie que ces gens


là leur promettent. Mais bien sûr, ce n'est pas en scribouillant maladroitement sur le web que


je vais y parvenir. Hélas!


Mais si vous avez quelques temps à perdre, revenez me lire, vous retrouverez peut être un peu


d'indulgence à mon égard.


Avec mes cordiales salutations.


N.



dxdiag 30/08/2010 19:01


youpi !victoire! monsieur Nouratin: j' ai eu mon premier commentaire désagréable. suite à mon post précedent il me fallait vous l 'annoncer.


nouratin 30/08/2010 19:17



Bravo, félicitations. Je fonce voir ça tout de suite.



chris 30/08/2010 18:47


Moi , je te lis ...excellent !!!


nouratin 30/08/2010 19:16



Merci, venant de toi je suis très flatté.



dxdiag 30/08/2010 10:01


vous parlez la d 'une façon aussi sympathique que juste.
je vous ai amené un nouveau lecteur très taquin.

bon , pour en revenir à nos moutons, j'ai pris le temps de lire quelques uns de vos autres articles. ils sont nombreux et je vous félicite donc pour votre endurance autant que pour votre humour.
Vos titres a eux seuls peuvent déclencher des fous rires et " islam et ou je pense" " ni miss ni sousputes" " abjection votre horreur" sont de bien belles trouvailles qu' on aimerait voir en grand
sur les devantures des marchands de journaux a coté du "canard très très enchainé".
j' ai vu aussi que vous aviez assez de lecteurs pour en avoir parfois qui viennent vous friser méchamment les moustaches comme dans l' article " abjection votre horreur". Ah aurais je un jour assez
de visites sur mon blog que des saint just en baskets viendront essayer de m 'y réeduquer à la gégène ...
et si cela arrivait résisterais je à l 'envie de les " effacer" eux qui nous effaceraient volontiers, certains même à la mitraillette ( pour le bien du peuple évidemment)


nouratin 30/08/2010 13:03



Il faut dire que je vais souvent chez l'ennemi histoire de balancer quelques vannes.


Et comme ce genre d'animal réagit violemment quand il est blessé, je ne suis pas


si mécontent quand ils viennent me friser les moustaches (vous ne pouviez pas mieux dire).


Merci pour votre gentillesse et pour m'avoir adressé un versificateur émérite. 


A bientôt j'espère.


N.



mash 28/08/2010 23:26


Nouratin,un aveux,un seul...en pleine nuit
De DXDIAG,je suis, l'époux épanoui


nouratin 29/08/2010 19:12



Heureux homme, crois moi, ton sort est enviable,


Et puis, pour les pseudos, vous êtes imbattables!



mash 28/08/2010 23:23


Nouratin,beau joueur,belle âme en vérité
un jour sur un forum,il nous faudra jouter...


dxdiag 28/08/2010 22:38


Je me console parfois en me disant que :
Plus de burka = moins de takkia
La vision en est si horrible que même un gauchiste en en voyant une vraie ne peut rester serein…et ça c’est boooon.
Infiltrés pour infiltrés autant qu’ils montrent leur VRAI visage plutôt que celui du serpent tarik R


nouratin 29/08/2010 19:17



Oui mais un gauchiste, même pas serein, ça reste quand même très stupide


par nature. Il verra le scandale mais pas le danger.


A bientôt et merci.


N.



mash 28/08/2010 15:11


tudieu Nourratin ,que ton verbe est classique
ton esprit est fécond mais des alexandrins
par trop d'empressement,tu massacres le rythme
aussi,reposes un peu et reprend calmement
au décours du sommeil,remets ton mouvement
pourfends piques combats les fruits du fanatisme
vas ,vaincs ,conquiers,triomph'et reviens nous serein
afin qu'en pleine gloire on te nomme cacique


nouratin 28/08/2010 18:31



O qu'en termes galants ces choses là sont mises,


Tu manies la métrique avec un art certain,


A un grand avenir ta faconde est promise


Et tu seras un jour plus grand que Nouratin.


Il est constant, enfin, que tes mots tu ne mâches,


C'est ce qui fait ton charme et ton surnom de Mash!



gaulois raleur 27/08/2010 19:03


Merci pour vos écrits, un peu de lucidité dans cette société naive ou tout simplement stupide.Je cherche de quoi espérer sur internet et ailleurs mais je ne trouve qu'une forme de désespoir à la
Raspail. Bon vent malgré tout.


nouratin 28/08/2010 10:11



Rien n'est perdu, tout de même. Il faut se bouger un peu pour ne pas se faire bouffer.


Gardons le moral.


Merci pour votre contribution et à bientôt.


N.