Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 14:35

 

Sacré Tony Parker, va! Encore un qui n'est pas foutu de se contrôler quand il cause

avec les media!  Dedieu, on dirait Fillon, tiens. Et encore Parker, pour sûr qu'il n'a

pas fait exprès, ça se voit sur sa tronche, dans son regard. En outre, c'est pas parce

qu'on a fait un bout de chemin conjugal avec une artiste de l'envergure d'Eva Longoria

qu'on acquiert de la finesse, le noeud du problème se situe ailleurs.

Seulement voilà, le pauvre basketteur multi-millionnaire qui déclarait sans ambage,

juste après une victoire chèrement acquise sur les terribles Espagnols : "je m'ai grave

vénère à cause qu'en première mi-temps on a joué comme des tapettes",  il a tout

faux! Non pas des suites du traitement indigne ainsi infligé à la langue française, ça

on s'en fout on a l'habitude mais bien en raison du crime d'homophobie caractérisée

dont ses inqualifiables propos l'accusent.

Non, M. Parker, votre équipe n'a pas basketté comme une bande de tapettes, ni en

première mi-temps ni après.  Enfin je veux dire, même si c'était le cas, il fallait passer

sous silence... Non plus...et puis merde, vous devez vous excuser, voilà, publiquement,

platement, bon dieu,  aller direct à Canossa.  Comment ça,  vous ne savez pas où ça

se trouve?

Laissez tomber!  Vous racontez un truc genre j'ai pas fait exprès, je voulais pas les

vexer, les tapettes, non oubliez, faut dire "gay" même si, à cause  de vous,  les voici

infiniment tristes, surtout les gays-basketteurs... oui, oui,  il s'en trouve.  Il s'agit au

demeurant d'un sport assez évocateur...  en y regardant bien.

Vous demandez pardon et puis vous retournez dare-dare à l'entrainement : vingt fois

dans le panier remettez votre balle, polissez la sans cesse et la repolissez ...

Cherchez pas, je blague.

Voilà grosso-modo ce qu'ils ont dû lui expliquer, les conseils en communication,  à ce

pauvre Tony. Formons des voeux pour que ce fâcheux contretemps ne le déconcentre

pas trop, le brave garçon, ils ont encore la Lituanie à affronter en finale de l'Euro,  les

Bleu-Foncés. Un gros morceau, la Lituanie, si on veut les battre pas question de jouer

comme des tapettes!

 

Soyons clairs : ça devient de plus en plus délicat. Aujourd'hui, quand vous parlez aux

media ce n'est pas sept fois que vous devez tourner la langue dans la bouche. Ca ne

suffit pas, sept, tournez encore plus. Du coup, le type derrière le micro il parlera à

votre place et ça vous évitera de proférer une incongruité, de déraper, comme ils

disent.  Même chaussé de Michelin high-tech dernière génération vous la risquez, la

glissade. La route du politiquement correct c'est que du verglas, des nids de poule et

des virages en dévers. Plus risqué, y a pas!

Et encore, vous prenez un garçon comme le susnommé joueur de balle au panier ( et

pas que d'actrice amerloque hyper-sexy )  il a trente ans, le mec, il devrait baigner dans

la rectitude bien-pensante, rouler clouté, en quelque sorte, maîtriser le véhicule.  Ben

non!  Il finit au fossé comme le premier Hortefeux venu!


Alors, vous réalisez, un pauvre vieux comme M. Guerlain! Le maëlström pénalo-média-

tique!  "J'ai travaillé comme un nègre", il avait trouvé le moyen de balancer à la télé,

sur France 2 en plus, excusez du peu. Et pour faire bon poids, il en remettait de suite

une grosse couche ..."si tant est que les nègres eussent jamais tant travaillé"...

Le CRAN,  le MRAP,  SOS Racisme,  tout le bordel! La curée, l'halali! Six mille

Euros d'amende! Et encore, eu égard à ses soixante-quinze balais ils lui ont

épargné la prison ferme, les Juges.  Un coup de pot!   Avec dix ans de moins il

croupirait sans doute encore dans un trou du cul de basse-fosse,   le pauvre

parfumeur!

Quand je pense à la douce berceuse que ma belle-mère chantait à mes enfants:


                               "Il chemine, il trottine,

                                Tout au long des collines,

                                 Le petit négrillon,

                                 Dans sa Kourouma"


même sans savoir à quoi ça ressemble, exactement, une "kourouma", j'en ai des

sueurs froides rétrospectives.  C'est des coups à se retrouver au goulag,  ça.

Et toute la famille! Sans exception! Au grand complet!  Si, si, je vous assure!

 

Adoncques convient-il plus que jamais de faire gaffe comme pas possible à toutes les

banalités susceptibles de nous échapper, un peu style feu-Frêche quand, entre autres,

il trouvait la tronche de l'actuel Ministre des Affaires Etrangères "pas très catholique".

Il y mettait malice, ce brave Georges, Satan ait son âme...mais n'oublions pas qu'il

s'agissait d'un Homme de Gauche,  d'un vieux socialiste.  En pareil cas, l'indulgence

médiatique vient à point pour atténuer le péché, les susdites associations gardiennes

de la doxa anti-paroles-nauséabondes s'adoucissent et les Magistats se bornent à

formuler un petit "Rappel à la Loi".

Notons au passage que cette dernière mesure, exclusivement réservée, en principe,

aux "Jeunes des quartchiers" coupables de peccadilles sans conséquences mortelles,

bénéficie également aux gendegôches patentés, dûment engagés, si possible, dans

un combat sans merci contre l'haïssable, l'abominable racisme.

Une sorte de privilège, si vous voulez.


Ainsi, naguère, notre ami Julien Dray, un peu embarrassé pour justifier le financement

de sa chouette collection de tocantes  (voir Touche pas à mon pote! )  fit il,  au bout du

compte, l'objet d'un "Rappel" de même nature. Es qualité de membre fondateur de

SOS machin, cela va de soi.

Ainsi,  tout récemment,  M. Lilian Thuram,  l'ex-footballeur reconverti dans la lutte

contre les Blancs,  bénéficia-t-il de la même clémence juridictionnelle sous la forme

d'un aimable exposé des règles interdisant de brutaliser les nanas.  Rappelons que

cet éminent pousseur de ballons, déjà élevé au grade de Chevalier de la Légion

d'Honneur pour faits d'héroïsme footballistique, vient de se voir promu dans le même

Ordre Républicain.  Au rang d'Officier, siouplait!

Décoré par Culbuto soi-même, Lilian,  au titre cette fois de son action en  faveur

de l'ensauvagement de la Patrie. En conséquence, une mise en examen du chef

de sévices conjugaux eût résonné à l'Elysée comme un pet de cheval au beau

milieu d'un quatuor à cordes.

Aussi, la très charmante Karine Le Marchand, son ex-concubine désormais séparée

pour cause d'ecchymoses annonciatrices d'un éventuel futur peu engageant, s'est

elle vu suggérer par les autorités compétentes de retirer la plainte qu'elle avait un

peu hâtivement déposée à l'encontre de l'Impétrant.  Soucieuse de s'éviter une fin

de carrière télévisuelle prématurée, la ravissante demoiselle n'a pas manqué de

se ranger illico à cet avis. Comme quoi, entre gens de bonne compagnie prévaut

toujours la sagesse.

 

Précisons bien, tout de même, que le vulgum pecus, les pauvres bougres sans

légion d'honneur, sans Rolex, sans engagement bien-pensant dûment accrédité en

Haut-Lieu, ne sauraient, eux, prétendre à la moindre bienveillance de la part de qui

que ce fût et notamment des Juges. 

Pire, lorsqu'ils affichent ouvertement leur nauséabonderie infâme, tels, singulière-

ment, les blogueurs de la Réacosphère,  le moindre faux pas peut leur coûter la

peau des fesses.

Je l'ai déja dit mais je le répète à l'envi : plus jamais je ne commande de têtes de

nègres chez mon pâtissier, ni de nègre en chemise quand je me risque au restaurant.

La présence d'un seul Bien-Pensant un peu zélé et je me retrouve face à trois Magis-

trats Trotskystes animés, à l'égard du sale facho, d'une implacable furie punitive.

Comme Hollandouille envers Bachar El Assad, au moins !

Allez, tant que j'y suis, je vous déballe tout.

Pas plus tard que ce dernier été, assailli de toute part de guêpes, de frelons et

autres saloperies volantes, l'idée me prit de me doter d'un armement défensif

à la fois idoine et écologique.  J'y renonçai toutefois après m'être vu en songe,

chez mon droguiste, en train de demander l'instrument en question.  Un Monsieur

entre deux âges, l'air un peu embrayage (vous savez, le truc sur quoi on appuie

avec le pied du coeur) se retournait vers moi l'air courroucé en proférant ces mots

terribles : "vous avez dit tapette?"

Je fis l'acquisition, en fin de compte, d'une bombe insecticide.  Et tant pis pour

l'écologie, de deux maux  n'est-ce pas....

 

Que le jour du Seigneur vous comble d'allégresse.

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

Barbara 01/11/2013 10:06

Je suis bien d'accord avec vous Nouratin. Si j'employais le mot raciste, c'est pour montrer le ridicule de ceux qui crient sans arrêt aux propos racistes.

nouratin 01/11/2013 12:24



Que voulez vous, c'est la combine universelle, "raciste", après y a plus rien à dire, ça coupe court à tout. La panacée, quoi, pour les bien-pensants de tout poil.



Barbara 31/10/2013 21:25

Ah oui, ce brave et sympathique tirailleur sénégalais qui se régalait d'un bol de Banania. Il a fini très stylisé avant de disparaître de l'emballage, ainsi que sa célèbre formule, jugée raciste.
Pourtant, quand on ne parle pas une langue étrangère, qu'on a tâché d'en saisir quelques mots pour se débrouiller dans la vie de tous les jours, on baragouine même si on est sorti d'Oxford et qu'on
a 150 de QI.
Tiens, je me demande s'il ne faudrait pas interdire certaines chansons contemporaines, notamment de rap, vu qu'elles sont écrites dans un jargon qui fait honte à leurs auteurs. C'est pas raciste de
laisser ces gens se ridiculiser ainsi ?

nouratin 01/11/2013 09:12



Raciste, je ne sais pas mais stupide, oui, certainement. Ces "Jeunes" n'ont pas conscience de se ridiculiser, d'ailleurs ils ne sont ridicules qu'à nos yaux de "Gaulois" et comme ils nous
haïssent cordialement, ils n'en ont rien à faire.


Et puis, on les a voulus, on les a eus, n'est-ce pas? Et bientôt, ce sont eux qui nous auront, ils le proclament dans leur petites chansons.


Amitiés.



magui 31/10/2013 21:13

Sur la publicité du Banania si cher à nos âmes d'enfant, il a fallu rayer...Y A BON.

nouratin 01/11/2013 09:07



En effet, désormais y a mauvais...



Barbara 26/09/2013 09:05

Je suis très triste que vous ayez oublié plus qu'à moitié la chanson que vous fredonnait votre maman. La mienne me l'a apprise aussi. Le plus rigolo, c'est qu'elle ne me chantait que le premier
couplet, le deuxième je l'ai appris à l'école de la république.

Je vous mets l'ensemble :

Le petit Japonais dans sa kourouma
conduisant son poney va cahin-caha
Il chemine et trottine tout le long des collines
et s'en va vers la ville de Yokohama.

Le petit négrillo dans son grand bateau
descendant à vau-l'eau le fleuve Congo
aperçoit des gorilles et de gros crocodiles.
Il n'est pas très tranquille, le petit négro.

Ma fille, elle, a appris à l'école ce poème :

Sur les bords du Mississipi,
un alligator se tapit
Il vit passer un négrillon
Et lui dit : bonjour mon garçon !
Mais le nègre dit :
Bonsoir, il se fait tard,
Je suis petit
Et j'aurais tort
De parler à l'alligator.
Sur les bords du Mississipi
L'alligator a du dépit
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

Je suppose que tout cela, tout comme Tintin au Congo, est relégué dans l'enfer des bibliothèques, et accessible seulement à des chercheurs dûment vaccinés.

nouratin 26/09/2013 19:26



Diable, l'Ecole de la République a pu ainsi tomber dans la nauséabonderie! Effroyable!


En tout cas merci pour ces précisions, j'avais un peu oublié les paroles, ça remet bien les pendules à l'heure, et la chanson de votre fille est un petit bijou...


Au fait, la chanson c'était ma belle-mère, pas ma mère, la pauvre.


Mais en effet, tout cela est désormais enfoui dans l'"enfer" de la République on n'en entendra plus parler que sur les blogs mal-pensants.


Encore merci pour ce super-com et à très bientôt, j'espère.



nettoue 25/09/2013 15:48

Bonjour Nouratin
Le systhéme (D), ne va que croitre et embellir et ce sera la faute des niais qui nous pressure !
Bisous à toi

nouratin 26/09/2013 19:21



Coucou Nettoue,


Forcément, chacun tente comme il peut de sortir la tête hors de l'eau mais pour les pignouf qui nous gouvernent c'est le système D...connage à pleins tubes.


Gros bisous.



geo. 24/09/2013 19:46

Je te tiens par la barbichette

Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette
Le premier de nous deux qui rira
Aura une tapette
Au bout de trois
Un! Deux! Trois!

hé oui, cela aurait du être l'hymne de nos basketteur
bon et bien un bon résumé de ce qui se passait...
malheureusement c'est toujours pareil..
on y va dans le mur....
amicalement

nouratin 26/09/2013 19:28



On y est presque, dans le mur, un peu de patience c'est pour bientôt.


En tout cas, je l'avis oubliée, celle de la barbichette, ça aussi c'est des coups à finir au trou...gaffe!


Amitiés.



nettoue 24/09/2013 16:05

Bonjour Nouratin
Tu as bien sur vu chez Pangloss la France que nous offre les nuls de la politiques, ils ne manque pas d'air, ces empapaoutés !
Gros bisous mon copain

nouratin 24/09/2013 19:20



Empapaoutés, oui, en effet, c'est bien le moins qu'on puisse dire.


Gros bisous.



Carine 23/09/2013 21:00

J'aime bien aussi"le piège à souris pour taper sur les mouches."
Ca parle bien, je trouve.

Zixoub !

nouratin 24/09/2013 11:02



Oui, là je crois bien qu'on tient la solution!


Xzioubs.



Yvette Yvrard 23/09/2013 13:24

"la fiotte à mouches" ... Celle-là fallait la trouver ! (j'en pleure de rire) .. Il est vrai que le droguiste va avoir du mal !!! Je vous embrasse .

nouratin 23/09/2013 19:50



Ben oui quoi, mais normalement on doit dire "un gay à mouches"...mais alors là c'est pour le coup qu'il est complètement largué, le droguiste!


Gros bisous.



nettoue 23/09/2013 09:40

Mon Dieu et mon pauvre papa, qui racontait sa blague préférée en ces termes :
"Cela se passe ne Afrique noire, le jour où un petit Toto crêpu vient à l'école en tenant par la main un petit garçon blanc :
--- C'est bien, lui dit la maitresse, tu as trouvé un petit camarade !
--- C'est pas un camarade, répond le bambin, c'est mon gouter !
Mais mon papa, vivait encore à une époque de liberté !
Rhôo, mon copain, tu peux effacer !
Gros bisous

nouratin 23/09/2013 19:48



Surtout pas, je garde. J'adore moi, ces petites histoires d'avant qu'on devienne complètement cons. Ton Papa il me plaît bien sur ce coup là.


D'ailleurs qui pourrait y voir malice, pas vrai?


Gros bisous.



grandpas 23/09/2013 09:05

Il faudra aussi évité de commander un "petit noir" au comptoir comme de demander un crème bien blanc.

nouratin 23/09/2013 09:27



Mince, c'est vrai, ça! En cas d'intolérance au lactose faudra se rabattre sur le blanc-sec!


Amitiés.



Vlad 23/09/2013 05:05

Excellent billet :)
Sont vraiment cons ces bien-pensants.

nouratin 23/09/2013 09:26



Je dirais même de sales cons...


Merci pour la visite, amitiés.



chris 22/09/2013 21:15

Perso , convaincue que la dernière des choses à faire est avoir la trouille !!!...au contraire , abonder , en choeur , haut et fort !!!...sans forcément exagérer mais certes sans se priver ...
C'est le nombre qui fait la force !!!...on a l' air fin , 50 millions de français qui tremblent comme des lapines apeurées devant des assoces minables !!!
Pourtant , tu as raison , le mot tapette est malvenu ...c'est mieux " fiotte " ...

nouratin 23/09/2013 09:25



D'accord mais une "fiotte à mouches" il va jamais comprendre, mon droguiste...


Grozibous.



BOUTFIL 22/09/2013 20:20

nos grands esprits se rencontrant, le tien et le mien, pas de mal a se complimenter hein !! j'ai fait un billet aussi la dessus, certes pas aussi talentueux que le tiens mais j'ai un nom nouveau
pour cet engin....
gros bisous.

nouratin 23/09/2013 09:24



Tiens, c'est marrant ça, je vais voir illico presto.


Gros bisous.



Capitaine Enzo 22/09/2013 19:26

L'histoire de la légion d'honneur de Thuram, ça me rappelle la francisque qu'à remis Pétain à Mitterrand. Pour l'obtenir, il fallait faire une demande écrite qui mentionnait: "Je fais don de ma
personne au Maréchal Pétain, comme il a fait don de la sienne à la France" et "Je m'engage à servir et à rester fidèle à sa personne et à son oeuvre"
Aujourd'hui, c'est un peu pareil, il faut être dans la normalité de la gauche-charia-taubiresque.
Amitiés. J'ai bcp aimé le billet.
Claude

nouratin 23/09/2013 09:23



Oui. Finalement, l'option Brésil c'est quand même pas négligeable, ici ça pue vraiment.


Merci et amitiés.



Carine 22/09/2013 19:19

Génial, comme d'habitude !

Je passe sur ce pauvre parqueur, je préfère ce bon vieux Guerlain.

"un pauvre vieux comme M. Guerlain! Le maëlström pénalo-média-
tique! "

Peut-être mais quelle publicité ça lui fait ! Je n'achète plus que du Guerlain. C'est cher, mais on sait qu'on fait une bonne action, en même temps. On finance ses amendes
Et c'est le principal, à notre époque.
Si tu ne fais pas ta bonne action, t'es pas un citoyen.
Ma bonne action n'est pas bénévole, mais je sais où ça va.

J'admire ton sens de la transition ! Comme c'est bien amené, le rappel à la loi de Thuram.
Il frappe une femme noire, il devient officier de la légion de déshonneur.
Il sait que s'il tue une femme blanche par inadvertance, il pourra devenir président de la raie publique, si ça se trouve.

A part ça, il existe un truc qui t’évite d’employer le mot “tapette”, c’est la raquette électrique. L'essayer, c'est l'adopter.
Un peu cruel, mais on est des nauséabonds, non ?

Grobouzix

nouratin 23/09/2013 09:21



D'accord mais pour zigouiller les bestioles qui volent? Tu me diras, avec l'Automne on a d'autres bestioles à tapetter, bien sûr...mais la vie devient tout de même de plus en plus compliquée,
c'est dur à dire mais je préfèrerais être allemand!


Xizoubrog.



Yvette Yvrard 22/09/2013 18:53

Bien sur , que c'est le bonheur du Dimanche soir que de vous lire , Cher Nouratin; je ne doute pas que c'est effectivement du boulot de faire ce billet , mais quelle tristesse si nous ne pouvions
plus lire votre prose !!! Pour votre temps passé , à concocter votre billet qui me fait souvent sourire et me donne le moral dans une période un peu difficile pour moi... un grand merci ! Je vous
embrasse .

nouratin 22/09/2013 19:13



Un grand merci à vous, chère amie, si en plus je puis contribuer à vous remonter le moral


j'ai l'impression de servir à quelque chose, c'est énorme.


Je vous remercie beaucoup et vous embrasse.



Pangloss 22/09/2013 18:28

Moi, je m'en fous, la bicyclette, c'est pas mon truc mais toi tu devrais te méfier. On risque de te supprimer les pédales de ton vélo.

nouratin 22/09/2013 18:45



Mince alors, tu as raison! D'ici que je me retrouve avec une draisienne!


Mais j'y pense, les organistes, comment ils vont faire?


Non décidément, ce monde n'est plus le mien!


Amitiés.



grainsdesel 22/09/2013 17:46

Un peu hors sujet: vu le carnage de Nairobi où les "bons musulmans" ont été épargnés, si ça continue, je vais m'inscrire à la méthode Assimil: "L'arabe par le coran en 100 leçons". Ainsi ( je
reviens à ton billet), je ne prendrai pas le risque de prononcer des mots interdits dans la langue de Voltaire. En attendant merci d'avance à qui m'aidera à traduire "nègre, tapette, etc" en langue
couscous...!
Dès demain j'achète une boussole afin d'orienter mon tapis.
Bien Z'amicalement"
Cher ami, j'oubliais de te dire que dans le midi, en période de moustiques on mange beaucoup d'aulx.

nouratin 22/09/2013 18:22



En langue couscous, nègre et tapette ça se traduit vachement bien et c'est pas du tout des mots interdits, au contraire...


Comment ça, t'as pas encore la boussole!


Amitiés.



exilée volontaire 22/09/2013 17:43

Oulà
J'ai découvert votre blog Nouratin, très exactement hier
Une merveilleuse surprise
Je suis en train de vous relire quasiment depuis le début et dieu que je me régale...je me régale et en même temps je suis triste car, en effet, nous allons au pire.
Je retrouve ici tout ce qui m'irrite, me scandalise, me stupéfie, me fait rire de désespoir...avec l'humour indispensable pour malgré tout continuer la route.
Que commenter puisque je suis en total accord avec vous ?
Franchement, cela fait un bien fou de rencontrer un écho à ses propres constatations....le talent et, surtout, la persévérance en plus.
Malgré tout, vous permettez un espoir, une porte de sortie, le réveil des gens endormis (l'histoire de la grenouille qui...).
Et oui, l'eau commence à devenir très chaude, très très chaude pour les petites grenouilles anesthésiées que nous sommes .
A vous lire cher Nouratin.

nouratin 22/09/2013 18:20



Savez vous, chère Madame, à quel point vous me faites plaisir. Ca n'a pas l'air, comme ça mais c'est du boulot, alors si ça peut plaire à des gens sympathiques, c'est le bonheur.


Sinon, effectivement, je suis bien d'accord avec vous, l'eau se réchauffe...mieux vaut tard que jamais.


Merci et à très bientôt, j'espère.



G.Mevennais 22/09/2013 17:36

Vous avez bien du courage, cher Nouratin, pour écouter les interviews de Tony Parker. A ce propos, le Tony en question, sauf erreur, est né en Belgique d'un père américain et du mère néerlandaise
!! mais il est Français ! On a l'habitude de récupérer, idem pour Mary Pierce née au Canada d'un père américain, (là, on applique pas le droit du sol !), il ne faut donc pas s'attendre à ce que ce
beau monde puisse s'exprimer à peu près correctement dans notre langue. Par ailleurs, les sportifs, faisant dorénavant, partie de nos valeurs intellectuelles et morales, bénéficient de la
mansuétude de la magistrature. Le Tony en question, malgré sa phrase sibylline, en a dit plus que le parfumeur que vous avez cité, mais il ne sera pas plus inquiété que le dénommé Thuram, d'autant
plus, si, de surcroît, il s'agit d'hommes de gauche ! Ainsi va la France de ce vingt et unième siècle....
Merci pour votre, toujours aussi attendu et apprécié, billet dominical.
Amitiés. Gilles

nouratin 22/09/2013 18:16



Je ne sais pas si Parker est un homme de gauche mais en tout cas, il est bien bronzé, c'est déjà un énorme plus.


Merci et amitiés.



René de Sévérac 22/09/2013 17:27

Pourquoi Parker ?
Vous doutez des autres ?

nouratin 22/09/2013 18:13



C'est mon côté cartésien.



René de Sévérac 22/09/2013 17:13

Pauvre TiPi, "jouer comme des tapettes" en première mi-temps.
Heureusement l'entraîneur les menaça de sodomie en cas de défaite;
et , pour éviter une telle infamie, l'équipe a mis aux Espagnols (double champions d'Europe) 14+3 points de plus en deuxième mi-temps.
Ces gaillards ne sont vraiment pas des tapettes.

Bon dimanche, l'ami.

nouratin 22/09/2013 17:17



En ce qui concerne ce brave Parker, en tout cas, c'est une quasi-certitude.


Amitiés.