Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 19:19

Il reste encore des communistes. La preuve, ils attaquent!

Les cocos Nord-Coréens, vachement orthodoxes et particulièrement totalitaires, nous

la jouent agressive, bien anti-impérialiste, comme au bon vieux temps de la guerre froide

quand les Soviets et les Yankees s'affrontaient à la sauvage par gniah-kwés plus ou

moins interposés.

Cependant, aujourd'hui, la guerre froide a bien refroidi. Depuis le temps, vous pensez!

Et puis des Soviets, y en a plus, finis, liquidés, passé à la trappe de l'histoire après

avoir brillé septante ans au firmament de l'illusionnisme marxiste. Ne restent plus

que des russes ordinaires, pas con au point de rejoindre les rangs de la démocratie

bécasse à l'occidentale. Des gens normaux, quoi ( voir Bonjour Monsieur Putin. )

toujours prêts à entuber les collègues et bien appréciés, pour cela notamment, de

leur populo.

On pourrait toutefois penser que la Chine, dont l'inoxydable communisme apparaît

comme le soutien bétonnesque d'une économie mercantile, sauvagement capitaliste 

et impérialiste comme pas possible, remplace aujourd'hui feu l'Union Soviétique

dans son rôle anti-Occident. Ainsi les chinetoques pousseraient ils, en loucedé,

le pays des Kim Il chose, à titiller les amerloques par le biais de petites

piques incessantes, essais atomiques, tirs de missiles, bombardement du Sud

et autres coquineries propres à terroriser le nippon tout en énervant l'Oncle Sam. 

De telles supputations comportent probablement une bonne part de vérité, sans pour

autant justifier la moindre analogie avec la guerre froide des vieux Staline, Kroutchev

ou autres Brejnev.

 

Aujourd'hui la question se pose en des termes différents. La mondialisation a tellement

changé les chose qu'on ne sait même plus qui est qui et qui cherche quoi. Du coup,

c'est plus drôle. Pratiquement aussi dangereux, mais, d'une certaine façon, comique,

tant par les caractères des personnages en cause que par la nature particulière d'une

situation si compliquée que personne ne parvient plus à la comprendre complètement.

Et encore moins à la maîtriser.

 

D'abord, les personnages et, en premier lieu, à tout seigneur tout honneur, les Chinois.

De ce côté là, rien de compliqué en apparence. Vous avez le Dictateur en Chef,

Hu Jintao, Président de la République Populaire et Secrétaire Général du Parti.

Dans la catégorie monarque absolu, un type qui enterrerait Louis XIV tellement

profond qu'il ressortirait de l'autre côté. Il fait ce qu'il veut. Et avec ses fonds

souverains astronomiques, son milliard quasi et demi de petits toc-toc et sa

puissance économique en progression exponentielle, le mec apparaît de plus en

plus comme le Roi du Monde. Devant lui, tous s'écrasent comme des fruits pourris. 

Par exemple, lorsque le Président de la République Française Une et Imprévisible

reçoit Sa Majesté Hu, il ressemble comme jamais à Louis de Funés dans un rôle de

flagorneur obséquieux carpettoïde. 

 

Mais, de l'autre côté de la grande muraille idéologique, on trouve qui donc?

Eh oui, bien sûr, notre vieux pote Barack-Hussein, pardi, toujours là pour enjoliver

les conjonctures les plus sombres! A vrai dire, devant le grand Hu susnommé, il ne

fait pas vraiment le poids, le malheureux Obama. Entre ses calamités de politique

intérieure, ses déficits invraisemblables et son gros prix nobel de la paix qui lui

pend aux couilles afin de l'empêcher de s'en servir en cas de besoin (je veux dire

des couilles, pas du prix nobel), le voilà sacrément plombé, le pauvre trésor.

Un peu comme s'il devait disputer un cent mètres avec Hilary Clinton sur le dos.

D'ailleurs Forbes ne s'y est pas trompé qui vient de le rétrograder en seconde

position des politicards les plus influents. Derrière qui? Derrière Hu, évidemment!

Tiens, je vous colle une petite parenthèse en passant. Nous aussi, en Franchouillie,

eûmes, dans le temps, un chef du Parti Communiste nommé Hu (enfin Hue, c'est pareil).

Hélas nous l'avons laissé échapper. Ce type aurait pu, comme son cousin extrème-

oriental, nous apporter la prospérité et les grands gratte-ciels; pourtant nous l'ignorâmes,

c'est bien de nous, ça. (Voyez donc Deux files y pissent , vous constaterez les dégats).

 

Enfin, personnage clé de la guerre picrocholine de Corée, cheville ouvrière de la

rémanence du marxisme triomphant, plus communiste que les Castro et plus

dictateur que l'empereur Hu de chine soi-même, voici venir la dynastie des Kim,

avec ses fioritures de jolis défilés populaires bien colorés, suivant en musique

sino-guimauvéenne les fiers régiments au pas de l'oie, flanqués de leurs gros

missiles vachement effrayants.

Et les nord-coréens subjugués et maigrichons qui dégustent à tous les repas la 

grandiose lithurgie vouée au culte de leurs führers rondouillards.

Un seul Dieu en trois personnes. Kim Il Sung, le Grand Eternel tutélaire dont la statue

monumentale trimballée sur un char monstrueux, fait office de veau d'or toujours debout.

Kim Jong Il, l' Immense Leader en activité avec sa tronche de balayette à chiottes 

déplumée et son pancréas qui part en sucette. Et enfin, le petit dernier, Kim Jong Eun,

grassouillet comme un goret de concours et tout juste sorti de son pensionnat suisse

pour être nommé général quatre étoiles avant de succéder dignement à Papa Jong Il

dès que celui-ci aura passé l'arme à droite (en pays communiste on porte à gauche,

de son vivant).

Le père éternel, le fils divin et le petit fils prodige, à défaut de saint-esprit. Belle trinité

de profiteurs abjects, engraissés sans vergogne aux dépens de leurs camarades-

sujets-zombies. 

 

Quant à la situation, le bordel arabe, en comparaison, revêt la limpidité de l'eau de

source.

La Corée du Nord apparaît à l'évidence tellement inféodée aux chinetoques que le

Kim de service ne relèverait pas le col de sa vareuse règlementaire sans en avoir

préalablement référé à Pékin. 

La Chine, pour ce qui la concerne, ne saurait trop se féliciter de l'existence à ses

frontières de ce petit vassal tout rouge, si chiant vis à vis des amerloques et qui limite

drastiquement l'influence de ces derniers dans la région. 

D'un autre côté le camarade Sa Majestée Hu Jintao, és qualité de boutiquier du monde

et d'actionnaire quasi-majoritaire des Etats-Unis, ne saurait laisser l'affrontement entre

Séoul et Pyongyang dégénérer, au risque de virer carrément à la guerre. La guerre,

comme disait Adolf, s'apparente à une porte ouverte sur l'inconnu et l'inconnu, comme

dirait Samuel, c'est pas bon pour les affaires.

Notez toutefois qu'un joli petit coup de tabac pourrait se révéler salutaire en

relançant l'économie U.S. toujours boostée par les efforts militaires.

C'est bien connu.

Quand on se trouve à la fois fournisseur et créancier d'un pays qui vire un peu bateau

ivre, ces derniers temps, on s'attache à lui rendre sa prospérité.

Oui, mais de là à foutre un patacaisse dont on sait à peine comment il débuterait

et aucunement jusqu'ou il pourrait aboutir, il y a une sacrée distance que le camarade

Hu ne prendrait pas le risque de franchir.

Sans compter qu'il a bien fallu faire plaisir à Kim lorsqu'il a demandé la permission

de bombarder le Sud, histoire de mettre le pied à l'étrier au petit goret général d'armée.

Fallait bien asseoir sa popularité à ce gamin, bientôt immense grand chef. L'estime  

des militaires, ça se mérite et dans une dictature on ne peut pas s'en passer. 

D'accord, seulement les coréens du sud l'ont très mal pris et sont bien capables de se

venger. Comme ils le promettent, d'ailleurs.

Et là, on ne sait plus. Parceque si le grand chinetoque a bien en main les staliniens

du nord, on ne peut en dire autant d'Obama qui n'apparaît même pas foutu de gérer

correctement ses propres affaires. Alors vous pensez si les gens de Séoul vont

attendre sa permission pour flinguer à tout va! Surtout qu'il la refuserait, sa permission,

compte tenu de son prix nobel, que voulez vous qu'il fasse? Alors autant s'en passer.

Surtout qu'avec les cocos, mieux vaut frapper vite et fort, avant eux si possible. 

 

Heureusement, cela peut paraître paradoxal mais tant pis, heureusement les

manoeuvres navales des Amerloques associés aux Sud-Coréens démarrent

Dimanche. 

Du coup, tout le monde commence à trouiller sec. Les Russes demandent des

explication, les Nippons des éclaircissements et l'affaire prend des proportions qui

dépassent largement le petit goret et son papa claquard. Barack-Hussein n'effraie

pas grand-monde mais le porte avions Washington en Mer Jaune, ça fait quand

même réfléchir.

 

Alors, Dieu merci, la seconde guerre de Corée, n'est sans doute pas pour aujourd'hui.

Cependant, à voir tous ces rigolos faire mumuse avec des perspectives aussi

effrayantes, juste pour conforter leurs positions ou asseoir leur popularité, on

comprend bien que ça pourrait re-péter grave à tout moment.

On croirait volontiers qu'à part Ben-Laden et ses sbires, en gros, 

la paix du monde est assurée. Ben non. Foutaises.

Vous n'avez qu'à demander à Kim Jong Eun. Accrochez vous bien, il vous

expliquera, il a l'air bien poli ce petit bonhomme.

 

Compliments si vous avez réussi à lire ça jusqu'au bout.

Dans le cas contraire, je vous aime bien quand même.

 

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

dide 05/12/2010 13:07


Compliments pour tes écrits, réaliste. Nouratin, ton blog à lire sans modération comme celui d'Yvonlabaudruche


nouratin 05/12/2010 15:44



Tout à fait d'accord, Labaudruche c'est génial.


Merci et à la prochaine.



mash 30/11/2010 22:50


l'humour insaisissable et volatile tel qu'on a pu l'apprécier du temps de Bacri au Canard,où l'impertinence et la lucidité étaient vertus,c'est chez toi qu'on le retrouve et parfois comme lui,tu
nous régales de quelques vers.
Merci pour tout.
Admirativement et sans flagornerie,
M


nouratin 01/12/2010 18:56



Alors là, merci cent mille fois, Cher Ami Hawkeye, je suis tout estranciné, comme


on dit par chez moi, je ne mérite pas mais qu'est-ce que ça fait du bien!


Que le dieu des écrivassiers de calembredaines te submerge de tous ses


bienfaits les plus bienfaisants!


A bientôt.


N.



dxdiag 29/11/2010 14:31


Extra ! Vous réussissez à décortiquer les enjeux d’une situation très complexe, en plus avec des trouvailles aussi drôles que percutantes ! La meilleure revue de géopolitique est vraiment ici.
Ps : « passer l’arme à droite » !!! je l’ajoute à ma collection de pépites ( des vraies celles là)


nouratin 29/11/2010 19:21



Vous êtes trop indulgente. J'ai essayé d'y comprendre queque chose mais je ne suis


pas sûr d'y être arrivé. Il est vrai que la galerie des personnage en cause


m'a paru particulièrement comique. Avec des clowns de ce calibre la drôlerie


s'impose d'elle même.


Merci et à bientôt.


N.



grainsdesel 28/11/2010 21:07


Excellent billet, digne d'un Cinq Colonne à la Une. Heureusement qu'en France les cocos sont en voie de disparition, le dernier bastion qui va être obligé de mettre les meubles à l'ancan ou chez ma
tante ne se fait plus d'illusion, la place du colonel Fabien acccueille ses derniers nostalgiques. De plus depuis le départ pour l'au delà de Georges on ne se marre plus...!


nouratin 28/11/2010 23:42



Ah, il est certain que du temps de Georges c'était autre chose. Mais, bon, foin


de la nostalgie, aujourd'hui, dans le genre coco clown, nous avons Mélanchon.


Ce n'est pas mal non plus... Enfin, faudra bien s'en contenter.


En tout cas, merci pour cette appréciation qui me va droit au coeur.



chris 28/11/2010 18:14


Bon ..mis à part le plaisir à lire cette littérature désinvolte et espiègle , c'est excatement la pensée que j'ai eu en passant devant une télé allumée : tiens!...en période de grosses difficultés
US, une bonne excuse pour relancer un peu de production d'armes ( lourdes ) au lieu des bagnoles ...
...ça a pas raté ...ils étaient sur place en 5 minutes et meme avant ...
Effectivement , ça sent le caca !!!......et pas n'importe lequel ! ...le caca asiatique !!!!...et qui tombe comme un cheveu sur la soupe !!!....né d'un rien qui ressemble pourtant vraiment à une
provoc et alors que personne ne s'y attendait ...
Trèèèèèèèèèès louche !!!!!!...effectivement ....


nouratin 28/11/2010 23:33



C'est vrai que le caca asiatique, c'est pas très engageant, surtout quand on voit


les tronches des Kim, on imagine.


Mais bon, faut pas trop s'inquiéter, ils tiennent tellement à leur fromage,


ceux là, qu'ils n'iront pas tout faire péter.