Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 17:25

 

Sacrée semaine, la vache, qu'il m'a lancé mon vieux pote Foupallour avant même

d'attaquer le premier pastaga, celui de midi-moins-le-quart, le meilleur, la récompense

quotidienne et anisée du travailleur modéré. Foupallour, Jean, vous vous souvenez,

quand même (voir Démocrassie. ), l'électeur F.N. nourri à la mamelle de la pensée

marxiste et du beaujolpif réunis. Voilà, ça vous revient. Tant mieux, j'ai failli attendre.

Bon, ben il se trouve que je suis tombé sur le mec en question au mauvais moment

et au pire endroit. Le bistrot à cette heure incertaine qui précède juste un peu le

moment d'aller bouffer et laisse un laps de temps plausible pour envisager de s'en

jeter un ou deux histoire d'entretenir convivialité et relations de bon voisinage.

L'emmerdant, c'est qu'un ou deux ça relève de la velléité, sinon de l'auto-persuasion

perverse. Sachant qu'en des lieux de cette nature vous trouvez immanquablement

une flopée de gentlemen prêts à assurer farouchement leur tournée.  Vous savez,

sitôt franchi le seuil de l'estaminet,  que la cuite vicieuse,  honteuse,  déplacée,

injustifiable, vous attend au détour du zinc.

 

C'est le manque de pot. Je passais à vélo, tranquille comme baptiste, sans me gaffer

de rien et vla t-y pas que le Jeannot me hèle comme quoi faut qu'y me dise. Quoi? Je

ne sais pas, justement, alors, je m'arrête, pose ma bécane et entre en enfer bistrotier.

Forcément, c'est là qu'il se trouve, l'autre pignouf. Et sans délai, naturellement, le coup

part.  Plus moyen de l'arrêter. Quesse tu prends? Et ainsi de suite. Le piège à cons

pour militaire isolé, comme on disait à l'époque héroïque. Et merde!

En plus, au bout du comptoir, deux ou trois pochetrons vaguement identifiables et, 

pour couronner, Grauburle! (VoirLes vacances de Grauburle. ).Pas le Comité Nobel

mais joli aréopage tout de même. Vous faites quoi, vous, dans ces situations là? 

Exact,  vous posez votre cafard su'l zinc  et vous picolez tout en dissertant doctement

de l'actualité brûlante.

Par ailleurs, vous vous confiez in-petto "pourvu que le vélo se souvienne du chemin,

sans quoi je ne suis pas rendu, bordel de merde!" 

 

Bien. Le premier orateur d'apéro-débat, Foupallour, lance la discussion sur l'affaire

"Charia-Hebdo". Il a écouté RMC le matin même et s'en trouve perplexe en raison

notamment des thèses développées sur l'antenne par le Muzz-Marseillais de service.

Au passage, je vous le signale à toutes fins utiles, si vous voulez vous faire une idée

juste et précise de la bêtise humaine, écoutez RMC, notamment le matin. Plus besoin

de vous déplacer jusqu'au Café du Commerce, vous avez tout à la maison, servi sur

un plateau et gratos, en plus.

Pour en revenir au Muzz en question, son idée se résumait à une remarque assez

astucieuse, aux termes de laquelle le jet de coktails-molotov dans les locaux de

Charlie-Hebdo ne pouvait qu'être le fait d'un groupuscule d'extrème-droite.

Réfléchissez! A qui profite le crime, pas vrai! Vous ne vous figurez tout de même

pas que des musulmans, même fanatiques, s'embarqueraient dans une aventure 

si contraire aux intérêts de leur communauté bien aimée!

Profondément blessés dans leur foi, bien sûr.  On ne se fout pas de la gueule du

Prophète sans scandaliser grave le fidèle. Cependant, de là à passer à de tels actes...

Non, le crime porte la signature indélébile des sales fachos, les copains de Marine.

Ca fait des voix pour qui, ce genre de vacherie, hein? Aaaalors!

 

Génial comme détonateur! Là, ça se met à partir dans tous les sens avec Jeannot

qui gueule comme quoi Charlie-Hebdo il n'en a rien à branler vu qu'il s'agit d'intellos

trotsko-anarchistes favorisateurs d'invasion africaine. Bien fait pour leur gueule. 

Seulement, des "étrangers" (le terme original est censuré) qui s'en prennent à un

journal français, le père Foupallour, il a horreur. La liberté de la presse, faut pas

déconner avec, merde, surtout que le papier ça brûle fastoche, y a pas plus

combustible.

 

Deuxiéme tournée.  Et l'un des pochetrons qui attaque sur le G20, sans même

laisser à l'ami Grauburle le temps d'en placer une au sujet des printemps arabes

et de ses vacances en Tunisie foutues en l'air tout ça pour mettre des barbus-burnous

au pouvoir.

-"Fait chier, qu'il déclare, le pochetron. Ca va nous pomper combien ces conneries

à Cannes, bordel, avec le Grec qui nous joue les pucelles effarouchées juste pour

faire monter les enchères! Moi, on ne me la fait pas, tout ça c'est monté par les

Israélites (le terme original a été censuré) pour pouvoir nous le mettre encore plus

profond. Zavez vu comment ils s'appellent les banquiers qui nous ont niqués sur la

Grèce? Goldman-Sachs! Vous en voulez plus, vous, comme explication?"

 

Interception de Grauburle.

- "Ouais, t'as raison Mathias (s'appelle Mathias, alors, ce pochetron là), on se fait

bouffer. Même qu'ils vont nous monter la TVA pour s'engraisser, les spéculateurs,

avec Sarko et la mère Quelle des ventes par la poste, comme complices. Y touchent,

tous ces mecs, y touchent! Même Obama, pourtant, lui, on n'aurait pas cru, quand

même, de couleur (le terme original a été censuré) comme il est!"

-" Dites donc,  qu'il fait le Jeannot, à propos d' Obama - tu nous en remets une

Edouard-  vous l'avez vu, lui, avec Petit Nicolas?  Le parfait amour, pas vrai. Voilà

un mec, il ne le calculait même pas, notre nabot, il avait le regard qui passait au

dessus. Ben là, suffisait qu'il vienne à Cannes pour nous faire son cinoche avec lui.

Un vrai festival et Nicolas par-ci et Barack par- là, on aurait dit des beaux-frères.

Même qu'en allant à la télé il avait dû lui dire, à l'amerloque, qu'il se l'était tapée la

petite intervieweuse.  Ca se voyait qu'il était au courant, le black (je ne censure pas

mais j'ai un doute), il se marrait en douce en lui matant les entrecuisses. Va savoir

comment ça s'est fini, cette affaire...

Surtout que des Carlton, y en a pas qu'à Lille!"

 

Quatrième tournée! Le pochetron du fond saisit la balle au bond. "Ouais, z'avez vu,

les histoires qui continuent, le coup monté -c'est le cas de le dire- qui se poursuit.

Z'allez pas me faire croire à ces conneries de Carlton et de putes, tout de même.

Tout ça relève du complot. Le complot des hôteliers cinq-étoiles contre Strauss-

Kahn et les socialistes. Z'en veulent pas des socialistes, les Sofitel et les Carlton,

z'ont peur qu'on les fasse payer et leurs salopes de clients avec! Alors, se sont

acoquinés avec Sarko pour niquer le pauv Minou et foutre Hollande, cette couille-

molle, à la place. Perdu d'avance! Et pour Guérini, même topo, un piège mortel.

Pourtant voilà un bon socialiste, Guérini, un garçon qu'a jamais été à droite, un

mec bien quoi. Remarquez, moi j'en ai rien à foutre, je vote Mélanchon, un homme

de gauche, un vrai, avec des couilles et de la descente et qui comprend l'ouvrier,

au moins, un type comme nous quoi. Allez, c'est la mienne, Edouard, à la santé de

Méluche!

 

Bref, je vous passe le reste. J'ai réussi à me tirer après la quatorzième ressucée.

Le vélo m'a ramené, même s'il a fallu lui donner un coup de main dans la côte.

Mais j'étais content. Content d'avoir fréquenté le Souverain. Entendu la parole de

celui qui détient les clés de notre avenir : le bon peuple!

Hélas, dans l'état où vous me voyez, je me trouve dans l'incapacité totale de

procéder à l'analyse des enseignements reçus. Peut être cela vaut il mieux.

Et en plus, je n'ai jamais su ce qu'il voulait me dire, Jean Foupallour!

 

Bonne nuit à vous aussi.

 

Et merde pour qui ne me lira pas.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

mdr !!!


Répondre
N


Tant mieux, c'est fait pour.


Merci et amitiés.



S

Journée de la gentillesse alors kikou à bientôt


Répondre
N


A bientôt kikou, c'est gentil.



N

Le petit coucou du WE, en attendant une de mes lectures favorites !
Bisous mon copain


Répondre
N


Gros bisous, à plus.



M

Tout part à vau-l'eau!


Répondre
N


Et même, peut être, à vau-le-pastaga!


Bites donc, brigadier, vous êtes bien vaginal, ce matin!



J

C'est l'après-midi qu'il faut écouter RMC, pendant l'émission de Brigitte, pas le matin.


Répondre
N


Je dirais même plus, c'est peut être la nuit. Dernièrement je rentrais tard en bagnole


et  j'ai entendu chez la Brigitte un mec qui demandait conseil. Son problème étant


qu'avec son épouse ils pratiquaient très fréquemment la sodomie ce qui, hélas,


provoquait chez cette dernière une réaction dont le caractère érotique ne pouvait


être apprécié que par des scatologues. Cet entretien s'est révélé comme un grand


moment de radio.


Mais ça, je pense que l'après-midi ils doivent éviter.


Amitiés.



D

Très chouette ! et bien plus drôle que les débats à la télé ...mais par contre avec tout ça on n'a pas de vrai pronostic pour les élections. j'aimerai bien avoir l'avis de Jean Foupallour pour
comparer avec "mon couillon".


Répondre
N


Foupallour a une théorie selon laquelle il faut toujours voter Le Pen, peu importe le


membre de la famille. Si ça marche, tant mieux et si ça foire, comme d'habitude, il


aura l'impression d'avoir voté à gauche et d'être ainsi en conformité avec sa


religion familiale. Je pense qu'il est plus couillon que "mon couillon" mais on pourrait


les présenter l'un à l'autre, ils s'entendraient forcément.


Merci et amitiés.



N

Un petit gout de "reviens y", pour bien démmarer une journée toute grise !
Bisous mon copain Nouratin


Répondre
N


Comme je disais l'an dernier "tempête en Novembre, t'en chies en Décembre".


Merci de ta visite.


Gros bisous, Nettoue.



C

Bin j'arrive pas à poster chez Dixie non plus !


Répondre
N


En tout cas, là, ça a marché. Je crois que c'est guéri.


Amitiés.



G

Ah!! ben que voila la bonne parole
Celle du peuple ça vaut bien une obole
Ce peuple passionné de quéq..minou
En connait un rayon même un bout

C'est vrai que la cro et le pastaga
Peut rendre l'esprit a peine flagada
Et nous voila direct a Charlie Hebdo
Où le féru d'islam nous fait le beau

Qui l'eut cru, voila le Muzz blanchi
Ce bon peuple n'a rien compris
Ce petit peuple nourri de la télé
N'est plus du tout dans la réalité

Avec le cul on l'a massacré
Avec un zest de DSK ressassé
Pour élevé un peu le débat qui languit
On nous bassine avec le gang Guérini

Voyons messieurs je vous le dis a bas le pastaga
de votre cervelle et vos deniers vous serez flagada
Toi le petit peuple de conneries tu nous pompe
Si bien qu'avec le temps ta réalité s'estompe

Heureusement il y a notre Nouratine
Qui est là et nous barbouille la tartine
Nul besoin de télé et radio qui patine
Venez donc lire le blog de Nouratine.......

aller a plus camarade.. .(bof ça fait ringard)
je préfère ami ça fait beaucoup moins babar

salut


Répondre
N


C'est bien, Cher Ami,


Je vois que tu suis.


Dans mes conneries,


Rien ne t'échappe,


Aucune ne peut passer à la trappe,


Et même les blagues les plus pourries,


Trouvent en tes vers une vie nouvelle,


Au lieu de finir dans une poubelle


Comme il conviendrait pour des infâmies


Je t'en remercie ô mon Cher Ami.


A bientôt.



C

A l' aide !!!!.....au secours !!!!!
...arretez le monde !!!!....je veux descendre !!!!


Répondre
N


On peut pas, ma pauv poule, la seule solution pour arrêter un peu le monde c'est


les paradis artificiels. Mais ça ne dure pas et c'est nocif.


Faut rigoler, malgré tout, y a du bon...en cherchant bien.


Grozibous.



I

qui a dit in vino véritas ??????????????? j'ai bien rigolé comme quoi le bar est une source de richesses politique, !!!!!!!!!!


Répondre
N


A part RMC, rien de mieux que le bistrot pour se faire une culture citoyenne.


C'est tout de même autre chose que Science-Po.


Merci et amitiés.



N

Il voulait te dire, que maintenant, nous seulement on verbalisait les vélos qui ne "marchent" pas droit, mais qu'en plus on venait d'instaurer des permis à points hors de prix à leur encontre...Tu
as eu chaud mon copain Nouratin !
je viens de passer un excellent moment merci et gros bisous.


Répondre
N


Mince alors, je vais devoir raser les murs et à vélo c'est casse-gueule!


M'étonne pas, dans ce monde d'abrutis, tout est bon pour embêter le pochard.


Merci et gros bisous.



P

Panorama exhaustif du pastis où nous trouvons et dans lequel il est normal de découvrir que c'est aussi dans le pastis qu'on y voit à peu près clair.


Répondre
N


Tout à fait, "in pastaga veritas!" seule l'eau trouble le pastis.


Vive Pangloss et Ricard!


 



B

Et pendant ce temps-là, Brassens et Lamoureux sont toujours morts.C'est chiant...et beaucoup plus important.


Répondre
N


Exact, c'est ce que je disais à notre excellente amie Nettoue, certaines personnes


devraient être exemptées de mort. Ca ferait plaisir aux gens bien et ça éviterait


le gaspillage.


Amitiés.



P

Ah! Merci j'ai bien ri...je me suis cru ce matin, j'ai les mêmes en bas de chez moi. Bonne nuit et bonne semaine faut travailler pour goldman sachs.


Répondre
N


Alors, courage et...à votre bonne santé.


Merci et à bientôt j'espère.



P

Moi aussi, je vais me coucher. On verra demain pour les compliments.


Répondre
N


O.K. à demain, je fais quand même un saut chez toi avant d'éteindre.