Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 17:15

 

Il n'y a pas de petite victoire.

Prenez Berlusconi, tiens, au hasard. Berlusconi, voilà des années que la bien-

pensance internationale  attend  avec  impatience  et  ferveur qu'il se pète  enfin la 

gueule (voir Encore raté! ).  Hé bien, manque de pot, une nouvelle occasion de

perdue!

La Chambre des Députés vient de lui renouveler sa confiance. Certes avec dix voix

d'écart mais dix voix de plus ça fait une majorité, neuf de trop, même, comme disait 

Clémenceau qui en connaissait un rayon. Donc, n'en déplaise aux cons d'Indignés

qui balancent des oeufs sur le Palazzo Montecitorio au mépris de tous les  affamés 

de la Terre, il demeure droit dans ses bottines Berluti le Berlusconi.  Légitime.

Dûment onctionné par la Représentation Républicaine, si triste, honteux et consternant 

que cela puisse paraître au Germanopratin moyen.

On remarque d'ailleurs, une fois de plus, que la légitimité démocratique sied mal

aux gens de droite. Cela ne leur va pas, que voulez vous. Il conviendrait, une fois

pour toutes, d'interdire l'élection de ces énergumènes à la pensée nauséabonde

dont l'appartenance à l'Humanité apparaît pour le moins sujette à discussion

( cf. Fesse bouc. ). Humez donc un peu la Primaire Socialiste (ça fait pléonasme,

primaire socialiste, mais c'est comme ça), voilà un scrutin qui fait plaisir à respirer.

Que des femmes et des hommes de gauche, les impétrants comme dit Montaudrey 

(merci Pangloss),  avec des électeurs parfaitement triés sur le volet, certifiés sur

l'honneur (voir Profession de foi. ), l'esprit vital de la démocratie, le sang de la

République, en un mot, le Peupleudeugôch!

 

Mais je digresse, me disperse et m'égare. Revenons promptement à nos moutons

-ce qui ne saurait nullement constituer, bien entendu, une allusion au peuple précité-.

Je dissertais donc du caractère impropre, à mon sens, de la notion de petite victoire.

La victoire, en effet, porte en elle sa propre grandeur que l'on peut parfaitement

mesurer à l'aune de la taille de la défaite, rabougrie et mal foutue comme pas possible.

En comparaison, la victoire, fût elle acquise de justesse et au coup de bol, apparaît

dans toute la grandiose ampleur de sa majesté triomphale. Et pour tout dire, quand

vous gagnez injustement, sans mérite, juste par concours heureux de circonstances,

en baisant l'adversaire qui s'attendait en toute logique à vous couillonner platement,

la victoire, en pareil cas, vous apparaît d'autant plus belle et plus grande encore.

Bien sûr me rétorquerez vous victrix causa diis placuit sed victa catoni (démerdez

vous) mais, croyez moi, ce que je dis, nonobstant ce vieux con de Caton, c'est la 

pure vérité. Vous n'avez qu'à demander à Lièvremont, sa victoire miteuse sur les

Gallois le transporte, d'une part, de joie et, d'autre part, en finale contre les tout noirs

qui ne savent faire qu'aka! 

Lièvremont, on lui proposerait de gagner encore plus lamentablement la semaine

prochaine, au besoin par la plus basse cautèle et la plus ignoble des tricheries,

il signerait de suite et sans réfléchir. Faut pas rêver, bien sûr, mais je dis ça pour

bien illustrer le propos.

 

Attention, toutefois, je ne parle pas ici d'une catégorie particulière de victoire dont

les inconvénients l'emportent conséquemment sur les avantages, je veux parler de

la victoire A la pyrrhus!

L'exemple d'actualité concerne l'affaire du Soldat Shalit. La libération de ce dernier

met en évidence le niveau déraisonnablement élevé du cours de l'israélite qui vient

de dépasser le seuil symbolique des mille musulmans! De la folie.

On peut discuter, remarquez. Déja, nous, vu le caractère "franco-israélien" du soldat

en question, je trouve qu'on aurait pu nous consulter, au besoin on serait bien allés

jusqu'au million de muzz. Surtout qu'il est manifestement plus Israélien que Franco,

le petit Shalit, c'est pas lui qui nous aurait beaucoup emmerdés après.

Pour en revenir,  je pense  que  dans de telles  conditions,  le succès obtenu par

Netanyahou revêt un côté merdeux et résolument désagréable dont les Israéliens 

apprécient moyennement la saveur saumâtre. Forcément. Mille terroristes relâchés

dans la nature on voit mal comment ça pourrait leur faire plaisir, si heureux, par

ailleurs,  qu'on les sache du retour dans ses foyers du soldat perdu pas pour tout le

monde.

Rien à voir, évidemment avec l'évincement des rugbymen Gallois par des Français

au cul bordé de nouilles en demi-finale de coupe du monde. Là, oui, il s'agit d'une 

victoire immense puisque jamais elle n'aurait dû avoir lieu. On voit bien la différence,

non, quand même?

 

En politique, bien sûr, les choses se révèlent plus compliquées. 

Le camarade Barack-Hussein, par exemple, voilà un garçon qui possède au plus

haut degré le sens de la victoire. Rien ne l'arrête en ce domaine. Tenez, Dimanche

il inaugure en grande pompe (46, comme tout africain qui se respecte) le mémorial

de Martin-Luther King. Une pure merveille de cent-vingt millions de dollars sans

compter le terrain en plein Washington, financée on sait pas trop comment et

superbement ornée d'une statue géante du Saint-Homme. En granite blanc (?).

Voilà un type qui sait rebondir, Obama. Après s'être rétamé la gueule devant le

Sénat avec son plan-emploi à la mords moi le noeud, que même des démocrates 

ont voté contre, il repart à l'attaque. Jamais vaincu, le type, toujours prêt à user de

ses charmes exotiques pour se donner l'air de dominer le sujet.

En tout cas, les media traitent plus volontiers de ses hauts faits que de ses plantages,

à ce mec, ça aide, faut reconnaître. Du coup, même si, comme il semble, personne

ne vient à son inauguration mémorialesque, la postérité retiendra qu'entre le pasteur

qui avait un rêve et le président qui vire au cauchemard, un lien puissant fondé sur

le politiquement correct et l'outrance médiatique s'est noué en cette journée de

grisaille et de feuilles mortes. Voilà comment, à partir de rien du tout, on peut

aussi fabriquer des victoires.

 

Remarquez, chez nos bons amis socialos aussi, on sait bricoler des victoires à peu

de frais. La Primaire représente le modèle le plus abouti de la combine porteuse de

succès assuré. Un vrai beurre! Dans tous les cas, même dans la pire des hypothèses,

la gagne appartiendra aux socialos et à personne d'autre. 

Et, par dessus le marché, avec l'admiration béate des plus gros connards de l'UMP,

Raffarin et Fillon en tête, dont les appréciations dythirambiques, si intelligemment

déballées en place publique, ont tant fait bisquer Sarkozy. 

Reconnaissons tout de même que ce dernier doit souvent s'interroger sur la santé

mentale des corniauds qui constituent son proche entourage. Si par impossible il

parvient à se faire réélire l'an prochain, il sait déja précisément à qui il n'aura pas

besoin de dire merci.

En revanche, le Père François, ça lui fera du monde à remercier. A commencer par

Naffissatou Diallo, sa bienfaitrice, celle sans qui rien n'eût été possible. Et même

la petite Tisane Banon, avec la couche bien épaisse ajoutée par ses soins sur la

tartine de fiente de Minou la Tringlette. Débarrassé de ce dernier, le petit François

n'avait plus qu'à ramasser le tronçon du glaive, comme disait Charlot, pour

s'en bricoler un cure-dents et mordre avec entrain les grosses miches plates de

l'amère de Lille. Celle-là, de victoire, à côté, la demi-finale Galloise c'était gagné

d'avance.  Tout ce qu'on peut espérer, à l'heure où je mets sous presse, c'est que

ça ne fasse pas du soixante-dix/trente, sans quoi tous les Confranchouilles -et ça

fait du monde- croiront qu'il s'agit bel et bien d'un triomphe digne de l'antique.

On dénombre assez de chances comme ça de se retrouver avec cette couille-molle

comme chef de l'Etat, pas la peine d'en rajouter des caisses.

Même pour l'intéressé, un score trop lourd pourrait lui faire du tort. Déja qu'on voit

bien qu'il se demande lui même ce qu'il fout là, si ça se trouve il risquerait de se

prendre pour Napoléon, le jour où la France deviendra le fromage de Hollande.

 

Enfin, pour ceux qui ont aimé le "Chevalier à la Rose", gageons qu'ils adoreront

bientôt la "Couille Molle à la Rose".

La démocratie ne nous aura décidément rien épargné.

 

Prions ensemble, mes Soeurs, mes Frères et merde pour qui ne me lira pas.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

hanoho 22/10/2011 14:17


"Primaire Socialiste - ça fait pléonasme"
excellent :)

Pour l'affaire Shalit, les arabes musulmans viennent tacitement d'entériner le fait qu'un des leur vaut moins d'un millième d'israélien...


nouratin 22/10/2011 18:45



Oui, n'est-ce pas, c'est quand même une nouvelle extrordinaire cette reconnaissance


de facto. Après on pourra nous raconter ce qu'on voudra, la cote est fixée par les


intéressés eux mêmes.


Merci de la visite et amitiés.



Joelaindien 21/10/2011 22:51


Hello !

un petit passage rapide pour te remercier de ton commentaire sur le blog !

A très bientôt

Joelaindien


nouratin 22/10/2011 11:31



Merci à toi et à bientôt.


Amitiés.



geo 19/10/2011 17:38


hé!! faut pas pousser..j'peux plus mettre mes bottes...
bon, a part cela faire de la politique en France c'est un peu se suicider
il faut être maso pour en faire un sacerdoce (enfin pas trop) un métier
Ou alors on se dévalue et ne vaut pas mieux que de la crotte
Le pauvre Hollande qui a routes les chances de récupérer
Dans sa besace plus de soixante millions de vrais tarés
Va tout faire pour ne rien honorer et encore le voudrait il
Que le système lui collera des noix dans la sébile
Je n'ai pas envie de voir cette gélatine dans le fauteuil
Et pourtant de la tranquillité il va falloir faire le deuil
vive la république et vive moi
amicalement


nouratin 20/10/2011 17:34



Ca sert d'os, c'est vrai et même d'os à moëlle mais nous allons quand même nous faire


beurrer la tartine jusqu'à l'élection de Sa Majesté. Après, on l'aura dans l'os...votons


Pangloss!


Amitiés.



geo 18/10/2011 18:05


On nous dit qu'il n’y a pas de petite victoire
Et je suis bien sur il n’y aura rien à boire
Du coté de la botte, patrie du macaroni
Nous voyons fleurir un certain Berlusconi

C’est un escroc, un suppôt de la maffia
Mais que voulez vous c’est made in Italiana
Et en fin de compte vous voulez la démocratie
Et bien voilà, et soyez enfin plein d’empathie.

Cheu nous, la démocratie ne coûte pas chère
Une signature et un euro e vous l’avez entière
Et surtout ne venez pas tous me faire chier
Vous l’aurez enfin cette politique de quartier

Et puis voilà que de la politique vient le rugby
Ce sport d’homme qui me donne envie de pipi
Ces spécialistes de la victoire à la Pyrrhus
Ces grands garçons forts comme dix russes

Qui font cocorico en bouffant du poireau
Alors que la veille il avalaient les rossbifs
Et les voilà fiers comme des p’tis bancs
Ils se voient enfin roi chez les grands

Et pouis le monde est en émoi, enfin
Un soldat va être libéré par ses aigrefins
Un franco israélien Shalit qu’il s’appelle
Des français comme cela il y en a à la pelle

Alors vous voyez, la somme de papiers
Plus que vous en lirez, alors vite au panier
La preuve même notre "minou la tringlette"
S’en sort une fois sans sortir sa baguette

Bon j’arrête là ma poésie de merde
Car je sens que je vais devenir acerbe

Salut toi le grand Nouratine
Sans lui rien ne badine


nouratin 18/10/2011 19:29



O superbe Géo, quel morceau de bravoure,


Toi qui, pour tes photos, n'es jamais à la bourre,


Tu déroule les vers avec maestria


A tel point que j'admire et en reste baba.


Il n'en faut point douter, tu as tous le talents,


Pour t'égaler un peu il faut un bon moment


Mais pour rengracier et admirer l'ouvrage,


Il suffit d'observer en suivant ton sillage.


Merci, encore un coup pour cette prosodie,


Bonsoir, mon cher Géo et surtout bonne nuit.



GILLES 18/10/2011 08:23


Cher Nouratin, moi j'aurai bien refilé 10 millions d'arabes muz (cette espèce là et pas une autre) en échange de shalit. C'est pas correct, mais ça me fait hurler de rire...HO HO HO


nouratin 18/10/2011 13:07



Nous sommes tous d'accord là dessus, cher Gilles, la libération d'un "soldat Franco-Israélien"


n'a pas de prix. Mais la joie de ces braves gens qui retrouvent les leurs fait tellement


plaisir à voir qu'on leur en renverrait dix millions même sans contrepartie.


Nous autres on est comme ça, l'humanitaire avant tout.


Amitiés.



nettoue 17/10/2011 15:38


La preuve par (9), il faut avoir des couilles molles pour être elu en politique même générale !
Bisous Nouratin


nouratin 17/10/2011 18:44



Il est vrai que ça aide beaucoup.


Gros bisous.



chris 17/10/2011 13:47


Merdeu !!!!...que François soit monté en grade grace à Nafissatou , ça rentrait pas dans mon portrait ! ...que veux - tu , je ne suis qu'un peintre ...
Mais , qu'il n'en croie pas ses yeux d'etre un présidentiable , ça lui sort par tous les pores de la peau ...aucune équivoque ...

Les victoires seraient - elles , désormais , des défaites cuisantes ???...histoire de bien aller avec " le monde à l' envers " ???


nouratin 17/10/2011 18:43



Ben, d'une certaine façon la victoire peut s'assimiler à une défaite quand le succès


se révèle plus néfaste que l'échec. Mais ce type risque fort de devenir Président


de la République et cette vieille pétasse de République, au fond, ne mérite pas mieux.


Alors, comme dirait Pangloss, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes


possibles. Utilise ton inestimable talent pour peindre autre chose, là, ça ne vaut pas


le coup.


Grozibous.



Pangloss 17/10/2011 08:16


Il faut une certaine inconscience pour oser se présenter à la présidentielle quand on est le représentant de la gauche confortable, celle qui veut tout changer pour que tout continue comme
avant.
A moins que ce ne soit un tic chez les énarques: même quand il n'y a presque plus de République et que la France se barre en couille, ils veulent quand même être présidents de la République
française. Un peu comme les descendants de Louis-Philippe sont prétendants au trône de France.


nouratin 17/10/2011 18:37



C'est vrai, l'énarque est, par nature, prétendant potentiel au trone républicain.


Que la République parte en couilles n'y change rien puisque c'est l'oeuvre de ses


congénères. Donc notre bon ex-gros, ex-Monteségo ne fait que suivre les instincts


qui lui ont été injectés dans sa bonne vieille Ecole à la con. Et il est même foutu


d'atteindre l'objectif, ce con, on aura tout vu!


Amitiés.



dxdiag 16/10/2011 20:09


Encore une voix féminine, la mienne, pour parier que Sarko ne sera pas candidat. Pour le moment ses proches ne doivent pas oser ouvertement en parler mais on imagine bien que dans l'ombre, les UMP,
pas fous, cherchent à éviter le massacre. C'est comme pour le reste : il suffira qu'un type ose l'ouvrir et dire tout haut que Sarko est foutu d'avance pour que les langues se délient.Pour le
moment ils ont un peu peur du "moment de solitude" inévitable que vit le premier qui l'ouvre. La question me semble être qui aura les balls ou les guts d'en parler le premier ?
super article, Nouratin. (Obama, su 46 ! quel homme!)


nouratin 16/10/2011 23:07



Pour Obama je ne suis pas sûr mais comme sa femme chausse un 42 fillette, je


me dis que ça doit forcément se situer dans ces eaux là.


Pour le reste je m'en rapporte à l'intuition féminine si bien partagée. Toutefois si


c'est Juppé je ne sauterai pas de joie, c'est guère mieux.


Merci et amiitiés



Mash 16/10/2011 20:06


World Nouratin!
Encore excellentissime et punchy.
Je suis bien d'accord avec ce type de proposition,d'ailleurs je vais la mettre sur "le bon coin":
Echange un million de muzz de nos banlieues pourries(par eux)pléonasme,contre un seul israélien détenu par le Hamas et on verra bien ce que l'on va me proposer...
Amitiés
M


nouratin 16/10/2011 23:02



Précise bien que deux ça ferait deux millions et ainsi de suite sans abattement ni décote,


on sait jamais, des fois que ça marche on peut aller jusqu'à dix sans problèmes.


Merci et amitiés.



Joelaindien 16/10/2011 19:43


merci pour ton passage sur le blog !
très bonne fin de week end


nouratin 16/10/2011 19:54



Merci à toi et finis le bien aussi.


Amitiés.



.ZAZA 16/10/2011 18:35


Quel plaisir de te lire mon ami. Franchement cette petite revue de politique "mondiale" a fait travailler mes zygomatiques....Il est certain que la victoire de "François couille molle" si elle a
lieu ne sera pas plus glorieuse que celle des bleus contre les diables rouges. Ensuite à voir si Sarko aura le cran de se représenter et je pencherai plus sur l'avis de Nettoue en voyant Juppé le
remplaçant comme rassembleur de cette droite plus que morcelée. Au moins il y en aura un qui ne se posera pas de question pour aller voter au second tour, c'est CHICHI. Bises et belle soirée


nouratin 16/10/2011 19:02



C'est bien possible, après tout et puis, de toute façon c'est panier de crabe contre


panier d'écrevisses. Mais c'est vrai que Chichi, lui, même au premier tour on sait bien


qu'il votera Couille-Molle, il l'a dit. Le tout c'est qu'il s'en souvienne...


Bonne soirée à toi aussi et bises.



nettoue 16/10/2011 17:51


Meuhhh non, François le mou, n'ira pas en finale ! La finale se fera entre Juppé que Sarkozy va positionner à sa place dès janvier, et Marine le Pen ! Cela tombe sous le sens, peut-être pas le bon,
mais un sens, malgré tout ! L'intuition féminine ça ne trompe pas et puis un peu de pioche ça et la dans les bavards quotidiens, améliorés des "Cdans l'air" et compagnie, ça aide !
Sarko ne va pas risquer une décullotée public d'autant qu'il avait prévenu, (si je ne suis pas suivi, je ne me représenterai pas), Suivi ? Mais c'est la voiture balai l'président, mon copain
Nouratin.
Bon je me sauve, ou plutôt je vais sauver mes macaronis que j'entends haleter par manque d'eau et
Bisous


nouratin 16/10/2011 18:58



C'est marrant parceque j'ai une autre intuition féminine dans mon entourage qui


prévoit aussi le déballonnement de Sarko. J'espère que vous voyez juste et un second


tour Juppé-Marine me ferait énormément rigoler, rien qu'à voir les gueules de nos


amis socialos. Mais, bon, j'y crois quand même modérément.


Je te souhaite d'excellents macaroni et t'embrasse bien affectueusement.