Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 18:32
No Sarkozy day! En voilà une bien bonne encore. Si ça fait comme la journée
sans immigrés du début du mois, ça ne laissera pas de traces indélébiles
dans l'inconscient collectif. Et puis, des immigrés il y en a toujours, morbleu,
et le Président de la République Une et Incombustible sera encore là demain.
Donc il s'agit encore d'une belle et grande connerie et moi j'aimerais bien qu'on
fasse une no connerie day. Ca permettrait de se reposer un peu.
A la réflexion, disons le en français. La journée sans connerie cela ne sonne pas
mal non plus.
Et nous risquerions moins, ainsi, de vexer l'inoubliable interprète de James Bond,
ce brave Sean, au cas où, par erreur, il le prendrait pour lui.

Quoiqu'après tout, cette histoire de no Sarkozy day mérite peut être qu'on s'y arrête
cinq minutes.
Ca vient d'où, cette affaire?
Eh bien il s'agit d'une bande de corniauds facebookiens qui ont trouvé intéressant
de pomper l'idée de leurs camarades gauchistes italiens, inventeurs géniaux  du
No Berlusconi day. L'affaire n'a pas non plus déchaîné les passions au delà des
cercles de la bien pensance marxo-stalino-lénino-trotskyste chez nos amis
Ritals. Mais bon. L'idée est apparue suffisamment sympathique à la bande
d'andouilles précitée pour qu'ils la transposent chez nous.
Eh bien, vous me croyez si vous voulez mais cette bouffonnerie me paraît exemplaire. 

Je m'explique. Vous avez deux mecs, un Macar et un Franchouille, qui se font élire à 
une confortable majorité sur la base de progammes que l'on peut qualifier de
libéraux-conservateurs, bref, clairement ancrés à droite.
Sur quoi, le Macar fait ce qu'il a promis de faire et se fait pourrir, vilipender et vouer
aux gémonies par l'ensemble de  la grande famille de gauche.
En revanche, vous avez le Franchouille qui, sitôt élu, s'empresse de donner tous les
gages d'allégeance possibles à ceux qui ont voté contre lui (voir, entre autres 
L'ennui naquit un jour de la diversité.  ). Jusqu'à recruter ses sbires chez l'adversaire.
Et ce tout en faisant vaguement semblant de réaliser son programme.
Moyennant quoi, lui aussi récolte les foudres, les anathèmes et les crachats 
de la grande famille de gauche. 
Pareil, quoi, vomis tous les deux. No Berlu-noSarko. On conchie l'un en pissant sur l'autre.
Seulement on remarque tout de même une grosse différence.

Berlusconi, ses électeurs lui sont restés fidèles. On dirait même que le nombre de ses 
partisans c'est accru. En tout cas, depuis son arrivée au pouvoir, son parti a gagné haut
la main toutes les élections. Sans bavure. Il a même récupéré la Mairie de Rome abonnée 
aux communistes depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. 
Sarkozy, on ne va pas se répandre là dessus, mais c'est tout le contraire.
Evidemment. Quand on s'appuie sur l'électorat du Front National pour se faire élire et
qu'on lui promet de nettoyer au kärcher, il faut le faire. Suffit pas de le dire!
Berlusconi, lui, quand il reçoit le grand sinoque en chef de la Lybie, ce n'est pas pour
passer pour un con. C'est pour se mettre d'accord avec l'intéressé afin de lui retourner
par les voies les plus rapides les émigrants clandestins (voir Le fascisme ne passera pas! ).
Du coup, des clandestins en Italie il n'y en a plus!
Nous ne pouvons pas, hélas, en dire autant.
En revanche nous avons le ministre Kouchner, la ministre Fadéla Amara
(voir Ni miss ni sous pute ), le commissaire (haut) Hirch, inventeur illustre du Revenu de Solidarité Active à un milliard et demi pompés dans nos poches. Je passe sur les détails, mais il ne faut tout de même pas trop s'étonner de voir l'électeur de droite un peu désabusé, c'est le mot exact.
Et il ne faudra pas trop s'étonner non plus si un polichinelle de gauche s'asseoit
en 2012 dans le gros fauteuil élyzéen.
Comme cela nous perdrons définitivement le peu que nous avons gagné avec
la socialo-droite chiraco-sarkozyenne.

C'est pourquoi, moi, humble Nouratin, blogueur obscur et de bas étage, j'ose adresser
une supplique au Président de la République et époux légitime de Mme. Bruni-Tedeschi.

Monsieur le Président, il est certes trop tard pour réaliser vos promesses. Trop tard aussi
pour récupérer les plus acharnés des Le Pénistes, c'est vrai. Mais vous pouvez encore
faire quelque chose qui offrirait quelques chances, peut être, si vous vous appliquez bien,
de renverser un peu le courant qui vous entraîne irrésistiblement vers le néant :
Arrêtez, s'il vous plaît, de nous donner l'impression que vous nous prenez pour des cons.
Cela ne suffirait peut être pas mais irait tout de même dans la bonne direction.
 
Mais j'ai bien peur que vous ne me lisiez pas.

Et merde pour qui ne me lira pas.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

kate 29/03/2010 20:37


Excellent votre article nouratin ! Je trouvais toujours des excuses à N.Sarkozy au début," il n'a pas pris la France en bon état " il est mal entouré " etc... mais ensuite ,ce n'est plus possible
,qu'est-ce que c'est que ce gouvernement ? comment cela va-t-il finir ?..... Au fait , j'adore "corniauds facebookiens " c'est tout à fait la description du type qui est passé à la tv expliquant
son idée !


nouratin 30/03/2010 14:43



Merci Kate. En confidence et sans faire de mauvais esprit je crois que le problème
essentiel c'est son épouse. J'espère qu'elle va le larguer vite fait, comme ça il redeviendra
probablement un peu moins niais.



michel antier 29/03/2010 11:39


content de vous avoir trouvé,j'espère que la suite confirmera.......je suis un peu
moins seul


nouratin 29/03/2010 17:39


Merci. Vous savez, le problème n'est pas tellement que nous soyons seuls, c'est
plutôt que nous ne connaissons pas nos existences respectives.


drouin 28/03/2010 18:04


Moi je vous ai lu et comme analyse de la situation sarkozyenne, on ne peut mieux faire.
Et comme vous dites, dommage qu'il ne vous lise pas, de toutes façons c'est tout comme, il est autiste et aveugle depuis un certain temps et un temps certain.


nouratin 28/03/2010 19:34


Oui, nest-ce pas. C'est incroyable qu'un type qui a été capable de se propulser là
où il est soit devenu à ce point obtus.
On le croyait président de la république à Paris, en réalité il est bouché à l'émeri!