Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 17:29

 

D'accord ça nous a fait de jolis sujets bien croustillants à traiter.

Cependant, depuis le temps qu'elle dure leur espèce de campagne électorale à tiroirs (1)

il apparaît heureux et réconfortant que nous en apercevions le terme. Bien sûr, me direz

vous, il n'y a vraiment pas de quoi sauter au plafond, vu que nous nous farcissons depuis

un gros mois, en guise de chef de l'Etat, une sorte de gnome grotesque manifestement

incapable de tenir le rang et je ne parle même pas d'assumer la fonction.

Et les chose vont encore s'aggraver dès demain puisqu'à la couille molle exécutive va

se joindre le boxon législatif des traditionnels enseignants-députés à collier de barbe

et cervelle en guimauve prédigérée.

La France Nouvelle, celle du "Moi Président de la République je..."et du "changement

c'est maintenant", laborieusement constituée au fil du temps, va se ranger en ordre 

de bataille.  Pour commencer, cette France bizarre,  sortie non seulement des

fantasmes utopisants d'une gauche toujours aussi à côté de la plaque mais encore

des urnes, copieusement remplies de bulletins roses par un électorat docile,  s'en

prendra, dans un premier temps à nos portefeuilles et, dans un second, aux bases

déja vacillantes de notre décadente société.

Pour les mesures financières, pas de souci, la Chambre nouvellement élue se verra

réunie en session extraordinaire dès avant la fin du mois et, à partir de là les punitions

ne manqueront pas de nous pleuvoir sur la gueule comme mousson en Radjastan.

Pour le reste, cela prendra un peu plus de temps mais patience, nous ne perdrons rien

pour attendre, les mesures  de dézingage civilisationnel arriveront bien assez vite,

Allahou akbar!

 

Toutefois, me direz vous, il reste encore une petite formalité dominicale à remplir

avant d'en arriver à la conclusion provisoirement définitive du processus électoral.

Certes, je n'en disconviens pas, nous allons encore revoter une dernière fois.

On ne rangera les urnes et les isoloirs que Lundi matin et ledit matériel demeurera

au placard jusqu'en 2014.  Le reste de 2012 et l'année qui suivra se trouveront

donc consacrées à la mise en oeuvre des mesures à la con qui constitueront le

fameux "changement".

Le dernier acte, celui de ce Dimanche ne présentera guère d'intérêt car les

carottes apparaissent dores et déja cuites et les lauriers coupés.

Naturellement, la somptueuse semaine qui vient de s'écouler eût logiquement dû

servir à rectifier le tir. Nous avons vu Flamby dans ses pompes et dans ses oeuvres

se faire couvrir d'opprobre par  les déconnages extravagants de sa gonzesse du

moment et de pipi par une Angela Merkel un peu agacée par la stupidité socialiste-

franchouille.

Il devrait réfléchir, l'électeur, au lieu de rigoler bêtement devant les crépages de

chignon concubinesques.  L'affaire Rottweiler/Royal ressemble, certes, à un bon

gros vaudeville boulevardier, il ne s'en révèle pas moins symptomatique de l'erreur

de casting démocratique commise par une minorité-majoritaire de Franchouillards

le 6 Mai dernier.

C'est comme si l'on avait confié les clés de la Ferrari à Gaston La Gaffe.


Enfin, tout de même, ce type n'est pas le charcutier de Mâchonville, en possédât-il

l'allure et l'apparence. C'est le Président de la République, que diable!

Il se trouve déja suffisamment mouillé comme cela dans les petites combinaisons

des Socialos, sans que sa maîtresse aille s'en prendre à son ex, laquelle fait le

même métier que le sien mais avec un succès nettement plus mitigé.

-Admirez la phrase, on dirait presque du Robbe-Grillet-.

L'exposition ridicule autant qu'affligeante de l'attaque, en place publique, au cours

d'une élection de première importance et devant le monde entier mi-médusé,

mi- goguenard, laisse piteusement augurer de la suite des évènements, force est

de le constater, y a pas de bon dieu!

Mais, pire encore, aller se mettre grossièrement à dos la mère Kel en fomentant

la révolte des faillitaires tout en fellationnant ostensiblement l'opposition Sociale-

Démocrate teutone, là ça devient carrément de l'imbécilité politique. Elle ne le lui

a pas envoyé dire, la grosse Angela. Ce genre de couillonnade nous coûtera cher.

Culbuto 1er fout en l'air tout le boulot réalisé par Sarkozy pour rester dans les roues,

comme on dit chez les cyclistes. Dans ces cas là, on se fait purement et simplement

lâcher et on ne revient plus. Les marchés, notamment, en tireront les conséquences

Mais le Franchouille s'en délecte vu qu'Hollandouille a officiellement pour mission

de prendre systématiquement le contre-pied de son prédécesseur.

Il votera donc pour un candidat socialiste, le Franchouille et la messe collectiviste

sera dite.

 

Reste à essayer maintenant de tirer le meilleur parti possible d'une situation

certes catastrophique mais qui n'exclut pas, pour autant réalisme et lucidité.

Les Socialos disposeront certainement d'une majorité à eux tout seuls. Si triste que

cela puisse paraître, les voilà désormais pleinement responsables de toutes les

âneries qu'ils ne manqueront pas de commettre. Ca va leur faire lourd.

Parallèlement, sa pesante défaite mettra en mauvaise posture une UMP qui ne tenait

debout que par l'ex-Président de la République.

L'heure semble donc venue de nous débarrasser des centro-humanitaristes et

autres crypto-radicaux-socialistes, supplétifs patentés de la gauche dictatoriale.

C'est le moment ou jamais de créer un mouvement qui puisse enfin permettre la

grande alliance des Droites. Il serait temps, n'est-ce pas, que le fonds de commerce

des Le Pen, devienne un peu  autre chose qu'une machine à faire gagner la Gauche.


C'est, d'une certaine façon, ce que me disait hier matin Maître Trentasseur,

-"voyez vous, cher ami, la Droite Républicaine aux abois s'apprête à faire mésalliance.

Le peuple ne le lui pardonnera pas!"

Un sacré bonhomme, Jean Trentasseur, une pointure du socialisme local. Il fut député,

même,  à l'époque où Mitterrand et ses sbires avaient rétabli le scrutin de liste

proportionnel dont la Quatriéme République démontra, jadis, de la manière la plus

éclatante, l'exceptionnelle nocivité. 

Jolie période ou nous vîmes débouler tout un ramassis d'inconnus soudain extirpés

d'un anonymat parfaitement idoine, en général, à leur personnalité profonde et dans

lequel ils retombèrent aussi sec dès que la Droite eût remis les pendules à l'heure.

Donc, le raisonnement de Maître Trentasseur, en parfaite adéquation avec la pensée

Grand-Orientale, consiste en une sorte d'incantation visant à anathémiser d'autorité

tout ce qui se rapprocherait un tant soit peu du diable brunâtre. Il y croit, le cher Maître.

En tout cas il fait bien semblant.

Alors, comme ça, pour déconner, je lui ai sorti le raisonnement qu'on commence à voir

poindre chez les moins couillons de nos politicards UMP.

"Mais finalement, Maître, les communistes, leurs cent millions de morts, leurs goulags

et leurs crimes contre l'humanité ça serait-y pas un poil pire que la Droite Française,

des fois?"

La putain de sa mère qui l'a chié, comme on disait vulgairement à Bab el Oued,

qu'est-ce que j'avait pas dit là, ma doué bénique!  J'ai cru qu'il allait me faire l'infarctus, 

le bavard,  en pleine rue et sans même un défibrillateur providentiel à proximité

immédiate. Comme si je lui avais enfoncé un fer rouge dans le trou de balle, dites

donc, le socialo! Une bonne minute d'apnée avant de pouvoir en décoincer une.

Immobile sous la rudesse abrupte du choc, son âme abattue faillit bien céder au

coup qui manqua de le tuer.

Oui, vraiment un Homme de Gauche, Jean Trentasseur, y a pas à dire.

-" Vous perdez les pédales, qu'il m'a enfin sorti, vous mettez sur le même plan le

parti des Résistants et celui des collabos?"

-"Eh oui, lui répondis-je, surtout que nous sommes en 1944 et qu'il va falloir un peu

penser à épurer. Sans oublier, bien sûr, de tondre gentiment quelques nanas,

histoire de rigoler un coup".

Voilà comment on se met à dos cette sorte de personnage. Ma réputation

va prendre une sacrée pastèque dans les milieux qui pensent comme il faut.

Tant pis, que voulez vous, on ne peut pas rester vierge jusqu'à la fin de ses jours.

Même les curés n'y arrivent que très rarement, c'est dire.

Mais j'en connais beaucoup qui vont me regarder de travers, désormais.

Surtout qu'après, l'ulcéré ayant tourné les talons, je n'ai pu m'empêcher de lui lâcher,

-" Allez, au revoir Maître et bien le bonjour à la mosquée!"

On n'est plus potes!

 

Et de toute façon j'en ai plein les baloches de toute cette racaillerie de gauchards,

profiteurs, hypocrites. Là, ils pavoisent, ces enfoirés, la victoire en chantant leur ouvre

la barrière. Grand bien leur fasse! Cependant, nous autres réacs, nous devrions

réagir. Normalement c'est notre vocation éthymologique.

En attendant, pour le Peuple de Gauche comme pour nous tous, c'est maintenant la fin

de la récré, va falloir retourner au charbon.

Et faisons bien gaffe au coup de grisou, celui-là il nous pend au nez!

 

Amitiés anthracitéennes.

Et merde pour qui ne me lira pas.


(1) Voir notamment Mohamed et Yassine.et Couille molle à la rose.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouratin
commenter cet article

commentaires

parkway 25/06/2012 16:31

bon, ce qu'il y a de bien sur ce site,c'est que ceux qui se disent démocrates tapent sur ceux qui veulent plus de démocratie!
Cherchez l'erreur...

la démocratie ce n'est pas que de penser avoir raison ou être dans le camp du plus fort (en gueule)!

la minorité se moque de la minorité, bravo l'engeance!

nouratin 25/06/2012 23:18



C'est moyennement clair mais, bon, on sent bien quand même que ça ne vous a pas plu.


J'en suis  désolé.



LG 23/06/2012 11:12

Do de voyance ! cela commence avec leurs 10 milliards manquants ! Des mois avant, on savait que la gôche nous aurait fait le coup de la dette plus importante que prévue. que les français aillent au
diable ! Ils n'ont pas voulu d'une Marine ! qu'ils se tapent la crise sans elle, et se bons conseils ! France enjuivée, france bougnoulisée, france morte !

nouratin 23/06/2012 14:33



10 Milliards? Ils font juste rigoler, ce ne sont pas dix milliards qui manquent c'est au moins


cent-vingt. Ils nous les distillent au compte goutte en attendant le rapport de la Cour des Comptes qui va leur permettre de faire semblant de découvrir l'ampleur réelle du désastre.


Les Français n'ont que ce qu'ils méritent!


Amitiés.



josette 21/06/2012 17:14

et nous n'avons toujours pas de première dame de France mais une première poule de France , qui volant dans les plumes des dindes et autres pintades , nous permettra de remplir nos edredons quand
on ne pourra plus payer l'edf ou le bois du chauffage .
c'est nul, a pleurer!
et si tous les mécontents demandaient le droit d'asile en Australie ou ailleurs comme refugiés politiques , après tout on en a bien des wagons chez nous de ces refugiés là ...
et puis les kangourous sautent mieux que les dindes et dindons ça nous changera.
amitiés citoyen de la decadence!

nouratin 21/06/2012 18:47



Sacrée basse-cour, quand même! Tiens, j'y pense, la cour de Flamby 1er est une basse-cour,


ça me paraît très cohérent tout-ça.


Le droit d'asile, oui, bonne idée, avec tout ce qu'on nous fait subir ce serait justifié.


En revanche, l'Australie ne me branche pas trop, je préfèrerais la Suisse, malgré


l'absence totale de kangourous.


Amitiés, Josette et attention aux plumes qui volent.



+nettoue 20/06/2012 16:40

Petit bonjour à mon copain et gros bisous
Nettoue

nouratin 20/06/2012 17:56



Merci, Nettoue et gros bisous à toi aussi.



Pangloss 19/06/2012 18:55

1789, peut-être pas. L'Ancien régime ne tenait plus ensemble et une nouvelle France constitutionnelle et modérée pouvait se relever. C'est en 1793 qu ça a basculé avec l'idée que l'on pouvait faire
l'unité nationale en coupant la tête à ceux qui ne pensaient pas comme on le leur disait. Non pas en les combattant éventuellement les armes à la main dans une guerre civile mais simplement en les
supprimant. Ce n'est pas tant la Terreur que l'idée qui la justifiait qui a mis le ver dans le fruit.

nouratin 20/06/2012 17:55



Je disais cela parcequ'en 89 nous avons vu le triomphe des idées des Philosophes.


Les chemins de l'enfer étant pavés de bonnes intentions, celles-là ont engendré la terreur


quatre ans après, comme tu dis, c'est l'idée (ou les idées).


Amitiés.



G.Mevennais 19/06/2012 16:02

LETTRE OUVERTE
Cher Nouratin
Comme vous le savez, mais il n'est pas inutile de le rappeler, nous partageons les mêmes idées "politiques" au sens large concernant les sujets brûlants que l'actualité nous distille
quotidiennement, non pas au compte-gouttes, mais à la louche. Cependant, il est possible, moi qui ait attentivement lu tous vos billets depuis l'origine, que nous n'ayons pas la même analyse
concernant les causes et les responsabilités, individuelles et collectives, qui sont à l'origine du désastre qui nous menace, je dirais même, à mon humble avis, qui est inéluctable.
De quoi s'agit-il à l'origine ? A mon sens de la décadence de notre société dont l'analogie avec l'effondrement de la civilisation romaine me semblait déjà évidente alors que je n'étais qu'un ado.
Car en fait, cette décadence ne date pas d'hier, une civilisation se bâtit d'abord sur la culture, sur des valeurs intellectuelles et morales (la décadence c'est l'inverse) et déjà, à la fin de la
"grande guerre", le rayonnement mondial de la France s'était bien terni, on n'avait de cesse de baver d'admiration devant les produits "étasuniens" : modes - musique etc... Et puis, les politiciens
plus ou moins incapables et corrompus plaçaient, à la tête de notre armée la plus belle bande de "bras-cassés et d'abrutis" inimaginables, à tel point qu'un simple capitaine, puis colonel, leur
avait démontré leur nullité (à ce sujet, lire la biographie de de Gaulle par Jean Lacouture, je défie quiconque de la catégorie "amateur éclairé" de ne pas y découvrir une foule d'informations non
connues du grand public). Et puis, il y a eu 36 et le peuple français pensait au front populaire et aux congés payés alors que nos frontières étaient cernées par le fascisme et leur bruit de bottes
! La guerre, enfin, où si, en 44, les choses ont basculé, il n'en était point de même en 42/43 loin s'en faut. En effet, il faut se souvenir que la majorité de nos troupes basées dans "l'empire"
ont pointé leurs armes, non seulement sur les Américains, mais aussi sur les délégations "gaullistes" (je suis prêt à donner détails et sources). Après la libération, la 4ème république
représentait bien ce que nous étions devenus, nous nous sommes lancés dans des guerres coloniales aussi inutiles que coûteuses, et c'est à cette époque que j'ai pris conscience que nous
bénéficiions encore de notre passé glorieux, mais que notre effondrement moral était déjà bien avancé. A cet égard, un fait divers m'avait particulièrement marqué : la mise à sac de l'Olympia par
une foule hystérique lors d'un récital de Bécaud (je crois) et je m'étais fait la réflexion :"Il n'y aura rien à tirer d'une telle jeunesse !". Enfin, de Gaulle est revenu et nous a évité le
malheur d'une vraie guerre civile, mais la prospérité apparente retrouvée ne pouvait cacher que le ver était bien installé dans le fruit, le décor était planté, l'édifice vacillait, tous les
ingrédients étaient réunis pour que la décadence se mette en place au grand jour, il suffisait d'une étincelle, d'une explosion pour anéantir des siècles de culture et d'histoire. Le cataclysme
arriva avec mai 68 qui ne fut pas, et c'est capital, à mon avis, la cause de ce qui allait se passer ultérieurement, mais seulement la conséquence logique du cheminement effectué lors des décennies
précédentes...

Sincères amitiés. Gilles.
(La suite au prochain numéro, si ma prose ne vous est pas insupportable et dans le cas contraire merci de m'en informer sur mon mail privé).

nouratin 19/06/2012 17:01



Contrairement à ce que vous pouvez croire, je partage entièrement votre analyse.  Rien


de ce que vous développez ne m'est étranger. J'ai seulement un peu tendance à la superficialité et sans doute, aussi, une aversion profonde pour la Gauche qui nous a toujours


mis dans le pétrin, cela remonte au moins aux guerres de religions. Cette sorte de parti-pris


peut conduire à l'excès, surtout lorsqu'on essaie tant bien que mal de faire rire.


Cependant, en effet, notre décadence s'analyse en un long processus. Pour ce qui me concerne, je le fais remonter à 1789, à mon avis, c'est là que se situe le


commencement d'une fin qui pourrait aujourd'hui se révéler bien proche.


A très bientôt j'espère,


Amitiés.



G.Mevennais 18/06/2012 23:21

Bonsoir Nouratin
Je rentre de vacances ce soir et je suis un peu largué tant il y a de choses à lire sur votre blog et ceux de vos bons "blogpotes". Bon, je suis débordé comme tout bon retraité qui se respecte,
d'autant plus qu'après ma "chère Sicile", j'ai l'intention de continuer de m'évader du climat pestilentiel français en allant respirer l'air pur du Tyrol durant un bonne quinzaine entre fin juillet
et début août. Ne croyez pas pour autant que je fomente une sorte de désaffection de votre site (et des autres), j'ai, au contraire, dans l'esprit, d'y participer plus que jamais, vous le
constaterez prochainement je pense..
Sincères amitiés. Gilles.

nouratin 19/06/2012 15:56



Vous avez bien raison de profiter des beaux jours sous des cieux plus cléments.


En tout cas, vous serez toujours le bienvenu ici.


Amitiés.



chris 18/06/2012 15:44

Des réacs , y en a , t' inquiètes pas !!...et il y en aura de plus en plus !!!....suffit d' attendre les prouesses de la toute nouvelle " majorité " de mes ....
Aux premières gigantesques déconnades , vont sortir de partout comme des rats , les réacs ...et ceux qu'ont voté rose bombon y mettront un peu plus de temps mais ...suivront !
..surtout si cette colo de termites socialaudes suivent le modèle Monti !!!
Courage !!!!...c'est pas sur du tout que ça dure jusqu'en 2017 !!!

nouratin 18/06/2012 23:21



Ils vont prendre ce qu'il y a de pire chez Monti et faire leurs conneries socialistes en parallèle.


Tu as raison, c'est pas dit qu'ils tiennent cinq ans.


Grozibous.



grainsdesel 18/06/2012 10:13

Après le retour du feuilleton Dallas, nous allons revivre les aventures des Bidochon à Clochemerle, en attendant il va falloir replanquer les lessiveuses et les biftons, cher ami, je ne m'attarde
pas, toutes ces aventures tuyau de poêle sans vaseline et leurs courants d'air m'ont foutu une belle bronchite et avant de me recoucher je veux avec la Marie sortir les deux boeufs afin qu'on les
compte.

nouratin 18/06/2012 15:28



Bonne idée, ça, compter les deux boeufs et ressortir les lessiveuses, on va vers des temps


compliqués. Les aventures de la famille tuyau de poëlle nous tiendront cependant en haleine,


soigne toi bien, il na faudra pas manquer ça.


Amitiés.



Pascale 18/06/2012 05:24

Quel plaisir de vous lire des dimanche cher Nouratin!
Oui, le reveil va etre dur apres ces orgies electoralistes pour notre Goche bien pensante... Mais quel plaisir de voir Jack Lang ejecte! Et l'horrible Ferrand! Et Tron! Dehors les affreux de
l'UMPS!
Mais quand je pense que Meluchon va se faire fabriquer un groupe, apres la double raclee qu'il s'est prise... pas sympa, la democratie a la francaise.
Ca va etre dur de garder le moral. Heureusement que vous etes la...
Amities

nouratin 18/06/2012 12:11



Les cocoméluchiens ont tous les culots, chaque fois qu'il se retrouvent en nombre


inférieur ils demandent qu'on baisse le seuil de constitution des groupes.


Enfin le principal c'est qu'ils disparaissent peu à peu.


Gardons le moral, on va souffrir mais on survivra.


Merci beaucoup, en tout cas et amitiés.



+nettoue 17/06/2012 19:36

Bonjour Nouratin
Le coup foireux d'avoir reçu les opposants à Angela, les sujets de Pimpim, ne vont pas pouvoir le mettre sur le dos de Nicolas : J'ai lu sur un journal de gauche, (alors tu vois), que c'était la
première grosse connerie de leur idole !
De plus cet espèce de filou reprends les dossiers de François Baroin refusés l'année dernière à Angela, pour les re...représenter ! Alors là il rêve le bédoin, mal peint, les dossiers ça se
reconnait !
Bon, on a quand même bien pu s'marrer avec la querelle des deux perruches, c'est toujours ça, et c'est un début ! J'aimerais bien que Marine ait un groupe, m'enfin quelques députés seront déjà un
succès et une justice !
Tu as vu la tête à Méluchon, quand il a claqué la porte au nez de tout le monde ? Ca aussi c'était drôle, mais bon !
Merci de la façon dont tu vois les choses et surtout comme tu les écris !
Bisous mon copain, je m'en vais me farcir les résultats
Nettoue

nouratin 17/06/2012 22:56



Trois députés pour la Marine, ce n'est pas si mal. Surtout qu'avec Collard ça va faire de


la poussière, le spectacle sera grandiose.


Merci beaucoup, ma copine et gros bisous.



Pangloss 17/06/2012 18:56

Certes, ils auront la majorité absolue, les Solfériniens et, en bonne logique, on devrait pouvoir leur tenir rigueur de leurs futures bourdes, bévues, erreurs, idioties et stupidités mais je te
fiche mon billet que tout ce qui va nous tomber sur le coin de la physionomie, ce sera la faute à Sarko et ses cadofiskos. Et il y en a même qui vont le croire! Les éléments de langage sont déjà
prêts avec juste des pointillés pour mettre, au choix, chômage, délocalisation, crise de l'euro, déficit public, beefsteak dans le sabot et bagnoles qui ne démarrent pas en hiver.
Il ne faudrait pas pousser beaucoup pour qu'on apprenne que la mère Tweetweiler est une taupe de la Sarkozie. Tiens! Elle écrit bien dans Pourri-Match, Mémère? Et c'est pas un canard de droite
peut-être?

nouratin 17/06/2012 22:53



Pour ça nous pouvons faire confiance aux socialos mais le charme n'opèrera pas longtemps,


le franchouille est toujours prêt à croire au père noël mais dès qu'il trouve les joujoux pas à


son goût, il lui pisse dessus.


Tweetweiler, bien sûr, décidément tu es le plus fort!


En tout cas, elle va lui en faire voir des vertes et des pas mures, à son jules, sa vie va


bientôt ressembler à une cuvette de toilettes publiques.


Amitiés.